Les clubs professionnels soutenus à fonds perdu par la confédération

Les clubs suisses bénéficieront de prêts à fonds perdus pour compenser les pertes occasionnées par l’absence de spectateurs…

Pas facile de s’y retrouver car tout n’est pas encore clair. Mais la nouvelle du soutien de la confédération est tout-de-même une excellente nouvelle.

Pour résumer :

Sur les 175 millions de francs débloqués pour l’octroi de prêts en 2021, un montant de 115 millions sera alloué à fonds perdu aux clubs professionnels et semi-professionnel du pays. Le montant des contributions se fondera sur les recettes de la saison 2018/2019 et les clubs pourront recevoir des indemnités allant jusqu’à deux tiers du montant des pertes en matière de billetterie.

Servette étant en Challenge cette saison là, le club pourrait se voir moins aidé par la confédération que certains autres clubs de Super League, notamment ceux communiquant des moyennes de spectateurs fantaisistes… Mon regard se tourne du côté du Valais…

115 millions à fonds perdus

Les clubs professionnels et semi-professionnels obtiendront des contributions à fonds perdu pour faire face aux difficultés financières liées aux mesures contre le coronavirus. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de leur donner un nouveau coup de pouce.

En plus de l’obtention de prêts, les clubs pourront recevoir des indemnités allant jusqu’à deux tiers du montant des pertes en matière de billetterie.

Sur les 175 millions de francs débloqués pour l’octroi de prêts en 2021, un montant de 115 millions doit pouvoir être alloué au versement de contributions à fonds perdu.

Le montant des contributions se fondera sur les recettes de la saison 2018/2019. Le versement sera soumis à des conditions strictes. Les clubs devront réduire durablement les très hauts salaires et renoncer à la distribution de dividendes. Ils devront poursuivre le travail d’encouragement de la relève et de la promotion des femmes dans la même mesure que pour la saison 2018/2019 et utiliser les fonds de manière totalement transparente.

Le gouvernement veut par cette mesure sauvegarder les structures de base du sport de performance et du sport populaire en Suisse. Il tient aussi à maintenir le championnat et les matches.

Viola Amherd: «On se rend compte que cela ne suffit plus»

«En Suisse, 200’000 jeunes pratiquent du sport dans un club de foot ou de hockey, a expliqué la Conseillère fédérale en charge des sports Viola Amherd. C’est aussi pour stabiliser cette structure que nous avons pris cette décision. Si cette dernière venait à disparaître, il faudrait des années pour reconstruire toute cette pyramide de formation.»

La cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports a étayé ses propos: «Après des prêts dans un premier temps, nous nous rendons bien compte que cela ne suffit désormais plus. Cette mesure avait été prise avec deux tiers des spectateurs présents dans les stades et patinoires. C’est pourquoi nous avons pris la moyenne de spectateurs des clubs lors de la saison 2018-2019 pour calculer le montant d’aide alloué aux clubs. Pour arriver à ces 115 millions, nous avons pris le pire scénario possible, à savoir que toute la saison de football et de hockey se déroulera devant des gradins vides. Nous sommes conscients qu’il y a aussi des pertes en matière de sponsoring, gastronomie et marketing. Mais la Confédération ne va pas aider dans ces domaines.»

ats/mat/Le Matin/EdS

11 réflexions sur « Les clubs professionnels soutenus à fonds perdu par la confédération »

  1. Une fois de plus on ne peut que se féliciter d’avoir une direction qui ne s’est pas lancer dans la surenchere au niveau des salaires ce qui n’est pas le cas d’autres clubs suivez mon regard. Sur une statistique vu sur ce site je crois ou il y avait les salaires des clubs de superligue notre club était des plus raisonnable.

    J’aime

  2. Bonne nouvelle en soi sur un plan global.

    Mais rien d’autre que la vérification d’un adage fort bien connu voulant que « l’on ne prête qu’aux riches »…

    À cogiter.

    J’aime

  3. Peut-être que qqun pourra me répondre car il y a ambiguïté pour moi dans ces prêts proposés car la confédération. Prêt remboursable sur 10 ans sans intérêt mais à fond perdu. Que veut dire à fond perdu si ces prêts sont remboursables?

    J’aime

    1. Il y a 2 choses différentes: les prêts 0 % remboursables à 15 ans, et les aides annoncées hier non remboursables. Désolé j’ai contribué hier à la confusion et parlant de façon erronée d’un prêt, alors qu’il s’agit bien d’une aide. Un prêt est doit toujours être remboursé

      J’aime

  4. Il est noté aussi que pour obtenir ce soutient est soumis à certaines conditions comme réduire durablement les très hauts salaires pas sur que Bâle et YB risque de perdre certains joueurs pour obtenir cette subvention.

    J’aime

  5. Soyons réalistes: les meilleurs joueurs n’accepteront jamais qu’on baisse leurs salaires. Si le club insiste, ils vont partir pour rupture de contrat, et le club perdra non seulement les meilleurs éléments, mais aussi les droits de transfert. Cela m’étonnerait que YB et Bâle se soumettent à ces conditions sévères. Même le président de Lucerne, avocat de métier, a exprimé ses réserves.
    Pour le hockey, ça ne fonctionnera encore moins, car on a des joueurs étrangers de top niveau, aussi à Genève. Les Omark, Winnik, Fehr, Tömmernes partiraient du jour au lendemain.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :