Thanks Mister President!!!!!

Servette a fini la saison sur un souffle positif et un sauvetage miraculeux dont une personne devrait, avant tout, être remerciée: Monsieur le Président Majid Pishyar. Ses 9 mois de Présidence sont marquées par une philosophie qui n’avait plus cours depuis belle lurette: Mr Pishyar a pris ses responsabilités! Et la suite?

President Pishyar

Lors de la reprise du club en septembre dernier, l’ombre d’Admira Wacker rodait toujours autour de lui. Mr Pishyar suscitait autant d’espoir que d’inquiétude et les médias ne manquaient pas de le rappeler. Notre « bon » Président démissionaire Vinas nous avait mis en garde sur le sérieux du plan de reprise. Lui et son directeur sportif asservi avaient sauvé le club en juin en refusant la reprise par un homme soit-disant douteux. Presqu’un an après ces deux compères, qui ont bien failli tué définitivement Servette avec une politique de recrutement catastrophique, doivent bien ravaler leur ego.

Premier bilan de l’ère Majid Pishyar

Les bilans sportif et politique
Servette a connu trois entraineurs et autant de visages différents cette saison. Le désastre du recrutement autant en qualité qu’en stratégie (épuisement du quota d’étrangers empêchant tout recrutement supplémentaire à Noel) avait plongé le club dans une spirale négative unique dans l’histoire grenat, obligeant même Vinas a quitté « son » Servette. Le remplacement de Sauthier par Castella  avait permis de stopper l’hémorragie avant Noel sans vraiment redonner à Servette l’efficacité nécessaire. Servette était passé de la lanterne rouge à une peu envieuse 14ème place. Castella a réclamé un effort financier à la trève avec l’engagement de 2 attaquants, Ural et Eudis, et le sacrifice de Celestini pour libérer une place d’étranger (première promesse tenue par Majid Pishyar). Ses choix n’ont pas été les bons puisque le léger mieux observé avant la trève restait lettre morte à la reprise du championnat. Majid Pishyar a dû prendre une décision courageuse en remplaçant Castella par Niederhauser (deuxième promesse tenue : il donne les moyens à ses employés mais ils doivent rendre des résultats positifs en retour). Nul ne peut contester que ce choix impopulaire était le bon puisque l’équipe a engrangé 15 points en 9 matchs soit le même nombre de points que sous la houlette de Castella mais avec 5 matchs de moins. Servette s’est sauvé!

Le club et son image
Alliez-vous parfois faire un tour sur le site officiel du Servette FC sous l’aire Vinas? Non. Ben comme moi parce qu’il n’y avait rien qui pouvait améliorer la depression du supporter grenat. Depuis la reprise du club, nous avons pu observer un changement complet dans la méthode de communication. Avant match de plus en plus marketing, match en direct, résumé de match et interview, bref toute la panoplie du site officiel d’un club professionnel. S’ajoute à cela S-TV qui donne une autre façon de communiquer avec ses supporters. Quelques matchs ont connu un grand succès populaire comme le derby romand avec 10’000 spectateurs ou encore le dernier match de la saison contre Gossau avec 4’555 supporters grenats. Cela n’a pas ramené de recette puisque l’entrée était gratuite mais le bénéfice en terme d’image a été excellent. Ces derniers jours, le club a avantageusement tiré profit de la prolongation de contrats de ses joueurs cadres en faisant un événement de ce qui n’est que simple administration. Là encore, on sent la marque de professionnel.

Les quelques erreurs
Tout n’a pas été parfait lors des derniers mois et il y a encore place à certaines améliorations. La communication avec la TDG s’est beaucoup détériorée et le club est fatalement en partie responsable de ce problème. Les journalistes ne sont pas là pour assurer la promotion d’une entreprise et quand un malaise s’installe (même si le média est responsable), c’est au club de résoudre le problème. Il n’a pas d’avenir à construire dans un sport médiatique comme le football en étant en guerre avec le plus gros quotidien de la région.

L’autre grosse erreur a été le traitement du dossier Castella. Même si Gérard n’a pas donné les satisfactions nécessaires et s’est trompé dans ses 2 choix de recrutement, la gestion de sa place dans le club a été très mauvaise. D’abord annoncé comme Directeur Sportif, il a ensuite été mis de côté et finalement écarté du club. On peut concevoir qu’il ne rentrait plus dans les plans de Mr Pishyar mais une autre manière n’aurait en rien terni l’image d’homme intègre et juste de notre Président.

La dernière erreur porte le nom de Mac Donald. Plutôt que de laisser sous silence l’arrivée d’un nouveau Vice-Président avant d’être sûr de pouvoir communiquer cette information, son nom est apparu sur l’organigramme du club sans explication. Quand on sait qu’il est l’homme du Servette sportif de demain, il ne faut pas s’étonner que les médias n’ont pas lâché leur os.

Le futur avec Majid Pishyar

Le Servette 2009-2010 se dessine chaque jour un peu plus en terme de contingent sportif mais un gros travail a été fait ces 6 derniers mois pour mettre en place des staffs professionnels à tous les niveaux. L’enthousiasme unanime des joueurs qui prolongent leur contrat démontre que beaucoup de choses ont changé depuis l’arrivée de Majid Pishyar. Maitenant, seul les résultats pourront permettre de considérer ces investissements comme pertinents. Les supporters sont pendus au teletext et autres sources d’information afin de voir si Majid Pishayr tiendra sa promesse dans la construction d’une équipe compétitive. Le recrutement est toujours une phase complexe et périlleuse et nous ne savons pas vraiment qui est derrière ces différentes négociations. Cependant, nous nous devons d’être patient et confiant car Mr Pishyar a jusqu’à maintenant toujours tenu ses promesses. Un deuxième bilan pourra être fait d’ici un mois quand les contours de l’effectif 2009-2010 seront mieux connus. Mais il est bien clair que les attentes sont grandes!!!

Bonne chance Mister President!!!

Par Oscar Obradovic

5 réflexions sur « Thanks Mister President!!!!! »

  1. Très bon article. Le Genevois est un éternel insatisfait et oublie vite les choses positives (qui sont nombreuses avec Pishyar). Après de nombreuses années tumultueuses, je suis content de la direction que prend « mon » club…

    J’aime

  2. Idem au niveau de ton article, très objectif,
    Je pense que le président et ses nouvelles priorités se feront ressentir d’ici quelques semaines. Laissons lui le temps mais le projet semble sérieux et bénéfique pour le Servette FC et Genève. Seul point négatif: la conférance de presse….quand aura-t-elle lieu????

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :