Retour de l’omerta zürichoise ?

Servette en est revenu dimanche avec un point de son déplacement face à GC. Mais les circonstances de ce match nul nous interpellent tout autant qu’elles nous inquiètent…

Erreurs manifestes d’arbitrage…

Ce match face au Rekordmeister était l’occasion pour les Grenat d’affronter à nouveau les Sauterelles zürichoises, le dernier duel remontant à 2013. Depuis, les deux équipes ne s’étaient plus croisées. Le temps pour nous d’oublier. D’oublier que GC a toujours été protégé par les arbitres…

Nous allons revenir sur quelques faits de match où la VAR aura eu raison des espoirs de victoire servettiens… Retour sur une partialité scandaleuse des arbitres…

36 ème : Le penalty contre Sauthier

Nous jouons donc la 36 ème minute. Suite à un centre, Anthony Sauthier dégage la balle. L’arbitrage revient à la fin de l’action et siffle faute de Sauthier suite à une intervention de la VAR.

Si Anthony fait effectivement une petite faute, celle-ci n’influe en rien le jeu et la suite de l’action. Mais l’arbitre interpellé par la VAR indique faute. C’est dans la surface. Pénalty check. Pénalty accordé.

Est-ce une erreur d’arbitrage d’accorder ce pénalty ? Clairement non. Mais la VAR est venue interpeller l’arbitre qui n’avait initialement pas sifflé… On se réjouit de voir 15 penalties sifflés par match pour des contacts dans les surfaces de réparation…

Arbitres et VAR – Servette FC 1-0

38 ème : hors-jeu de Kyei

Deux minutes après l’égalisation sur penalty de GC, Mića Stevanovic lance Grejohn Kyei en profondeur. L’attaquant français transforme l’offrande et Servette prend l’avantage. Ah non, le juge de touche lève finalement son drapeau…

Pas simple en effet de dire avec certitude que notre numéro 25 était hors-jeu. Impossible également de dire qu’il ne l’était pas.

Cette deuxième image n’affirme rien plus. L’arbitre annule donc le deuxième but servettien…

Arbitres et VAR – Servette FC 2-0

52 ème : première faute de main dans la surface de GC

Suite à un dégagement, le défenseur zürichois Toti Gomes tente de dégager la balle. Dans son mouvement, il touche clairement la balle du bras ce que l’on voit clairement dans l’image ci-dessous ainsi que dans la vidéo sur Twitter…

Toti Gomes, coupable d’une faute de main dans sa surface? L’arbitre ne bronche pas. La VAR, qui est là pour interpeller l’arbitre s’il fait une erreur manifeste n’intervient pas. Cette faute synonyme de penalty ne sera même pas checkée pas les arbitres, endormis dans leur bus a Muri 🤦…

Arbitres et VAR – Servette FC 3-0

 

65 ème : grosse faute de Da Silva sur Valls

A peine entré, l’attaquant de GC Da Silva s’en vient poser une grosse semelle sur la cuisse de. Théo Valls.

Notre numéro 15 reste longtemps à terre et devra finalement quitter le terrain… On voit clairement les traces des crampons. Ce qui est encore plus explicite, c’est que le coup est porté au-dessus de la cheville et que tant Sauthier que Stevanovic ont été expulsé pour moins que ça…

La VAR va-t-elle intervenir et prévenir l’arbitre qu’un carton rouge s’impose !?!? Suspense !?!? Évidemment que non, Da Silva conserve son carton jaune…

Arbitres et VAR – Servette FC 4-0

85 ème : la VAR annule le but de Schalk

On vit les cinq dernières minutes. Servette pousse pour aller chercher la victoire. Cespedes récupère le ballon dans les pieds d’un zürichois qui tombe tout seul et centre pour Schalk qui gagne son duel face au défenseur zürichois et marque enfin le 1-2! Que nenni, l’arbitre, suite à l’intervention de la VAR, siffle une main d’Alex Schalk et annule encore une fois un but pour les Grenat.

Mais que s’est-il donc passé ? On voit sur la vidéo (Twitter de Tom) que Boris récupère régulièrement le ballon et centre parfaitement pour Alex Schalk qui effectue un magnifique contrôle orienté du gauche pour éliminer son défenseur. Celui-ci dévie alors le ballon du bras. Impossible de dire le contraire, la photo est implacable de vérité !

Le ballon revient ensuite fortuitement sur le bras de notre attaquant qui est en plein mouvement et transforme l’aubaine en but…

La VAR intervient à nouveau et demande à l’arbitre d’annuler le but pour une faute de main de l’attaquant grenat !!! Par contre, elle n’intervient pas pour signaler la première faute du bras de Cvetkovic qui aurait dû permettre aux Grenat de bénéficier au minimum d’un pénalty…

Arbitres et VAR – Servette FC 5-0

Faux semblants ?

Le match se termine donc sur un score nul de 1-1 entre un GC tout heureux de l’aubaine et un Servette terriblement lésé…

De leur côté, les arbitres et la VAR peuvent bomber le torse en infligeant un sec et sonnant 5-0 au Servette FC. Avec 100% des décisions en faveur de Grasshoppers, on ne peut pas dire que les arbitres auront brillé par leur impartialité.

Avec un minimum d’intégrité du corps arbitral, le SFC se serait imposé dans ses retrouvailles zürichoises, mais l’omerta des arbitres en a décidé autrement.

Julian Karembeu

54 réflexions sur « Retour de l’omerta zürichoise ? »

  1. Je comprends la frustration par rapport au penalty non sifflé sur la main ainsi que le but annulé de Schalk. Par contre il y a 2 points de corrections par rapport à votre article.

    1. Sur le penalty suite à la faute de Sauthier, l’arbitre revient à la faute et dicte un coup franc pour GC. A ce moment la VAR intervient pour lui signifier que la faute était dans les 16 et donc penalty. Pour moi c’est juste.
    La seule question que je me pose c’est pourquoi l’arbitre sort le jaune parce qu’il y a penalty, alors que pour un coup franc il ne sortait pas le jaune…?

    2. Sur le but annulé de Kyei il n’y a pas eu d’intervention de la VAR. L’arbitre assistant a levé son drapeau pour signifier le hors-jeu. Avec les images à disposition pas possible de dire que Kyei n’était pas hors-jeu, du coup pas d’intervention de la VAR.
    Si l’assistant n’avait pas signalé de hors jeu, pas sûr que la VAR soit intervenue pour annuler le but.

    Bonne semaine à tous

    J’aime

      1. exact c’est la débilité du système. Alors que le hors jeu est indiscutable dans certaines occasions, l’arbitre de touche laisse jouer jusqu’à la fin de l’action. Cela peut durer plusieurs secondes….
        alors que pour le hors jeu de Kyei, c’est très limite, du coup, c’est bien à cette occasion que l’abruti de juge de touche aurait du s’abstenir de lever son drapeau, laisser finir l’action et demander l’avis de la VAR.

        Aimé par 1 personne

    1. L’erreur est déjà de siffler coup-franc.

      Je m’explique, il laisse l’avantage, le zurichois affronte Frick et bute sur Frick. Du coup l’avantage a été laissé, il n y a aucune raison de revenir à ce qu’il pense être un coup-franc dans un premier temps. C’est ridicule: cela leur laisse deux chances de marquer !

      Aimé par 1 personne

      1. @Jean c’est bien ça qui est le plus choquant. L’attaquant a une énorme occasion derrière et Frick réalise une parade incroyable. Ils n’ont pas marqué alors tu reviens à la faute ?

        L’arbitre fait-il le geste de l’avantage ? Je ne m’en souviens pas. Si tel est bien le cas, c’est un scandale de plus. Tu peux revenir à la faute si l’avantage laissé n’en ai pas un. C’est très loin d’être le cas ici.

        Aimé par 1 personne

      2. D’accord avec ça, le joueur arrive à faire une passe parfaite malgré la faute de Sauthier qui arrive juste derrière. C’est pas scandaleux non plus, parce que au bout du bout, il y a quand même faute et l’arbitre à droit de revenir dessus. C’est d’autant plus gênant quand on pense à l’action de Schalk où la VAR ne signale pas la faute de main (bras clairement décollé) du défenseur zurichois mais se contente d’annuler (justement) la main de Schalk. Ça fait un peu deux poids, deux mesures tout ça, et au final c’est gênant.

        Aimé par 1 personne

  2. Me semble que sur la faute de Sauthier c’est l’arbitre qui revient à la faute et indique un coup franc dans un premier temps puis la VAR le corrige pour un penalty.
    Pour le reste, j’ai déjà donné mon avis, j’en reste donc là.

    J’aime

  3. Je ne comprends pas le titre avec le terme « omerta » zurichoise, loi du silence, ou silence qui s’impose. Ceci dit on est pas mal à qualifier l’arbitrage de scandaleux. Mais autant aller au bout du raisonnement: L’arbitrage en Suisse est-il corrompu?
    Chaque action prise séparément donne lieu au même « bon, on peut se tromper, c’est dur à dire », mais l’intervention va toujours dans le même sens: protéger GC (ou Bâle). La VAR qui ne sanctionne pas la main du défenseur zurichois devant Schalk rend cet objet partial et inutile.

    J’aime

  4. Voilà, c’est ça qu’on aime, Julian. Ça, c’est de la rubrique ! Parfaitement résumé et illustré. Je serai toi, j’enverrai le lien à Muri et au blick, n’ayons pas peur de crier notre indignation. Heureux de constater que nous ne vivons pas tous au pays des bisounours. Bravo.

    Aimé par 2 personnes

  5. Comme précisé par silvinho, l’arbitre revient à la faute de Sauthier et donne coup franc avant que la var lui dicte penalty. Là ou j’ai de la peine c’est que l’action s’est déroulé dans son intégralité sans gêne occasionnée par la faute de Sauthier et s’est même terminé par un tire presque à bout pourtant. Du coup soit l’arbitre siffle faute tout de suite, soit il laisse l’avantage mais bordel pourquoi revenir à la faute. 10 min avant ça, cespedes se fait rudoyer mais reste debout avant d’affronter un deuxième zurichois dans de mauvaises conditions vu que ce dernier a profité de la faute de son compatriote pour récupérer le ballon. L’arbitre laisse jouer et ne revient pas à la faute. Imaginé ma réaction quand il revient à la faute de Sauthier.
    Pour le reste j’abonde à 100% avec l’article.
    1ère mi-temps b(i)aisé par le trio arbitrale, 2ème mi-temps par la var ! Bref le sable n’était pas que dans les yeux…

    Aimé par 1 personne

    1. A propos de Piccolo et habitant au Tessin, c’était il y peu, le maître d’apprentissage de ma belle-fille. Ils travaillaient tous deux au sein d’une fiduciaire de la place, reponsable des comptes d’un certain FC Sion. Lui, est tjs en fonction. Voilà, voilà.

      J’aime

  6. Excellente compilation du bêtisier de la prestation arbitrale régurgitée à Zurich.

    Merci Julian pour le tout bon boulot. A faire suivre par le club aux instances concernées. Important de mettre la pression et de faire comprendre que ce genre « d’erreurs » sont inacceptables. Si on se tait, on accepte que ce traitement partial et ces grosses injustices se répètent.

    Le club doit se faire entendre pour que nos joueurs obtiennent au moins un traitement équitable à l’avenir.

    Aimé par 1 personne

  7. On crie au scandale de match en match. Mais n’est-il pas possible de faire quelque chose concrétement ?
    Envoyer un dossier bien fourni à l’une des instances. Même si cela n’aboutie en rien, au moins se faire entendre.
    Le club devrait plus se manifester et arrêter de se taire.
    On gueule entre nous sur le forum mais au club de crier au scandale beaucoup plus haut et fort !!!

    Aimé par 1 personne

  8. C’est sûr que c’est frustrant sur un match ou l’on mérite largement mieux. Après attention à garder la tête froide, car je pense qu’aucune de ces décisions n’est scandaleuse, mais c’est plutôt l’accumulation dans le sens de GC qui dérange.

    Faute de Sauthier il y a, il lui écrase la cheville, ça parait clair, après comme cela a été relevé intelligemment l’action va au bout => là il faudrait voir exactement ce que dit le règlement.
    Ensuite pour moi Kiey est hors-jeu, de peu certes, mais sa tête semble bien être devant, même si les angles ne sont pas optimaux pour juger.
    Sur le but de Schalk c’est toujours la même chose avec ces histoire de bras / main, là le ballon touche vraiment le haut du biceps / épaule, or physiologiquement c’est le long du corps, on ne peut tout de même pas demander aux joueurs de se déboiter l’épaule pour la mettre dans le dos. Décision ma fois juste d’après moi.
    Ensuite sur Valls c’est peut-être le plus dérangeant, car un geste mal maitrisé ne doit pas amené toujours au carton rouge, mais il n’y a aucune continuité des décisions arbitrales sur ce type d’action, ici un arbitre n’aurait rien mis, l’autre un jaune, un autre un rouge, d’un match à l’autre on a l’impression que c’est totalement à interprétation du juge.
    Bref voilà mon avis, pour mettre un peu de nuance dans ce débat houleux.

    Aimé par 1 personne

    1. Bon commentaire avec pas mal de bon sens et un manque flagrant de biais pro servettien 🙂
      Cela dit, Sauthier ecrase qu’une partie d’un doigt de pied et non la cheville.
      Ensuite, pour revenir sur les mains, en effet le bras on ne peut pas se l’arracher mais ça n’est pas à servette d’en subir le préjudice. Le bras est bien rattaché à un joueur de gc et il empêche une action dangereuse dans le premier cas et fait annuler un but dans le second. A titre d’example, clichy a pris un jaune et coup franc à l’orée des seize mètres pour s’être fait allumer le bras (coller contre son corps) à bout portant contre Lucerne il me semble. Vu qu’il y a visiblement matière à interprétation, je trouve inquiétant que durant l’intégralité du match les décisions ont toutes penchées en faveur de gc…

      Aimé par 1 personne

    2. @venturio . Merci d’amener un peu de raison dans ce débat forcément émotionnel, mais qui parfois dérive vers des théories complotistes de mauvais aloi. Tant que les gens ne comprendront pas qu’une règle laisse souvent une part à l’interprétation, on aura ces sempiternelles débats qui sont souvent vains. Comme pour n’importe qu’elle décision judiciaire, à infraction identique, on aura jamais la même peine car des aspects subjectifs seront pris en compte nuançant le jugement . Comme je le dis depuis des années sur ce site ceux qui critiquent l’arbitrage n’ont qu’à rejoindre l’association genevoise de football qui recherche chaque année des arbitres et ils verront si c’est si facile d’arbitrer un match.

      J’aime

      1. Il me semble que hier l’interprétation n’a été que dans un sens….Un rappel dans le milieu des années 90, le regretté monsieur Weiler, avant de quitter le club dans une conférence de presse, mettait en évidence les points perdus par les grenats chaque saison par les décisions arbitrale. Et ce grand monsieur était un calme et un modérer, tout cela fait déja presque 30 ans , et rien n’a changer. J’ai une liste encore bien longue, mais on va arrêter la…

        J’aime

      1. @ Prince Igor , je vous laisse relire la règle numéro 12 sur la faute de main qui laisse beaucoup de place à l’interprétation et vous comprendrez pourquoi il n’y a pas systématiquement penalty avec une faute de main

        J’aime

  9. Ai-je bien compris dans les commentaires de Teleclub hier qu’en Suisse il n’y a pas la technologie avec la ligne pour voir s’il y a hors-jeu ou pas ? Ou est-ce simplement qu’on ne voit pas cette ligne à la télé ? Sur le but de Kyei, je trouve que c’est assez indécidable. Ce qui me frappe surtout, c’est le manque de cohérence d’un match à l’autre. Je pense aussi qu’au final la VAR, malgré ses avantages, a conduit à pousser à donner une importance démesurée à des éléments certes plus ou moins vérifiables sur image (hauteur du pied, bras décollé ou pas) mais totalement déconnectés de l’intention et de l’esprit du jeu, comme dans le cas des expulsions de Stevanovic contre Zurich l’an passé à la Praille ou de Sasso à Bâle.

    Aimé par 1 personne

  10. Intéressantes ces photos, pour les penalties non sifflés je crois qu’on est tous d’accords il y a pénalty. Sur le hors jeu Kyei prenez un centimètre et mesurez la distance de toutes les parties du corps de Kyei et du 33 avec la ligne laissée par la tondeuse et vous verrez que Kyei est hors-jeu le ballon est encore dans les pieds de Micha.
    Dans tous les cas j’aimerais encore une fois remercier les responsables du site qui nous permet d’échanger de comparer et de se … défouler Super

    Aimé par 2 personnes

  11. Si on résume la situation, tout le monde s’accorde à relever que depuis la nuit des temps, les instances arbitrales ont tjs favorisé et favoriseront tjs Bâle ou GC au détriment des romands ou encore d’YB (mal aimé de l’autre côté de la Sarine). Cela ne changera jamais, on ne prête qu’aux riches.

    De 2 choses l’une. Soit on dépose des protêts ou des recours, qui seront déboutés d’une manière ou d’une autre, soit on ferme sa gueule (excusez du terme), on met la queue entre les jambes avec fatalité en disant « que voulez-vous? C’est comme ça ».

    De tous temps et en tous les cas dans notre championnat, s’il s’avère que lors des ultimes journées, un club romand rivalise avec GC ou Bâle pour la tête du classement, des injustices ou des passe-droit apparaissent au niveau arbitral. A moins bien sûr de caracoler en tête avec 10 pts d’avance.

    Cette année, on sent bien que le FCB revient en force et a fermement décidé de mettre fin à la suprématie bernoise. La partialité arbitrale en a pâti, ce n’est pas Maceiras qui va contredire cette impression.

    Si dans les hautes instances de Müri, on a clairement défini une ligne directrice consistant à faire de Bâle un potentiel champion et à faire de GC et de ses moyens financiers, un club inrelégable (en enlevant aucun mérite à cette équipe, de surcroît très correcte et parfois agréable à regarder au niveau du jeu présenté), qu’on le dise clairement.

    Cela signifie que les YB, Zürich, St-Gall, Lugano, Servette et autres Lucerne et Sion se battront pour la deuxième place. Amis lausannois, mille excuses mais pour l’instant c’est mal pris.

    Une idée saugrenue mais non dépourvue d’intérêt serait de semer une zizanie générale au sein de cette ligue en envoyant un message clair à l’intention de la suisse allemande. Faisons-leur savoir que nous avons bien compris les rouages du championnat suisse en nous unissant, nous les 3 clubs romands et Lugano, club lui aussi souvent lésé par les hommes en noir (ou rose, ou bleu, ou jaune, bref).

    On se couche tous devant le grand FCB avec pluie de goals au rdv. Avec équipe B, voire C, inepties et autogoals à profusion. Servette-Bâle 0-16, Sion-Bâle 1-21, LS-Bâle 0-32 et Lugano-Bâle 2-46. Idem pour chaque ronde. C’est con et purement illusoire, mais cela aurait pour avantage de mettre le bordel général de l’autre côté de la Sarine. Vous imaginez les bernois, les zurichois ou les st-gallois ? Voir Bâle premier avec 16 pts d’avance et un goalaverage de +72 ? Trop drôle.

    De notre côté, cela ne changerait rien, puisque de toutes façons, on pourra finir qu’au mieux deuxième. Allez, c’était la connerie du jour, mais cela m’a fait du bien.

    Aimé par 1 personne

      1. Oui et au jour des réseaux sociaux, cela ferait rapidement le tour de la planète foot (planète polluée tout comme la notre) et attirerait les regards incrédules des instances du football. Et qui sait ? L’UEFA ou la FIFA metteraient peut-être nos grands pontes à l’enquête et soulèveraient ainsi quelques lièvres…Tremblez, gens de Müri et de la SFL, votre pouvoir plénipotentiaire et dictatorial touche à sa fin…

        J’aime

  12. Je n’ai malheureusement pas pu voir le match en direct, mais j’ai scruté les différents résumés, ainsi que les images ci-dessus.
    Tout d’abord, un grand merci à Julian d’avoir pris le temps de compiler toutes ces images et de rédiger un article très complet !
    Pour en venir au sujet, j’ai déjà eu l’occasion d’écrire sur ce site qu’une bonne façon d’apporter de la crédibilité et de la confiance à la VAR, c’est des les obliger à EXPLIQUER leurs décisions.
    Le plus grand scandale, comme le souligne avec justesse le titre de ce post, ce n’est pas les erreurs commises par l’arbitre et ses assistants de la VAR, mais c’est qu’on ne dit rien, on se tait, et on espère que tout sera oublié au prochain match…
    Ce qui s’est passé hier (et j’inclus le geste scandaleux de Cabral resté impuni) est absolument inacceptable, et doit conduire les clubs (le Servette en tout cas) à réagir et à demander que DORENAVANT, la VAR doit publier, après chaque match, tous les éléments qu’elle a revu et le pourquoi de ses décisions (ou absences de décision).
    Messieurs de la SFL et de l’ASF, avez-vous peur de la vérité ??
    Si non, alors soyez transparents, expliquez, démontrez, raisonnez, mais ne laissez pas les doutes des supporters, absolument légitimes, saper la confiance qu’ils devraient avoir dans le corps arbitral.
    Regardez ce qui se passe dans le foot américain : les arbitres expliquent chaque fois leurs décision, en direct, ils ont un micro qui envoie leur verdict sur les hauts-parleurs du stade.
    Il n’est peut-être pas nécessaire d’aller ici aussi loin, mais au moins qu’on ait un compte-rendu de l’arbitre de terrain et de la VAR, dans l’heure qui suit la fin du match (et pas plus tard pour qu’ils aient le temps de s’arranger).
    Nous avons un Comité et un Président au Servette, on ne les entend pas beaucoup. Mais là, c’est clairement à eux de s’engager maintenant dans ce débat !

    J’aime

    1. Je n’ai peur de rien, mais qui suis-je pour aller pleurnicher auprès de la Ligue ? En revanche, un club qui fait du foin, ça va peut-être les faire bouger.

      J’aime

    1. Demander des excuses c’est reconnaitre une erreur. Quand les poules auront des dents…

      Arbitrer un match est très difficile. Sur ce match l’arbitre principal est pour moi en faute sur le penalty de Sauthier car il n’a pas à revenir à la faute après l’arrêt de Frick et sur le pied en avant de Da Silva qui avait le poids d’un rouge selon les nouvelles règles. Pour le reste il sort son match et on a déjà eu droit à bien pire que cela. Le hors-jeu discutable de Kyei, il suit sont juge de touche, c’est ce dernier qui mérite un coup de bâton.

      Les reproches concernent principalement l’assistance vidéo qui a fait de la merde pour citer Frick. Les gars sont bien installés, ont le temps, les angles de vues, les ralentis pour prendre une décision réfléchie. Quand tu es capable d’annuler le but de Schalk mais pas capable de voir la main évidente (avec le geste) du défenseur tu dois changer de métier. Vraiment la goutte d’eau parce que les autres décisions sont limites défendables.

      Ca faisait longtemps qu’on avait pas eu à se plaindre de l’arbitrage. A l’exception des bâlois qui prennent jamais de rouge (sauf Stocker quand c’est un français au sifflet !) je trouve que ces dernières saisons ça s’équilibre. On a même eu des penalty en notre faveur c’est dire.

      Parce que dans mes souvenirs des années 90 il y avait de quoi devenir fou vs GC surtout mais contre la plupart des équipes d’outre sarine. Aujourd’hui je ne vois pas de différence de traitement notable entre romands et suisse-allemand. L’arbitrage n’est pas d’une niveau incroyable en Suisse on le sait mais je vois pas un manque d’intégrité dans le corps arbitral et je trouve bien d’avoir des jeunes.

      Tout au plus je regrette parfait qu’on soit pas assez dur avec les équipe très rugueuses et tricheuses (Lucerne, Sion la saison passée) au détriment des équipes joueuses et des techniciens (Cognat, Micha…) qui ont droit à une attention bien particulière.

      J’aime

  13. Bizarre… Sur le résumé de SFL TV, aucune image des deux buts annulés. Pourtant ce sont des faits de jeu majeurs qui devraient figurer dans un résumé…

    J’aime

  14. Michel sur août 30, 2021 à 19:09
    Bonsoir a vous tous

    Je viens de visionné le match et ma colère n’a pas faibli.
    Au contraire j’ai un désagréable sentiment que les arbitres et les ignobles guignols de la VAR nous ont clairement volé la victoire.

    Je peux vivre avec la soit disant faute de Sauthier qui amène au penalty ainsi que le but annulé de Kyei pour un un orteil.

    La faute de main de Gomes dans ses 16 mètres est flagrante et a privé Mica d’une balle de but. De plus le zurichois aurait dû être expulsé.

    La faute sur Vals méritait le rouge bien que le zurichois n’avait pas l’intention de blessé . Mais ses crampons ont labourés l’intérieur de la cuisse de Vals qui a dû céder sa place.

    Je n’arrive toujours pas à comprendre ce qui a amené à l’annulation de ce but de Schalk.
    J’ai vraiment visionné plusieurs fois la scène et j’en arrive toujours à la conclusion que ce but aurait dû être validé ou au pire un penalty aurait dû être sifflé pour nos couleurs . Le zurichois change la direction du ballon du bras qui est décollé et qui du coup oblige Schalk à contrôler de l’avant bras.

    Sans ces décisions arbitraires notre équipe aurait aisément gagné cette partie.

    Pour terminer je n’ai que très peu gouté aux erreurs crasses des arbitres et de la VAR mais j’ai encore plus détesté les commentaires désastreux des consultants et plus particulièrement ceux de l’infâme RYF
    Et pour mémoire je vous rappelle que l’infâme Picolo était au sifflet lors de notre match à Bâle … vous vous en souvenez? Moi très bien et j’ai hâte de le conspuer en cas de venue à la Praille .

    J’aime

  15. Le club a publié le résumé du match avec ralenti pour chaque scènes litigieuses. Chacun peut la voir pour confirmer son ressenti. Moi le mien n’a pas changé: on aurait dû obtenir penalty sur l’action de Schalk et les autres décisions sont acceptables.

    J’aime

  16. Exxplication de Wermelinger, chef des arbitres, concernant le but de Schalk : Im Spiel GC – Servette kommt es ebenfalls zu einem denkwürdigen Entscheid. Handspiel von Alex Schalk heisst es, nachdem er einnetzt. Dabei ist auf Bilder klar ersichtlich, dass Aleksandar Cvetkovic den Ball mit dem Arm vor Schalk berührt. Wie sehen Sie diese Szene?
    Es ist korrekt, dass der Ball Cvetkovic an den Arm geht. Für uns ist es aber kein strafbares Handspiel. Der Arm von Cvetkovic ist nicht in einer unnatürlichen Haltung. Somit ist der Entscheid weiterspielen richtig. Dass danach der Treffer von Schalk aberkannt wird, entspricht der Umsetzung des Reglements. Wenn der Spieler, der ein Tor erzielt, direkt vor dem Tor den Ball mit dem Arm berührt oder spielt, ist der Treffer zu annullieren. Dies wurde im Fall von Servette und Alex Schalk korrekterweise so umgesetzt.

    Wieso hat der Schiri sich die Szene nicht noch angeschaut?
    Weil der Schiedsrichter gegenüber dem VAR das Handspiel von Cvetkovic genauso geschildert hat wie es die Bilder wiedergeben. Hätte man den Schiedsrichter für eine Zweitbeurteilung vor den VAR-Bildschirm geholt, hätte er nichts anderes gesehen, als was er bereits auf dem Platz gesehen hat. Der Entscheid war korrekt.

    En résumé, la position du bras du défenseur de GC est « naturelle »

    le lien complet : https://www.blick.ch/sport/fussball/superleague/schiri-boss-wermelinger-nimmt-stellung-die-heissesten-fragen-zu-den-umstrittenen-schiri-entscheiden-id16792097.html

    J’aime

    1. Et c’est censé nous convaincre ! Nous avons vu la même chose que lui et notre interprétation est tout autre.

      Et comme ils ne sont pas plus neutres que nous….mdr

      Une blague….

      J’aime

      1. Mortel : » il y a main MAIS la main ne gène pas l’action et le bras n’est pas dans une position non naturelle. » DONC il y a main dans les 16m….ses interprétations sont hallucinantes

        Et là j’adore l’explication…. ».l’arbitre ne serait pas revenu sur sa décision en revoyant la scène car il avait vu comme nous qu’il n’y avait pas de main fautive du zürichois.. »..

        Ah….ils ont peut-être tranché à sa place surtout..

        N’importe quel arbitre verrait la 1ère main et aurait du mal à voir la suivante sauf en retournant les images dans tous les sens, avec gros plan….

        Un but ne devrait pas pouvoir être annulé par la VAR sans visionnage de l’arbitre sur le terrain. Tout fait de jeu important au rugby est visionné sur grand écran dans le stade et avec les explications des arbitres vidéos. L’arbitre rend alors sa décision.

        J’aime

      2. Je n’ai pas pu voir le match, mais que des reflets filmés.

        Honnêtement, aucune des décisions n’est scandaleuse (hormis le rouge non donné pour la faute sur Valls). Mais sur les scènes de but :
        -Schalk ramène bien le ballon à lui avec le bras
        -Sauthier marche sur le pied du cafard
        -le défenseur cafard a effectivement une position normale
        -le but de Kyei, ça se joue à un poil de barbe. Aucune idée honnêtement.

        C’est agaçant, parce que c’est sifflé contre nous. C’est à chaque fois limite. Comme bien souvent.

        Quant à critiquer Piccolo, allez demander aux Veveysans ce qu’ils en pensent après la coupe… J’ai toujours trouvé cet arbitre plutot bon.

        J’aime

      3. Tu peux remonter aussi au match contre Bâle de l’année passée victoire 1-0 où un joueur bâlois avait été expulsé logiquement pour une faute de dernier recours, on avait marqué sur pénalty et un but bâlois avait été pour une faute préalable dans les 16 m genevois. Et c’était Piccolo qui arbitrait ce soir-là. Me souviens des images de la conférence de presse de Sforza qui était hurlait au scandale. Clair qu’il y avait eu plus de décision contre les bâlois sur ce match que pendant l’ensemble du règne Oeri et les pauvres en étaient tout retourné.
        Comme quoi…

        Aimé par 1 personne

      4. Ce qui est gênant dans ce match c’est que les décisions de la VAR/arbitre sont sujettes à interprétation et vont toutes en faveur de GC. SI on prend l’action de Schalk qui la plus problématique pour moi, le défenseur de GC a bel et bien le bras décollé au moment où il touche le ballon ce qui a pour conséquence la faute de main de Schalk. Y’a eu un débat intéressant sur Bluesport, relevé ci-dessus par Michel, entre Claude Ryf et Jeremy Manière sur cette action. Pour les deux, Schalk touche bien le ballon de la main et il est logique d’annuler le but. Pour Manière par contre, la VAR doit signaler un penalty parce que le joueur zurichois fait un mouvement du bras qui est décollé du corps et pour Ryf, le ballon heurtant le haut du bras/épaule, le joueur zurichois n’y peut rien. Bref, tout est sujet à débat, comme le fait de revenir à la faute de Sauthier alors que l’action était allée à son terme.C’est bien sûr possible mais pas fréquent (d’ailleurs on ne saura jamais si la VAR serait revenu sur le penalty si l’arbitre avait laisser joué). Après, la faute contre Valls c’est du jaune foncé et l’arbitre opte pour le jaune, c’est son droit. Sur la faute de main de la 52ème minutes, le bras du défenseur de GC est collé au corps, l’arbitre fait signe de jouer, un autre aurait donné penalty, même si pour moi sa décision est correcte. Quant au hors jeu de Kyei, les images semblent montrer qu’il est bien en avance sur son défenseur mais comme le faisait remarquer le prince, faut tenir compte aussi de l’angle de la caméra. Du coup le juge de touche restait encore le mieux placer pour juger ce hors jeu.
        Au final, beaucoup de frustration logiquement et le sentiment d’un arbitrage orienté même si toutes les décisions prisent peuvent se défendre.
        Une dernière chose : merci au Blick d’avoir pondu cet article, vu que les medias romands semblent s’être désintéresser du sujet.

        J’aime

      5. Il y a un vrai problème car tout est sujet à interprétation !

        Il ne peut pas y avoir deux poids, deux mesures sur chaque action.

        Qui plus est toujours dans le même sens. Le cours du match est faussé et le résultat final aussi.

        La VAR n’apporte rien.

        J’aime

    2. Position naturelle du bras ??? Mais c’est du foutage de gueule, le bras était détaché du corps, dans un mouvement qui allait du corps vers l’extérieur, avec en plus l’épaule qui monte, donc y’a pas de « naturel » ou pas, c’est pénoche point barre !!

      Et quand Clichy se protège le ventre avec le bras contre le corps, la position n’était donc pas « naturelle » pour ni l’arbitre, ni la VAR, donc là, hop, bim, pénoche ???

      Non mais je rêve…

      J’aime

      1. Je parle de l’action sur le but de Schalk, et pas celle de la 58ème dont parlent Michel et Valid ci-dessous.

        J’aime

    3. J’adore l’explication de Wermelinger… Pour lui, la main de Cvetkovic est involontaire… Soit. Mais comment il fait pour ne pas voir que c’est cette main qui amène la main de Schalk?? Si le défenseur ne touche pas le ballon, et involontaire ça reste à prouver vu qu’il fait un léger geste de l’épaule, le ballon passe sans que Schalk le touche du bras et c’est goal pareil… On nous dira ce qu’on voudra cette décision est lamentable. Un mec qui a déjà joué au foot même à un niveau très bas sait comment ça se passe et voit ça.

      On me dit que la main de Gomes et involontaire à la 52ème minute? Laissez moi rire! Le mec juge mal la trajectoire du ballon, il est seul, ni gêné dans ses mouvements ni bousculé ni rien du tout. Et pour empêcher le ballon de passer il est obligé de garder son bras légèrement décollé et de pencher le buste en avant. Sinon Stevanovic est seul face au gardien à peine décalé sur son côté droit, sur son bon pied à 12 mètres, c’est goal!!

      Alors peut-être qu’aucune décision de l’arbitre n’est scandaleuse… Mais prises dans leur intégralité, ça fait beaucoup!

      A noter qu’hier matin, la SFL a désigné Gomes parmi les 5 joueurs pouvant être élu meilleur joueur de la journée ! À croire que cette action leur a sauvé leurs paris!!!

      J’aime

      1. Je ne peux que valider l’entier de ton commentaire et plus particulièrement la partie concernant la faute de bras flagrante de Gomes

        J’aime

  17. @Valid
    Plus tôt d’accord avec tes arguments excepté sur la faute de main/ bras du zurichois de la 58eme

    On voit clairement que le joueur touche le ballon du bras et du coup a privé Micha d’une opportunité de marquer

    D’ailleurs on voit également que le défenseur retire très rapidement son bras qui du coup était bien décollé du corps.

    Ce n’est que mon avis et qui ne va pas changer le résultat final.🤢

    J’aime

    1. Disons que j’en reste à la sacro-sainte règle du bras décollé ou non du corps qu’on nous a rabâché pendant des années. Et le Zurichois au moment où le ballon le heurte a le bras le long du corps. Mais c’est encore une fois sujet à interprétation, j’en conviens.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :