Valdivia et Beausejour dans les 30 Chiliens pour la coupe du monde 2010!

Comme le confirme les agences et de très nombreux quotidiens suisses, les ex-Servettiens Jorge Valdivia et Jean Beausejour font partie de la liste des 30 présélectionnés pour le mondial en Afrique du Sud. Retour en arrière sur un joueur (Valdivia) dont le pourtant bref passage aura marqué les esprits genevois.

Valdivia et Beauséjour sous le maillot grenat (Photo montage EDS)

Valdivia, le phénomène

Valdivia avait notamment conquis le coeur des supporters lors d’un super match à la Praille contre le FC Thun au cours duquel il avait marqué un but très important, avant de se faire expulser par l’arbitre pour avoir manifesté sa joie de manière trop démonstrative. Il avait enlevé son maillot avant le l’accrocher sur le poteau de corner et amener le tout sur les grillages de la Tribune Nord !!! Un moment vraiment mythique et une communion vraiment exceptionnelle avec le public présent ce jour-là.

Une vidéo sympa ici rappelle son énorme potentiel : http://gol.footblog.fr/601983/Jorge-Valdivia-le-magicien-chilien-du-club-bresilien-Palmeiras/

La TDG lui avait d’ailleurs consacré l’article suivant en novembre 2004 :

Le petit lutin est grand par le talent

Le petit lutin est grand par le talent. Jorge Valdivia s’ impose de plus en plus comme la révélation servettienne de la saison. Il a commencé le championnat avec un peu de retard, faute d’avoir reçu rapidement sa qualification. Depuis ? Il « sent » le jeu, joue dans l’intervalle, fait le funambule à Bâle pour permettre à Joao Paulo de marquer.A la veille du match de Coupe de Suisse, c’est peut-être lui qui détient dans ses jambes une partie de la réponse.Le Chilien revient de deux rencontres avec sa sélection nationale, contre l’E quateur et en Argentine. Chez lui, il jouit d’une réputation déjà très grande. On le surnomme « le magicien ». C’est justement ce rôle qu’ il entend tenir à Servette.« Je suis heureux d’être ici, explique-t-il. Mais je ne suis pas encore au maximum de mes capacités. Je sais ce que je peux faire. Et je peux faire encore beaucoup mieux. »Oublier Rayo VallecanoNo 10, créateur, Valdivia est à Servette pour progresser. Après une expérience à Rayo Vallecano qui s’ est achevée dans la douleur. « Quand je suis arrivé du Chili en Espagne, tout allait bien. L’entraîneur qui m’avait voulu me faisait jouer. Mais après, il a été limogé. et son successeur ne me faisait plus du tout confiance. J’ai donc passé six mois sur la touche. C’est pour cela que je suis ici. Pour jouer. Et pour le projet ambitieux qui est celui de Servette. »Son sens du jeu fait le reste. Il a déjà tapé dans l’½il de Christian Gross, après le match à Bâle. Gilbert Gress n’est pas insensible non plus, d’après ce qu’ il a vu et appris, aux qualités du Chilien.Contre Sion, il fera donc sans doute l’objet d’une attention particulière, lui qui joue derrière l’attaquant de pointe, mais qui peut également ouvrir sur les côtés.Devenir meilleur« C’est ma place de prédilection, sourit-il. Je joue là depuis que j’ai 5 ans je crois ? Mais je dois encore progresser. Je ne considère pas Servette comme un retour en arrière après l’E spagne. Je veux seulement apprendre encore et devenir meilleur. »Un seul bémol. Ce créateur s’ escrime derrière un seul véritable attaquant. Ce qui, forcément, limite ses possibilités de passe, même si l’animation offensive concerne aussi les demis de couloir.Qui sera d’ailleurs l’attaquant de service pour Servette ce soir ? Adrian Ursea a le choix entre quatre buteurs: Joao Paulo, Hassli, Kader et Moldovan. Quatre hommes pour une seule place dans le schéma tactique qui est celui de Servette aujourd’hui. Parallèlement, c’est Londono et Diogo qui doivent occuper les flancs de la défense. Position contre nature pour ces deux milieux de terrain de formation.Un déséquilibreDe quoi illustrer le déséquilibre de Servette actuellement, qui ne possède pas de véritables latéraux performants à la manière de Philipp Degen et Kleber, pour évoquer Bâle. Mais qui doit laisser trois attaquants sur la touche.Il reste que Servette possède néanmoins un potentiel impressionnant. Avec Valdivia bien sûr. Mais avec tous les autres aussi. Arrivera sans doute un moment où, quand la défense sera stabilisée, Christian Karembeu pourra monter d’un cran pour passer au milieu. Ses quelques déboulés, avec classe et facilité comme à Bâle, ont eu le don d’affoler toute l’équipe adverse.De la musique d’avenir. Pour l’heure, Servette pense surtout au présent. Ce match de Coupe, qui pourrait marquer le début d’une nouvelle série positive s’ il est bien négocié.Mais les Valaisans pensent exactement la même chose ? 

Quant à Beauséjour, il fut moins médiatisé, mais se fit l’auteur de bonnes prestations sur la fin de sa période servettienne.

Par le Prince Igor

Une réflexion sur « Valdivia et Beausejour dans les 30 Chiliens pour la coupe du monde 2010! »

  1. Il n’empêche que le Servette avait un sacré potentiel à l’époque Marc Roger. Difficile d’expliquer pourquoi les résultats n’étaient pas au rendez-vous. Peut-être aurait-il fallu plus de temps encore pour qu’une osmose se créé et pour que l’équipe trouve un équilibre et une homogénéité.
    Dommage aussi que ce Marc Roger n’était qu’un fossoyeur de rêve à l’humour aussi sombre que l’avenir qui lui était promis.
    Espérons que nous puissions revoir à l’oeuvre le « Magicien », aujourd’hui avec une maturité supplémentaire dans son talent. Une raison de plus pour se réjouir du Mondial qui approche.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :