Exit Ratta, Boughanem, Challandes et Duruz ! (Edité)

La nouvelle est tombée dans l’après-midi. Exit 4 joueurs, même si deux d’entre eux n’avaient pas encore porté le maillot grenat cette saison. Alors que le site officiel du SFC est aussi actif qu’un ours polaire en pleine hibernation et que la communication du club prend une tournure quasi « vinasienne », on ne peut pas s’étonner de ces mises à l’écart, hormis peut-être celle de Ratta.

Photo : EDS

 

Sur le site de l’ASF !

Oyez oyez, Servettiens ! Sachez-le, c’est football.ch, le site officiel de l’ASF, qui informe dorénavant en primeur les supporters sur l’actualité (s’il devait encore y en avoir une !) de leurs grenats de joueurs ! Moi qui pensait que le FC ASF jouait dans la région bâloise… Mais que fait le club et son site officiel ? Diane debout !

4 bons de sortie

Ainsi, nous apprenons que Mikaël Ratta (24 ans), Samir Boughanem (34 ans), Mehdi Challandes (21 ans) et le dernier arrivé, Grégory Duruz (32 ans), n’entrent plus dans les plans du staff technique. Malgré des contrats en cours, ils ont en effet chacun reçu leur bon de sortie et sont libres de se trouver un nouvel employeur.

Une défense décimée ?

Trois défenseurs et un millieu de terrain défensif en moins. L’équilibre collectif et la soliditié défensive affichée en fin d’année 2009 en souffriront-ils ? A première vue, ce ne devrait pas trop être le cas, surtout que des renforts sont dores et déjà attendu afin de préparer la saison prochaine. D’où la nécessité absolue de pouvoir bientôt disposer d’un vrai directeur sportif . Alvez ne peut en effet pas tout faire. Ou alors il le fera mal. Espérons que le silence affiché par le club sur un sujet qui est « sur la table » depuis lontemps se conjugue avec sérénité. Il ne faut en tout cas pas se précipiter pour un poste aussi important. Mais de là à faire du surplace… Rediane debout !

Mikaël Ratta : la fierté en grenat 

Pur produit servettien et fier de l’être. N’a que peu joué sur cette première partie de saison. Il a souvent fait de bonnes parties de préparation, notamment en raison d’un engagement et d’une grinta au-dessus de la moyenne dans une période où certains pensent plutôt à éviter le coup de chaud qu’à transpirer leur graisse. Il souffre d’un manque de polyvalence et a souvent dû composer avec des pépins physiques (il est d’ailleurs actuellement toujours blessé) qui l’auront malheureusement empêché de se retrouver dans la peau d’un titulaire au poste de latéral. Son engagement et sa combattivité auront cependant toujours été exemplaires dans une équipe qui manque cruellement de guerriers. On regrettera le départ d’un joueur formé au club, qui a vécu les années 1ère ligue avec l’équipe des espoirs qui deviendra ensuitre la « Une ». A une maman très sympathique (pour la petite histoire) et ne devrait pas avoir trop de difficultés à retrouver un bon club sur Genève ou les alentours (Nyon ?). Ses statistiques :  .http://www.servettefc.ch/fr/saison/joueur.php?player_id=20.

Mehdi Challandes : l’énigme 

Il a été le joueur le plus utilsé des quatre sortant. Mais il a été très décevant en match officiel et n’a jamais réussi à confirmer les bonnes dispositions qu’il avait affichées lors des matchs amicaux. Laissé libre par Yverdon en début de saison passée, il pourrait logiquement « rebondir » au FC Zürich à qui il appartient. Mais il devrait logiquement se trouver un autre club de CL  plutôt que de végéter en -21. Surtout que les latéraux ne courent pas les rues en Suisse. On lui reprochera un manque de percussion et d’initiative dans le jeu offensif et un manque de roublardise et de présence physiques absolument indispensables dans le foot moderne (qui plus est en CL) en phase défensive. Le tout pas compensé par une jolie technique et un bon engagement. On peut regretter qu’il soit poussé aussi vite vers la porte de sortie, mais Joao Alves ne comptait clairement pas sur un joueur qu’il n’avait pas aligné la moindre minute depuis son arrivée. Ses statistiques : http://www.servettefc.ch/fr/saison/joueur.php?player_id=333.

Samir Boughanem : le respect

Ce début d’année est décidément peu agréable chez les Boughanem, puisque Samir suit le sort de son frère Kamel qui a quitté la Pontaise il y a seulement quelques jours. Jamais aligné cette saison, Samir, que l’on a souvent vu avec plaisir en Tribune, a tantôt été annoncé blessé, tantôt non convoqué. Sa mise à l’écart ne constitue donc pas une surprise, lui qui avait également été peu convaincant la saison passée. C’est un garçon très attachant et d’une grande correction qui quitte un club qu’il a toujours respecté et soutenu. Respect à lui. Il manquera beaucoup à notre chroniqueuse Aloise Figo qui est aujourd’hui orpheline du joli sourire de son « Guggenheim » ! Ses statistiques : http://www.servettefc.ch/fr/saison/joueur.php?player_id=23.

Grégory Duruz : LE couac

Engagé au pied levé, semble-t’il à la place de Di Zenzo, il reste et restera un inconnu au SFC puisqu’il n’a jamais évolué en match officiel avec la première équipe, sauf peut-être une fois en amical. Il avait pourtant été transféré dans l’urgence pour pallier aux soucis défensifs du SFC avant le licenciement de WN. David Pivoda disait de lui dans la TDG du 1er octobre 2009 : «C’est un joueur d’expérience, explique David Pivoda, vice-président, qui confirme l’arrivée du défenseur. Il est justement appelé à jouer les leaders dans l’arrière-garde». «L’opportunité s’est présentée, nous l’avons saisie», poursuivait ce dernier(http://www.tdg.ch/actu/sports/di-zenzo-ne-vient-servette-engage-duruz-2009-10-01). David Pivoda semble en tous les cas moins doué dans les transferts qu’en marketing…

La gestion du dossier Duruz ? Vraiment l’exemple-type de ce qu’il ne faut pas faire pour passer pour des guignols et des charlots aux yeux de la République. Et on n’imagine pas la perte de temps et l’investissement consenti…pour le club et le joueur qui passe lui aussi pour un charlot ! Pour rappel, Duruz est au bénéfice d’un contrat jusqu’en juin 2010, avec une année renouvelable en option. Ses statistiques : http://www.servettefc.ch/fr/saison/joueur.php?player_id=460.

Bonne chance à eux quatre pour la suite. Au SFC de passer maintenant la vitesse supérieure et d’enflammer à nouveau ses supporters.

Allez Servette !

Par le Prince Igor

4 réflexions sur « Exit Ratta, Boughanem, Challandes et Duruz ! (Edité) »

  1. C’est bien,cela va laisser des places libres
    pour de nouveaux transferts,ou j’espère cette
    fois il y a la qualiter.Merci au edf de nous
    tenir au courant,mais vraiment la communication au
    sfc c’est un double zéro.

    J’aime

  2. EDF ? T’as des soucis d’électricité, mon cher Joël ? Parce que si c’est pour un dépannage, tu trouveras le numéro de EDF sur leur site, lol ! Mais on veut bien essayer de vous tenir au courant de l’actualité de nos Servettiens. Lol !

    J’aime

  3. Excuser les Edf,je suis un vieux de presque 50 ans
    encore a l’époque ou presque de la lampe a pétrole
    Pour notre équipe je continue a être inquiet,j’ai
    entendu hier Pivoda a léman bleu,et il me semble
    que le printemps va être encore bien noir pour
    notre équipe.Si j’ai bien compris ce qu’a dis
    Pivoda hier,les transferts au sfc cela va être
    très léger.Donc le deuxième tour risque hélas
    de ressembler au premier tour,je souhaite bien
    entendu de tout coeur me tromper.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :