Marcos de Azevedo: « La différence entre Lausanne et nous, c’est que l’on connait le gout de la défaite maintenant »

Marcos n’était pas abattu après la défaite mais pressé de rechausser les crampons pour affronter Delémont. Cette défaite est riche d’enseignement pour les Grenat. En tout cas les joueurs veulent y croire.

Photo site Officiel Servette FC

EdS : Alors Marcos, ce n’est pas facile de perdre un tel match j’imagine?

Marcos : Le problème c’est toujours le même en football. Quand tu ne marques pas, tu peux prendre des buts et perdre. Le gardien a aussi été très bon ce soir.

EdS : En première mi-temps, tu la voyais au fond ta splendide tête?

Marcos : Oui je voyais déjà le ballon dedans et je ne sais pas comment il  a fait pour mettre sa main pour le sortir. Des fois quand le ballon ne veut pas rentrer, c’est comme cela.

EdS : Après le but d’Eudis, est-ce qu’il y a eu un relâchement coupable dans vos têtes?

Marcos : Bon il y avait une faute sur Ruffli qui n’a pas été sifflée mais ce n’est pas acceptable de prendre 2 buts comme cela. Quand tu joues contre une équipe de haut de tableau comme Lausanne, tu ne peux pas te relâcher comme nous l’avons fait.

EdS : Pour être positif, n’est-ce n’est finalement pas une bonne défaite qui va donner de la maturité à l’équipe?

Marcos : Il faut apprendre de ce match. L’équipe doit comprendre que pour monter il va falloir être concentré pendant 95 minutes. On doit vraiment en prendre conscience pour le futur.

EdS : Et ce stade bien rempli, est-ce un feeling spécial pour toi?

Marcos: C’est joli hein (avec un grand sourire)!!! Un vrai match de foot avec 15’000 spectateurs. C’était beau.

EdS : Malgré la défaite, le public était debout pour applaudir. Est-ce aussi un signe du respect que vous avez gagné?

Marcos : Le public a vu que nous n’avons pas triché. On a tout fait pour gagner et on a tout donné. Le championnat est encore long et seul compte la montée à la fin.

EdS : Cela veut dire que la victoire est indispensable à Delémont la semaine prochaine.

Marcos : Quand on joue la montée comme Servette, il faut toujours jouer pour gagner. Samedi prochain, nous allons être à fond pour gagner ce match.

EdS : La différence entre Lausanne et Servette c’est quoi finalement?

Marcos : La différence entre Lausanne et nous, c’est que l’on connait vraiment le goût de la défaite maintenant. Cela pourrait nous servir pour l’avenir.

Par Oscar Obradovic

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :