Interview de Jérôme Schneider : « retrouver confiance en moi »

Après Steve Celestini, c’est Jérôme Schneider qui s’est confié à notre micro…

schneider

 

Faites connaissance avec un jeune joueur extrêmement sympatique et à la recherche de sa confiance passée.

EDS : Bonsoir Jérôme

J.S. : Bonsoir !

Ce soir tu n’as malheureusement pas joué…Quels sont des objectifs personnels pour cette saison ?

Le premier objectif c’est déjà de retrouver la confiance pour pouvoir montrer un beau jeu…après, si je retrouve cette confiance je pourrais briguer une place de titulaire…

Nous t’avons peu vu jouer pendant les matchs amicaux. Comment l’expliques-tu ?

J’ai eu quelques douleurs après le match au Mont, ce qui m’a poussé à aller faire un IRM qui a diagnostiqué une petite fissure au ménisque et j’ai dû rester au repos quelques jours. J’ai un autre problème (Jérôme a l’air dépité…) qui s’est enchaîné par la suite, car lors du match contre Carouge j’ai eu des troubles de la vision, je voyais mal d’un oeil et il a fallu que je passe des examens plus approfondis…

Et maintenant comment te sens-tu ?

Ca va mieux, ça commence à revenir gentillement…mais ma préparation a été quand même passablement perturbée…

Nous avons eu le plaisir de parler un peu avec tes parents (rires interrogatifs du joueurs !!!) lors du match de la saison dernière à Thoune… Nous étions assez d’accord pour dire que le Servette de l’année dernière aurait dû faire beaucoup mieux en terme de résultat…

Oui c’est vrai, nous étions également frustrés car nous savions que nous devions faire plus… Cette année le coach cherche plus de stabilité, il essaye de rapprocher le groupe sur un objectif commun, que tout le monde tire à la même corde…

L’année dernière tu as joué soit latéral, soit défenseur central. Quel est ton véritable poste de prédilection ?

Le poste où je me sens le mieux ? Milieu de terrain ! Mais durant ma carrière j’ai énormément changé de poste…Je suis un joueur polyvalent, ce qui m’a permis de partir titulaire dans presque tous les clubs où j’ai joué.

La polyvalance c’est un avantage ?

Ben disons que cela m’a permis de faire un peu les bouches trous! On va dire que j’ai tout de même réussi à m’imposer à tous les postes auxquels j’ai joué…c’est vrai qu’ici c’est un peu particulier pour moi car j’ai plus de mal à m’imposer…mais ce n’est pas dû à ma position sur le terrain, plutôt à mon mauvais début de saison qui aura conditionné toute la suite…

Je Schneider 25 juillet 2009 022

Tu avais pourtant fait de très bons machs amicaux la saison dernière…

oui c’est vrai mais voilà…

Crois-tu qu’il y a un syndrôme des « neuchâtelois » au Servette ?

Oui c’est possible, nous en avions discuté avec Gérard Castella lors du déplacement à St-Gall où il m’avait expliqué que Sébastin Jeanneret avait eu beaucoup de mal à s’imposer alors qu’il était en équipe suisse… Peut-être avons-nous un caractère différent… Moi, j’essaye de me remettre souvent en question…

Le Servette est-il peut-être un peu moins « familial » ?

Non, je ne crois pas car au niveau du club ils essayent vraiment de nous mettre dans les meilleures dispositions, peut-être qu’il y a aussi plus de pression et d’attente ici qu’ailleurs par rapport au club… Je ne crois pas que cela soit cette pression qui me fait douter, mais plus le fait que je me remets peut-être un peu trop en question…

Est ce que cela veut dire que tu ne portes pas trop attention à ce qui est écrit sur toi dans la presse?

Oui, c’est un peu ce que j’ai fait la saison dernière…disons que cela ne fait jamais plaisir d’entendre des commentaires négatifs, après il faut vivre… avec le sport c’est comme ça. Mais c’est vrai que depuis un moment je ne lis plus trop la presse, j’essaye de faire abstraction, de retrouver la confiance et mon jeu…

Merci encore de nous avoir accordé ces quelques minutes et surtout, bonne saison à toi !

Merci, il n’y a pas de quoi…

3 réflexions sur « Interview de Jérôme Schneider : « retrouver confiance en moi » »

  1. Allez Jérôme, il faut oser, oser et oser cette saison.
    Jouer à une touche, varier et accélérer le jeu, se battre comme des fous.

    Et promis, tu ne seras plus sifflé !

    En fait, le foot, c’est simple, non ?

    Allez Jérôme, allez Jérôme, allez, allez Jérôme, allez Jérôme, allez…

    J’aime

  2. Un bonjour ,avec retard, aux personnes que nous avons rencontré à Thoune, qui avez fait cet interwiew pour permettre à Jérôme de s’exprimé
    Merci aussi à Princeigor qui l’encourage et qui fait la remarque (Et promis, tu ne seras plus sifflé!) car pour nous c’est difficile de venir à Genève et d’entendre souvent les critiques dans les tribunes
    lulu

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :