Les Enfants du Servette


Objectif Challenge League 2016 by Michel
8 septembre 2015, 16:39
Filed under: Parlons Servette

Depuis le 1er match de préparation contre Nyon (rappel), on sent une équipe grenat empruntée et pas à son niveau… Quelques avis au travers d’une revue succincte, un plaidoyer en fait.

OCL16

Après des prestations assez douteuses, le débat est donc ouvert autour de Servette (rappel de l’article de GrenatDC) : faut-il être patient ou exigeant ?

…Les deux mon capitaine !

On ne peut pas demander au club-phare du bassin genevois de ne pas rééditer les erreurs du passé et éviter de foncer vers la prochaine faillite, et déjà exiger que son équipe écrase tout sur son passage. Certes. On peut toutefois attendre de l’équipe en place, notoirement renforcée de joueurs avec de l’expérience professionnelle, y compris en Super League (Vitkieviez, Mfuyi, Pont, Sauthier, etc.), de tenir son rang et de jouer avec détermination. Ce qu’elle n’a pas vraiment fait sur les premiers matchs de championnat.

Nous sommes en effet quelques-uns à penser que la vraie construction pour un club comme le Servette FC ne se fera pas en Promotion League, dans l’antichambre du « vrai » football professionnel. Servette c’est un club de tradition, celui d’une grande ville, celui d’une population cosmopolite qui peut choisir ses loisirs, c’est donc une attente – y compris de la part des sponsors, et c’est aussi un stade et des installations avec des charges associées…

Si le salut de Servette se trouve dans la formation (et on n’est pas prêt de démentir cette approche à l’ère de la Champions League toute puissante et des droits télé), il est aussi dans une construction solide et exigeante, celle de la Challenge League puis de la Super League.

Si des clubs comme Aarau ou Thoune parviennent à se maintenir dans l’élite avec des moyens raisonnables, Servette peut aussi le faire. Servette accomplira probablement sa mue dès lorsque le club sera revenu à sa place naturelle, celle de la Super League. Là, il (re)trouvera l’intérêt de son public et construira lentement sa nouvelle histoire et l’oubli des années noires.

Pas de football suisse sans mécène

En l’état pourtant, la partie dans le football helvète n’est pas gratuite. Il y a non seulement une mise de départ (considérons qu’il s’agisse de la dette du SFC), mais il y aussi une charge récurrente. Celle de la passion sans doute, celle de voir des joueurs prometteurs ou connus évoluer en grenat. En effet, à part à bien vendre régulièrement des joueurs en Premier League ou encore en Bundesliga (cf. FC Basel), il n’y pas vraiment d’autofinancement possible. Encore moins à Genève avec ce stade et les exigences d’un public difficile.

Il faudra donc du mécénat. Ou tout du moins, du partenariat/sponsoring vivant, fort, et quelques fois renouvelé, de l’événementiel autour de ça, et évidemment des résultats. Facile à dire puisque jamais vu ces dix dernières années, mais pourtant nécessaire. Sinon, il n’y a quasiment aucune chance de revoir la couleur d’une compétition européenne au bout du lac, ni même d’espérer un retour à l’échelon suprême.

Un stade à revoir

Et puis il y a le fardeau de la Praille – rien de neuf en fait (voir ici). Trop grande, déjà trop vieille, bientôt rabibochée, sans changement notoire l’enceinte genevoise demeurera une charge lourde pour le club. Il y avait bien le projet (de dernière minute) d’Hugh Quennec qui semblait prometteur en réduisant la capacité à 18’000 places et en exploitant bien mieux les espaces – mais n’est-il pas tombé aux oubliettes comme l’ex-président déchu soumis désormais à toutes les critiques ?

Il faudra traiter le problème jusqu’au bout – et bien au-delà des 1,3 millions enfin promis le week-end dernier

Réagir et tenir son rang

Bref, arrêtons là la revue de programme, et regardons juste devant nous. Servette peut-il s’en sortir en restant coincé dans le traquenard de la Promotion League ? Evidemment non, et plus vite il en sortira, mieux ce sera ! Servette peut-il s’en sortir en ne restant qu’un an de plus au 3e échelon du foot suisse, même pas sûr – tant les ambitions de certains jeunes internationaux et peut-être de certains suiveurs pourraient les amener à vite quitter le navire. Et tout recommencer une n+1ième fois…

En somme, il n’y a qu’une voie raisonnable pour tous : Objectif Challenge League 2016 !

P1270433_45_res_Cooper-Vonlanthen

Vivement qu’on revoie Johan Vonlanthen en Grenat ! (crédits: Album du Servette FC)

Et pour ça, il va falloir que l’équipe « se sorte les doigts ». Finis les starlettes – les états d’âmes – et les jeux à la « baballe » sur le terrain, priorités au groupe et à l’objectif unique et reconnu. Et là, l’ami Cooper et le staff vont devoir mobiliser (davantage) leur monde. Et accessoirement, faire quelques preuves encore dans la tactique et le coaching. Et que l’arrivée de Pacar, le retour de Sauthier, celui de Besnard, peut-être celui de Doumbia et ceux prochains de Kursner et (espérons-le) de Vonlanthen constituent autant d’accélérateurs de cette saison pour mettre le SFC sur les bons rails. Ceux de la promotion.

Merci d’avance.
Ciao
Michel


35 commentaires so far
Laisser un commentaire

Avec Doumbia on serais 1er, les joueurs en place font ce qu’il peuvent et je pense ne se cache pas, certains jeune font leur starlette? peut être, au plus ancien de les recadrer et ils sont la pour apprendre…moi j’y crois, mais sa va être dur, a nous de les soutenir et arrêter de croire que les joueurs ne mouillent pas leurs maillot, sa j’y crois pas!!!!

J'aime

Commentaire par loris

Il faut effectivement revoir ce stade effectivement revoir le stade à 20000 spectateurs avec des loges. Il faut aller au bout. A la classe politique de faire son boulot, HQ en a pris pour son grade mais il n’est pas le seul responsable de la débacle du SFC depuis plus de 10ans qui a commencé à partir où le club a quitté les Charmilles qu’il n’aurait jamais dû quitter.
Aujourd’hui dans son état il n’est pas viable, prenons exemple sur Bienne et sa patinoire…

J'aime

Commentaire par tisuisse

Inutile et trop cher

J'aime

Commentaire par Toto Biografik

Il faut juste réparer le Stade pas diminuer sa capacité ce qui est contre-productif.

J'aime

Commentaire par Toto Biografik

Euh, j’ai raté quelque chose ? Semble til que le stade quitte gentillement les charges du SFC et devient une affaire entre la ville/état de geneve et la fondation du stade.

Du coup, pas mal de paramètres changent.

Et avec une équipe en SL, voir dans le trio de tête de la SL, pas mal de joueurs du centre de formation resteraient plus longtemps au club, pourrait évoluer normalement et probablement être vendu à l’étranger.

Concentrons nous sur le présent, faire comme Bâle c’est plus que possible, mais prend du temps, la l’article mets la charrue avant les boeufs.

Bâle était parti de LNB et était une équipe bof bof. La on est un peu pareil, même si on repart de 1LP, mais on a déjà un palmarès, un stade.

On y croit!

Plus servette va gravir les échelons, plus le club va attirer (joueur,sponsors,investisseurs, etc)

La 1lp est plus difficile que la CL, et la CL plus difficile que la SL.

En cas de coupe d’Europe régulier, tout est encore plus facile, etc

J'aime

Commentaire par Edwin Pascolo

L’article ne dit pas spécialement qu’il faille faire comme Bâle. Il dit surtout qu’il faut sortir dès cette saison de la Promotion League. Et c’est justement la clé du raisonnement, sortir du traquenard pour vraiment (avoir les moyens de) construire.

Et ce n’est pas la ville qui va payer la location du stade à ce que je sache. Avec 1000 entrées par match dont peut-être 80% d’abonnés et d’invités, il va falloir rentrer dans ses frais…

J'aime

Commentaire par Michel

Il est évident qu’il ne faut pas moisir dans cette ligue. Je crois que personne ne le souhaite, joueurs, dirigeants, staff, partenaires et spectateurs.
Maintenant il faut quand même gardée à l’esprit une réalité, celle que le club doit se reconstruire globalement et en profondeur. On ne construit rien en 2 mois, tout juste on commence à s’attaquer aux fondations. Raison pour laquelle la prudence est à mon sens de mise.
Mais pourquoi opposer patience et exigence?
Je pense au contraire que nous devons nous montrer exigeants dans cette période reconstruction, tout en souhaitant ne pas brûler les étapes pour construire sérieusement et solidement.
L’un ne va pas sans l’autre.

J'aime

Commentaire par GrenatDC

D’accord avec toi GrenatDC. L’article n’oppose d’ailleurs pas Patience et exigence. Il se veut un peu plus exigeant par rapport à ce qu’on voit actuellement.

J'aime

Commentaire par Michel

Aarau est en SL ? J’ai raté un épisode ?

Le stade, un fardeau pour le club ? A quel égard ? Tu penses qu’on aura une enceinte flambant neuve avant notre retour en SL ?

Finalement, tu veux dire quoi avec ton article ? Qu’on doit monter si on ne veut pas se faire piller encore une fois ? C’est un peu la seule chose que je retiens, ce qui est une évidence. Et même si on monte, rien ne dit qu’on ne se fasse pas piller de toute façon.

Et je n’arrive toujours pas à comprendre qu’on espère que Cooper change. Il a démontré une belle fidélité à sa tactique et sa manière de gérer les matches depuis 1 saison. Maintenant, comme l’a dit Vinas, avec l’équipe à disposition et un peu de temps, cela devrait suffire à monter. Malgré tout.

J'aime

Commentaire par NF

Je crois que tu as compris l’essentiel…

J'aime

Commentaire par Michel

et la partie du stade est complètement fausse.

elle commence d’ailleurs par « sans changement notoire », alors qu’il y a justement eu des changements notoires ces dernières semaines: Servette n’a plus la responsabilité du stade, il n’est aujourd’hui que locataire, stade qui a depuis été classifié comme bâtiment d’utilité publique.

enfin, un article à oublier…

J'aime

Commentaire par Vinas

Oui mais cela ne change pas qu’il faut finir ce stade, et avoir un business plan… car en résumé cela va être nos impôts qui vont partir dans ce stade.
Il faut qu’on aille un stade avec une âme, et.fonctionnel.
Si on reconstruit cela doit se faire à tous les niveaux sportifs mais aussi au niveau infrastructure.

J'aime

Commentaire par tisuisse

Nous ne maitrisons plus l’infrastructure, mais pouvons au mieux influer sur les rénovations à effectuer. c’est le prix à payer pour ne plus avoir à supporter son entretien. Ceci dit, même si nous bénéficions encore de l’infrastructure à notre guise, nous n’aurions pas les moyens de la modifier à notre convenance.

Ce stade a le mérite d’exister, d’être homologué. Dans l’immédiat, c’est ce qui compte. Pour le futur, il y a précisément cette étude pour déterminer ce qu’il faut faire et à quel prix. Le positif, c’est que cet aspect n’est pas géré par le club qui peut ainsi se concentrer sur ses propres priorités sans avoir un Fischer qui va dépenser son énergie à valider des projets de travaux. Cela répond donc à ton souhait d’avancer en parallèle sur le sportif et l’infrastructure. En espérant que l’Etat fera le nécessaire dans un délai raisonnable.

J'aime

Commentaire par NF

Présentation d’un nouveau maillot le 14 septembre à 14h 14, toujours de la marque fourteen

J'aime

Commentaire par Edwin Pascolo

Ca aurait été plus compliqué si on était resté chez Trentadue.

Pour le reste, la peine, le surplus et Ab’Fab :

Il est évident qu’il ne faut pas moisir dans cette ligue. Je crois que personne ne le souhaite, joueurs, dirigeants, staff, partenaires et spectateurs.
Maintenant il faut quand même gardée à l’esprit une réalité, celle que le club doit se reconstruire globalement et en profondeur. On ne construit rien en 2 mois, tout juste on commence à s’attaquer aux fondations. Raison pour laquelle la prudence est à mon sens de mise.
Mais pourquoi opposer patience et exigence?
Je pense au contraire que nous devons nous montrer exigeants dans cette période reconstruction, tout en souhaitant ne pas brûler les étapes pour construire sérieusement et solidement.
L’un ne va pas sans l’autre.

J'aime

Commentaire par T.A.F.K.A. Luca

Tout est dans mon pseudo.

J'aime

Commentaire par TAFKA CACA

Au moins cette année le maillot sera présenté plus ou moins en début de saison 😉 .

J'aime

Commentaire par D.W.

Avec un sponsor maillot ?

J'aime

Commentaire par Stian

Faut pas rêver non plus…..

J'aime

Commentaire par Mitch

Koeniz et Rapperswil sont des candidats sérieux à la montée, et vous verrez que la promotion est encore très très loin, et si koeniz et Rapperswil sont candidats à la challenge league, on pourrait bien avoir une grosse désillusion.

J'aime

Commentaire par Servettefc2712

Pas de sinistrose svp… Avec le retour progressif de nos blessés, on reste malgré tout les grands favoris de ce championnat! Mais il faudrait quand même que la scoumoune aille voir ailleurs si on y est, n’est-ce pas?

J'aime

Commentaire par Dumbledore

Je n’ai jammais penssé que la promotion serait facile. Et il faut pas compter sur ce que décideront ou feront les autres clubs.

J'aime

Commentaire par charmilles60

Le groupe SFC pour le match contre Zürich II : Cardoso, Caslei, Da Silva, Fargues, Gazzetta, Guedes, Guillemenot, Infante, Kutesa, Maouche, Mfuyi, Müller, Pacar, Pont, Rodrigues, Sabaly, Sauthier, Yagan.

Et toujours pas de nouvelles pour Doumbia et son permis??
Il ne doit vraiment pas être content surtout qu’on doit certainement le sollicité dans d’autres club.

J'aime

Commentaire par charloc3

Vitkieviez est suspendu!

J'aime

Commentaire par charloc3

Il pourra donner un coup de main à sa maman sur l’esplanade…

J'aime

Commentaire par Snowleopard

Bonne idée 😉

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Pas très sexy le groupe a disposition.

Tous nos absents sont des joueurs d’expérience ou des cadres.

Avec tous nos cadres on a l’équipe pour monter, mais encore faut-il qu’ils reviennent, et pas de rechutes.

J'aime

Commentaire par Edwin Pascolo

Allez, composition de veille de match:
Guedes
Sauthier – Mfuy – Rodrigues – Hiraç
Pont – Gazzetta
Kutesa – Fargues – Calsei
Pacar

Changements probables:
Da Silva, Guillemenot, Maouche (avant la 85′ si possible 🙂 ).

PS. Des nouvelles de Besnard, cela fait un mois qu’il a été touché, sera-t-il bientôt de retour dans le groupe?

J'aime

Commentaire par D.W.

Malgré son manque d’assurance lors des premiers matchs, Infante a vraiment le potentiel pour être titulaire dans cette équipe. C’est ce que semble penser Cooper aussi d’ailleurs.

J'aime

Commentaire par Galanor

Juste, d’où ma compo pour ce match:

Guedes

Yagan – Sauthier – M’fuyi – Infante

Pont – Gazzetta

Da Silva – Fargues – Kutesa

Pacar

Changements souhaités avant la 80ème minute si possible:

Rodrigues, Caslei, Guillemenot, (ou éventuellement Maouche et Cardoso, selon les besoins)

J'aime

Commentaire par Dumbledore

http://mobile2.tdg.ch/articles/18223936

On apprend en fin d’article que le cas de Doumbia est toujours en suspens et qu’Hasanovic est blessé à la hanche et qu’il ne pourrait revenir qu’au deuxième tour…

J'aime

Commentaire par D.W.

M. Dominguez est parti pour le FC Zurich, il se retrouve avec les M21…. et sera présent ce soir.
Ça va peut-être faire réfléchir ceux qui voudraient encore quitter le SFC.
GO GO nos Grenat, on compte sur vous pour une nouvelle victoire. 💪🏼 !!
Tous au stade, présence indispensable SVP. 😊

J'aime

Commentaire par Stanley

L’ogre Rapperswil et l’épouvantail Koeniz… ‘tain les gars, on est tombés vraiment bas là… ça fait 10 ans qu’on mange des couleuvres en étant Servettiens mais on atteint des « sommets » cette année…

J'aime

Commentaire par Robert Coque

Köniz vient de perdre….

J'aime

Commentaire par gibus

Rapperswil également!

J'aime

Commentaire par gibus




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :