Les Enfants du Servette


MERCI LAUSANNE by Servetakis
21 avril 2013, 13:00
Filed under: Parlons Servette

image

Alors que la déprime ambiante continue de faire des ravages dans le microcosme grenat, certains se demanderont s’il faut pleurer, s’énerver, accuser, se lamenter ou s’acharner sur les anti-dépresseurs. D’autres pensent qu’une analyse de la rencontre pleine de lucidité est le meilleur remède aux maux de tête qui tourmentent tout supporter grenat actuellement. Essayons-nous y donc !

4-0. Défaite lourde. Sèche. Inexcusable. INJUSTIFIABLE. Ces Zürichois-là étaient pourtant bien prenables. Leur premier but arriva sur leur première véritable incursion dans les 16 mètres servettiens. Kukuruzovic, qui aurait d’ailleurs eu le temps de faire coucou à la défense servettienne tellement celle-ci l’avait oublié, se fit un vilain plaisir d’envoyer une jolie mine dont aucun de nos joueurs ne semble connaître les secrets.  Le deuxième, où Kukuruzovic aurait encore pu faire coucou avant d’expédier son coup franc dans la cage d’un Gonzalez apathique, arrivera à la 53e. On se passera de décrire le troisième et le quatrième qui ont fait esquisser un sourire jaune à plus d’un servettien, qu’il soit au Letzigrund ou derrière son écran. Mais comment en est-on arrivé là ? Sébastien Fournier avait pourtant martelé qu’un nul ne serait pas suffisant. Il fallait ramener les 3 points à tout pris ! Punkt schluss.

Au final, et alors que les Zürichois avaient joué un match de coupe 3 jours plus tôt (!), les bonnes sensations laissées au cours des entraînements de cette semaine n’auront permis de ramener qu’une belle valise des bords de la Limmat ! Au moins le beau bus grenat sert à quelque chose me direz-vous…

Samedi noir pour les servettiens

Les ennuis commencèrent avant même le début de la rencontre avec le forfait de Barroca, victime apparemment d’une blessure à l’échauffement… Dès le départ donc, c’est de Barroca, Vitkieviez, Rüfli et Karanovic que les Servettiens ont dû se passer. Lorsque l’on connaît la profondeur du banc grenat, ne pas pouvoir aligner l’équipe type complique d’emblée la tâche. Et quand on sait que le premier absent tient habituellement la baraque et que le second insuffle une dose de grinta indispensable à cette équipe… Passons. Ceci n’excuse pourtant pas le score final, oh que non…

La réussite

On pensait que la victoire à Berne était le déclic tant attendu et que la poisse du relégable se transformerait enfin en réussite de la remontée. Eh bien on avait tout faux. Demandez à Eudis qui a vu sa tête toucher deux fois la latte, la balle rebondissant parfaitement sur la ligne de but entretemps… tandis que coucou boy a lui tout réussi… Mais là encore, ça n’explique pas le score final, ce raccourci étant un peut trop facile.

Certains joueurs…

Non, la vérité est autre part. L’argument de la réussite n’aurait de poids que si les Servettiens s’étaient créés une montagne d’occasions. Hors ça n’a pas été le cas. Allons-y donc crescendo. La première vérité se situe au niveau des joueurs. Plusieurs d’entre eux n’ont tout simplement pas l’attitude adéquate. Au contraire certains se plaisent à briller par leur nonchalance, leur non-existence voire même pas leur tendance à commettre des fautes inutiles qui, au final, coûtent très cher à l’équipe ! Et ce n’est pas la première fois qu’on assiste à de tels comportements et à de telles offrandes faites à notre adversaire… Suivez notre regard…

 Les coups de pieds arrêtés

La deuxième vérité se situe au niveau des coups de pied arrêtés. Comprenez par là tous les coups francs et corners que nos joueurs galvaudent. Un pur scandale ! Sur la dizaine de corners que les Servettiens auront eu la chance de tirer au Letzigrund, pas un seul ne s’est avéré dangereux. Et ce n’est pas la première fois ! Les Zürichois auront bien dû en rigoler au moment de célébrer la victoire. Pas une tête, rien. Le néant. Difficile d’augmenter nos chances de gagner quand on snobe ce genre d’occasions…

 Le marquage

La troisième vérité est le marquage. Comment expliquer qu’à presque chaque match, les joueurs adverses se retrouvent dans des situations où la voie est libre pour mettre une mine alors que pareilles offrandes ne sont (pratiquement) jamais données aux nôtres? Sur le premier but Zürichois, les milieux oublient complètement coucou boy. Le cuir semble les hypnotiser… De plus, lorsqu’il y a marquage, ce dernier a tendance à être bien léger comme en témoignent les troisième et quatrième buts. Et ça n’est pas nouveau évidemment. Exaspérant tout simplement.

 Le Goal Average

Enfin, la quatrième et dernière vérité se situe au niveau du comportement des joueurs après le 3-0 qui pliait la rencontre. On peut bien comprendre qu’à 3-0 il est plus dûr de se battre qu’à 1-1 ou 2-1 mais jouer en pensant déjà aux morceaux que l’on écoutera sur le chemin du retour, non merci. Ca on n’accepte pas. Surtout face au petit FCZ qui nous en a passé 4 hier soir. Car oui, on allait oublier d’y venir, les 4 buts encaissés sont presque plus graves que l’occasion manquée de revenir sur nos concurrents ! Le goal average risque fortement d’avoir son importance au moment du jugement final. Plusieurs joueurs ne semblent pourtant pas le réaliser. Peut-être devraient-ils s’acheter ‘Le Foot pour les nuls’, histoire de tenter d’en mettre 1 ou 2 la prochaine fois. Simple suggestion.

Ne pas confondre administratif et sportif

Eh oui, tous ceux ayant vu le match auront réalisé que notre adversaire était prenable. Inutile donc de cracher aujourd’hui bêtement sur Quennec et sa politique. Cracher sur Fournier semble également déplacé. Les responsables de ce (nouveau) fiasco se trouvaient sur le terrain. Ni plus ni moins. On est derrière toi Seb’ !

Bref, tout ça pour dire qu’on encourage vivement les joueurs à mouiller le maillot Grenat comme ils savent le faire (quand ils en ont envie), s’il ne veulent pas voir leurs jours en tant que joueurs de Super League comptés. Le compte-à-rebours a commencé, alors messieurs réveillez-vous!

Les Lausannois parviendront-ils à nous coiffer au poteau?

Enfin ce serait d’une impolitesse inexcusable que de ne pas adresser un grand merci au Lausanne-Sport (et à son entraîneur Laurent Roussey) qui maintient en vie nos chances de maintien. Merci pour ce besoin existentiel de vouloir toujours faire mieux que nous même dans le combat pour la nullité, mille mercis, on ne vous en sera jamais assez reconnaissant ! D’ailleurs, on parie que d’ici quelques mois, à Lausanne, sport d’élite rimera avec LHC ? Car au fond, notre désavantage dans la course à la Challenge League est que le LS est encore plus médiocre que nous, qu’on se le dise Mr Roussey!

Tous au stade contre Sion !

Les EdS


28 commentaires so far
Laisser un commentaire

Je rejoins l’analyse de cet article. Effectivement, expliquer cette défaite simplement par un manque de réussite est un raccourci bien trop facile. Treand parlait même d’une incompréhension totale par rapport à cette différence de 4 buts entre deux équipes qu’il jugeait pratiquement égales.
Or, selon moi, en réalité la différence entre les deux est grande. En gros, les zurichois, même dans une configuration relativement inédite, ont su dompter les Grenat tout en jouant le minimum. Il a suffi de 2-3 accélérations au bon moment pour faire plier une défense servettienne que l’on sait bien trop lente à ce niveau. Manquant de promptitude. Sans leader ou patron en son sein. Face à 2-3 individualités talentueuses, cela ne pardonne pas. Car c’est bien de ça qu’il s’agit. Le FC Zurich possède des individualités de qualité devant, et derrière. Le but peut venir de n’importe où. Et même sur balles arrêtées.
Ensuite, nous pouvons nous créer des occasions, voire dominer par certains moments, nous n’avons pas ces joueurs capables d’être décisifs. Il nous manque donc un peu de tout, derrière et devant. Au final, c’est là qu’est toute la différence entre les deux équipes, et c’est de là que vient ce 4-0.
Au regard de ces considérations, c’est là que ma conclusion s’éloigne de l’article. Ce n’est pas vraiment un manque de combativité ou d’engagement qui fait défaut. C’est simplement que les joueurs font avec leur niveau, au sein d’un groupe où il manque de leaders, de qualité, et d’individualités.
À qui la faute?
Les dirigeants sont ainsi directement à pointer du doigt à mon avis. Bobbio, Soos, pour leur campagne de transferts mauvaise. Quennec pour les avoir nommés et pour les défendre encore à ce jour. Les dirigeants enfin pour ne pas être en mesure de payer les salaires de joueurs.. Cela ne va pas les aider à devenir plus décisifs. Au contraire.

J'aime

Commentaire par GrenatDC

Salut l ami, il y a une chose qui me travaille et dont nous n avons eu aucune réponse,c est l arrangement avec le barbu pour reprendre le club. Notre président a du se taire et ne rien divulguer sur la m…. laissée par son prédécesseur. Voilà une erreur de notre président . A mon avis , il aurait du refuser ce chantage. Il est clair qu on aurait coulé mais au moins ça nous aurait permis de repartir sur de bonnes bases même en bas de l échelle, c est sur que ça aurait fait mal a nous tous mais on aurait évite de vivre ces moments qui ridiculise NOTRE CLUB qu on aiment tant. Que va t il se passer pour notre SERVETTE maintenant??? Je n ai même pas l envie de parler de nos transferts qui ont été mauvais en grande majorité . Je suis tellement triste. Et pendant ce temps la , il en a un qui doit bien rire au lieu d être derrière les barreaux!

J'aime

Commentaire par Fanatiquegrenat

+1000…faut pas oublié qu’un joueur en fin de contrat inconsciemment ou consciemment ne fera jamais les mêmes effort qu’un tibert pont devrait faire !!! alors je ne leur jette pas la pierre car c’est une carrière qui est en jeu et en cas de blessure, aïe aïe…regardez Baumann!!!!! ils ont tous cette épisode en tête je pense…

J'aime

Commentaire par bissonabisso

Belle synthèse.

Concernant le facteur chance, il est de notoriété publique que celui-ci fuit la lanterne rouge, comme le soussigné son bordereau d’impôts…

Plus prosaïquement, c’est une somme de tous ces éléments qui fait qu’à un certain moment vous vous trouvez dans une situation plus ou moins inextricable. Qu’il vient dès lors difficile de sortir la tête de l’eau, tout s’enchaînant dans le sens contraire. De même que tout tend vers le succès lorsque tout vous sourit. Parfois sans même savoir pourquoi, si ce n’est du domaine de l’irrationnel, du mystique.

J'aime

Commentaire par Thierry

Je pense néanmoins que cela ne fait pas entièrement partie du domaine de l’irrationnel. De ce qui n’est pas du tout maitrisable. Le foot répond à une alchimie qui peut posséder une certaine recette. Une équipe a besoin d’un équilibre, d’une homogénéité. De leaders dans les moments difficiles. De caractères différents, prêts à forcer le destin, à se sublimer à travers les défis. De l’expérience aussi.
Tout ça fait si cruellement défaut au contingent servettien. Et c’est là justement que l’on reparle de l’importance dans un club de posséder un directeur sportif à 100%. De posséder des dirigeants qui connaissent le foot et son milieu.
Seul Vitkieviez peut à ce jour porter la casquette d’un leader. C’est malheureusement largement insuffisant pour sauver ce Servette d’une culbute sportive.
En espérant qu’elle ne s’accompagne pas d’une déroute administrative. Téléclub s’est amusée hier à superposer 2 interviews du président Quennec à 1 mois d’intervalle. L’enthousiasme habituel cédait sa place à une inquiétude optimiste comme toujours. Or, des solutions concrètes qui se dessinaient il y a 1 mois, rien n’est apparu. Pire, le club a basculé dans les chiffres rouges. Mais Quennec n’a pas changé. Son optimisme est toujours intact et il assure toujours que des solutions concrètes vont tomber dans quelques jours. Quid au prochain interview dans 1 mois..?!

J'aime

Commentaire par GrenatDC

we miss a real real leader

J'aime

Commentaire par Tom

we miss a real real team

J'aime

Commentaire par bissonabisso

Diallo a la relance est tellement mauvais c^est incroyable. Et c’ est une passoire ce flanc droit, tout vient de là. Il faut le mettre en défense centrale avec MFuy. Schneider sur le banc. Et si il y a Tréand devant lui, qui en plus galvaude les quelques occas et corners qu il a, on a un coté droit amorphe.

Moubandje/Koussoko beaucoup plus tranchants.

Pasche joue trop en retrait. Il se bat mais manque d’ inspiration. Il doit prendre des risques.

Eudis s’ est bien battu, mais il a pas le niveau.

Bref, tous contre Sion, le match de la dernière chance.

. Il faut

J'aime

Commentaire par Greg

+ 10000 Dc grenat une chose que je ne comprend pas avec les supporters d aujourd hui c est cet espece de non critique et de silence presque religieux a l’égard de cette direction qui a tout raté et qui continue de promettre sans concret ce que je reproche a certains supporters c est cet espèce d interdiction a critiquer Hugu Quennec sous prétexte qu’il nous a sauvé de la faillite en mars dernier alors on doit se taire…..

Je ne le traite pas d’escroc meme si l énervement et la frustration de voir mon club favori sombrer m’ emporte souvent, son gros problème est d avoir eu l arrogance d ‘affirmer toute l’ année dans la presse des investisseurs de futurs partenariats avec de grands clubs l’arrivée de gros joueurs, et ce flou concernant les finances du club ??? que doit on penser ? est il un menteur? trop arrogant?

et ce brésil Italie les finaces sont parties ou? vu que le ghi aide a payer les salaires….

La situation aujourd’hui est que l’ on risque une nouvelle faillite avec un président qui s’embourbe dans ces histoires et nous promet une nouvelle chose chaque semaine ..

Hélas la direction est la première a etre pointée du doigts n’ en déplaisent à certains.

On a eu que des belles paroles en 1 an la réalité sportive est bien plus inquiétante hélas….

Je crois que le souci principal ne sera pas les resultats du club mais son avenir extrasportif nous risquons également des retraits de points….

J'aime

Commentaire par Nicolas

De toute façon c’est très simple, la saison dernière et cet été je disais qu’on avait pas des joueurs de SL mais des semi pro, tout le monde m’incendiait en disant que j’étais négatif… Etc…

Mais quand on compare notre effectif , déjà en taille/poids par rapport aux adversaires, ça ne vole pas très haut… Certes il n’y a pas que ça…

Mais pont, Lang, treand, eudis, pasche, vitkiviez, gonzo, etc etc , ils ne sont pas a jeter a la poubelle non plus, mais ce sont de bonnes doublures… Un ou deux par clubs de SL ok… Mais avoir un onze compose de joueurs semblable……

La direction n’est pas toute blanche, mais il y a surtout un sérieux ménage a faire dans l’effectif!!

J'aime

Commentaire par Edwin Pascolo

Ouais bon taille poids… le FC Barcelone ont des nabots fluets 🙂

J'aime

Commentaire par nitrik

Je te rejoins sur le fait qu’il est nécessaire de faire le ménage dans l’équipe.

Il y a néanmoins un souci de taille. Grippo, Ramizi, Pont, Paratte et d’autres seront sous contrat l’année prochaine. On fait quoi avec eux? On les propose au PSG?

J'aime

Commentaire par wysslard

En challenge league ils feront de très bonnes doublure 🙂 ou pour la team servette-carouge, essayer de monter avec la 2 eme équipe pour assurer une meilleure relève les années a venir

J'aime

Commentaire par Edwin Pascolo

Moi je suis étonné d une chose:

– dans tous les clubs, si les résultats ne suivent pas, les supporters viennent en nombre manifester à l entraînent!!!

-chez nous rien! Tranquille tout va bien, on renforce nos joueurs qui sont dans un cocon ou ils savent qu il seront pépère!! Et envers la direction rien !!! Ce qui leur laisse du temps pour faire que des magouilles!!!

Ce club est vraiment lamentable, comparé au reste de l Europe!!

Moi je suis pour que l ETG vienne a la Praille, au moins on verra quelque chose, dont on pourrait s inspirer, n en déplaise aux genevois moyen têtu qui se fait ridiculisé depuis 10ans par tout ces guignols!!

J'aime

Commentaire par G.G

Je m’occupe des fourches et toi des torches???

Essayons de rester dans les remarques constructives… Je vois vraiment pas ce que ça pourrait apporter d’aller gueuler à l’entrainement.

J'aime

Commentaire par ArnaudSFC

Je trouve aussi les supporters dans l’ensemble un peu mous. Il est clair que la situation du club est difficile. Et cela bien avant que les nouveaux dirigeants reprennent l’entité. Cela dit, au-délà des circonstances et des difficultés liées au contexte, certains aspects de la gestion du club peuvent vraiment prêter à discussion. Or, trop souvent on se contente de justifier les erreurs sous couvert que les dirigeants actuels ont facilité le sauvetage du club. Oui, reconnaissance éternelle leur est dûe. C’est une certitude. Sans eux, nous n’existerions plus.
Cela dit, il y a un après-sauvetage. Pour moi, celui-ci a été très mal négocié. Déjà dès l’été passé. Quand Quennec s’est absenté en pleine intersaison en partant 2 mois au Canada. Le désastre sportif y est directement lié. En espérant que les difficultés administratives se résorbent très vite.
Si Quennec arrive à sortir le club de ce nouveau mauvais pas, il le devra à l’aide providentielle d’un heureux partenaire. Il faudra alors se poser les bonnes questions. Et se demander en face l’inavouable : un sauveur peut-il faire pour autant un président?

J'aime

Commentaire par GrenatDC

J’irai pas jusqu’à gueuler a l’entraînement…

Mais ou sont passez les banderoles de notre SG? J’ai vu des banderoles sur un président ou un entraîner sortie pour moins que ca

J'aime

Commentaire par Edwin Pascolo

Au niveau sportif y’a eu des erreurs c’est un fait. L’engagement des mfuyi, Lang, Treand, Pasche n’est pas à remettre en cause. C’était pas trop mal vu nos moyens. Par contre pour les autres joueurs on aurait pu certainement s’en passer et engager deux joueurs chevronnés à la place.

J'aime

Commentaire par Valid

Si ce club est lamentable,rien ne t’oblige a te déplacer à la Praille,va au Parc des Sports d’Annecy si cela te fait plaisir. Il y a pas franchement besoin de type comme toi au Stade.
Un Genevois moyen.

J'aime

Commentaire par Pompon

C’est clair que les gars ont besoin de se faire insulter. Normal, moi quand j’ai un amis qui va mal je vais chez lui et je lui explique bien que c’est une grosse merde et qu’il lui reste le choix entre un train et le Rhône. Messieurs arrêtez vos sempiternels même critique, Quennec par ci ou par la, bien sur tout ne fus pas juste, mais par contre je vous entant plus parler des erreurs e saint ‘Alves qui je vous le rappelle était le boss sportif en début de saison. ABE

J'aime

Commentaire par Leo

Pour reprendre le ptit calcul du 20 min

Si on prend la moyenne des points du second tour on à ceci

Lausanne : 0.5
Lucerne : 0.8
Servette : 0.9

Cette moyenne multiplié par les match restant (8) et additionné aux points actuels donnent ceci:

Lausanne : 30.5
Lucerne : 32.2
Servette 28.1

Tout ca pour dire que ca risque d’etre sérré jusqu’a la fin…ou pas

Sur ce bonne semaine!!

J'aime

Commentaire par lotmi

Allez hop un peu d’humour:

J'aime

Commentaire par nitrik

je me rapelle un jour ou Baumann marqauit bien après les corners…:-) quoi qu’il arrive, faites le revenir pour la saison prochaine! Allez Servette! Moi je suis derière vous!

J'aime

Commentaire par ein Zürcher

Je verrais bien un retour de Baumann la saison prochaine !

J'aime

Commentaire par Bistou

En tout cas il a repris la compétition…

Come on Patrik!

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Il est où maintenant Baumann ??
merci

J'aime

Commentaire par pierre2

Faudrait d’abord voir à quel niveau il se situe Baumann.
Pas évident de revenir au top après une telle blessure. ça me fait penser un peu à Gobbi au hockey. Il c’était blessé sérieusement, le club l’avait lâcher, tout le monde avait gueuler et ensuite il n’avait jamais retrouver son niveau d’antan, donnant finalement raison à CMS. Tout le monde s’insurge pour dire que le club n’est pas assez pro. Etre pro c’est aussi ne pas faire de sentiment quand les circonstances l’exigent et là c’était le cas.
Je souhaite à Baumann un retour au jeu aussi rapide que possible et à un niveau acceptable.

J'aime

Commentaire par valid

Very nice layout and fantastic content , practically nothing else we need : D.

J'aime

Commentaire par cheap sweet sixteen dress




Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :