Sondage: Le Servette FC fait-il tout juste jusqu’à maintenant?

L’arrivée de Loïc Favre, des recrutements format Super League, un mur de la solidarité qui va enfin voir le jour, toutes ces nouvelles semblent de plus en plus coïncider avec un renouveau que tout le monde attendait depuis la reprise du club par le Président Quennec. Servette ressemble-t’il de plus en plus au club que vous espériez?

tout juste

 

6 recrutements format Super League

Avec les arrivées de 3 joueurs de Super League (Sauthier, Crettenand et Tadic), la signature d’un joueur offensif de première division israélienne Marinkovic et l’arrivée probable du très prometteur défenseur allemand Dams (signature à confirmer) et l’engagement quasi certain du défenseur Markovic, qui a fait très bonne impression lors des 2 premiers matchs de préparation, Servette n’est pas resté les bras croisés depuis la relégation.

Les plus fiables encore dans l’équipe (8 à 9 joueurs)

Fournier l’avait dit. Sans Pasche ni Moubandje, le projet de remontée rapide ne sera pas possible. Non seulement les 2 talents ne partiront pas mais ils sont convaincus du sérieux du projet. A cela s’ajoute la prolongation du contrat de Tréand après celui de Barroca avant la fin de la saison, la fidélité de Pont, M’Fuyi, gonzalez et Routis. Reste encore quelques incertitudes mais cela fait déjà 8 à 9 joueurs présents pour la remontée.

Les jeunes arrivent (5 ou 6)

Sébastien l’avait dit. Il intégrera 5 ou 6 jeunes. Fargues semble avoir convaincu le coach après un but contre YB et une bonne performance hier. Il en est de même pour le jeune Bua. Machado devra confirmer cette saison les belles choses montrées lors de ses entrées la saison passée. Les jeunes Ben et Hempler semblent aussi bien placés pour intégrer la première équipe et rejoindre Karim Gazetta qui sera de retour après 2 semaines de vacances.

Un vrai directeur sportif

On attendait un vrai Directeur Sportif, primordial au bon fonctionnement d’un club professionnel. Les désastres réalisés par Soos et non réparés par Bobbio exigaient l’arrivée d’un DS format Super League. Force est de constater que le Président Quennec a réussi à convaincre la perle rare. Les 6 arrivées sont déjà de qualité supérieure à tous les recrutements de l’année passée. On sent une vraie stratégie basée sur la connaissance du foot et du monde du foot. Quelques joueurs de bon calibre devraient encore arrivés pour compléter l’effectif.

Par Oscar Obradovic

37 réflexions sur « Sondage: Le Servette FC fait-il tout juste jusqu’à maintenant? »

  1. Le sondage cible trop vite Quennec. Le Servette fait pour le moment tout juste sur le plan sportif, mais il ne le doit pas à Quennec, mais à Founier et à Loïc Favre. Aussi, j’aurais mieux vu les deux techniciens cités dans le sondage à la place de Quennec.
    Oui, ce dernier a réussi enfin à engager un vrai directeur sportif, chose que l’on attendait depuis des lustres, et les conséquences positives s’en font immédiatement ressentir. En cela, il sait évoluer et tirer des enseignements de ses erreurs, c’est donc une excellente démarche chez de la part du canadien.
    Il est regrettable qu’il n’ait pas compris cette importance plus tôt, sans quoi nous serions probablement encore en Super League. Mais, on le voit très bien aujourd’hui, cette relégation a permis un vrai renouveau, à tous les niveaux. Il n’est donc pas très étonnant à quelque part que le président commence enfin à « présider ». Comme par hasard, le mur fantôme devient soudainement une réalité. De là à penser qu’une relégation sportive peut parfois être bénéfique, il n’y a qu’un pas.
    Concernant Quennec, j’aime sa façon de déléguer. Pour cela il faut savoir s’entourer, mais il a donné une enveloppe à Fournier et Favre, et ceux-ci peuvent enfin réaliser un vrai Mercato. Réfléchi, souhaité, cohérent, équilibré. Cela va permettre au Servette de jouer la promotion. Nous sommes loin de Vinas qui n’avait pas de directeur sportif, de Pishyar qui recrutait auprès d’agent de joueurs pour en tirer des dividendes, ou de Bobbio qui n’était pas du métier. Résultat : ok fera un excellent championnat et on sera meilleur que durant ces nombreuses saisons d’incohérence.
    Pour revenir à Quennec, la question à poser serait de savoir où il se situe dans ses démarches visant à s’entourer d’un partenaire économiquement important. Maintenant que l’intelligence et la cohérence règnent dans le secteur sportif, il faut que celui-ci soit toujours plus soutenu par des moyens financiers importants.
    Alors le Servette aura tout pour redevenir le grand Servette.

    J’aime

    1. Mais c’est justement parce que beaucoup reprochaient à Quennec sa mauvaise gestion que j’ai voulu le mettre central dans ce sondage. Sans HQ, Fournier ne serait pas resté et Favre ne serait pas venu. Moi je suis de l’école nord américaine. On a le droit (et c’est même bien!) de faire des erreurs du moment qu’on ne les renouvelle pas.

      J’aime

      1. Totalement d’accord avec toi. Je partage pleinement cette philosophie. Et je pense que Quennec a cette force-là. Il est capable d’évoluer et d’apprendre de ses erreurs. Surtout, il semble être arrivé dans un milieu qu’il ne connaissait pas et qui lui était étranger. Il apprend et semble aujourd’hui mieux déceler les axes prioritaires pour un club de foot. C’est très bon signe. Et, effectivement, cette sagesse a permis au club de prendre la bonne direction en confirmant Fournier et en engageant Favre.
        Maintenant, pour être un peu plus exigeant, je dirais que l’engagement d’un directeur sportif est une nécessité, et par conséquent un minimum attendu de la part d’un président qui se veut sérieux, et qui l’est. Surtout après une saison si catastrophique.
        J’insiste, l’une des qualités de Quennec est de déléguer. Aussi, le domaine sportif est surtout du ressort des deux techniciens. Ce sont eux qui doivent être évalués dans ce registre. Il serait trop réducteur, et incohérent, de dire que le Servette a raté sa gestion sportive la saison passée par la faute de Bobbio et de Soos, et qu’il la réussit cette année par la grâce de Quennec.
        Mais tu as raison, Quennec sait apparemment tirer des enseignements de ses erreurs. Saura-t-il dès lors s’entourer enfin de partenaires économiquement importants? Probablement, car ce Servette plus cohérent attirera davantage l’intérêt de tous, même s’il évolue un échelon au-dessous. Tout le paradoxe d’une relégation pas si malvenue après tout… 😉

        J’aime

      2. Nous sommes montés par erreur et descendus en toute logique. À nous de remonter parce qu’on le mérite.

        J’aime

      3. On le méritera si l’on continue à primer la cohérence dans les différentes démarches entreprises, comme c’est le cas (enfin!!) dans le secteur sportif aujourd’hui.

        J’aime

      4. Nous sommes effectivement montés par erreur, puisque rien n’avait été entrepris pour cela, Pishyar préférant, pour des intérêts sombres et purement personnels, un club évoluant en Chl.

        Nous sommes descendus car des erreurs ont été commises, et nous aurions pu éviter cette relégation en faisant preuve de plus de cohérence, particulièrement dans le secteur sportif. Comme cela n’a jamais été corrigé tout au long de la saison dernière, nous sommes effectivement descendus logiquement.

        Nous remonterons avec la cohérence qui nous a fait défaut. Et, apparemment, Quennec semble enfin se l’approprier.

        J’aime

      5. Laissez-moi interférer dans cette discussion entre membres des EdS pour signaler que je ne crois pas que Servette soit monté « par erreur ». Par chance peut-être.

        Dire cela laisse penser que le club voulait rester en Challenge League, mais d’une part ça ne peut pas avoir été dans les ambitions des joueurs et de la partie sportive du club (sinon ils n’auraient pas reussi) et d’autre part le club avait clairement communiqué sur cette ambition (« objectif Super League »). Maintenant, on peut douter sur les vraies connaissances de Pishyar en matière de gestion du football, et penser qu’il a un peu eu le melon… Oui.

        J’aime

      6. Majid Pishyar restera un grand mystère pour moi. Pour l’avoir côtoyé plusieurs fois il m’a autant impressionné que déboussolé. Je me rappelle du spécial tremblement de terre au Japon où il avait été d’une classe impressionnante avec l’ambassadeur mais aussi la fois où il m’avait menacé dans les couloirs pour faire un immense sourire racoleur 30 secondes après face aux autres. Il restera dans l’histoire du SFC pour le meilleur et le pire.

        J’aime

      7. @Michel et Obra : pour moi, Pishyar est très malin. Il gère ses clubs à sa manière, selon des finalités recherchées qui sont aussi sombres que personnelles.
        Oui, le staff sportif a joué la promotion, les joueurs et l’entraîneur en tête. Et c’est effectivement une opportunité qui s’est provoquée sur le terrain. En cela, elle est méritée.
        Mais elle ne s’est pas obtenue en coulisses. Ou, souvenez-vous, tout semblait avoir été mis en place pour gêner les grenat. Ce fameux déplacement et les réservations de l’hôtel annulées au dernier moment. Et puis, une promotion qui a coïncidé avec l’abandon du club par les Pishyar. Promotion dès lors bien plus encombrante que souhaitée.

        J’aime

      8. Pas si simple. L’été passé, l’urgence était de sauver le club. Bien sûr, dans un monde idéal, il aurait fallu sauver le club et structurer le sportif de façon adéquate. HQ a donc enfin le temps de faire autre chose que de courir après l’argent. La crise de ce printemps a démontré que l’équilibre était fragile et que cet hiver a probablement été consacré à la recherche de fonds.
        Entendons-nous bien : je suis loin d’être conquis par la présidence de HQ. Mais j’ai le sentiment qu’il a cherché à liquider les urgences selon les priorités en fonction de ses disponibilités. On a enfin un type sérieux à la tête du club, qui a des connexions pour potentiellement monter un budget décent pour le club. Mais pour qu’il y arrive, il n’y a pas de miracle, il faut deux choses : s’installer durablement en SL et que le public commence enfin à se déplacer, ceci de façon régulière et non événementielle.

        J’aime

    2. Là est toute la question, les finances ! Je veux pas repartir dans un vieux débat mais monter un budget de 10 mio à Genève, c’est loin d’être évident d’autant plus en période de crise persistante.

      J’aime

      1. Je suis probablement trop optimiste (et oui!!), mais j’y crois! Je suis totalement convaincu qu’un Servette cohérent, bien géré, à l’image positive, peut draguer le potentiel économique d’une ville internationale comme Genève.

        J’aime

      2. Le succès amène l’argent et l’argent amène…. l’argent.

        Pour cela:

        1) S’installer durablement en SL
        2) Etre « invincible » à la Praille et en prime proposer du spectable
        3) jouer l’UEFA de temps en temps et se maintenir dans le haut du classement plusieurs saisons d’affilée.
        4) sortir quelques « Esteban » du centre de formation
        5) avoir quelques joueurs charismatiques/chouchou du public
        6) se débarasser des cadavres qui nuisent à l’image du club (Roger qui fait des interview, Majid qui sort du bois, etc..)
        7) régler l’histoire de l’exploitation du stade
        8) avoir un stade fini & multifonctionnel
        9) gagner la Coupe contre Sion (ça c’est méga bonus !)

        Il faudra bien 10 ans pour remplir ses conditions en évitant les couacs. Il y a clairement moyen de sortir 10-20 millions à Genève mais trop de sociétés ne vont pas s’associer à un Servette dont l’image reste beaucoup trop mauvaise. Alors que Bâle est une superbe vitrine. Patience, travail et résultats.

        A court-terme, la remontée (on espère en 2014) peut apporter un nouvel élan, coup de boost et il ne faudra pas se louper cette fois (sportif, marketing, abonnement, produits dérivés, stade sexy, etc…).

        J’y crois.

        J’aime

  2. Cher Obra, je tiens à rectifier une petite erreur dans le nom du nouvel offensif… il s’agit de Marinkovic (pas Markinovic comme écrit dans l’article).

    Il ya déjà pas mal de confusion entre Markovic et Marinkovic… si on ajoute les anagrammes de ces noms, on ne va plus s’en sortir 🙂

    J’en profite pour remercier tous les EDS pour votre travail, continuez comme ça, c’est un plaisir de vous lire régulièrement !

    J’aime

      1. Comme confondre Marinkovic avec Markovic..! 😉
        Aux dernières news, il paraîtrait que Favre soit sur un demi extérieur droit du nom de Markinovic..! 😉

        J’aime

      2. Surtout que l’un s’appelle Neven et l’autre Nenad 😀 ca aide pas…. mais tant qu’ils jouent bien ca me va!!

        J’aime

  3. Le club est effectivement en voie de fabriquer une équipe de super ligue. Manquent encore les signatures de Dams, Marcovic, Zuberbuhler, et celle d’un préparateur physique pro, et on sera au top! Le repêchage éventuel d’Arnaud Buhler serait la cerise sur le gâteau car doubler le poste de latéral droit après celui de latéral gauche semble prioritaire, tant ces positions sont importantissimes dans le foot moderne. Je les compare au rôle du clarinettiste qui évolue sur plusieurs octaves dans un orchestre de jazz New Orleans… Quand au projet de portique, c’est à mon avis un pur chef d’oeuvre doublé d’un coup de maître médiatique! Que du bonheur jusqu’à présent… Pourvu que ça dure!

    J’aime

    1. Bühler est un grand copain de Sauthier et de Crettenand.
      Cela veut-il dire que les négociations seront facilitées?
      Ou alors Bühler était-il seulement là pour encourager ses deux potes?
      Ce serait un joueur de + format SL.

      J’aime

      1. C vrai , mais avons nous réellement besoin d un défenseur supplémentaire ? Sauthier hempler dams routis Markovic et moubanje ça ma l’aire pas mal pour la challenge ligue non? Hempler peut jouer DC et latéral non?

        J’aime

      2. Et t’a oublié Mfuyi. Mais du coup il faudrait aussi trouver un remplacant a De Azevedo: un milieu axial à vocation offensive.

        J’aime

    2. Encore un milieu déf et un attaquant et on est bon. Et on jusqu’à fin août pour trouver notre bonheur. Pour le latéral, Routis peux dépanner, ça suffit pour la CHL.

      J’aime

  4. Quand Servette sera de nouveau une équipe gagnante, il sera plus facile de trouver des spnsors, c’est logique. Et de vendre le nom du stade, et d’avoir un équipementier digne de ce nom. C’est bête à dire mais je préfère de loin un beau maillot adidas ou puma qu’un maillot lambda informe…

    J’aime

  5. je suis un anti Pyshiar convaincu, mais quand je lis que certains pensent qu’il ne voulait pas monter en SL, je ne peux pas être d’accord.
    pourquoi a-t-il engagé cher un carlos varela, fait un camp a dubai, promis des porsche (qu’il n’a pas acheté) s’il ne désirait pas monter en SL ?

    J’aime

  6. Dommage que huggy ait attendu d’être en CL pour se réveiller! Enfin, on va dire que le travail de l’an passé était financier et celui de cette année sera sportif!
    Allez les grenats!

    J’aime

    1. Sur pure Spéculation, je dirais que la CL étais programmée, et qu’elle faisait partie du projet initial…
      Remettre le club à niveau financièrement étais la principale inquiètude de Quenec, maintenant que c’est chose faite, il est franchement plus simple de reconstruire le sportif en CL.
      Repartir depuis des fondations saines est la meilleur chose que l’on puisse espèrer…
      Dans tous les cas, moi je suis preneur et j’espère pouvoir me régaler 🙂

      J’aime

  7. Plus de 72% de gens convaincus à cette date. En quelques semaines on peut dire que Hugh Quennec a redonné un nouvel élan à la confiance des supporters et à sa popularité. Il sera intéressant de poser une question similaire après 3 matchs de championnats…

    Je suis convaincu qu’il joue actuellement les principales cartes de sa 2ème phase au club, après une stabilisation financière mais une relégation sportive, et bien des difficultés à mobiliser. Comment évolueront prochainement ces 3 paramètres, voilà quelques clés pour l’avenir à court terme du Servette.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :