Kusunga et l’ingratitude: « A Bale, je découvre un vrai club pro »

Cela ne surprendra personne dans l’entourage du club. Le Président Pishyar l’a d’ailleurs déclaré la semaine dernière dans les colonnes de la TDG. Servette ne voulait plus Kusunga. Mais quand même…

Photo site Officiel – Kusunga dans le brouillard de l’ingratitude

Le foot moderne se marie avec ingratitude. L’adage ne déroge pas à la règle avec la dernière interview de Kusunga dans notre grand quotidien partenaire (voir coup de gueule de Julian Karembeu aujourd’hui). Mais là, Genserix a touché le fond dans ses propos (savamment sélectionné?) où il y va de ses petites phrases mesquines:

« Je découvre un vrai club pro, avec tout ce qui l’entoure »  Comment peut-on comparer un club à 35 Millions de budget avec un club qui vient de se professionaliser il y a seulement un an. Il aura pu tout simplement dire: « J’ai été très impressionné par les structures du club ». Le message est le même mais cela évite de cracher dans la soupe qui t’a fait grandir mon garçon!!!!!

« Il y a énormément d’intensité à l’entraînement, des joueurs réputés » Il aurait suffit de dire « J’ai découvert des gens que j’admirais à la TV. Je suis très fier d’être à Bale ». Au lieu de cela, Kusunga préfère parler de joueurs réputés pour faire une opposition (?) avec ses anciens collègues. Ils apprécieront…

« Bref, tout le monde se bat pour gagner sa place ». Ben là mon coco, c’est justement ce que l’on t’a souvent reproché. C’est de te battre quand tu en as envie. Monsieur Alves appréciera aussi certainement ta comparaison à peine voilée avec les entrainements « pépères » du SFC.

Un dernier message pour toi Genserix. Le respect pour le club formateur, il y a longtemps que tu nous a montré que cela ne voulait rien dire. Mais ce n’est pas en dénigrant là d’où tu viens, l’endroit qui t’a vu naitre et qui a pris soin de toi dans les mauvais moments (rappelles toi ton grand match à Nyon), les gens qui t’ont donné la chance de briller (malgré ton refus de prolonger ton contrat pour donner un retour à ton club d’origine), bref ce qui devrait faire ta fierté, que tu deviendras un grand joueur. Rappelles toi les interviews de Senderos qui parle toujorus avec respect de son club formateur.

Dernier petite remarque que la TDG n’a pas précisée. tu as joué 45 minutes au premier match puis plus rien au deuxième…  Pas facile les grands clubs!!!! On te souhaite la même réussite que Mesba au FC Bale. Tu verras le banc est chauffé en hivers…

Les EdS

16 réflexions sur « Kusunga et l’ingratitude: « A Bale, je découvre un vrai club pro » »

  1. Pour ma part, ses paroles ne me font ni chaud ni froid. Je comprends votre coup de gueule, mais il ne faut pas voir dans ses propos un dénigrement de son club formateur.
    Il en a passé des années au Servette, et peut-être qu’il ne s’y est pas toujours senti bien. Il avait la tête ailleurs depuis longtemps j’imagine.
    Et tous les joueurs ne sont pas forcément des clubistes, ou des mecs comme Tozé qui vivent aussi intensément leur identification à leur club.
    Laissons-le partir et ne soyons pas aigris. Personnellement, si j’admirais ses qualités techniques, je ne me suis jamais attaché à ce joueur.

    J’aime

  2. En fait, ce qui me dérange, c’est le titre de la TDG car cette article, au lieu de s’inscrire dans la capacité du Servette FC a formé des joueurs, se traduit en Servette n’est pas un club sérieux pour réussir dans le football. Au moment où on doit faire décoller les abonnements, c’est un pavé dans la mare.

    J’aime

  3. En fait, c’est quand même Magic qui a allumé la mèche en disant que Kusunga était nul et que s’il était devenu bon, c’était ghrâce à Alvès. Pas très élégant… Pour le reste, je ne vois rien d’insultant pour Servette que de dire que Bâle, c’est le cran du dessus. Oui, pour Kusunga, c’est une promotion, il l’a bien méritée et bonne chance à lui.

    J’aime

  4. je suis également d’avis que les déclarations de Kusunga ne sont pas tellement en soit criticables. Ce qui me dérange, c’est l’absence total de références positives à son parcours au SFC, aucun remerciement ou encouragement aux ex-coéquipiers. Mais méfions-nous, la TdG, du haut de sa légendaire incompétence, a très bien pu séléctionner certaines seulement des délarations de l’intéressé. Comme le relève Obrad., le titre que choisi la TdG est lamentable.

    J’aime

  5. Juste retour de baton…
    Comme dit Saturnin, c’est quand même Magic qui a allumé la mèche.
    Ok pour demander du respect aux anciens joueurs mais il faudrait d’abord leurs montrer du respect, ce qui n’a pas été fait avec Kusunga et Tréand.
    Merci magic pour votre travail mais Kusunga a raison, en vous en lisant, dès fois on se dit qu’ on est loin d’être un club pro.

    J’aime

  6. L’allumage de mèche, on ne sait pas d’où il vient. En plus, si je comprends bien les EdS, c’est aussi la façon dont l’article est présenté qui crée la polémique. Et comme le dit Maigret, il y a une totale absence de positif quand il fait référence au SFC. Le Servette ce n’est pas que Pishyar mais aussi les nombreuses années passées pour être formé. Si vous trouvez cela normal…

    J’aime

  7. 100% d’accord avec Oscar et Seb.

    Quand j’ai lu le titre tapageur, je me suis dit que la TG avait trouvé un nouveau moyen indirect de taper sur le SFC, de remettre en cause les qualités et les compétences au sein du club.

    Servette n’est pas Bâle, on le sait, Arnaud.
    Franchement, un titre pareil pour article pareil, c’est d’une bassesse que seuls quelques journaleux aigris peuvent pondre.

    Mais c’est quand-même marrant les derniers articles : un titre tapageur sur les transfert modifié sans le consentement de l’auteur de l’article, un article sur le super Challandes et le super FC Sion, un article sur le super Gygax, et j’en passe…

    M’enfin, on s’en fout, alleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeez Servette !

    J’aime

  8. kusunga a tout a fais raison de tenir ces propos a ce qu on ma dit le president n est pas souvent present au stade et encore moin a balexert et pour renegocier les contrats les joueurs peuvent dormir dessu a l image de treand et kusunga … Mr maggi faudrai faire plus pour ce club pas juste frimer avec sa belle voiture ….

    J’aime

    1. Mais qu’est-ce que tu veux qu’un President fasse a Balexert tout le temps? Vraiment n’importe quoi. Il est bien mieux de mettre son temps là où il est utile c’est à dire faire de l’argent.

      J’aime

    2. Non mais tu crois vraiment qu’il frime avec sa CLS 500 ? C’est même pas une AMG, allons allons, ne dis pas de sottise…

      Pour être un peu plus sérieux, Pishyar a d’autres chats à fouetter que le SFC. Ce qui ne remet pas sa passion pour le club et le sérieux de son soutien.

      On a de plus un président gentleman qui est à des années lumière du portrait que tu dresses…

      Quant à Kuzunga qui donne des leçon de sérieux à M. Pishyar en crachant dans la soupe de son club formateur, je lui souhaite d’être moins aigri et tout plein de nouvelles connexions neuronales.

      J’aime

  9. Sur ce coup-là, la réaction de Kusunga est finalememt assez compréhensible. Qui aurait apprécié à sa place les propos de son patron ? Un peu facile de lui jeter la pierre, à notre ancien défenseur. Il s’est quand même battu pour le club jusqu’au bout, en donannt le meilleur de lui-même. Il n’a dès lors pas de quoi apprécier les remarques qui lui sont adressées, après coup qui plus est. Autant dire : Kusunga est nul, c’est grâce à nous s’il était bon dans ce second tour. Faut pas pousser. M. Pishyar aurait mieux fait de dire : on lui a proposé un contrat qui n’était tout simplement pas suffisant par rapport à celui de Bâle, bon vent à lui.

    Kusunga souligne cependant qu’il n’est pas rancunier au point de ne plus aimer son club de toujours. Il lui souhaite le meilleur et la promotion. Inutile dès lors de polémiquer. C’est un juste retour des choses. Maintenant cela ne remet pas en question les compétences du président. Sa communication laisse cependant parfois à désirer. J’espère juste que Kusunga n’a pas 100% raison, non dans sa réaction, mais dans le portrait qu’il dresse du président, par rapport notamment à la manière dont les contrats sont menés et à sa propension à n’être que peu présent pour ses joueurs, employés, etc.

    J’ajusterai plutôt le compteur du totomat à un :
    Pishyar – Kusunga 1-1

    J’aime

    1. Je ne suis pas sur que Kusunga s’est donné a 100% pour le Servette, en tout ca pas la saison derniere. A la mi-saison il avait un bilan assez desastreux pour un defenseur central. Il a fallu un vrai patron comme Alves pour le mettre sur de bons rails. Et en plus, a 10 journée de la fin du championat, il avait deja la tete ailleur.

      Pour moi c’est pas tout a fait Pishyar 1-1 Kusunga.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :