Match amical : FC SION – SERVETTE FC : 1-0 (0-0)

 nyon-sfc.jpg 

Défaite servettienne  sur la plus petite des marges dans le cadre idyllique de Dorigny sous le regard de quelques 250 spectateurs.

Compositions des équipes :

Sion: Vailati; Vanczak (60′ Geiger), Sarni, Bühler, Paito (46′ Mijadinoski); Crettenand (30′ Reset), Obradovic, Brellier (46′ Beto, 73′ Joao Pinto), Berisha (46′ Di Zenzo); Zakrzewski (46′ Dominguez), Saborio

Servette: Novelle (46′ Marques); Guillou (70′ Sauthier), Kusunga (46′ Katana), Celestini (85. Souto), Bratic (46′ Ratta); Lonfat (46′ Londono), N’Diaye (46′ Nzay), Boughanem (46′ Moukoko); Tréand (80′ Matri); Vitkieviez, Chedly (60’Pappalardo)

C’est sous un beau soleil et pour son premier match de l’année que le SFC retrouvait, sur sol vaudois(!), le club valaisan du FC Sion.

Servette débuta la première mi-temps dans une tactique new-look de 4-3-1-2 avec Tréand en soutien des deux attaquants. Les 3 demis (Lonfat – N’Diaye – Boughanem) étant chargé de couvrir la liberté d’action de notre n°10.

Les servettiens prirent d’emblée les choses en main et les valaisans eurent du mal durant les dix premières minutes à franchir le milieu du terrain. Le SFC dominait (un peu) un Sion remanié tactiquement par le duo Rössli-Jacobacci, mais ne parvenait pas à se procurer de véritables occasions. Bratic fut un des joueurs les plus entreprenant sur son côté gauche mais ses centres furent la plupart du temps bien dégagés par la défense centrale valaisanne.

 A la 18 ème minute, Sion mit le nez à la fenêtre pour la première fois. Le centre venu du côté gauche fut manqué d’un cheveu par Saborio qui aurait pu ouvrir le score avec un peu plus de promptitude.

Les valaisans continuèrent à titiller les défenseurs servettiens et on crut à l’ouverture du score à la 22 ème minute, mais la réussite de Saborio fut annulée pour hors-jeu.

Les genevois ne baissèrent pas la tête et c’est sur un très bon centre de Bratic, que Chedly remit en retrait au 5 mètres à Tréand qui fut juste déséquilibré ce qu’il fallait pour ne pas marquer…le pénalty n’était pas loin!

Il n’y eut pas d’autres occasions en première période, les équipes se neutralisant au milieu du terrain.

Les servettiens auront fourni une bonne première mi-temps, avec un Tréand toujours aussi habile, un Lonfat de mieux en mieux et un Bratic trés actif.

En seconde période, remaniement tactique pour les deux équipes, Servette s’alignant dans un 4-4-2 classique (Tréand basculant sur le côté gauche, retour à deux milieux défensifs.).

C’est Sion qui prit alors la direction des opérations grâce à leur supériorité technique où Obradovic et Dominges firent valoir leurs qualités de passe. Les servettiens souffraient et n’arrivaient plus à sortir de leur camp. Sion ne fut pas véritablement dangereux, mais à mesure que le match avançait, on se disait que Saborio allait bien finir par mettre sa tête au fond des filets. Il eut en effet trois occasions entre la 50 et la 70 ème minute pour ouvrir le score, mais un certain manque de précision et un bel arrêt du portier servettien l’en empêchât.

Nos grenats essayaient pourtant de créer du jeu, mais cela ne débouchait pas vraiment sur des actions dangereuses. Moukoko put se mettre plusieurs fois en évidence grâce à sa puissance, mais il manquait toujours un petit quelque chose pour que les intentions servettiennes se concrétisent en actions dangereuses.

L’ouverture du score arriva finalement à la 85 ème minute sur une très bonne ouverture de Joao Pinto pur le côté gauche de l’attaque valaisanne. Katana ne pu empêcher le centre et ce diable de Saborio surgit dans les cinq mètres pour ouvrir le score.

Même si trois juniors (M17) grenats firent leurs apparitions, les servettiens ne voulaient pas commencer l’année sur une défaite. Londono adressa un bon tir de 30 mètres mais un peu trop enlevé.

Servette faillit égaliser dans la foulée lorsque le centre de Katana engendra une mêlée, il fallut une belle claquette de Vailati pour empêcher les grenats de revenir au score. Ce fut la dernière occasion du match.

Même si la victoire du FC Sion est méritée, les valaisans ont eu plus d’occasions, la première mi-temps solide du SFC a rassuré face à une formation de Super League. la bonne forme de Lonfat et la vista de Tréand pouraient valoir de belles satisfactions pour le deuxième tour. Le 4-3-1-2 mérite d’être testé à nouveau, mais il faut à ce moment là que les latéraux prennent leurs responsabilités et amènent le danger par des débordements, ce qu’a bien fait Bratic en première période.

 Julian Karemebeu

2 réflexions sur « Match amical : FC SION – SERVETTE FC : 1-0 (0-0) »

  1. tu dis beaucoup de bien de Bratic, tant mieux !
    Alors pourquoi reprochez vous au club de « ne pas recruter un latéral gauche depuis deux ans » dans votre rubrique « on a détesté ».

    J’aime

  2. Sur ce match là, Bratic a été un des joueurs les plus entreprenant! Mais c’est bien le seul poste où il n’y a pas de concurrence depuis le retrait de Gorgone l’année dernière…et Alexandar n’est plus dans la fleur de l’âge, d’où la nécessité de trouver au plus vite un joueur capable de le remplacer.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :