Les Enfants du Servette


Arbitrage dans une impasse? by Obra
octobre 11, 2021, 01:10
Filed under: Editos, Parlons matchs, Parlons Servette, Saison 2021-2022, Super League

Les erreurs d’arbitrage s’accumulent cette saison pour notre club et aussi de manière générale dans le monde du foot. En cause la VAR ou plutôt la non‐utilisation de la VAR. Des mises à jour des règles d’arbitrage qui compliquent encore plus le travail des arbitres dont certaines vont contre l’esprit du jeu. Sans oublier l’interprétation subjective des arbitres encore et toujours à l’avantage des grandes équipes c’était le cas avant la VAR et c’est toujours le cas aujourd’hui ce que la VAR devait corriger.

Des erreurs qui s’accumule contre Servette
Avant de commencer je veux juste préciser une chose il ne s’agit pas de jouer au Caliméro et de se plaindre en pauvre victime car nous ne sommes pas la seule équipe lésée et peut‐être certains exemples seront un peu pinailleurs mais je veux juste mettre en avant les contradictions dans l’approche de certains types de fait de jeu. Donc c’est parti faisons le tour des erreurs et des contradictions que notre club a subi depuis le début de la saison.


Les pénaltys 


5 pénaltys sifflés contre nous ce qui fait de nous l’équipe qui commet le plus de fautes dans ses 16m. Concernant celui contre YB rien à redire et la VAR est cette fois intervenue correctement et a fait son travail. Les deux contre Bâle il n’y a rien à dire pour le deuxième, mais pour le premier il y a matière à discussion (pour moi l’arbitre fait juste avec le pénalty + rouge) mais selon les nouvelles règles pas forcément, la main (le coude bras contre le corps) de Sasso n’est pas volontaire mais comme il empêche la balle de rentrer dans le but difficile de ne pas siffler. Celui contre Lausanne était justifier même si c’est plus l’attitude du Lausannois qui joue bien le coup, il tombe quand Cespedes le lache et en plus dans l’autre direction du sens du tirage de maillot donc pas vraiment le tirage qui le fait tomber, mais c’est juste tirage de maillot dans les 16 c’est pénalty on attend tout même de voir que ce soit arbitré pareil durant toute la saison. En revanche quand je repense au pénalty contre GC il y a une certaine interprétation qui peut porter à discussion. Faute il y a oui (Sauthier marche de 1cm sur le pied de son adversaire) mais cela arrive après la passe et cela n’empêche pas l’action de GC de se dérouler avec un joueur qui se retrouve seul face à Frick (arrêt de Frick). Car si on admet que toute faute doit être sifflé dans ce genre  de cas je me pose la question dans le match contre Lausanne : sur un tir de Valls en début de match, Micha fait une remise direct en retrait mais derrière se fait découper par Suzuki l’arbitre considère que la faute n’a pas d’implication sur le déroulement de l’action donc pas de pénalty. Deux cas similaires deux décisions différentes et les deux fois à notre désavantage. Pour moi il ne devrait pas y avoir pénalty dans les deux cas.

Maintenant parlons des potentiels pénaltys non sifflés pour Servette depuis le début de la saison. Deux cas contre GC avec deux « mains » ou bras plus ou moins décollé du corps, je peux comprendre la nouvelle règle dit mains non volontaire pas de pénalty (tiens on renvient au rouge de Sasso contre Bâle) mais dans ces deux cas l’arbitre doit au moins aller voir la VAR pour se faire clairement une idée précise or il ne le fait pas, et quand dans la suite de l’action le ballon revient sur la main de Schalke (tout aussi involontaire) mais là sanctionnée et donc but annulé pour Servette on peut se demander de la logique du règlement. Autre pénalty non sifflé pour nous la faute sur Rodelin de la part d’un Lausannois qui vient le percuter dans le dos sans toucher le ballon et en plus avec le coude dans le cou et aucune réaction de la VAR très difficile à comprendre.


Les cartons rouges 

Nouvelle règle depuis le début de la saison maintenant c’est rouge si les crampons d’un joueur touchent l’adversaire plus haut que la cheville. On l’a appris à nos dépend en match de qualification européen contre Molde avec le carton rouge contre Micha. Je découvrais cette règle ce jour là à ma grande stupeur. 
Cette règle ou plutôt son application ou non application est celle qui fait le plus débat dans le monde du foot avec les mains dans les 16m, si on reste concentré sur Servette on peut reconnaitre que contre St‐Gall, Guillemenot se fait expulser ok c’est la règle. Mais dans notre match contre Bâle, Stocker (à la 20ème minute il y avait encore 0‐0) fait pareil contre un servettien, et ce n’est que carton jaune. Contre GC, Valls prend les crampons dans la cuisse et doit sortir et là aussi c’est seulement carton jaune et la VAR n’intervient pas dans aucun de ses deux cas pourquoi ? N’oublions pas le coup de coudé de Suzuki sur Micha contre Lausanne là encore la VAR n’intervient pas.
Le plus dérangeant avec la VAR c’est qu’elle doit  rattraper les erreurs d’arbitrage. Si avant la VAR, les erreurs étaient frustrantes, elles faisaient partie du jeu car l’arbitre ne peut pas tout voir, mais avec la VAR quand les erreurs ne sont pas corrigées cela devient clairement de l’injustice. Alors je suis d’accord en Suisse on a une VAR low cost, pas assez de caméras pas assez de point de vue, pas de possibilité de contrôlé les hors‐jeux avec précision, mais tout de même certaines non décision font bondir, les préposés à la VAR n’osent pas se mouiller et préfèrent ignorer certaines situations plutôt que de prendre position.
En comptabilisant toutes ces erreurs contre Servette on pourrait facilement imaginer que les résultats contre Bâle, GC et Lausanne auraient été différents et notre classement actuel aussi.
Voilà pour Servette mais la question de l’arbitrage ne s’arrête pas à notre club de cœur le problème est présent dans toutes les compétitions.
Les grands clubs sont avantagés. La subjectivité est toujours là malgré la VAR censée redonner tout objectivité à l’arbitrage. Et les grands clubs et grands joueurs sont toujours avantagés. C’est humain qu’inconsciemment on protège les idoles du foot, mais avec la VAR cela ne devrait plus être possible.

En suisse, Bâle souvent appeler avec raison le FC ASF bénéficie toujours d’autant de largesse de la part des arbitres malgré la VAR. Le match Bale‐YB avec ce rouge contre YB absolument scandaleux, le non rouge de Stocker contre Servette, le pénalty non sifflé pour St‐Gall il y à deux semaine. La SFL doit remettre de l’ordre à ce niveau, clairement aussi plus de moyen (caméras – hors‐jeu) et peut‐ être avoir des arbitres indépendants du championnat pour gérer la VAR. Car quand ce sont les mêmes qui se retrouvent soit sur le terrain soit derrière l’écran on peut facilement penser qu’il y a une forme de soutiens entre eux, c’est tout à fait humain mais ceci doit changer.
En France les PSG obtient un pénalty alors que c’est Neymar qui fait faute contre Lyon lors d’un match au sommet à six points. Un but annulé pour Lyon le WE suivant pour un hors‐jeu imaginaire (en plus en France la VAR a l’imagerie 3D qui permet d’avoir la certitude sur toutes les situations de hors‐jeu) comment est‐ce même possible ?

En Ligue des Champions, la faute de De Bruyne contre le PSG méritait le rouge selon les nouvelles règles en plus filmé sous 4 angles en gros plan là encore aucune intervention de la VAR totalement incompréhensible. Difficile encore une fois de mettre un rouge à une grande Star du ballon rond.


Des règles qui changent trop souvent


Des exemples il y en a à la pelle. Il s’agit donc d’essayer de cibler le problème. On peut mettre le doigt sur les changements de règles ou sur la façon  d’interpréter deux actes similaires différemment.


Les fautes de main
Depuis cette saison il ne faut plus siffler les fautes de main s’il n’y a pas d’intention de la part du joueur fautif (à l’appréciation de l’arbitre). Mais en réalité depuis le changement de règle, les arbitres ne sifflent pratiquement plus de faute de main défensives dans le 16m mais en revanche sur tout le reste du terrain la moindre touchette de main involontaire est sifflée. Pourtant la règle est la même sur l’ensemble du terrain.


Les semelles
Il est évident que ce type d’intervention est vraiment dangereuse et qu’il faut protéger l’intégrité physique du joueur. Donc la nouvelle règle est simple semelle au‐dessus de la cheville = rouge, marcher sur le pied de l’adversaire = jaune. Pourtant le foot est un sport de contact et l’intention ou le sens du jeu n’entre plus dans le raisonnement lorsque deux joueurs sprintent en direction du ballon s’il y a contact dans le sens du jeu c’est celui qui touche le ballon en premier qui doit bénéficier de la faute, mais aujourd’hui si ce dernier touche son adversaire avec ses crampons (soit après avoir tiré dans le ballon soit sur son appuis suivant) alors c’est lui qui pénalisé et même avec le risque d’un carton rouge. Alors comment est‐ce possible de lui comptabiliser une faute alors qu’il joue le ballon et qu’en plus est le premier dessus ? Finalement celui qui se fait marcher dessus est lui aussi va au contact. En plus,  il arrive en retard donc lui aussi n’a pas la maitrise de son action.

Conclusion 


Quand on prend ces différents paramètres en compte le travail des arbitres devient extrêmement compliqué, ils s’attendent à s’appuyer sur la VAR mais cette dernière reste trop souvent muette.

Tout ce que j’espère c’est que la VAR fasse correctement son travail à l’avenir et que des moyens supplémentaires soit donné à cet outils dans notre championnat dès la saison prochaine.


D’ici là allez Servette et vivement que le championnat reprenne.


Par Steve


10 commentaires so far
Laisser un commentaire

Plutôt d’accord avec ton commentaire
J’ajouterais le but annulé de Zacharia et le but de Mbappé validé

Tant Servette que la Suisse sont considérés comme des équipes de seconde zone et sont souvent défavorisées par les décisions de la var ou des arbitres

J'aime

Commentaire par Michel

Oui Mbappe était hors-jeu, mais Garcia touche et dévie la trajectoire du ballon ce qui annule le hors-jeu.
Pour celui de Mbabu par contre c’est discutable.

Pour ce qui est de Servette oui on a parfois des décisions injustes ou des non consultations de la VAR assez suspectes. On ne les voie pas lorsqu’elles arrivent aux autres équipes dans les autres matches de championnat (Sauf peut-être à Bâle).

Mais l’arbitrage n’est pas ce qui fait qu’on stagne au milieu de classement depuis des semaines avec un goal average négatif… Il y a d’autres problèmes bien plus concrets aujourd’hui.

J'aime

Commentaire par paul

Oui le raccourci est digne de la presse espagnole

J'aime

Commentaire par Obra

Tout à fait d’accord avec cette analyse et aussi avec la précision de ne pas jouer à Calimero, tant on a, moi le premier, tendance à se plaindre de l’arbitrage. A ses débuts, j’étais partisan de la VAR à voir toutes les erreurs commises je deviens d’accord avec Platini, en plus on ralentit le jeu, et on fausse l’esprit de ce beau sport. En ce qui concerne les arbitres je me suis toujours demandé pourquoi l’UEFA avec tous ses moyens financiers n’a jamais pensé créer une école d’arbitrage européen obligatoire pour tous ses membres, créer un corps arbitral professionnel avec des arbitres arbitrant dans d’autres pays que le leur. Utopique? Peut-être mais on pourrait toujours essayer.

J'aime

Commentaire par Claude

Il y aussi le but de Kyei contre GC (ou FCZ?) annulé pour hors jeu alors qu’il n y pas de vérification à la VAR et que le hors jeu n’est pas visible à la caméra TV

J'aime

Commentaire par pleimelding

Je ne crois pas que l’on peut dire que la VAR n’a pas vérifié. On ne sait pas

J'aime

Commentaire par Obra

Merci Steve pour ton analyse détaillée que je partage entièrement !!

La VAR était censée corriger les inévitables défauts de l’arbitrage « en direct », mais on voit qu’elle ne le fait régulièrement (souvent ?) pas, ce qui est frustrant pour le spectateur qui voit les ralentis, les mêmes que les arbitres de la VAR !!

A cela on ajoute de nouvelles règles complètement stupides, qu’on change trop souvent (une main est devenue d’abord totalement indépendante de la volonté du joueur, et maintenant l’intention est à nouveau déterminante… Allez comprendre !).
Ainsi, la règle qui a permis de valider le but de MBappé hier, c’est débile !
Si t’es défenseur et que tu ne sais pas si l’attaquant est hors-jeu (parce que l’arbitre ne siffle plus sur le moment, mais à la fin de l’action…), tu fais quoi ??
Si tu penses que l’attaquant est hors-jeu, tu ne dois surtout pas toucher le ballon ??
Par pitié, revenons à l’ancienne règle : si l’attaquant est hors-jeu au départ de la passe, alors c’est fini, faut pas en plus se demander si après ça, un défenseur la touche volontairement…

Bref, j’en reviens à un voeu que j’ai déjà exprimé plusieurs fois sur ce site (merci et bravo les EDS !!), il faudrait systématiquement de la transparence, qu’on sache pour chaque match ce qui s’est dit entre l’arbitre et la VAR et pourquoi l’un et l’autre prennent leurs décision !! Soit pendant, comme au foot américain (l’arbitre explique systématiquement ce qu’il a vu et la conséquence qu’il en déduit, dans un micro relayé sur les enceintes du stade), soit après, dans des PV complets et systématiques.
Il ne faut pas que cela soit uniquement sur des décisions hyper litigieuses, où on a l’impression que les arbitres tentent de se justifier…

J'aime

Commentaire par chrisvg001

Comme au rugby. Var visible et commentaires arbitres en direct.

J'aime

Commentaire par grenadine

Artikel im Tagesanzeiger über die Servette Frauen, auch im Deutschschweizer Fernsehen positive Berichte. 🙂

J'aime

Commentaire par Zürcher

Viele danke!

J'aime

Commentaire par Obra




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :