Les Enfants du Servette


Servette a su relever la tête mais est reparti bredouille de Bâle (TDG, lundi 8 octobre 2012) by Julian Karembeu
8 octobre 2012, 12:25
Filed under: Saison 2017-18

Les Grenat menaient au score à la 35e. Moins d’une minute plus tard, Bâle avait marqué… deux fois! Dommage, il y avait du mieux

Rien, non rien ne semble devoir être épargné aux Servettiens cette saison. Ni le cruel, ni l’absurde. Pas même l’improbable. Hier, après la fessée de Berne, le devoir intimait aux Grenat l’ordre de prendre leurs responsabilités, d’enrayer cette chute dans le temps, inexorable vertige qui les emporte dans le gouffre depuis le début de la saison. Alors, Servette s’est frotté à Bâle, l’a gêné, l’a dominé parfois. Il a même mené au score, mais a craqué en dépit des meilleures volontés. La convalescence est un long chemin…

Quand Tréand, servi par Pasche, s’est avancé seul devant Sommer pour conclure une action qu’il avait initiée, beaucoup d’émotions ont soudain refait surface. Après 12 minutes de jeu, Servette menait donc 1-0 face au grand Bâle, le tout au Parc Saint-Jacques. Certaines choses, enfouies trop longtemps, pouvaient refaire surface. Des espoirs, une fierté, des envies. Des mots fragiles pour qui porte un maillot grenat depuis le mois de juillet.

Des mots aux maux

Il fallait donc voir comment les hommes de Fournier allaient gérer l’événement. La réponse a invité d’autres mots – ou d’autres maux… – servettiens, plus habituels ceux-là: fébrilité, erreurs individuelles, mauvais choix. La panoplie d’une forme de fatalité qui colle aux crampons grenat.

Le pire, c’est que tout a basculé si vite que les Genevois ont à peine eu le temps de dire ouf. L’égalisation d’abord. Elle a surgi par le biais d’un corner que les Grenat auraient dû éviter, eux qui étaient à deux sur Voser (Schneider et Kusunga) sans pouvoir l’empêcher de centrer. Ensuite, ce fut au tour de Gonzalez de sortir dans le vide, laissant Schär (seul par ailleurs), le devancer pour le 1-1. La suite? Un engagement et Rüfli perdait le ballon avec une relance dans l’axe. Une aubaine pour Fabian Frei, puis pour David Degen via Streller, qui croisait dans le petit filet.

En moins d’une minute, bien des espérances s’envolaient, triste sort pour des Grenat qui paient cash la moindre de leurs erreurs. C’est justement sur ce point, un thème récurrent, que Sébastien Fournier avait voulu insister durant toute la semaine. Hier, le constat d’une fébrilité crasse a pourtant resurgi comme une fulgurance, lors de la maudite 36e minute. Puis encore après, dès la 52e, lorsqu’un ballon perdu par Pasche cette fois, après un corner servettien, permettait à Bâle de saler l’addition en trois passes, Zoua servant Streller au deuxième poteau.

Lang, un boulet de canon

Le froid réalisme d’une équipe sûre de son potentiel, face aux doutes existentiels d’une formation à laquelle rien ne sourit. Pour s’en persuader, une égalisation refusée en fin de première période. Le but de Tréand avait soulevé de joie tous les Grenat, jusqu’à ce que le drapeau du juge de touche ne signale un hors-jeu de position de Pont. Il est vrai que le brave Tibert était juste devant Sommer et que même sans toucher le ballon, sa position avait de quoi influencer le gardien bâlois.

Servette aurait mérité mieux, un point sûrement. Sans doute aussi que, s’il n’était pas dernier du classement, il aurait évité quelques erreurs, magie de la confiance en soi. Le boulet de canon de Lang (65e, 3-2) a même ouvert des perspectives que les Servettiens n’osaient plus caresser depuis longtemps. Ils en sont pourtant quittes pour une frustration de plus. Sur le chemin de la rédemption peut-être, tout cela reste furieusement à confirmer après la pause internationale, mais bredouilles encore.

De notre envoyé spécialDaniel Visentini BâleDaniel Visentini Bâle

Tour de l’horizon grenat

U Le Bâle-Servette d’hier est un match qui doit intéresser au plus haut point Sébastien Fournier. Beaucoup de choses s’y sont en effet produites. Petit tour de l’horizon grenat.

Les points positifs d’abord:

Le jeu Autant Servette était tenaillé par la peur à Berne, autant il a trouvé les ressources pour bousculer Bâle, hier. Au milieu, le 4-5-1 en «pistons» a gêné les hommes de Vogel. Le SFC doit pas oublier les vertus de ce pressing teigneux.

Les buts Servette a marqué deux buts. Le premier mouvement, avec Tréand au début et à la fin, a ravivé une flamme qui ne brûlait plus depuis trop longtemps. La réussite de Lang aussi. Et si l’on compte encore un raté de De Azevedo ou le but annulé, il y a là l’embryon d’une nouvelle idée grenat. Plus libre.

L’esprit Solidaires dans la bataille, les Grenat ont réagi en groupe. Ils ont perdu, c’est vrai, mais si chacune de leurs prestations avait été de cette trempe, ils auraient plus de deux points au classement.

Zones d’ombre à gommer.

Les erreurs personnelles On le sait, Servette paie cash toutes ses hésitations. «Oui, parfois on peut dégager en tribune ou balancer un long ballon, soupirait Fournier. Ce n’est pas interdit et ça vaut mieux qu’un ballon perdu parce qu’on voulait trop bien faire.»

La naïveté Conséquence ou pas d’un manque de confiance, Servette est trop naïf dans les moments clés. Là où Bâle ne s’embarrasse pas de fioritures (fautes ou dégagements au loin), les Grenat tergiversent. S’ils veulent rester en Super League, ils doivent grandir.

Servette a dix jours pour recharger ses batteries, récupérer des blessés et se préparer à accueillir Saint-Gall et GC. En s’appuyant sur les vérités qui existent. Et en éradiquant les scories qui polluent encore sa tentative de redressement.

D.V.

FC Bâle – Servette FC : 3-2 (2-1)

Parc St-Jacques, 27 199 spectateurs.

Arbitre: M. Zimmermann.

Buts: 12e Tréand 0-1, 36e Schär 1-1, 37e David Degen 2-1, 52e Streller 3-1, 65e Lang 3-2.

FC Bâle: Sommer; Philipp Degen (78e Steinhöfer), Sauro, Schär; Voser; David Degen (65e Salah), Cabral, Fabian Frei, Stocker; Zoua (93e Grether), Streller.

Servette FC: Gonzalez; Schneider, Kusunga, Mfuyi, Ruefli; Pont; Tréand, Kouassi, Pasche (57e Esteban), Lang; De Azevedo (88e Routis).

Avertissements: 54e Kusunga, 92e Stocker, 94e Schneider.

Notes: Le FC Bâle sans Dragovic, Alexander Frei, Yapi, Vuleta (blessés), Diaz ni Kovac (pas convoqués). Le Servette FC privé de Barocca, Schlauri, Pizzinat, Karanovic, Moubandje, Eudis ni Gissi (blessés). 39e but de Geoffrey Tréand annulé pour hors-jeu.


15 commentaires so far
Laisser un commentaire

C’est très positif comme article, j’avou que l’equipe avait meilleur mine mais il y a des choses à changer au plus vite!

Le cas gonzales, à force de nous faire des bourdes (1er et 2ème but) il va finir pas nous couler. Mettons Barocca ou Piccirilo au prochain match.

Le cas Pont, Grippo est plus fort ou alors pizzi mais pas Pont (copinage Fournier, michel Pont)

Pourquoi sortir pasch pour Esteban et Azevedo pour Routis alors qu’on cours après le score ???

Meilleur temps de garder Pasche et sortir azevedo pour Esteban.

2 eme match ou on fait rentrer un défenseur central pour revenir au score c’est incroyable. Surtout Routis quoi c’est pas Roberto Carlos.
Je rappel qu’il nous restait Moutinho et Paratte sur le banc.

J’ai également remarqué que l’équipe ni croyait pas hormis Kouassi, Lang, treand et peut être Esteban personne ne cours pour revenir à 3-3!

Bref le chantier n’est pas terminer mais les fondations se font visibles.

J'aime

Commentaire par KevSFC

Pour Gonzo, je crois que l’on est tous unanime….Pour le cas de Pont, je te trouve très sévère…certe il a pas le bagage technique de certain, mais je trouve qu’il compense largement avec sa combativité…Si Pizz est pas là, je préfère largement un Pont qu’un Grippo, qui pour moi n’a pas le niveau SL et manque cruellement d’engagement « positif »…car arengué ces partenaires lors d’une de ces mauvaises passes ou prendre des cartons a tout va, je considère pas ça de la niaque…
Par contre je pense que Routis n’est plus un défenseur dans l’esprit de fournier, mais est devenu notre pivot offensif….a défault de mieux….

J'aime

Commentaire par Boardermannn

Rien à dire sur la volonté de Pont mais je lui préfère Grippo pour sa présence physique, ses balles en profondeurs, sa frappe monstrueuse et son jeu aérien. Techniquement il sont assez faibles c’est vrai. Mais Pont a quand même réussi à nous coûté un but et ses contrôles de 3 mètres à mi-terrain (= perte de balle) font mal au yeux.

On pourrait aussi remontrer à Fournier le premier match de Paratte contre YB parce qu’il se passe d’un magnifique joueur offensif (excellente alternative à MDA), dommage.

Encore du boulot pour tout le monde ! Mais je me sens moins déprimé qu’avant, c’est déjà ça.

J'aime

Commentaire par Mike

Il ne faut pas s’emballer sur le gardien. D’abord Barroca est blessé et le 3e gardien occupera une licence, sujet qu’il faut garder à l’esprit si le club veut/peut se renforcer par la suite.

Ensuite, Gonzalez n’est pas fautif sur le 2e but. C’est d’abord un problème d’erreur de relance de Rüfli dont l’adversaire marque seul devant le gardien (quasiment à bout portant). Et même le 1er but, attribuable à Gonzalez n’est pas si facile à prendre tant la détente de Schär est remarquable.

Je ne connais pas Gonzalez personnellement (pour ceux qui en douteraient), mais pour le suivre depuis quelques années au SFC, c’est plutôt un bon gardien. Il est en train de revenir en forme dans un contexte particulièrement difficile.

Alors cet acharnement sur lui ne me semble pas approprié.

Sur ce match, il y a davantage une concentration défensive globale qui s’est perdue le temps de quelques minutes et qui a été fatale.

Nous sommes toutefois d’accord sur le fait que Pizzinat manque. J’en suis grandement convaincu. Au fait, qu’a-t-il ?

J'aime

Commentaire par Michel

Comme on est pas sur le banc il me semble difficile de juger.
A mon avis si Pasche sort c’est qu’il est cuit,et Routis joue
en pointe vu la misère du banc,avec son physique et son
jeux de tête il peut apportes quelque chose,En attendant
d’avoir enfin un vrai attaquant.

J'aime

Commentaire par joel

ben moi j’ai aimé ce que j’ai vu hier,
j’ai aimé cette équipe qui semble être à nouveau une équipe,
j’ai aimé cet état d’esprit qui les a empêché de sombrer,
cette confiance qui commence à revenir,
les cris de l’entraineur qui a drillé l’équipe jusqu’au bout,
et même s’ils n’ont pas gagné malheureusement,
je me réjouis de les retrouver au Stade de Genève.

J'aime

Commentaire par Isabelle Zv

D’accord avec vous, Isabelle.

J'aime

Commentaire par Michel

Personnellement, je n’ai jamais pensé que la situation comptable était desespérée. Par contre, en voyant l’état d’esprit ainsi que les possibilités réduites des joueurs et l’incapacité à réagir du coach et de l’équipe sur le terrain, jusqu’au match de Berne, je ne voyait aucune solution de s’en sortir avant qu’il ne soit trop tard… Mais là, à Bâle, il faut admettre qu’il s’est passé quelque chose de pas ordinaire. Une transformation inespérée pour tout dire, qui laisse entrevoir des lendemains plus souriants! Déjà contre St-Gall?
Pour la première fois cette saison, je me réjouis de revoir ce Servette-là sur le terrain de la Praille… Allez les Grenats, vous tenez le bon bout!

J'aime

Commentaire par John Erik Sinval

Tous à la praille!!!! MOBILISATION GÉNÉRALE!!!!!!!!!!!!

J'aime

Commentaire par gigi69dpm

Je pense vraiment que le prochain match contre Saint-Gall sera le plus important de la saison… si on gagne, la saison sera lancée le feu sera dans les jambes de nos joueurs qui ont a mon avis du potentiel offensif contrairement à ce qui se dit depuis le début de la saison… par contre si on perd, la le doute et le désespoir prendra clairement le dessus et la morosité et les tensions seront trop fortes pour nos grenats! Il s’agira de bien gérer le match au début sans se jeter, de prendre nos marques et pour une fois il faut que la chance soit un peu de notre coté. Mais encore une défaite sera à mon avis clairement celle de trop.
Bonne soirée

J'aime

Commentaire par Ramses II

Ce que j’apprécie, c’est que ce match nous donne espoir pour le présent, j’avais peur de devoir attendre Noël pour un réveil et qu’il soit trop tard, mais non l’équipe c’est réveillée! Certes contre une équipe bâloise minimaliste, mais peu importe on a été proche du point.

La roue fini par tourner et un jour ça sera nous qui auront le brin de chance et de réussite qui nous permet d’avoir les 3 pts.

Nos joueurs ont enfin compris quelque chose depuis que Fournier est la : il faut tirer au but et non rentrer dans les buts avec le ballon! Et on voi que ça commence a payer!

La défense encore en chantier mais un mieu.

Maintenant Fournier aura ses 10 jours de travail complet, il ne les avaient pas eu à la première pose internationale car la direction avait tardé à le nommer, mais cette fois il les a.

Ça aurait été une bonne chose de partir quelque jour en stage pour resserer les liens mais bon…

Je sais pas si c’est que moi, si je suis fou, mais j’y crois denouveau a fond et me dit reelement que ce servette la peu battre n’importe qui en SL! Certe, on va encore avoir des résultats en dents de scie car on est pas encore guerri, on attend surtout notre 1 ère victoire. Mais potentiellement si on fait un match plein on a rien a envier aux meilleures formations du pays.

Avec un kara, Esteban, paratte, gissi, treand, pasche, pont, kouassi, pizz, moubandje, mfuy, Baumann, kunsunga, rufli, Lang,routis, ganzo , etc etc en GRANDE forme, on a une belle équipe.

Même MDA, quand il court sur les ballons comme dimanche, il est le bienvenu!

J'aime

Commentaire par Edwin Pascolo

+1
Entièrement d accord avec toi 😉
Allez Servette !!!

J'aime

Commentaire par SFC_Fabien

Il faudra aussi se montrer malin, roublard et réaliste…!

J'aime

Commentaire par John Erik Sinval

Je trouve très positif le capitanat de kouassi, depuis 3 saisons c qd même lui le plus vaillant.

J'aime

Commentaire par Pleimelding

L’un des plus vaillants, mais aussi l’un des plus doués, voir l’un des seuls a vraiment avoir le niveau de la Super League.

J'aime

Commentaire par ocass




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :