Les Enfants du Servette


« La cellule de recrutement est en train de faire du bon boulot » by princeigor
8 juillet 2019, 06:07
Filed under: Saison 2018-19

Les paroles sur l’actualité des transferts grenats sont du directeur sportif lausannois Pablo Iglesias qui a très gentiment accepté de nous répondre à l’issue du derby lémanique amical qui s’est joué samedi à Vevey.

Les EDS : Bonjour Pablo !

Pablo Iglesias : Bonjour !

Les EDS : Quels sont les enseignements de ce match ?

Pablo Iglesias : J’J’imagine comme pour Servette que ça reste un entraînement supplémentaire, avec une intensité de réalité de match où il y a pas mal de garçons qui doivent encore faire des minutes. Et les entraîneurs tentent encore certaines choses, pour Servette aujourd’hui je pense un peu plus car il y a pas mal d’arrivées, donc ça prend un peu plus de temps. Il ne faut pas sous-estimer ce temps-là. A Lausanne, on a essayé de rester stable en terme de recrutement, pas dans la continuité de l’année dernière car elle n’a pas été suffisante, mais dans la stabilité, ce qui nous donne un peu d’avance pour trouver le bon amalgame.

Les EDS : Si je vous dis qu’on a vu un bon Servette en première mi-temps et un très bon LS en seconde mi-temps, vous êtes d’accord ?

Pablo Iglesias : Absolument ! Chacun a eu sa mi-temps. Le match nul aurait été plus équitable parce que les occasions étaient en parité, même si elles étaient peût-être un tout petit peu plus nettes pour Lausanne parce qu’il y a eu la barre et peut-être un pénalty généreux ou pas, mais ça reste très équilibré.

Les EDS : On voit un LS qui paraît déjà bien prêt !?

Pablo Iglesias : Alors je me méfie de ce genre d’affirmation parce que l’année passée, sur 51 rencontres, on n’en a perdues que 6, dont 5 en championnat ! Et c’est le champion suisse YB qui nous a tenu en échec, sinon on a pratiquement tout gagné contre des équipes de Super League. Malheureusement ce ne sera pas en amical qu’il faudra être le plus performant, mais dans notre championnat qui est la réalité, c’est la Challenge League.

Les EDS : Même si ça reste assez encourageant, vous allez au-devant d’un championnat qui s’annonce difficile avec un GC qu’on a vu samedi dernier assez fringuant et un Stade Lausanne franchement très bon…

Pablo Iglesias : Pour ceux qui ne sont pas dans le football, je peux comprendre que certaines affiches ou la dimension de certains clubs ne donnent pas toute l’envergure qu’ils ont. Mais il ne faut pas oublier que tous sont des joueurs professionnels qui s’entrainent de la même manière que ce soit à l’autre bout de la Suisse ou ici, il y a des ambitions. Stade Lausanne va certainement jouer avec la dynamique de la montée, ils ont juste fait quelque chose d’exceptionnel la saison passée. Et puis Grasshoper, bon ben voilà, c’est le favoris. Il faudra voir ce que feront Aarau et Vaduz qui fait un recrutement très intelligent. Ca sera une course à 4 ou 5 et c’est seulement la durée qui détache les écuries. C’est ce qu’a su justement très bien faire Servette l’année passée.

Les EDS : Winterthur peut-être ?

Pablo Iglesias : Alors ça n’est jamais facile pour les équipes qui reconstruisent. Un souhait que j’ai vraiment, c’est qu’on puisse bien démarrer la saison, car on n’a pas toute cette reconstruction à faire. On a fait une retouche avec Aldin Turkes. Il y en aura peut-être une seconde, mais il n’y aura rien de plus, donc tous les joueurs se connaissent et savent comment fonctionne l’entraîneur et ses méthode de travail. Je pense que cette avance-là n’est pas négligeable. On est toujours tendu et on se plaint toujours qu’on n’a pas assez de temps dans le foot, alors là profitons-en.

Les EDS : Nous avons compté 28 noms sur la feuille de match, ce qui est assez important, est-ce que des noms vont être biffés au LS ?

Pablo Iglesias : Oui. Oui c’est une demande de la direction d’avoir 24 joueurs dans l’effectif, voire peut-être 25. Il nous reste le match contre Bâle mardi et le match contre Monaco samedi et dans la semaine qui suivra je pense que le coach aura fait son choix. On doit arrêter le choix sur les 24 joueurs. Après c’est une question de confiance et de dynamique de groupe. On a eu beaucoup de déçus la saison dernière, on en a fait la triste expérience, quand dix garçons n’étaient pas convoqués, car la liste est de 18 par match et ça n’est jamais drôle d’aller en tribune, même s’il y a des blessés. On va donc réduire, comme on avait déjà bien commencé à le faire lors de la trêve hivernale. Après il faut espérer qu’il n’y aura pas de blessés. On a beaucoup de jeunes internationaux qui seront loin, ça c’est aussi le cas de Servette. En septembre, octobre et novembre, ils partent preque plus de 32 jours sur 93 ! Ils peuvent rentrer blessés et fatigués et il faudra bien le gérer.

Les EDS : On reste un blog servettien, alors que pensez-vous du groupe servettien que vous connaissez bien ?

Pablo Iglesias : C’est difficile d’être neutre. Au Servette, j’ai la moitié de mes amis qui sont dedans, soit parmi les dirigeants, le staff ou les joueurs…

Les EDS : On n’est pas neutre, alors vous pouvez y aller !

Pablo Iglesias : J’ai vu de très bonnes choses aujourd’hui. En terme individuel, l’acquisition au milieu du terrain m’a l’air très très solide, C’est important. Après il faut trouver certains repères. Et peut-être en attaque, je pense que la Super League… Ce qui est différent de la Super League à la Challenge League, c’est que l’année passée Servette est parti avec l’idée de gagner ses matchs et ils ont été récompensés. En Super League, tu as meilleur temps d’être très bien organisé, c’est ça qui te fait maintenir le rythme et garder la catégorie. Si tu veux faire des très bons résultats, tu dois être bien organisé et avoir du talent individuellement. Surtout dans les transitions offensives. C’est un peu différent de la Challenge League où tu as carrément la possession totale et tu es le favori entre guillemets. Donc là c’est deux approches un peu différentes, mais j’imagine que la cellule de recrutement est en train de faire du bon boulot.

Les EDS : Mais à votre avis, là, le Servette a le talent ou pas ?

Pablo Iglesias : Moi je pense qu’ils n’ont pas encore terminé le recrutement, mais…

Les EDS : On attend encore effectivement encore un 8 et un 9, mais pour la fin du mercato seulement pour le centre-avant, une fois que les prix auront baissé…

Pablo Iglesias : Servette, ils ont un avantage, c’est un groupe qui vit extrêmement bien. Avec des garçons d’expérience qui ont beaucoup d’intelligence et je pense qu’ils seront capables de mobiliser. Je le pense et je le souhaite car j’ai envie qu’il y ait des Romands en Super League. Mais j’espère les rejoindre l’année prochaine…

Les EDS : On vous le souhaite aussi ! Merci Pablo !

Pablo Iglesias : Merci à vous aussi et à bientôt !

Par le Prince Igor


20 commentaires so far
Laisser un commentaire

Je trouve bizarre qu’il n’ai toujours pas changé d’entraîneur à Lausanne. Pour moi il aurait dû changer quelque chose, mettre un coup de pied dans la fourmilière en changeant d’entraîneur, ou en faisant de bon recrutement. Il veut travailler dans la continuité, mais c’est quoi la continuité… Faire 17 match nul…
Enfin on s’en fout un peu, l’important c’est le Servette et rien d’autre.

J'aime

Commentaire par BoubiX

Moi au contraire je trouve bien que Lausanne joue la stabilité. Bravo!

J'aime

Commentaire par Obra

Normalement, et vu le spectacle proposé, Contini aurait dû sauter en décembre, ce que n’ont finalement pas fait les propriétaires du LS.

Lausanne aura un avantage cette saison s’il part bien car il sait exactement à quoi s’attendre. Mais si les résultats ne suivent pas et que Contini prend la porte d’ici Noël, tout sera alors plus compliqué…
Il n’empêche, si le LS arrive à remonter et que tous les Romands se maintiennent, on aurait tous les clubs Romands historiques en Super League, ce qui serait fantastique.

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Malheureusement je donne pas cher de la peau de xamax qui a l’air d’être en dessous de l’année passée

J'aime

Commentaire par Edwin Pascolo

La stabilité est une bonne chose. Lausanne n’a que rarement été ridicule. Il manque des leaders et une volonté de gagner. Contini était une erreur de casting car il a l’habitude de défendre en LNA où un nul n’est pas une mauvaise affaire.

A contrario Geiger a pris la décision une décision stratégique en début de saison et l’équipe a adhéré avec le succès que l’on sait. Son 442 losange c’était osé quand même…

Continu a appris de ses erreurs (copiant même la tactique du SFC…) et je vois Lausanne au minimum 2e mais il faudrait pour eux que les événements soient favorables car mentalement ils sont pas terrible.

Je vois Aarau passer à côté, SLO être la surprise de 2019 avant de craquer sur la longueur et GC…. ne pas digérer la relégation mais s’accrocher aux premières places toute la saison.

J'aime

Commentaire par Mike

les dirigents de lausanne viennent acheter nice sauf erreur

J'aime

Commentaire par Gigi

Oui c’est juste, il y aura sans doute une passerelle qui sera crée avec le LS.

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Sympa l’itw, bravo aux eds je trouve toujours sympa d’avoir les avis des concurrents.

Concernant l’Ineos Sport, j’espère qu’ils se renforcent surtout dans l’organisation dans le cas ou Ineos devait partir.
Je ne connais évidemment pas les intentions d’Ineos mais à noter qu’ils ne peuvent pas compter deux équipes en coupe d’europe, ils devront donc choisir entre Nice et Loz, le choix risque d’être facile…

Quand à Contini je trouve vraiment étrange de le garder.
Les joueurs franchement sont pas mal mais dans le jeu ils ne m’ont jamais convaincu, un nouvel entraineur aurait pu amener un nouvel élan. Je les vois bien enchainer à nouveau les matchs nul !

J'aime

Commentaire par Bocata

Les équipes Redbull ont eu le droit de jouer la coupe uefa en même temps

J'aime

Commentaire par chamousse

Mais je crois qu’ils ont dû apporter des modifications

J'aime

Commentaire par Obra

Car ils ont changer de gouvernance/propriétaire. Ils possèdent un des clubs, et l’autre simplement sponsoring… ils ont maquillé tout ça pour convenir au règlement uefa… le cas de figure est donc actuellement différents…

Lorsque lausanne et Nice seront les 2 européen, on verra si ils changent quelque chose eux aussi

J'aime

Commentaire par Edwin Pascolo

Lorsque je lis le compte rendu du match contre Lausanne, il y a juste un aspect qui me tarabuste au regard des commentaires que j’ai lus sur les EDS.

Cela ne concerne pas la défaite à proprement parlé ( il s’agissait d’un match amical qui suivait une grosse semaine de charge physique), mais le niveau de certains remplaçants.

Si j’ai bien compris, le 11 de base sous réserve encore de l’arrivée d’un attaquant, qui a débuté la 1ère mi-temps, tient la route et est donc en place. C’est bien.

Par contre, la deuxième mi-temps qui avait pour but de tester d’autres joueurs aurait montré selon les commentaires de certains contributeurs, que pour une part d’entre eux, ils n’auraient pas le niveau de Super League. On parle notamment du gardien remplaçant, éventuellement de Routis, MFuyi .

Si c’est vraiment le cas (je mets des bémols car je n’étais pas présent samedi), je trouve cela ennuyeux.

Une saison est longue et il y aura des blessés et autres suspendus. Si le banc a clairement un déficit, on pourrait alors avoir des gros problèmes sur la durée du championnat.

Bien évidemment, on ne peut pas s’offrir le banc de Y-B ou Bâle, mais tout de même. La question reste entière de savoir s’il ne faut pas effectivement tenter de placer un certain nombre de ces joueurs encore sous contrat afin d’éviter d’utiliser des licences pour rien puis essayer de recruter des joueurs (1-3) qui peuvent constituer des alternatives crédibles aux joueurs titulaires ?

Après, il est vrai que le club a fait déjà un peu ce travail par exemple en recrutant Martial qui à terme pourrait devenir un titulaire dans l’arrière garde de la 1ère équipe.

Autre remarque, la défense à trois tentée par Alain Geiger, visiblement ne marcherait pas.

Tenter des essais lors de match amicaux a toute sa logique. Visiblement, cela ne saura pas tenté lors du match contre Y-B et c’est tant mieux !

Parce que contre l’ogre bernois, il me parait assez clair qu’il faudra vraiment être très attentif sous peine d’en prendre au minimum 4.

J'aime

Commentaire par Rainer Hasler

H.S. Timothé Cognat a été transféré au Servette FC dans le prolongement de sa mutation temporaire lors de la saison 2018/2019, pour un montant de 70 000 euros et un intéressement de 20% sur un futur transfert.
Une nouvelle preuve de l’excellent travail accompli ces derniers temps par le club.

J'aime

Commentaire par Simon

1 semaine de retard sur tout le monde mais merci 😀

J'aime

Commentaire par Gaetan

Je parlais de la somme de transfert en tenant compte de notre budget.😉

J'aime

Commentaire par Simon

Quelle est la source pour le montant du transfert?

J'aime

Commentaire par vivaservette

Ol pour la source.

J'aime

Commentaire par grenadine

Cette information est sortis le lendemain du transfert

J'aime

Commentaire par Gaetan

On est bien loin des centaines de millions pour certains transferts de stars….. 🤪

J'aime

Commentaire par Stanley




Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :