João Pereira : « Je suis franchement heureux de rejoindre un club historique suisse »

João Pereira s’est confié à la presse portugaise pour évoquer son arrivée au SFC.

J’y suis, j’y reste, semble dire le nouvel arrivé (photo-montage : EDS)

Choisi par la direction du Servette FC pour remplacer João Alves prétendument au pied levé, João Pereira a expliqué au grand quotidien sportif portugais abola(*) qu’il a longtemps eu le désir de travailler dans la « Ligue Suisse ».

Aujourd’hui, son objectif, en arrivant à Genève, est d’honorer le football portugais et de contribuer à renforcer l’image internationale des entraîneurs portugais .

S’exprimant par l’intermédiaire de son agence de presse, João Pereira a encore ajouté : « Tout s’est passé très vite , hier soir on m’a téléphoné, j’ai eu tout juste le temps de faire mes valises, de discuter de certaines questions importantes et me voici prêt à affronter l’un des plus plus grands défis de ma carrière. Franchement, je suis heureux parce que Servette est un club avec beaucoup d’histoire dans le foot suisse et honnêtement j’arrive dans dans un championat où on peut effectuer un travail sérieux et compétent. Il y longtemps que j’avais identifié la Suisse comme une destination professionnelle très interressante et maintenant cette opportunité est la réalisation de ce désir ».

Il a même ajouté attendre « depuis longtemps une opportunité comme celle-là » et être « franchement heureux de rejoindre un club historique du championnat suisse« (*1).

L’entraîneur, qui n’avait pas de travail depuis son départ, la fin de la saison dernière, semble-t’il de son plein gré, par choix de carrière, du club chypriote d’Ermis Aradippou, fait preuve de prudence quant aux objectifs, tout en espérant « sincèrement honorer le foot portugais  et contribuer à renforcer l’image internationale des entraîneurs portugais« .

Nous lui souhaitons en tous les cas la bienvenue « chez nous ».

Par Alois Figo

(*)   Source : http://www.abola.pt/nnh/ver.aspx?id=301274

(*1) Source : http://www.rtp.pt/noticias/index.php?t=Joao-Carlos-Pereira-no-Servette.rtp&article=504305&visual=16&layout=55&tm=47

17 réflexions sur « João Pereira : « Je suis franchement heureux de rejoindre un club historique suisse » »

  1. Une chose est sûr, João Pereira n’est pour rien dans cette histoire. Comme tout nouveau grenat, nous ne pouvons que lui souhaiter la bienvenue et plein succès avec le SFC.

    J’espère simplement qu’il réussira à avoir au moins les mêeme résultats qu’Alves, car ce ne sera pas facile pour lui de faire oublier notre druide dans le coeur des Servettiens…

    J’aime

    1. Oui, c’est déjà pas mal.

      A part ça, content que le reste du staff soit encore là…

      Et une grosse pensée pour João et Carlos Alves…

      J’aime

  2.  »sincèrement honorer le foot portugais » Ca sent la titularisation de Saleiro à tout les prochains matchs ainsi que quelques nouveau portugais au Mercato…

    Sinon il a l’air humble et motivé si on se fie à cet article 🙂

    J’aime

    1. Ouai… Mais non… Sérieux ils font chiez, servette ne doit pas être le Portugal b ni le sporting Lisbonne b etc… Arrêtez les entraineurs portugais de vouloir que des portugais dans vos équipes !

      J’aime

  3. « sincèrement honorer le foot portugais et contribuer à renforcer l’image internationale des entraîneurs portugais » ??? Le Servette il est où là ??? On parle de foot portugais et de l’image du portugal à repésenter alors que je lui rappelle que nous sommes en Suisse et c’est de l’image du Servette qui compte, ses origines et tout le reste on s’en tape…. pathétique.

    A quand les stands à sardines au bord du terrain ?

    J’aime

    1. Ça risque pas d’être pire que l’offre actuelle…
      L’entraîneur parle simplement de lui, arrêter d’interpréter de manière péjorative ses moindres propos. De plus, le Portugal peut être pour le moment une filière très intéressante pour notre club.

      J’aime

      1. le championnat du portugal est légèrement meilleur que le suisse. mais si on analyse le rendement qu’on eu les joueurs venus du portugal au servette ces 2 dernières années, c’est très mitigé il y a eu du bon comme yartey mais aussi pas mal de déceptions (l’année passée il y en a 3 qui n’ont presque jamais joués). cette année saleiro a été blessé ok mais peine à montrer qqchose. roderick on attendait mieux.
        la filière portugaise c’est une bonne chose, mais il y a aussi de bons joueurs suisses pas chers. et depuis 2 ans on ne recrute personne en suisse.

        J’aime

  4. Qu’il commence par honorer le travail déjà effectué par Monsieur Joao Alves, après le football des pays parallèle ont s’en fout un peu.

    J’aime

  5. il parlait avec un journaux portugais alors c’est normale qu’il parle d’honorer le foot portugais et l’image des entraineurs portugais. Il dirait quelque chose d’autre quand il parle avec la press Suisse

    J’aime

    1. Bonjour à tous, merci Olivier vous avez « volé » ma pensée… et oui c’est normal il a parlé à la presse portugaise c’est normal.

      Arretons d’interpreter….

      il a aussi dit sur la TDG » je suis accro à la victoire » alors c’est bon..

      Non il n^y aura pas de stands des sardines..

      Soyons positifs pour notre club.

      Merci
      AloisFigo

      J’aime

  6. @Zico, des bons joueurs suisses pas chers?
    Désolé, maintenant c’est très cher ou très risqué!
    D’où l’intérêt d’avoir des contacts avec des championnats qui drainent de nombreux joueurs, comme le Portugal.

    J’aime

  7. oui il ne faut pas le metre dans un coin et lui dire qu il est nul i na rien avoir avec ces histoires ! j espere et je pense qu il est tres bon !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :