Edito: La désinformation et l’incompétence en guise de lutte contre la violence!!!

Si on avait voulu provoquer des événements violents, on  n’aurait pas utilisé une autre méthode que celle employée dimanche. Veut-on prévenir la violence ou alors la générer pour mieux la détruire dans une répression stupide? La question mérite d’être posée après le scénario du weekend en Valais!!!!


Photo: Tom – La Police valaisanne se croit dans un film hollywoodien!


Rappel des faits

7 bus prennent la route du Valais dimanche matin avec comme destination Tourbillon. L’objectif est d’arriver tôt sur place pour mettre en place un Tifo et profiter de l’événement. Bien sûr l’ambiance est chaude comme à chaque déplacement. Il y aussi certains éléments qui ont la susceptibilité exacerbée pouvant démarrer à la moindre provocation. Mais caricaturer les centaines de fans faisant le voyage avec la SG en supporters indisciplinés et bagarreurs, c’est déjà mettre en place un système répressif qui ne pourra s’appuyer sur les membres les plus raisonnables du groupe pour éviter les incicents…

La première erreur stratégique

La Police Valaisanne avait décidé de stopper les bus sur la dernière aire d’autoroute avant Sion. Ils ont été stoppés pendant 1 heure et demie !!!!  Un bus aurait été entièrement fouillé selon les témoignages et des photos prises des passagers. Cette longue attente sous la chaleur a, en toute  logique, généré beaucoup d’énervement et de colère.

La deuxième erreur stratégique

Redémarrage des bus sous escorte policière et arrivée 15 minutes avant le début du match. Vu la vétusté des installations, comment 300 à 400 personnes peuvent être fouillées en si peu de temps ? Alors ce qui devait arriver arriva. Les esprits se sont échauffés et l’empressement de rentrer dans le stade a provoqué une poussée vers les grillages. La Police a-t’elle paniqué ?… En tout cas elle n’a pas hésité à arroser au hasard avec les sprays au poivre ! Toutes les personnes sur le passage y ont eu droit !!!!!

La destruction des toilettes

Ces dizaines de victimes des sprays se sont empressés de se rincer le visage et les parties du corps aspergées dans les toilettes de Tourbillon. Bien entendu, les esprits étaient alors très très chauds et des gestes de destruction, qui ne devraient pas avoir lieu, ont été commis. Mais qui a induit cette violence ? Un comportement plus respectueux de la Police aurait-il permis d’éviter ce dérapage ?

La fin du match et la sortie

Cela reste toujours un moment crucial. Tout d’abord, comment peut-on laisser des supporters de Sion accéder derrière les grillages pour alimenter le concours d’insultes et de provocations ? On les laisse aussi à une distance qui permet le lancé de projectiles. Une pierre contendante a rasé la tête de Servettinha9 et de ses copines pour atterrir à nos pieds. Elle avait été jetée de l’arrière de la tribune. Là où se trouvait les policiers…

Autre problème majeur, la volonté d’étaler la force. Pourtant les consignes de sortie de tribune sont normalement toujours les mêmes dans les pays civilisés. Une présence policière importante dans les matchs à risque, mais discrète. Que pouvions-nous observer en sortant du stade ? Des robocops le doigt sur la gâchette!  Les quelques excités qui malheureusement trainent dans les stades n’en demandent pas plus pour assouvir leur soif de provocations.

L’arrogance de la Police

La situation était tendue et les parkings très disséminés. A la question du risque de regagner sa voiture, la Police valaisanne nous a rétorqué que c’était à nos risques et périls avec un large sourire. Est-ce une façon de protéger les gens ? Plusieurs fans servettiens se sont faits invectivés, voire agressés dans un parking visiteur sans protection. Tom, notre photographe, a vu sa voiture « repeinte » de crachat valaisan alors que sa femme était venue le récupérer avec son bébé à l’intérieur.

Veut-on vraiment se sortir de la violence ?

Nous l’avions annoncé déjà vendredi sur notre site. Des sources valaisannes nous ont révélé que certains membres de la Police ne voyaient pas d’un très bon œil les supporters servettiens… Nous avions même parlé de sang car c’était le terme employé.

Qui a pensé que bloquer des fans enthousiastes pendant 1h30 sur un parking pourrait faire partie d’un plan de prévention de la violence? Qui a pensé que mettre 300 personnes dans un entonnoir à 15 minutes du début d’un match pourrait être perçu comme un geste de bienvenue ? Qui a pensé que gazer sans distinction des personnes prises au piège pourraient créer un climat serein ? Qui a pensé que transformer la sortie du stade en un couloir de robocop allait apaiser les derniers excités ?  Dommage qu’aucun média n’ait souhaité rapporter la vérité jusqu’à maintenant…

Le plus désolant, c’est que tout cela ne fait qu’augmenter l’incompréhension et creuser le fossé entre des fans jeunes et explosifs et des autorités obtues et fermées. Bref, nous ne sommes pas sur la bonne voie !

Laisser vos témoignages!

Par Oscar Obradovic

47 réflexions sur « Edito: La désinformation et l’incompétence en guise de lutte contre la violence!!! »

  1. Super article! Merci beaucoup enfin les événements tels qu’il se sont passés! Merci de rétablir la verité. Gloire au EDS!

    J’aime

  2. Et vous avez oublié les fusées tirée par ces valesco, les 2-3 bobets de valaisans qui sont venu chauffer les supporters depuis la tribune a coté de celle des visiteurs! et que les 3 sécurités du stade avait peine a leur dire de sortir et de ne pas envenimer la situation…
    Par contre moi je suis venu en voiture… et il n’y avais pas de parking visiteurs??? c’est pas très malin aussi de laisser les supporters des 2 camps se parquer au même endroit! Enfin il est vrai que les flics était digne des manif du G8 a genève… manquer plus que les lance a eau!

    J’aime

  3. super article Oscar

    une correction
    ils n’ont pas frappé mais ils ont craché sur la voiture.. la honte…
    et notre petit il a sourit

    J’aime

  4. Pourquoi ne pas poser ces questions de manière officielles a la police valaisanne ? Ou carrément déposer une plainte collective ?

    J’aime

    1. Tout à fait d’accord. La police exagère souvent, déjà contre Thoune à Genève ils ont fait une chasse à l’homme avec une dizaine de robocops derrière 2 gamins de 16 ans les arrétant, les plaquant au sol et les menottant. C’est comme si la police se défoulait sur les supporters car de toute façon les médias diront toujours que c’est la faute aux « ultras »!

      J’aime

  5. Bravo super article qui résume très bien ce que nous avons vécu.
    J’étais venu sans animosité aucune, mais après l’accueil agrémenté de spray au poivre, je pense que je vais écrire une lettre à la SFL pour leur expliquer les faits et non les rumeurs véhiculées par des torchons qui se prétendent d’information.

    D’ailleurs vous devriez leur envoyer votre article aussi!

    Amicalement

    J’aime

  6. Intéressants ces commentaires pour ceux comme moi qui n’y étaient pas, et pour qui les commentaires parfois superficiels de la presse peuvent dérouter.

    Il semble assez évident que les questions posées en fin d’article à propos de la stratégie d’accueil des supporters grenat sont les bonnes (merci les EdS !), et moi aussi je pense qu’elles gagnent à être connues du SFC, du FCS, des autorités compétentes et de la presse, en ces temps où la sécurité dans et aux abords des stades va sans doute être montrée du doigt et faire sur-réagir quelques politiques.

    Ce qui est aussi sûr, et là c’est parole d’un fidèle de la Praille, c’est que certains energumènes pseudo-supporters devraient se faire éjecter, et qu’on attende pas que la Police le fasse. C’est aux clubs de Supporters de se prendre en main !
    Et la SG comme d’autres ont un travail à faire pour éviter que des jeunes imbéciles ou autres amateurs de pétards (en tout genre) ne viennent pas gâcher la fête. Les transgressifs « IdS avec nous » qui reviennent sans cesse, me semble ainsi dans le principe mal à propos !
    Bref, la réputation ça se gagne !

    C’est le prix d’un football apaisé mais festif et communicatif, qui fera peut-être un jour remplir La Praille. Mais il y a encore du boulot !

    Allez Servette !

    J’aime

    1. La SG le fait ce travail (de son mieu), sinon je te garantis que ce serait bien pire!

      Petit exemple, vous avez entendu beaucoup de petards à sion?

      J’aime

      1. Tant mieux s’il n’y avait pas de pétards à Sion.
        Encore mieux, s’il n’y en avait plus à La Praille. Et personnellement, je préfererai qu’on limite les « IdS avec nous » au strict minimum.

        Je n’ai rien contre la SG en particulier, et il faut même rendre hommage à ces supporters pour la plupart qui font beaucoup pour le club sans aucun doute.

        Mais pour se faire respecter, il faut être respectable. Et pour être respectable, il faut être le plus irréprochable possible.

        Enfin, je voudrais avoir un moment de compassion pour les gens qui se sont fait maltraiter ou dont les véhicules ont été abîmés. Je n’aimerais pas être à leur place.

        Allez Servette !

        J’aime

      1. Impossible non plus pour moi de mettre des commentaires sur cette article, sensure quand tu nous tiens 😉 Non je sais pas il va pas être parano 😉

        Ai mis sur les 2 articles relatif au match.

        J’aime

  7. Très bon article. Merci

    Petit complément : les forces du désordre sont entrés une nouvelle fois dans le parcage quand les personnes se soignaient. But de l’opération : récupérer tout ce qui pouvait être utilisé comme projectile. Problème : la première chose qu’ils ont fait a été de gazer à nouveau tout le monde. C’est à ce moment que les sanitaires ont subi des dégâts et que la supportrice s’est blessée profondément à une main.

    J’aime

    1. Si le journaliste ne veut pas monter dans le car c’est ok, mais il pourrait prendre contact avec cette supportrice pour nous expliquer ce qui s’est réellement passé et la version des faits vu des supporters, ne serait-ce que pour contrebalancer le communiqué odieux de la police VS.

      J’aime

  8. Excellent article ! Est-on vraiment resté planté aussi longtemps sur l’aire de repos, je ne suis pas certain, mais c’est un détail !

    J’aime

  9. Accessoirement, cela vous permettra peut-être de voir d’un autre oeil des articles de journaux sur le hooliganisme… Rien n’est blanc ou noir.

    J’aime

  10. On peut ajouter encore les aires de repos fermées jusqu’à Genève, les flics qui roulent comme des malades (et je suis gentil) d’une aire de repos à l’autre alors que l’autoroute est surchargée.

    J’aime

  11. On s’est personnellement pris à ma voiture et à nous-mêmes en sortant dimanche du parking. Nous n’avions que le défaut d’avoir des plaques genevoises et d’être là au mauvais moment. Vu la panique, je ne sais pas ce qui nous est arrivé dessus. J’ai un impact sur une vitre latérale, certainement dû à une pierre jetée. Un énergumène a tapé avec violence sur une autre fenêtre latérale, heureusement sans la casser. 30 secondes de cauchemar avant de pouvoir quitter ce lieu hostile.

    J’aime

  12. Super article vraiment bravo pour votre travail. A la place comme souvent de la prévention la police a fait de la répression et ça il faut vraiment que ça change. J’espère que le Média seront aussi avisé de la situation réelle qui c’est produite dimanche. Maintenant j’ai une simple question est-ce qu’après les fameux pétards de Xamax et le secteur visiteur qui était vraiment chaud on pu faire prendre ces mesures à la police valaisanne? En sachant bien entendu que même sans cela ce derby était attendu de longue date autant par les sédunois que par nous!
    Je ne soutiens en rien les agissements de la police pour ce match et surtout ils si sont très très mal pris il y a rien de tel pour énerver que cette répression il y a vraiment d’autre moyen pour éviter que ça déborde

    J’aime

  13. La police a profite que nous etions seulment en 15 pour faire nous sortir de minibus, prendre photos de tous…faire copie de papier d’identite..sans aucune raison…sur l’autoroute au retourn la chose plus incroyable…on doit faire essence a le minibus..ils ont nous empeche nous de sortir….ils ont nous dit que nous devons aller jusqu a geneve (???!!!) ahahah ….il va etre mon interet moi informer chez mon legal s’ils peuvent tenir photos et copie des papiers sans raison.

    J’aime

  14. ps j’ai oublie…la police ils veulent pas faire nous prendre l’autoroute direction fribourg….normal non ca…….palquette Tessin….

    J’aime

  15. Honte à la police valaisanne, ce qui m’échappe c’est que dans les journaux il est reporté que des policiers genevois faisaient également partis du dispositif, se sont-ils portés complice de tels agissements? Étaient-ils en observateurs?
    Est-ce que quelqu’un sait quelque chose à ce sujet?

    J’aime

  16. suite du commentaire – 30 août 12h26
    J’ajouterai que quelques minutes avant l’altercation, il y avait des jeunes supporters Servettiens qui klaxonnaient et chantaient fenêtres ouvertes et écharpes grenats au vent. A mon avis, s’ils s’étaient trouvés face à face avec les valaisans, il y aurait eu beaucoup plus de dégâts qu’une simple fenêtre abimée. Je confirme qu’aucun policier ne surveillait la sortie du parking.

    J’aime

  17. C’est comme ça depuis la nuit des temps… Quand il n’y avait pas autant de sécurité, voire aucune séparation de supporters, peu de gars avaient les couilles d’allumer les supporters adverses. Maintenant c’est facile de caillasser par dessus les grillage, de faire des fuck à tout-va, ils se croient tous des super-héros, mais c’est juste parce que le contact direct entre supporters est pratiquement impossible. Je suis supporter du HC Martigny (et du SFC) et je peux vous dire que quand on va à Lausanne, plus y’a de Robocop plus y’a de merde.

    J’aime

  18. Il faut simplement écrire une lettre au parlement valaisan. Le chef de la Police n’en aura rien à faire d’une lettre de plainte (hop je met ça de côté…). Ecrite par la bonne personne, adressée aux bonnes personnes. Ils ont l’obligation de la lire et de prendre acte. C’est inadmissible ce qui s’est passé là. A croire que l’on cherche à créer de la violence. Bravo les crétins de flics valaisans (pléonasme ?).

    J’aime

  19. Je rejoins les autre commentaires, super article bravo !
    Moi je suis allé à Tourbillon en voiture, et en arrivant sur le parking j’ai demandé si l’endroit était surveillé et sécurisé.
    On m’a répondu que oui.
    Cependant quand j’ai récupéré mon véhicule, je n’ai vu personne pour assurer le départ des supporters grenats.
    En ce qui me concerne j’ai eu de la chance puisque je n’ai subis que des insultes…

    J’aime

  20. Apres avoir parler au telephone ce matin avec la police du valais, ils ont moi envoje une confirmation que tous les photos pris (notre cote) et les copies des papiers (fait avec un scanner) etaient detruit mardi…ca c’est pas une explication a le comportement pas correct par les policiers.

    J’aime

  21. Bouh les méchants policiers qui ont tapé sur les gentils supporters juste venus pour voir un match de foot…

    Si dans la presse l’extrême est poussée pour justifier les actes policiers contre les hooligans, cet article est totalement à l’opposé en fustigeant les policiers…

    Au finale, la vérité se trouve certainement entre les deux…. Et qu’on ne me dise pas que c’est parce que ce sont des Genevois venus à Sion que ça s’est passé ainsi, ce serait trop facile.

    Y a eu des torts des deux côtés (voire même des trois côtés, supporters GE, supporters VS et forces de l’ordre), personne n’est tout blanc et personne n’est tout noir dans ce genre d’évènements….

    J’aime

    1. Tu y etais? Si oui alors tu devais etre un policier valaisan. Tu suivras la presse dans les prochains jours et après tu viendras t’excuser!

      J’aime

      1. M’excuser de quoi? D’avoir un minimum d’objectivité?

        J’ai juste souligné que ni la presse ni cet article n’étaient objectifs.

        D’un côté, tu as les gentils policiers qui font leur boulot en dépit des méchants hooligans (un type avec une torche est considéré comme hooligan apparemment…) et de l’autre, tu as les gentils supporters qui sont venus pour juste voir un match et supporter leur équipe qui se sont fait avoir dans une embuscade…

        Je ne suis pas policier et j’étais au match, je dis simplement que c’est facile de se faire passer pour les pauvres victimes…

        A mon avis, dans ce genre d’affaires (que ce soit Sion-Servette, YB-Zürich ou GC-Bâle, c’est tjs la même merde), tu as les responsabilités partagées, et mettre la faute sur l’autre en disant « c’est lui qu’à commencer », c’est trop facile…

        Mais si vous voulez passer pour les pauvres victimes, soit, je le conçois. A un moment donné, faut se poser les bonnes questions et se demander pourquoi de telles mesures sont prises.

        Enfin, je ne fait que soulever le fait qu’un peu d’objectivité ne ferait pas de mal… Maintenant, si je n’ai pas le droit d’exprimer mon avis, je tiens, comme tu me le conseilles, à m’excuser auprès de vous d’avoir osé mettre en doute la gentillesse et la bonne éducation des supporters…

        J’aime

    2. Peut-être que tout le monde n’est ni tout blanc, ni tout noir mais si il peut y avoir des imbéciles, avinés dans les camps de supporters, il ne devrait pas y en avoir du coté des personnes chargées de maintenir l’ordre et la sécurité. Et si il faut légitimer au nom d’une stratégie obscure, le fait de contenir les supporters servettiens jusqu’à 10 minutes avant le match, permets-moi de te dire qu’anticiper les risques fait aussi partie des responsabilités des forces de l’ordre. Gazer un enfant de 12 ans n’est aucunement prévu par le réglement. Et c’est un « vieux » de 50 ans qui te le dit.

      J’aime

      1. Je ne cautionne aucunement les activités des forces de l’ordre, je dis simplement qu’il ne faut pas tomber dans l’extrême de cet article qui dit « nous, gentils supporters, on s’est fait avoir en embuscade par les méchants policiers valaisans de surcroît »

        Je pense que pour la police, le choix était de limiter au maximum les chances d’échauffourée avant la partie, stratégie mauvaise, je le conçois pleinement. Maintenant, qu’aurait-on dit si il y avait eu des charges valaisannes ou genevoises sur la police ou sur les supporters adverses avant le match? Que la police ne fait pas son taff?

        C’est facile de passer pour la victime, mais il faut aussi se poser les bonnes questions, si les forces de l’ordre agissent pareillement, c’est qu’il y a eu des antécédents.

        Que se serait-il passé si Servette n’avait pas gagné? Les « supporters » (je parles des fanatiques, pas des familles, qu’on se comprenne) seraient gentiment rentrés dans leur car et retourné sur Genève? J’en doute fortement…

        Si le match s’était déroulé à La Praille, ça aurait été différent? J’en doute aussi.

        Je ne cautionne pas les actes extrêmes que les flics ont pu faire, mais je me dis que si cette stratégie a été choisie, c’est qu’il y a une raison.

        Pour moi, je le dis et je le répète, personne n’est blanc ou noir dans cette affaire et cet article n’est pas plus objectif que ceux qu’il fustige.

        J’aime

      2. Je veux juste te rappeler que les EdS ne font pas partie des groupes de supporters. Nous sommes indépendants et nous avons la semaine dernière soulever le problème des pétards. J’étais moi même avec un journaliste d’un quotidien genevois. Il y donc des témoins “neutres“ des agissements de la police. Tu liras bientôt que les dérapages viennent bien de la police! Si tu étais dans la tribune 10 minutes avant le match c’est sur que tu n’as rien vu. Donc c’est mieux pour toi de ne pas juger des gens qui ont été agressés et ont souffert jusqu’en dans leur chair. C’est une question de respect. Pas de liberté d’expression!!

        J’aime

  22. Donc ce que tu dis, c’est que vous avez été agressé de manière purement gratuite et sans aucune raison par les méchants policiers…

    Alors dans ce cas-là, excuse moi d’avoir osé exposer un autre angle que celui de la pauvre victime… Vous êtes 100% innocent et vous n’avez jamais rien fait qui aurait pu amener à cette stratégie policière…

    J’aime

    1. On va arrêter là, on ne va pas se comprendre…Mais je peux affirmer que si souvent la police est prise à partie par des hooligans, il n’est pas nécessaire de répondre de manière indistincte et disproportionnée non plus. Manque de discernement et disproportion ont été les mots-clés de leur intervention. Il n’est pas question de faire de l’angélisme comme tu le proposes, le monde n’est pas partagé entre balncs et moins blancs….si seulement il était grenat…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :