Schlauri :  » j’ai beaucoup confiance que ça va être un grand truc ici »

Retrouvez les impressions à chaud de Christian Schlauri quelques minutes après la fin du derby lémanique.

Christian Schlauri, motivé comme un…samouraï !

Les EDS : Christian, quelle est ton analyse du match ? 

Christian Schlauri : En première mi-temps, je pense que c’était du très haut niveau. Les deux équipes n’ont commis presque aucune erreur et ont joué le jeu. D’abord Lausanne, puis nous avons dominé et eu des occasions. En deuxième mi-temps, c’était la-même chose, mais on a marqué par Eudis qui a été excellent. Après, ouai, on a peut-être un moment pensé que ça irait tout seul, mais ça va vite contre une équipe comme Lausanne. Ca a fait boum-boum 2 fois…

Les EDS :  Mais la défaite est plus à rechercher dans un excès de confiance du Servette ou dans le collectif du Lausanne ?

Christian Schlauri : Je n’ai pas bien vu le deux buts de Lausanne car je m’échauffais sur le côté. Pfffffffff, ça doit être la concentration parce que avant on n’a pas laissé d’occcasion à Lausanne de marquer. On ne sait pas s’ils se sont réveillés après le 1-0. Mais on a reçu les deux buts tout de suite et ça fait vraiment chier.

Les EDS : Remplaçant, on t’a vu faire une très bonne rentrée sur le côté gauche. Comment Joao Alvès t’a informé que tu ne débuterais pas le match ? Est-il venu te parler ?

Christian Schlauri : C’était clair, je n’ai pas joué en Coupe car j’étais blessé et je n’ai fait que deux entraînements avant le match, et pas à 100% pour ne pas prendre trop de risques. Après, c’est la décision de l’entraîneur qui, même s’il m’a mis sur la touche, m’a donné la confiance en me faisant rentrer. Mais c’était 2-1 pour Lausanne, et c’est clair que c’est la merde quand tu rentres comme ça. Tu n’as plus rien à perdre, tu ne peux que courir et te battre. J’ai essayé, mais ce n’était plus un jeu très joli à regarder.

Les EDS : Quelle est ton analyse pour la suite ? Faut-il travailler encore plus ?

Christian Schlauri : Je pense que l’on travaille vraiment très bien et qu’on fait le maximum avec le staff qui fait vraiment un super boulot. Maintenant Lausanne a 6 points d’avance, on devra donc gagner nos matchs et espérer que Lausanne et Lugano en perdent. Mais le championnat est encore long, c’est clair.

Les EDS : Prochain match à Delémont, ça ne sera pas facile.

Christian Schlauri : C’est claire, il n’y a aucun match qui est facile en challenge league. Mais on doit retourner sur notre chemin pour regarder en haut, bien travailler cette semaine. Et si on joue à 100%, on va gagner le match.

Les EDS : C’est ce qu l’on pensait quand le SFC s’est déplacé à Schaffouse. Comment enrayer les défaites rageantes à l’extérieur ?

Christian Schlauri : C’est clair que si tu veux aller en super league, tu dois aussi gagner à l’extérieur. Contre Schaffouse, on n’a pas mal joué, Schaffouse a gagné sur un penalty discutable…

Les EDS : Tu étais à l’origine de la faute, alors pénalty ou non sur Biscotte ?

Christian Schlauri : Ouai, pendant le match, j’ai pensé que c’est jamais penalty. Même Biscotte il m’a dit « pardon mais je devais essayer ». Quand je l’ai vu à la télé, c’est clair, ce n’était pas intelligent de ma part d’aller dans le duel comme ça.

Les EDS : Plus de 15’200 spectateurs ce soir, ça fait quoi ?

Christian Schlauri : Ca fait plaisir de jouer devant un tel public, mais ça aurait été mieux de célébrer la victoires avec les fans à la fin du match.

Les EDS : Le SFC a quand-même été applaudi à la fin… Si tu avais un mot à dire au public aujourd’hui ?

Christian Schlauri : Je le remercie, il était vraiment fantastique. Ca fait vraiment plaisir de combattre pour les fans et le club. C’est plus facile quand tu es soutenu comme ça, tu peux courir comme un fou.

Les EDS : Comment voit-on le Servette en Suisse allemande ?

Christian Schlauri : Tous ceux qui s’intéressent au foot savent que Servette est un grand club, avec un grand palmarès. Beaucoups pensent que le SFC a le contingent pour monter.

Les EDS : Avais-tu d’autres offres que celles du SFC ?

Christian Schlauri : Oui, je pouvais resigner à Schaffouse où on m’avait promis un nouveau contrat avec le brassard de capitaine. J’avais une offre de super league également (ndlr : dans l’Oberland bernois). Mais Oscar m’a montré tout ce qu’il y avait derrière le club et j’ai beaucoup confiance que ça va être un grand truc ici.

Les EDS : Merci Christian, bravo pour la performance de ce soir, malgré la défaite, et nous avons confiance en vous et sommes persuadés que le SFC montera en super league à la fin de la saison.

Christian Schlauri : Merci, bon week-end…

Par le Prince Igor

7 réflexions sur « Schlauri :  » j’ai beaucoup confiance que ça va être un grand truc ici » »

      1. Mea culpa pour les fautes de frappe, j’ai oublié un verbe (ndlr : « pensé ») et écrit « spectatuers » au lieu de « spectateurs ».
        De là à en avoir mal aux yeux…

        J’aime

  1. SCHLAURI, tu es cool, je te trouve très sympa!!! Merci d’être venu à Servette, c’est super!

    J’espère que tu seras titulaire car tu es bcp mieux que notre n. 22 ;o) (pardon mais c’est la verité).

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :