A quoi joue la Tribune De Genève?

Depuis le printemps, notre quotidien « favori » souffle le chaud et le froid sous les plumes de « corbeaux » nommés Daniel Visentini et Olivier Breisacher. La presse doit rester libre de penser et de s’exprimer mais une ligne rédactionnelle ne porterait pas ombrage à l’éthique journalistique. Servette a toujours été du pain béni pour la TDG mais l’attitude depuis quelques mois pourrait bien les mettre au régime sans pain! La yoyomanie, dire tout et son contraire à quelques jours d’intervalles, ne fait pas honneur à un journal qui devrait protéger son joyeau grenat.

 

TDG-7 Juillet 2008-Olivier Breisacher: Avant Servette, les Pishyar avaient échoué en Autriche
Le 7 Juillet restera le jour des non-dits et de l’incompréhension. Alors que tout le monde s’attend à la passation de pouvoir entre le clan Vinas et le clan Pishyar , la TDG, comme par hasard, publie un article alarmiste sur le passé de Mr Pishyar en tant que dirigeant du club autrichien d’Admira Wacker. Fiasco, crise financière, revers sportif, club tourné à la dérision. Bref, toutes ces informations sont sorties le jour où quelques indécis devaient prendre une décision en faveur de la famille Pishyar. L’article de la TDG avait clairement pour but de déstabiliser la reprise du club avec ou sans aide de personnes qui avaient intérêt à ce que cela échoue…

TDG-8 Juillet 2008-Daniel Visentini: Coup de théâtre: Servette rompt avec les Pishyar!
Après avoir dévasté la candidature Pishyar, la TDG s’offusque du refus du projet par l’assemblée de l’association: « Un dossier de plus s’entasse donc sur la pile des refusés. Le 29e ou le 30e, difficile de tenir un décompte précis. On veut bien penser que sur le nombre, beaucoup n’affichaient pas le sérieux nécessaire. Mais ils n’étaient pas tous farfelus. Et encore moins le projet des Pishyar: quand on négocie durant près d’une année et qu’un accord intervient enfin – il y a deux semaines – on comprend d’autant moins l’ultime revirement d’hier après-midi ».
Croyez-vous que Breisacher et Visentini travaillent dans le même bureau?

TDG-18 Août 2008-Daniel Visentini: Match de la peur contre Nyon: comment Servette est tombé si bas
Comme pour perturber un peu plus des joueurs qui sont sous anti-dépresseurs et anti-anxiolitiques, la TDG joue de nouveau sa carte dévastatrice en dédouanant les acteurs principaux. « Encore que. A y regarder de plus près, les errements grenats prennent fondement dans une gestion du club, tant adminis­trative que sportive, qui a miné les belles ambitions affichées çà et là. ». Les joueurs n’ont visiblement qu’une responsabilité limitée. « Enfin, Servette reste Servette. Autrement dit, les Genevois sont souvent attendus aux qua­tre coins de la Suisse. Ajoutée aux espérances d’avant-saison, cette pression peut fragiliser les performances de certains. ». Quoi de mieux pour mettre un groupe face à ses responsabilités?
Une fois de plus le projet Pishyar est porté en triomphe: « Mais aujourd’hui, alors que le club a besoin d’aller de l’avant, sa politique semble opérer comme un frein. La preuve avec l’épisode Pis­hyar. Des repreneurs potentiels qui souhaitaient investir dans le club, qui avaient assuré une capitalisation à 4 millions, qui auraient engagé Castella, Zu­berbühler, des renforts, voire Patrick Müller » .
Décidément ce projet Pishyar était fantastique!!!!!

TDG-20 Août 2008-Daniel Visentini: L’heure est grave pour Servette, qui doit stopper l’hémorragie
Pour tous les supporters sauf la TDG, la coupe est pleine. Des décisions doivent être prises. Les discours sont inutiles et comme tous les clubs de foot du monde après 4 défaites consécutives, des têtes doivent tomber. Quelle est le discours de la TDG? « Alors comment sortir de cette impasse? Nul doute que l’heure étant grave, une mobili­sation générale est au pro­gramme cette semaine du côté de Balexert. Une réelle remise en question aussi. Elle concernera les joueurs, peut-être, en premier lieu. … On a coutume de dire que ce sont ces moments difficiles qui révèlent le vrai caractère d’une équipe et de ses joueurs. Les Genevois ont une semaine pour se persuader qu’ils valent mieux que ce classement indigne. »

Oscar Obradovic

Commentaires de Prince Igor

Le vieux roi peut gentimment continuer à se bronzer les orteils à Ibiza, le borgne valaisan est resté épauler son entraîneur-alibi. Quant au prochain article de la TDG sur nos chèvres grenats, il devrait certainement semer encore un peu plus la confusion dans les esprits désabusés des supporters. Mais il est vrai que la logique de la ligne rédactionnelle, l’éthique journalistique, la qualité-même des articles n’a que peu d’importance en comparaison de la volonté déjà légendaire de la TDG de faire du sensationnalisme à tout prix sur le dos du Servette FC. Pour l’analyse tactique d’un match, genre L’Equipe, mieux vaut oublier ! N’est-ce pas, Daniel et Olivier ?

Prince Igor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :