Les Enfants du Servette


La vraie histoire du restauroute de la Côte by Julian Karembeu
14 avril 2016, 23:37
Filed under: Parlons Servette

RESTAUROUTE

Alors que différents médias ont relayé les affrontements entre forces de l’ordre et fans servettiens au restauroute de la Côte, tentons d’y voir un peu plus clair. Les « méchants » ne sont peut-être pas toujours ceux que l’on croit…

Les 25 ans de la SG

Rappelons que ce jour là la Section Grenat fêtait ses 25 ans d’existence. Trois cars étaient du déplacement de Bienne pour fêter cet anniversaire.

Après une victoire 3-0 des Servettiens, les supporters grenats reprirent la route direction Genève. La suite? On la connaît. Un arrêt furtif au restauroute de la Côte suite au malaise d’un des passagers d’un des cars et un affrontement avec la police.

Ensuite ? Les versions divergent. Les médias ont relayé ces dérapages, mettant la faute sur les fans grenats… Dans le but d’y voir plus clair, nous avons souhaité vous faire partager la version d’une personne présente dans un des cars ce jour-là.

Retour de Bienne

Ce jour là, j’étais présent pour fêter les 25 ans de la SG et tout s’est déroulé à merveille jusqu’au moment du retour.

La police, sans aucune raison et aucun droit nous a bloqué l’accès à toutes les stations services et airs d’autoroute des cantons de Berne, Vaud et Genève (un long trajet quand-même).

Malheureusement, dans un des cars, un passager a fait un malaise. Nous avons alors contacté la Police en leur demandant de nous laisser nous arrêter sur une air d’autoroute, vide, sans commerce. Mais ils ont refusé.

Lorsque nous nous sommes tout-de-même arrêtés pour essayer de faire sortir l’individu qui faisait un malaise, les agents vaudois ont tout simplement gazé les personnes qui ont essayé de discuter pacifiquement…

Il s’en est alors uivi un énervement général face à une telle injustice…

Epilogue

S’il est souvent difficile de prendre parti pour l’un ou l’autre des intervenants, la détermination des passager des cars, prêts à saisir la justice pour faire valoir leurs droits, nous laisse penser que les policiers ne sont peut-être pas tout blancs dans cette histoire. Les « méchants » ne sont pas forcément toujours ceux que l’on croit…

Liens en relation avec l’article :

Julian Karembeu


5 commentaires so far
Laisser un commentaire

Parfaitement d’accord…l uniforme sous serment n est pas toujours blanc…à voire

J'aime

Commentaire par da cruz

C’est très vrai; d’ailleurs sous le casque ou la casquette, il y a souvent du « fromage de tête » à la place de la cervelle, même (ou surtout) chez les gradés qui prennent les décisions depuis leurs bureaux ou leurs PC!
Et j’en connais personnellement quelques-uns dans le canton de Vaud…

J'aime

Commentaire par Dumbledore

Et oui ,c’est qui les mauvais garçons…..?
Souvent pas ceux que l’on pense.

J'aime

Commentaire par Gégé

Etant présent dans un des 3 cars, je ne comprends toujours pas…
Pourquoi la police nous a-t-elle empêché de rejoindre TOUTES les aires d’autoroute (même celles avant la côte) bloquant l’entrée des aires avec leurs véhicules les sirènes allumées… Ne sommes nous pas des citoyens suisses bénéficiant de la liberté de circulation ? De quel droit la police nous empêche de nous arrêter, pour nous réapprovisionner en nourriture ou même pour une petite pause pipi…? Et surtout: pour quel motif ?!? Il n’y a eu aucun débordement avant, pendant ni après le match à ce que je sache (sauf s’ils considèrent la pyrotechnie comme des débordements…?).
A chaque aire ou nous voulions nous arrêter, nous étions empêché de le faire, mais nous n’avons pas fait d’histoire et avons continuer notre route. A la côte, c’était différent : en plus de cette histoire de malaise, plusieurs supporters venant du canton de Vaud devaient s’arrêter pour rejoindre leur voiture.
Les cars s’arrêtent donc derrière la voiture de police qui bloquait l’accès, sur la bretelle menant à l’aire. Les policiers présents n’étant pas du tout ouverts à la discussion et ne voulant rien entendre, ils répliquent directement par la force sur les 2-3 fans (qui n’ont rien demandé!) qui sortaient du car. S’en suit une escalade de la violence comme vous pouvez l’imaginer…

J'aime

Commentaire par Jeanf

Ca me fait penser à un certain déplacement (mon seul est uniquement en bus…) à Sion où on s’est fait arrêter par les flics sur un air d’autoroute à quelques km de Sion + contrôle des papiers… même pas eu le droit de sortir des bus…. et, en retour, chaque air d’autoroute était également bloqué par les flics…. d’abord par les VS, puis par les VD….

J'aime

Commentaire par Andrea




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :