La Fondation du Stade acculée

Les insignifiants dirigeants composant une partie du Conseil de Fondation du Stade de Genève sont en passe de perdre leur combat contre le Servette FC.

Bientôt la fin du « Muppet Show » pour la Fondation (Photo-montage : EDS)

Après avoir tout fait pour remplacer le résident grenat du Stade de la Praille par des Savoyards roses bonbons, le Conseil de Fondation court vers un nouvel échec cuisant pour ses petits intérêts personnels : sa révocation pure et simple.

Finis les privilèges et autres salaires mensuels astronomiques (les rumeurs évoquent CHF 170’000.- annuel pour le Président Genecon), le Stade devrait enfin retrouver sa seule et unique vocation : pérenniser le football à Genève et son club centenaire, et réciproquement.

Le seul et unique moyen de sauver le Stade et le Servette FC à moyen et long terme

Le Stade de Genève pour les murs, la Fondation pour sa personnification juridique, Le SFC pour résident, tout va de travers depuis l’origine. Et de mal en pis puisque la Fondation ne semble plus pouvoir éviter un surrendettement qui ne pourra que la conduire à sa faillite pure et simple.

En effet, comme nous l’apprend le journal « 20 minutes »(*), la commission des finances du Grand Conseil genevois a refusé, mercredi soir, une subvention de plus d’un million de francs pour l’enceinte sportive de la Praille.

Conséquence fâcheuse pour Genecon et les saltimbanques : le Stade de Genève est privé d’argent public. A croire que les politiques genevois ont enfin sorti la tête de leur derrière et compris que la gestion passée, actuelle et future du Muppet show a atteint les limites de l’acceptable. On en n’attendait pas moins…depuis longtemps.

Des chiffres et des critiques contre Mark Muller

En septembre dernier, après avoir appris que les comptes d’exploitation de la Fondation étaient meilleurs que prévus, le Grand Conseil avait renvoyé en commission un projet de loi qui visait à soutenir le Stade, à raison de quelque 9 millions de francs répartis sur quatre ans.

En charge du dossier, le conseiller d’Etat Mark Muller aurait néanmoins inscrit au budget cantonal 2011 une subvention de CHF 1’068’000.- pour la Fondation du Stade de Genève, cela sans donner les explications attendues par les commissaires.

Cité par « 20 minutes », un membre de la commission des finances a expliqué que « Mark Muller devait revoir sa copie et nous la présenter en commission« , précisant que « Malgré de multiples demandes, il ne nous a jamais fourni d’explications« .

A noter qu’un député a également souhaité que la Fondation du Stade présente un «business plan». Mais « Cela n’a pas été le cas non plus », rappelant que « Notre mandat ne consiste pas à signer des chèques les yeux fermés« .

Un vrai projet proposé par le Servette FC

Alors que la Fondation n’a aucun projet concret pour le futur du Stade de la Praille, le Servette FC a, quant à lui, présenté aux Grand Conseil genevois un concept très abouti qui s’axe sur 7 piliers (http://www.stade-de-geneve.ch/) :

  • Un Musée du Servette FC
  • Une crèche
  • Une outique du Servette FC-Trentadue
  • Des mégaconcerts, concerts
  • Des events entreprises
  • Une discothèque-bar
  • Des panneaux photovoltaïques

Pour certains, l’avenir de l’enceinte genevoise s’obscurcit encore plus. Pour d’autres, le stade de Genève est déjà en pleine pénombre. Aux deux, nous n’avons qu’une seule chose à dire :

POST TENEBRAS LUX.

Une raison supplémentaire de venir fêter les grenats et l’Escalade le 5 décembre prochain contre Lugano. Mais avant, il y a un match importantissime samedi à 17h30 en Argovie et trois point à ramener de Wohlen.

Tous à Wohlen !

Alleeeeeeeeeeeez Servette !

(*) Lien de l’article : http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Le-Stade-de-Geneve-prive-d-aide-publique-11561334

5 réflexions sur « La Fondation du Stade acculée »

  1. Sur le journal du 20Minutes, il est écrit que le Servette FC est en passe de reprendre l’exploitation du stade, plus que la Fondation en tous les cas) 😀

    J’aime

  2. Enfin nos politiques voient clairs. Il est temps de remplacer Genecand et cette mascarade de gestion du stade et de la confier au Servette FC qui fait vivre cette enceinte. Espérons que nos politiques aident la jeunesse et le sport et ne subventionnent pas seulement le Grand Théâtre ou le MOA mais aussi le stade et ses infrastructures. Le stade au Genevois. Tous unis dans la légende.

    RAMS

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :