« Servette est aussi un très beau club »

Après les paroles de Blaise Piffaretti et de Christophe Bonvin, qui regrettent l’absence du SFC au firmament du football hevétique et qui se rappelaient aux (bons !) souvenirs des grands derbys de l’époque (Sion-Servette était le match de l’année) dans les colonnes du Matin dimanche, la surprise vient cette fois de l’autre côté de la barrière de rösti…

La citation pourrait paraître anodine s’il elle avait été l’oeuvre d’un ancien joueur grenat ! Que Nenni !

Ou si elle avait été l’oeuvre d’un supporter grenat (du genre les paroles que doit tenir notre Oscar Obradovic en plein coït conjugal) ! Que nenni (pour la solution, mais peut-être pas pour l’exemple, lol…) !

Ou encore si elle avait été tenue lors des années de gloire du SFC ! Que Nenni !

Mais qui donc que donc se cache-t’il derrière un concept que même certains supporters grenats ont biffés de leur vocabulaire ??? Zim Zim Zim Dane ?

La réponse est à chercher du côté du…FC Bâle ! J’avoue humblement que ça m’a cloué le bec !

Il est international, suisse, attaquant, a joué en Bundesliga et y a même été champion et, last but not least, ce n’est pas Alex Frei !

En vérité, les paroles sont de Marco Streller dans le Top football du mois de mars 2010.

Interrogé sur son attachement au club bâlois, ce dernier a expliqué combien le club était une institution pour les habitants de la ville  : « Mon grand-père, mon père, mon oncle étaient des fans du FCB…Quand tu habites à Bâle, tu vas avec ton père au stade. J’y suis allé pour la première fois lorsque j’avais 4 ou 5 ans, puis j’assistais aux matchs à la Muttenzcurve« . Il ajoute ensuite : « J’ai eu la chance d’être dans un des meilleurs de Suisse, qui a des possibilités financières. Servette est aussi un très beau club, mais il connaît des difficultés sur ce plan« .

Bon, je ne vais pas passer le stade de la jouissance intellectuelle, mais c’est vrai que le supporter grenat a tellement pris l’habitude d’être source de moquerie, que ce soit en Suisse romande ou en Suisse teutonne, que ça fait quand même plaisir de se dire que le SFC est encore un peu considéré pour son passé et sa riche histoire. Qui plus est quand il est cité par un garçon qui met justement en avant son attachement pour le cub de son coeur.

Merci Marco, ça change des paroles de journalistes alémaniques frustrés du trou de bal.

Bon, Magic, on l’achète le Marco pour monter l’année prochaine ?

Allez, c’est pas tout ça, faut taper Locarno dimanche !

Alleeeeeeeeeeeeeeeeez Servette !

Par le Prince Igor

3 réflexions sur « « Servette est aussi un très beau club » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :