Les Enfants du Servette


Julian Jenkins : «Ma tâche première est de remettre le Servette au centre de sa communauté et faire prendre conscience à la population qu’à travers le football, le quotidien des gens peut être amélioré.» by Julian Karembeu
26 mars 2015, 18:06
Filed under: Parlons Servette

#FaisLaDiff avec le Servette FC auprès de la communauté

Servette lance aujourd’hui le #FaisLaDiff, inspiration sociale du « Ice Bucket Challenge » ! Dans les faits, cette opération sera portée par des vidéos qui, sur la base des défis popularisés par l’Ice Bucket Challenge, proposent aux Genevois de se mettre en scène, filmés, en train de réaliser une bonne action au sein de la communauté genevoise.

Un « Ice Bucket Challenge » à la sauce servettienne!

Dans la veine de ce que le «Ice Bucket Challenge» avait fait subir aux internautes, le club genevois recycle la recette des nominations pour la bonne cause. Toutefois, si l’action du Servette FC vise aussi à récolter des dons, elle n’implique ni seau d’eau, ni glaçons. Explications d’une stratégie de marketing social, basée sur la solidarité et l’entraide, au profit de l’image du club et d’une communauté servettienne qui prend doucement forme.

Le s’articule autour de bonnes actions, filmées et postées sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FaisLaDiff. Le héros du jour, médiatisé pour l’occasion, nomine ensuite trois futurs bienfaiteurs, et ainsi de suite. Pour chaque vidéo postées, les personnes qui désirent soutenir le projet versent, par le biais de Ticketcorner ou du secrétariat du club, verse le montant de son choix (dès CHF 20.-). Chaque tranche de 300 francs récoltée servira à financer des abonnements de saison, transmissible, qui sera remis aux communes, aux maisons de quartier et aux écoles du canton, permettant à un grand nombre de personnes de vivre un match au Stade de Genève.

Ce projet inédit et novateur encourage l’accès aux matches de football du Servette Football Club auprès des programmes communautaires, des associations et des fondations caritatives et sociales du canton. L’objectif est de financer, par ceux qui vont soutenir cette initiative, l’achat d’un minimum de 1890 abonnements pour les 3 saisons 2015/16, 2016/17 et 2018/19. Les abonnements communautaires seront redistribués aux communes, aux associations et aux fondations caritatives et sociales, aux maisons de quartier et aux écoles du canton pour qu’ils les distribuent match par match à ceux qu’ils souhaitent en faire profiter. Cette action devrait permettre à des dizaines de personnes en situation précaire, de quand même assister aux rencontres au Stade de Genève.

Le challenge

Le Servette FC vous présente son initiative inédite et novatrice qui facilite l’accès à ses matches et encourage tous les Genevois à faire la différence en réalisant une bonne action auprès de leur communauté.

#FaisLaDiff #MakeADiff

Pour faire la différence, nous vous proposons de réaliser une bonne action pour la communauté. Filmez votre geste, puis nominez trois personnes qui devront à leur tour réaliser une bonne action et partagez-là sur les réseaux sociaux en ajoutant le hashtag #FaisLaDiff #MakeADiff. Bien joué ! Vous avez fait la différence au sein de votre communauté.

Qui profitera de ma contribution ?

Non seulement le Servette Community Challenge permettra de récolter des fonds indispensables au club, mais il fera aussi de notre communauté un meilleur endroit. Les abonnements communautaires seront redistribués aux communes, aux associations et fondations caritatives et sociales, ainsi qu’aux maisons de quartier et écoles du canton. Ils les distribueront ensuite, match par match, à toutes les personnes auxquelles ils souhaitent en faire profiter.

Je suis un particulier ou une entreprise et je souhaite faire la différence

Vous pouvez soutenir le Servette Community Challenge en effectuant un don, ou en finançant autant d’abonnements que vos ressources vous le permettent et ce à partir de CHF 20.-. Pour ce faire, rendez-vous sur la plateforme Ticketcorner (le lien sera disponible ce vendredi à la mi-journée), sélectionnez le match Servette Community Challenge et faites un don à la hauteur de vos moyens en choisissant l’une des quatre catégories de prix et bénéficiez des avantages définis :

Moyen de paiement

Rendez-vous sur la plateforme Ticketcorner (le lien sera disponible ce vendredi à la mi-journée), sélectionnez le match Servette Community Challenge et faites votre don. Vous avez également la possibilité d’appeler le secrétariat du Servette FC (022 311 1890) ou alors de vous rendre au bureau du Servette FC situé au Stade de Genève (Route des Jeunes 16, 1227 Genève) du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Catégorie Grenat (20.- / 50.- / 100.-)

  • Certificat Servette Community Challenge
  • Votre nom sur le site internet du club
  • Newsletter communautaire

Catégorie Argent (150.-/ 200.- / 250.-)

  • Certificat Servette Community Challenge
  • Votre nom sur le site internet du club
  • Un poster dédicacé
  • Newsletter communautaire

Catégorie Ballon d’or (300.-)

  • Certificat Servette Community Challenge
  • Votre nom sur le site internet du club
  • Un poster dédicacé
  • Une écharpe
  • Newsletter communautaire

Catégorie Platine (5000.-)

  • Certificat Servette Community Challenge
  • Votre nom sur le site internet du club
  • Un ballon dédicacé
  • Un maillot dédicacé
  • Invitation à un événement spécial
  • Newsletter communautaire

Le Président Hugues Quennec s’est déjà prêté au jeu en distribuant des repas à l’Armée du Salut. L’attaquant Johan Vonlanthen est passé distribuer des cadeaux à des enfants hospitalisés. Julian Jenkins, le directeur général du club grenat, a fait jouer ses relations pour trouver des nominés internationaux. Ainsi, l’ancien attaquant de Liverpool Robby Fowler, ainsi que le milieu de terrain d’Arsenal Aaron Ramsey devraient avoir leur bonne action en faveur de la communauté servettienne immortalisée sur les réseaux sociaux.

Julian Kraembeu/SFC/Daniel Visentini/Jean-Philippe Pressl-Wenger


82 commentaires so far
Laisser un commentaire

Tres bonne initiative

J'aime

Commentaire par Denys

Super, ça m’intéresse les bonnes actions. Je vais participer.
Bravo MM Quennec et Jenkins pour ces nouvelles idées qui font une très bonne pub à nos couleurs.
Si ça peut amener 1000 personnes de plus à chaque match…
c’est que du bonheur 😍 !

J'aime

Commentaire par Stanley.vi


Pour ce qui est des travaux au stade c’est une excellente idée. Cela permettrait (enfin!) à l’enceinte d’être terminée.
Je me demande qui touchera les loyers des espaces commerciaux et des bureaux (club ou état?) et si le SFC devra continuer à payer les 2 Mio pour l’exploitation et l’entretien du stade…

Pour ce qui est de la dernière partie de l’article:
« «Je suis là depuis mars 2012, sur la base d’un contrat de bail signé par Majid Pishyar qui inclut des coûts ahurissants, rappelle-t-il. Nous avons dû subvenir à des dépenses élevées concernant l’entretien d’un stade qui n’avait jamais été entretenu, sans parler des charges. Au total, cela représente six millions. Je vais demander la semaine prochaine le remboursement de ces investissements, que nous avons bien dû consentir malgré nous. Faute de quoi nous aurons peut-être des problèmes pour obtenir la licence de jeu auprès de la ligue, il ne faut pas le cacher.»

Avec Genève-Servette, Hugh Quennec avait obtenu gain de cause. Il en espère autant, dans un premier temps avec ces six importants millions, pour un Servette FC qui est en course pour retrouver la Super League. »

Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer ce qu’il s’est passé avec le GSHC qui a à voir avec le remboursement de ces 6 Mio?

J'aime

Commentaire par D.W.

Le rugby se pratique sur du synthétique aussi ?
« rugby rookie je suis »

J'aime

Commentaire par gontran Legorey

Si je me souviens bien, la ville s’était engagé à rénover les Vernets qui ne rentraient plus dans les critères accepté par la ligue Suisse. La rénovation avait été faite sans tenir compte de la demande du club pour les espaces VIP. Du coup le club comptait moins de zones VIP qu’avant les travaux. Le club avait vivement protesté et payé de sa poche des aménagements provisoires. La saison suivante sauf erreur, de nouveaux travaux avait permis de corriger les erreurs initiales.
En finalité ces travaux avaient engendrés des surcoûts dû à l’inertie des services de la ville.

Après, c’est plus ou moins ce que je me souviens, qqn pourra toujours corrigé s’il y a des inexactitudes.

J'aime

Commentaire par valid

Merci valid!

J'aime

Commentaire par D.W.

Très sympa. Avant de parler d’attirer du monde, commençons par améliorer l’image souvent désastreuse du club. Les choses viendront après (surtout quand je vois dans la TdG ce projet de stade qui pourrait nous permettre d’enfin avancer).

J'aime

Commentaire par NF

Excellente initiative!
Bravo M. Jenkins.
Un Servette qui prône des valeurs positives tout en entreprenant des démarches concrètes pour rassembler et développer sa communauté.
Après la mise en évidence du brillant travail effectué au sein de l’Académie, cela fait 2 articles positifs dans les médias sur le club en 4 jours.
Le Servette marche dans la bonne direction. Les incohérences du printemps passé semblent appartenir à un lointain passé. Promotion, ou pas, on sent enfin un Servette qui se construit, dans la stabilité et la cohérence. Celui que j’attendais depuis la prise de pouvoir de Quennec. Il aura fallu du temps, passablement d’atermoiements, mais le processus semble enfin en marche.
Bravo aux dirigeants.

J'aime

Commentaire par GrenatDC

ca me rapel le projet des « briques ».
Au faite ce projet de « briques » et il fini?

J'aime

Commentaire par Giuseppe

le foot se joue sur l herbe.
en France certain club sont en train de revenir sur l.idée de jouer sur des synthé.
xamax est aujourd’hui dans la merde parce qu’ils vont devoir le changer et que cela coûte trop cher.
Constantin a refusé de faire jouer ses joueurs là-bas, parce que les risques de blessures sont plus grands.
hq est vraiment un charlot. il veut faire un stade à l’américaine. on aura bientôt du foot américain à la pareille.
installer des bureaux! bravo y en a déjà en paquet de vide à Genève.

J'aime

Commentaire par Big schepull

praille
un paquet

J'aime

Commentaire par Big schepull

Par rapport au futur quartier PAV, c’est loin d’être idiot.

J'aime

Commentaire par valid

Tout dépend de la qualité de la pelouse synthétique. Et à Neuchâtel, c’est de l’entrée de gamme…

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

et kursner blessé sur synthé
les risques sont plus élevés

J'aime

Commentaire par Big schepull

Et surtout, il prend le hockey sur glace pour modèle et c’est là-dessus qu’il a tout faux. Parce que c’est un sport de niche qui vit dans sa bulle. Pour eux, c’est logique de miser sur les VIP, mais en footballeurs, il faut des spectateurs pour remplir un stade et pas juste des VIP…
Mais, on peut les comprendre, tant le stade est mal conçu tant financièrement qu’au niveau architectural.

J'aime

Commentaire par Walter Samuel Eto'o

Je n’ai pas bien compris pourquoi le club ne devrait pas miser sur les VIP? Il faut être réaliste, ce n’est pas avec les 3000 et quelques spectateurs et abonnés qui viennent en moyenne (dont je fais partie) que le club arrive à tourner. L’argent doit venir d’ailleurs pour assurer un budget permettant à tous les salariés d’être payés. Donc heureusement qu’il y a des investisseurs, partenaires et VIP amoureux du club qui sont là et permettent d’apporter le gros des rentrées financières du club.

Après chacun peut jouer un rôle selon ses possibilités, en étant présent au stade, en faisant les déplacements, en encourageant l’équipe, en achetant un maillot, un abonnement, un billet, une loge ou en sponsorisant le club.

J'aime

Commentaire par D.W.

En Suisse, le hockey est loin d’être un sport de niche. Qu’est ce qu’il faut pas lire des fois…

J'aime

Commentaire par valid

l’idée de base est louable… mais on remarque quand même que l’aspect « humaniste » se résume à acheter au SFC des abonnements qui seront ensuite distribués. Donc l’argent va dans la poche du SFC.

pas sûr que le grand public soit naïf à ce point.

J'aime

Commentaire par Vinas


Vraiement nul ce nouveau stade jespere pas que ce projet sera gardé

J'aime

Commentaire par Cedrìc

Entièrement d’accord: ça sent le découragement chez les dirigeants servettiens. On ne parle plus de Ligue des Champions (pas très réaliste actuellement, j’en conviens…) . On cherche à sauver la mise. Mais leur démarche se comprend (faire preuve de dynamisme, malgré la mauvaise passe), il s’agit de faire des propositions constructives. Pas juste de quémander, même si tout a un coût et que ce projet en aurait donc un avant de commencer à rapporter.

J'aime

Commentaire par Walter Samuel Eto'o

Que le stade ait un coût d’entretien trop élevé pour le SFC tout seul,c’est certain et l’état doit y jouer un rôle plus important.
Pour le reste,la réduction du stade est une hérésie tant au niveau des coûts que de l’architecture.
Le changement pour un gazon artificiel sonnera le glas de toute rencontre internationale de haut niveau ainsi que toute
possibilité de revoir la « Nati » jouer à Genève.
Je suis consterné par ce projet,qui j’espère ne verra jamais le jour.

J'aime

Commentaire par John

Oui…. Et y enlèverais ma place sniff c’est nul 🙂

J'aime

Commentaire par Séb

Rien ne vaut un joli gazon bien entretenu ! J’aime pas le synthétique (en montagne, ok). Et si ça empêche la venue de stars du foot, alors bof, mauvaise idée.

J'aime

Commentaire par Stanley.vi

On ne saurait mieux dire, c’est à rebours du bon sens, mais c’est peut-être une stratégie pour réveiller les politiciens.

J'aime

Commentaire par Walter Samuel Eto'o

Ces 30 dernières années, combien de fois le club a pu compter sur plus de 20’000 spectateurs ?
Et la Nati débarque une fois par année et même là elle ne fait pas le plein.
Décision plein de bon sens et surtout réaliste.

J'aime

Commentaire par valid

@ valid, la nati ne fait pas le plein ? D’abord, il faut voir les match qui ont été attribués : Chypre par exemple qui n’auraient pas non plus fait le plein ailleurs. D’ailleurs ce soir l’Estonie c’est 16’000 spectateurs. Enlevé la possibilité de voir la Nati, c’est aussi mettre de côté les romands pour une équipe qui représente l’ensemble de la Suisse et pas seulement la Suisse allemande. Ensuite, ta remarque sur les trente dernières années n’est pas pertinente car les Charmilles n’avaient plus la capacité d’accueillir autant de spectateurs depuis longtemps. Personnellement, je suis de 1967 et j’ai vu des matchs dans les années 70 où le stade était plein à 18’000. En ce qui concerne, la Praille qui n’est pas pleine, cet argument n’est pas vraiment pertinent car l’inauguration du stade à pratiquement correspondu à la faillite du Servette et sa descente en 1ère ligue .
Ensuite, on a mis des années à remonter la pente avec la perte de confiance qui s’en est résultée. Néanmoins, la première année en SL le club avait la troisième meilleure affluence soit 11’000 spectateurs de moyenne avec des piques à 23’000 contre Bâle et 18’000 contre Lausanne.

Tout dépend du spectacle offert.

J'aime

Commentaire par Gasser

+10000000000000000000000000000000000000000000 merci John!!!!

J'aime

Commentaire par Gueule d ange

Génial tout ça!

Il nomine Christian Luscher le politicien et ancien gestionnaire du SFC?ou c’est un autre

J'aime

Commentaire par adri85

Je suis mitigé quant à ce projet.
D’un point de vue purement technique:
– cela permettrait de  » réchauffer » le stade en rapprochant tout le monde ( on ne serait plus tous éparpillé dans les grandes tribunes.)
– cela ferait moins vide
En revanche ! Le coût me permet de douter, est-ce vraiment réalisable.?

J'aime

Commentaire par Bistou

Selon le Twitter de Kursner, il s’est déjà fait opéré
Bon rétablissement a lui.

J'aime

Commentaire par ServetteForever

Bon rétablissement Romain !

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Un peu HS mais faudrait trop que par exemple le prochain match (contre bienne à Geneve) tout le monde fais un peu de pub et ramene le plus de monde possible au moin un match et comme ca peut être ils aiment le servette actuelle (au niveau du jeu, peu etre pas au niveau administratif) et voudront revenir et sa donne des sous au SFC qui pourront acheter des meilleurs joueur puis arriver milieux de tableaux de la Super league.

J'aime

Commentaire par Püïö

Pour ma part je pense que c’est une très bonne idée. Le projet tel qu’il est présenté semble bien ficelé (après il faudrait avoir plus de détails pour avoir une vision plus précise).

Le fait de réduire le nombre de places n’est pas si préjudiciable que cela. De toutes manières les matchs qui « remplissent » le stade ne font pas de recettes incroyables et il y en a eu que très peu. La Nati boude la Praille et l’ASF ne voulait pas que la finale de la coupe de Suisse se joue à Genève.
De plus, la création de commerces ou de bureaux permettrait logiquement de prélever un loyer et donc de réduire celui que le club assume pour l’heure seul. Aussi, si il y a moins de places, le stade semblera moins vide!

Pour la pelouse synthétique, comme cela a été relevé, tout dépend de la qualité… Là HQ parle d’une pelouse de 2,5 Mio, donc pas du bas de gamme j’imagine. Même si elle coûte plus cher à la pose, le club économisera sur la durée car elle doit être changée moins souvent et l’entretien est moins important que pour une naturelle. Sans compter qu’il n’y a plus de problèmes d’attendre X jours entre les matchs pour que le terrain se régénère, il n’y a plus de mottes de terre, de faux rebond, de sol qui n’absorbe plus l’eau quand il pleut trop, pas besoin d’être tondue ni arrosé, etc…
Comme le club a une vision sur le long terme, si un jour l’équipe de rugby arrive à en D2 ou D1 française (en recevant au passage des recettes plus conséquentes en sponsors, droits TV, spectateurs ce qui permettra de partager plus équitablement tous les coûts liés au stade) je vous garantis que les dégâts au niveau du terrain ne seront pas tout à fait les mêmes qu’actuellement. Donc le synthétique est dans cette optique aussi intéressant car il souffrira nettement moins qu’un terrain en herbe.

Après, il existe aussi des pelouses hybrides (synthétique/naturelle) qui sont présentes dans quelques grands stades d’Europe. Tels Wembley, l’Emirate Stadium, Old Trafford et San Siro entre autre. Mais certainement que les coûts sont bien plus élevés.

Au passage, si ils commencent des travaux et qu’ils touchent au toit, pourquoi ne pas installer un toit qui puisse se fermer (à voir si les coûts sont supportables)? Ainsi le Stade pourrait accueillir d’autres manifestations sportives, des concerts, des spectacles ou autre durant TOUTE l’année indépendamment de la météo et des températures… Et qui sait, des opéras, ainsi le club touchera peut-être les mêmes subventions que le Grand Théâtre 🙂 ? Je m’égare…

Cela étant dit, ce n’est pour l’heure qu’un projet. Il a pour mérite de vouloir rendre l’enceinte rentable et de rattraper le mieux possible la manière dont a été mené la gestion de la construction du stade, c’est à dire avec un amateurisme flagrant. Rien que pour cet effort, les politiciens devraient remercier HQ et les personnes qui ont travaillé sur ce dossier. Ils se démènent pour rattraper les erreurs qui ont été commises par leurs prédécesseurs ou par les plus « anciens » d’entre eux qui sont toujours en poste. En plus, le projet prévoit de faire intervenir en partie des investisseurs privés, donc réduit les dépenses qu’aurait pu être amené à faire l’Etat. Je suis curieux de voir comment va évoluer ce projet et comment il sera reçu par les autorités. J’espère que Daniel Visentini et/ou Léman Bleu suivront ce dossier de près.

J'aime

Commentaire par D.W.

D.W. oublie Leman Bleu, appelle directement Yes FM, entre 16h30 et 19h, t aura à faire à Enzo fin connaisseur du foot genevois et expert es hockey ! Il va te dire que SFC devrait aller jouer à Carouge ou à Chenois, et, qu à la place du Stade, faut construire des logements! au pire, t aura à faire Vanessa, tu sais celle qui est prete à céder son chien au plus offrant , et qui pense qu il faut interdire que tu fume dans ton appart et dans le stade! Fin… tu passera en direct, sil te laissent parler!

J'aime

Commentaire par joffo

joffo,
Je ne vois pas le but de ton intervention. Si tu veux échanger avec moi sur un point de mon précédent post c’est avec plaisir. Mais pour cela il faudrait que tu me dise sur quels points tu es en désaccord et pas en me disant d’appeler Yes FM. Parce qu’au niveau de l’argumentation c’est très bas, je suis certain que tu es capable de faire mieux ;).

Est-ce faux que l’équipe nationale boude la Praille? Avoir la perspective d’une enceinte rentable est une mauvaise chose? Est-ce que le dossier de la construction du stade a été menée de bout en bout de manière intelligente? Est-ce que le club a des finances tellement extensibles qu’il peut se permettre de ne pas économiser là où c’est possible?

J'aime

Commentaire par D.W.

Comprends pas trop les oppositions au projet de HQ pour le stade et je rejoins D.W. auquel j’y rajoute quelques arguments.

Stade pour les VIP ? On parle de 18’000 places, pas de 10’000. il y a largement de quoi mettre les supporters actuels. On a passé combien de fois la barre des 18’000 en 12 ans ? 4 fois ? Personnellement, je préfère avoir un stade avec un remplissage décent pour 200 matchs et laisser des opportunistes dehors pour les 4 autres.

Ce projet est intéressant, car il permet d’amener des fonds pour le stade, comme cela aurait dû être le cas si Jelmoli ne nous avait pas arnaqués. Ce sont ces fonds qui devraient permettre de limiter drastiquement les coûts liés au stade. On apprend d’ailleurs une chose fort intéressante : HQ ne cherche pas à casser le contrat, mais à se faire rembourser les frais d’entretien. C’est malin, car cela évite un imbroglio juridique.

Le synthé ? Thoune, YB en ont. Il semble bien tenir le coup. je préfèrerais un bon et beau gazon. Mais avec un club de rugby co-locataire, c’est utopique d’avoir une belle pelouse. C’est donc une solution pragmatique, même si elle me déplaît. Et effectivement, on ne sait pas si ce sera du pur synthé ou un mixte.

Pour conclure, oui ce projet est un pari. Il y a plein d’inconnues. Mais au moins, on a un projet pour faire bouger ce foutu stade. On a une vision sur ce que veut faire le club. Et à choisir entre casser le contrat (et donc remettre à nouveau le stade à la fondation) et ce projet, je n’hésite pas une seconde : le projet. Parce que si la fondation reprend les choses en main, RIEN ne va changer, et le stade va continuer à se dégrader sans être terminé.

Les gars, c’est Noël après l’heure, vous réalisez ça ? On a enfin de la stabilité dans le staff, à la tête du club. On a un projet pour ce foutu stade et bordel, on est premiers ! Et certains râlent encore ? (et c’est un sérial râleur qui le dit !)

Suis encore méfiant vis-à-vis de HQ. mais je dois admettre que depuis quelques mois, la direction du club me plaît.

J'aime

Commentaire par NF

Tout est dit NF! Il y a un projet, il est beau et il me plaît!

Franchement, à CHAQUE match à la maison je me fait les même remarques :
– ce stade tout gris pas fini me fout le cafard
– il est BEAUCOUP trop grand
– Il est pas chaleureux
– la qualité de la pelouse laisse à désirer depuis que le rugby se joue dessus.

En conclusion : je croise les doigts pour que ce projet se réalise à court-moyen terme!

J'aime

Commentaire par JH25

Si même NF commence à être positif, c’est moi qui commence à avoir peur ! 🙂

J'aime

Commentaire par valid

Oh putain, NF pète les plombs !

J'aime

Commentaire par Franck Luvet

Non. Relisez ce que je dis depuis un an :
-on a un problème majeur avec le stade
-on a un problème de manque de stabilité qui nous empêche de construire (c’est mon principal grief à l’encontre de HQ)

Le second point est pour le moment résolu. Et on a enfin des nouvelles pour le 1er point.

Et comme sportivement, on commence bien l’année, il me semble déplacé de faire la fine bouche. Ca ne veut pas dire que je tombe dans l’optimisme béat. On est toujours dans la gonfle, en ChL, avec un budget qui coince. Mais pour la 1ère fois depuis 3 ans, je vois une lueur au fin fonds du tunnel. Aussi faible soit-elle, ça fait un bien fou !

J'aime

Commentaire par NF

Alors là NF… Tu m’épates. A part ta méfiance envers HQ je suis 100% d’accord avec toi. 😉

J'aime

Commentaire par Stanley.vi

Entierement d’accord avec toi NF et JH25

J'aime

Commentaire par Denys

Je suis totalement opposé au projet du stade.
Passer de 30’000 à 18’000 avec des bureau à louer n’est absolument pas la solution. Il est logique que le stade est vide, car depuis la faillite, la gestion du club était catastrophique. L’argent pourrait être investi pour finir le stade et pour la formation. Les Genevois aiment Servette, mais pour cela il faut être compétitif. Plusieurs amis aiment Servette, mais ils ne viennent pas au stade car ils sont déçus par l’équipe. Si Servette remonte dans l’élite et que nous jouions un rôle important, je ne doute pas qu’il y aura du monde.
Pour remplir le stade, il faut de la PUB également. Ils peuvent faire une distribution de flyer en ville avec des supporteurs bénévoles (moi compris) pour le match contre Lausanne par exemple.

Ce projet annule également toutes rencontre internationales. La pelouse synthétique est catastrophique. Je ne suis absolument pas fan, même si les coûts sont moindre.

Sinon, #FaisLaDiff est l’action la plus intelligente depuis bien longtemps.

J'aime

Commentaire par servettien91

Rappelons quelques points basiques :
-Servette n’a pas eu 10’000 de moyenne depuis au moins 40 ans (excepté la première saison en SL avec Pyshiar qui gonflait à mort les affluences et invitait à tour de bras). Et 10’000 hein, pas 20’000. Et cela même aux années de gloire.

-Remplir avec le stade avec de la pub quand tu dis 3 lignes au-dessus que tes amis ne viennent pas parce qu’ils sont déçus. En leur donnant un flyer, tu penses qu’ils vont venir ? 🙂

-Il y a un projet en cours appelé CEVA, avec notamment une gare à la Praille. Qu dit gare, dit développement, et donc besoin en bureaux.

-Donc, tu préfères voir la Suisse jouer à Genève qu’un projet qui permette à ton club d’être plus à l’aise financièrement ?

-« La pelouse synthétique est catastrophique ». Explique-moi cela stp. Explique-moi en quoi le synthé de Berne et Thoune est catastrophique.

-Explique-moi stp comment éviter de devoir supporter 2 mios par an de charges pour le stade dans la configuration actuelle. Quelqu’un devra les payer, puisqu’on ne peut avoir d’autres entrées que le foot.

-Pour attirer les foules, il faut être compétitif. Probablement la seule chose avec laquelle je suis d’accord. Et le stade actuel ne le permet simplement pas.

J'aime

Commentaire par NF

Servette a clairement un potentiel au niveau de l’affluence. 10’000 de moyenne et ensuite la chute, c’est le manque de stabilité qui fait fuir le public. Le GSHC n’avait quasiment pas de supporteurs au début des années 2000, mais il y a un réel projet autour du club qui fait qu’il y a 7000 spectateurs aujourd’hui.

Le flyer, c’est pas pour mes amis mais pour ceux qui ne connaissent pas vraiment le SFC et les jours de matchs 😉

Pour les finances du club, je suis d’accord qu’il faut trouver une solution pour le rendement du stade (avec l’Etat et la fondation). Il faudrait peut être le finir et là, la Nati et la final de la Coupe viendront à Genève.

J’aime pas le synthétique car il est trop dur et les risques de se blesser sont plus grandes. Rien ne vaut mieux que le gazon naturelle. Les rencontres internationales pourraient toujours avoir lieux.

Franchement, j’y croit sur le potentiel de Genève.

J'aime

Commentaire par servettien91

Quelle base pour affirmer le potentiel de Servette ?
je parle bien d’affluences réelles, pas gonflées de 20%

J'aime

Commentaire par NF

110% d’accord avec toi!

J'aime

Commentaire par johnjaccobaci

@ servettien 91
Ce lien peut t’intéresser concernant les idées que tu as sur les synthétiques:

Comcernant les normes FIFA
http://www.dessosports.com/fr/sport/football
Et à la page 28, article 13.09
http://fr.uefa.com/MultimediaFiles/Download/Regulations/competitions/Regulations/01/79/68/70/1796870_DOWNLOAD.pdf

Concernant les « risques » pour les joueurs
http://www.dessosports.com/fr/gazon-synthetique/avantages/idees-fausses

J'aime

Commentaire par D.W.

Je ne partage pas ton avis et je te renvoie à mon commentaire ci-dessous.

Pour le reste, lorsque tu affirmes que MP gonflait les chiffres, je ne te suis pas totalement. Le match contre Bâle 23’000 personnes sous l’ère HQ lorsque l’équipe a réussi à se qualifier pour l’Europa League. La même saison contre Lausanne, il y avait 18’000 personnes (si j’ai bonne mémoire). Ensuite offrir des billets, tous les clubs le font et HQ le fait aussi avec le Genève Servette sans que cela ne choque personne.

Ensuite concernant, le fait de supporter une charge annuelle de 2 mio, je rappelle que la transformation du stade ne peut se faire qu’avec l’accord des propriétaires du stade. La charge financière perdura indépendamment de la transformation, à moins que la fondation admette une modification du contrat de location (ce qui n’a jamais été le cas jusqu’à maintenant). Or, la somme pour la transformation est à tout le moins équivalente à celle nécessaire pour finir le stade. Je vois donc mal les difficultés que l’on a eue jusqu’à maintenant pour trouver cette somme disparaître simplement parce que l’on va offrir des surfaces de bureau à louer.

Justement, la question des bureaux est une mauvaise idée car ce marché n’est plus porteur du tout. Plus de 450’000 m2 de surface de bureaux sont actuellement disponibles sur Genève et ne trouvent pas de locataire. La proximité du CEVA n’est pas un avantage déterminant pour trouver des locataires dans la mesure où d’autres bureaux également très bien placés ne trouvent pas de locataires.

J'aime

Commentaire par Gasser

La moyenne de 10’000 a été atteinte en gonflant les chiffres de plus de 20%. Ce n’est pas une supposition (et ne compte pas sur moi pour dévoiler ma source).

Pour 1 match par année (2 vu qu’ils viennent 2 fois), tu veux conserver les 30’000 places ?? Sachant que les 16 autres rencontres vont se dérouler devant 6 à 15’000 personnes ?

Le match contre Bâle a eu lieu le 10.09.2011. HQ est arrivé au printemps. Annoncé 20’800. tu enlèves tes 20% et tout le monde rentre. Celui contre LS était le 06.08.2011 devant 17’300 personnes annoncées. même sans gonfler les chiffres, tout le monde rentre. Reste 1 seul match, celui face à Bâle du 20.05.2012 devant 21’800 personnes. Au 2/3 plein. tu joues ce match dans un stade de 18’000 personnes et il est blindé, et non rempli au moins des 3/4. Le match face au LS du 06.05.2012, on était 10’500. Alors qu’on avait l’Europe pas loin. Rien de neuf : le public ici est événementiel. Alors je préfère être dans un stade plein à moitié qu’au 1/3. Et tant pis si quelques glory hunters doivent rester dehors.

Quant aux bureaux, ce n’est pas une certitude. Mais tu admettras que des bureaux près d’une gare trouveront plus vite preneurs que des bureaux loin des noeuds de communication.

J'aime

Commentaire par NF

@ NF Lorsque je parle de Bâle, j’ai le souvenir du match sous l’ère HQ. Ensuite, Tu affirmes que l’on a augmenté les chiffres de x %. Moi, je veux bien, mais ton chiffre est basé sur quelle preuve. Ensuite, je peux te montrer des surfaces commerciales disponibles à proximité de gare ou de l’aéroport qui ne trouvent pas preneur.

J'aime

Commentaire par Gasser

je ne révèle jamais mes sources quand c’est dit entre 4 yeux. Crois moi ou non, c’est la réalité : Pyshiar gonflait les chiffres de 20% au moins.

tu parlais plus haut de souvenirs de matches devant 18’000 personnes aux Charmilles. C’est exact. Ca tombe bien, c’est la capacité voulue pour la Praille.

La mythique saison 78-79 ? Moins de 10’000 de moyenne. Et pourtant, la capacité était de plus de 20’000.

Ce calcul de diminuer à 18’000 environ ne tombe pas du ciel. Jenkins (de sa propre bouche) a été regardé les affluences historiques du club. Sa première réaction a été : pourquoi avoir construit un stade de 30’000 pour une moyenne presque toujours sous les 10’000 et pratiquement aucune affluence au-delà des 20’000 ?

Pour les surfaces commerciales, j’avoue une certaine méconnaissance du sujet. je m’incline sur ce point.

Et si tu veux que je t’explique 2-3 choses entre 4 yeux, je le ferai avec plaisir autour d’un verre.

J'aime

Commentaire par NF

j’oubliais : regardez les moyennes en SL :
http://www.sfl.ch/fr/statistiques-archives/super-league-20142015/spectateurs/

tu crois vraiment qu’on puisse faire mieux que les fidèles publics lucernois et st gallois ?

Même à Zurich (les deux), avec les derby, les matches face à Bâle et de nombreux supporters adverses qui viennent, leur moyenne est inférieure à 10’000 !

J'aime

Commentaire par NF

Tes amis aiment le beau jeu ( ce que je peux comprendre ) mais ils n aiment pas Servette, sinon ils viendraient quand meme, comme moi…

J'aime

Commentaire par Marco Anderson

Encore oublié un truc. les VIP. Le virage nord, c’est 6’000 places, avec le sud sans le secteur visiteurs et un no mans land, on doit atteindre 10’000 places. Tu divises par deux les capacités et on est encore largement au-delà de la moyenne actuelle avec 5’000 places. Sans parler de la tribune est qui est loin d’être VIP. Quand on remplira régulièrement ces 3 tribunes, on pourra râler.

J'aime

Commentaire par NF

Malgrès les doutes sur HQ concernant la gestion du SFC et du stade, il faut reconnaitre que ce staff est réaliste par rapport à ce projet intéressant, n’oublions que nous sommes en Suisse,à Genève et pas à Barcelone ou à Naples…question engouement des gens pour le foot! la seule chose ou je suis partagé et une pelouse synthétique!

J'aime

Commentaire par Kalle Sinval

pour le gazon il s’agit peut etre de gazon mixte…

http://www.dessosports.com/fr/sport/football/projets-football

J'aime

Commentaire par Cori

pour l’euro 2016 plusieurs stades auront une pelouse mixte…
http://www.naturalgrass.com/

J'aime

Commentaire par Cori

hybride fait moins peur que synthétique !
ou c’est mes cuisses rapées de junior qui n’aime pas du tout le synthé !

J'aime

Commentaire par gontran Legorey

Je salue la volonté de tenter quelque chose sur la gestion du stade.

Cependant, je ne partage pas l’avis de HQ, en particulier sur la réduction du nombre de places au sein de ce stade.

Tout d’abord, la disparition de 12’000 places pour y mettre des surfaces commerciales et des bureaux. En soit, ce n’est pas une mauvaise idée, mais la réalité du marché des surfaces commerciales à Genève, montre qu’actuellement il y a plus de 450’000 m2 de surfaces de bureaux qui ne sont pas loués. Le marché est en phase de forte réduction et ces surfaces disponibles n’arrêtent pas d’augmenter. Dès lors investir un montant de plusieurs millions pour transformer le stade et avoir un grand risque de ne pas pouvoir louer ces surfaces, risque de s’avérer périlleux.

Ensuite, ce montant évalué aux alentours de 25 mio est plus élevé que certains montants qui avaient été préalablement annoncés pour terminer le stade soit entre 16 et 20 millions (mais je reconnais qu’il y a eu d’autres chiffres qui ont été annoncés qui étaient plus importants soit environ 30 millions).

Sans compter qu’actuellement le stade accueille régulièrement des matchs internationaux (rencontres amicales comme Argentine – Portugal ) soit entre 1 à trois matchs par an qui apportent une rentrée financière bienvenue, justement parce qu’il fait 30’000 places. Ces matchs seraient perdus si le stade ne comptait plus que 18’000 places.

Je constate également que lorsque Servette est remonté en Super league, on a eu la première saison (si je me souviens bien ) 23’000 spectateurs contre Bâle, 18’000 contre Lausanne. Donc il est possible de remplir ce stade. Ce qu’il faut c’est une équipe compétitive. On peut parfaitement imaginer qu’avec les efforts que le SFC fait actuellement avec ces jeunes que l’on aura dans trois ans une équipe qui jouera le haut du tableau en SL grâce à sa relève comme le fait actuellement Lyon. Dans ce cas, on verra très rapidement un intérêt qui augmentera. Comme beaucoup de gens, je suis convaincu qu’il y a un réel potentiel dans cette ville.

De plus, Genève qui a déjà beaucoup de peine à attirer des matchs de l’équipe Suisse dans le cadre de qualifications pour la CM ou le CE auraient encore plus de difficultés à faire venir la Nati (actuellement Petkovic contrairement à Hitzfeld n’est pas très attiré par la Praille, mais il ne sera pas éternel). C’est vrai que Lucerne accueil aujourd’hui l’Estonie dans un stade qui ne compte que 16’500 places, mais pour nous cela serait encore certainement plus compliqué d’autant plus si le terrain devenait synthétique. On l’a vu pour le Stade de Berne. Celui-ci a pu accueillir la Norvège lors de la précédente campagne parce qu’il avait retrouvé une pelouse naturelle. Désormais, le stade a de nouveau changé pour une pelouse synthétique et l’équipe Suisse n’y vient plus.

Ce sont donc les raisons je suis donc moyennement enthousiaste sur ce projet.

J'aime

Commentaire par Gasser

Donc pour toi, voir Barcelone, la Suisse ou l’Argentine à Genève est plus important que d’avoir un projet pérenne pour Servette ?

Si on part du principe que Petkovic n’est pas éternel, qui sait si un jour le synthé ne sera pas autorisé pour les compétitions d’équipes nationales ? Les coupes du monde de jeunes, celles des femmes se déroulent parfois sur du synthé. Et au passage, ceux qui sont FIFA recommended peuvent acceuillir des matchs internationaux. Donc les glory hunters peuvent continuer à rêver de voir Gomina et sa clique à la Praille pour les voir encaisser leur gros chèque en jouant sur une jambe. http://fr.fifa.com/mm/document/affederation/pitch&equipment/50/15/94/fqcbookletfr.pdf

Pour les bureaux, je rappelle qu’il y a le CEVA qui lui est pour bientôt. Avec des possibilités étendues pour accueillir des entreprises.

J'aime

Commentaire par NF

@NF: comme expliqué, projet pérenne avec un marché des surfaces commerciales qui est très morose ?

Comme expliqué, actuellement le marché dans ce domaine n’est pas bon et beaucoup de surfaces tout aussi bien placées, voir mieux que celles qui se trouveraient au stade ne trouvent pas preneur. Le taux de vacance est de 9 % à Genève ce qui est très élevé. C’est une réalité, la nié c’est faire fi des réalités économiques. Or, on ne construit pas un projet pareille sans tenir compte de ces contraintes.

En ce qui concerne l’accueil de la Nati sur synthétique, l’ASF le refuse et les autres équipes internationales, beaucoup ne veulent pas jouer sur ce type de surface. C’est une réalité dont tu ne peut te soustraire.

Investir dans un projet avec autant d’inconnues va à l’encontre de la notion de pérennité que tu soutient d’ailleurs avec raison. Une fois que tu auras fait toutes ces transformations et qu’il n’y a rien au bout qu’es-ce qu’ont fait ?

Ensuite l’accueil des équipes comme Barcelone etc. permettent de mettre du beurre dans les épinards et comme je l’ai écrit, je te fais le pari qu’elle ne viendront plus dans un stade avec 18’000 spectateurs.

Pour moi il s’agit donc d’une fausse bonne idée.

J'aime

Commentaire par Gasser

le problème est que l’organisation de ces matchs amicaux ne rapporte pas beaucoup d’argent, ni au stade, ni au SFC.

le dernier Barcelone-Naples a été à deux doigts d’être un gros fiasco financier pour le SFC, par exemple (16’000 spectateurs largement comptés).

un stade de football du XXIème siècle doit avoir d’autres revenus que le football pour vivre, surtout quand il n’y a que 2 matchs par mois dans ce stade.

J'aime

Commentaire par Vinas

Tout à fait d’accord avec toi sur l’ensemble. Le problème c’est que l’on a un stade qui n’est pas multisports comme Gelsenkirschen (Schalke 04) et cela tu ne pourras pas le changer. Or, ce n’est pas le marché de la surface commerciale qui va sauver ce stade.
C’est en amont que l’on aurait dû y penser et maintenant c’es trop tard.

Pour les matchs internationaux, je ne peux pas nier que la dernière affiche n’était pas la plus rentable, mais je fais confiance à ton honnêteté pour te souvenir des autres matchs qui eux ont aidés le Servette. HQ d’ailleurs l’avait souligné que cela valait la peine.

J'aime

Commentaire par Gasser

@ Gasser
Pour ce qui est des bureaux, je pense que Quennec a été pragmatique et que si il a proposé que ce type de locaux soient construits, c’est qu’une demande existait. Je n’ai aucune connaissance du marché actuel pour la location de ces locaux, mais je te fais confiance pour les chiffres. Cela étant, le quartier PAV se densifiera nettement dans un avenir proche, ce qui augmente l’attractivité et le besoin en surfaces commerciales ainsi qu’en bureaux de la zone. Enfin, si cela se trouve, les locaux intéressent déjà les personnes qui sont proche du SFC ou du GSHC, donc pas besoin d’aller chercher bien loin.
De toute manière, ce n’est pour l’heure qu’un projet, jusqu’à ce qu’il soit accepté et construit, qui sait combien de fois il sera modifié et combien d’années auront passées?

Cela fait depuis le match Barcelonne-Naples qu’aucun événement important n’a été organisé au stade. Si cela avait été si rentable, est-ce qu’ils auraient arrêté de louer le stade pour que ces événement soient organisés aussi régulièrement*? JJ avait annoncé sur Léman bleu en décembre que des projets étaient étudiés et que ceux-ci inclueraient la participation de Servette (bonne chose au demeurant) mais pour le moment rien n’a été officialisé.

*Il y a le Nitro Circus prévu le 20 juin mais c’est tout. Autant pour Italie-Brésil c’était quasiment assuré de remplir le stade, autant là je n’ai aucune idée de l’engouement qu’un spectacle peut susciter (j’y serai personnellement).

J'aime

Commentaire par D.W.

merci Servette – super plan

pourquoi pas des crèches dans le stade…

J'aime

Commentaire par Tom

Je pense que c’est prévu.

J'aime

Commentaire par Stanley.vi

Quelques faits qui peuvent éclairer le débat:
lorsque le stade a été projeté, la capacité prévue était de 25000, mais on l’a monté à 30000 pour l’euro et parce que l’UEFA avait fait miroité l’organisation de matchs de gala.

Concernant la surcapacité en bureaux, c’est peut-être le cas actuellement. Mais tous les stades modernes tirent leur rentabilité d’activités annexes qui ont lieu dans l’enceinte du stade. Donc, l’idée de sacrifier de la capacité pour tenter de générer des recette supplémentaires fait sens. D’autant plus que la réduction de la capacité entraine mécaniquement une baisse du cout d’organisation du match (meme si elle n’est pas forcément énorme).

Le stade est clairement surdimensionné et l’effet d’image est désastreux. A part les fidèles de chez fidèles que nous sommes, quelle impression a à votre avis le genevois lambda qui va voir un ou deux matchs par an dans un stade au 3/4 vides?

En ce qui concerne les matchs de l’équipe nationale, vu le peu de matchs joués et la faiblesse des affiches, je ne crois que l’on y perde grand chose.

Quant aux matchs de gala…le stade doit être conçu pour son utilisation normale, pas pour une éventuelle jolie affiche par ci par la. Je me souviens d’ailleurs que le club avait eu du retard dans le paiement des salaires juste après Italie-Brésil qui avait le plein. Si ces matchs étaient vraiment une bonne affaire, on en aurait vu d’autres…

Il faut aussi garder à l’esprit qu’en l’état actuel, il est clair que nous n’avons pas le projet définitif sous les yeux, mais les intentions et directions sont prises sont à mon avis les bonnes.

J'aime

Commentaire par J. Ferrayé

Je suis d’accord avec vous que les raisons qui nous ont amenés à porter la capacité à 25’000 personnes étaient dues à l’organisation de l’Eurofoot 2008. Il est aussi vrai que les stades modernes tirent souvent des revenus d’activités annexes comme un centre commercial, locations de bureau ou la présence d’un EMS comme c’est le cas à Bâle. Dans notre cas, la transformation du stade coûterait 25 mio environ. Ce montant serait partiellement payé par des investisseurs privés, mais qui paiera le reste. La fondation propriétaire du stade ? Elle n’a pas d’argent et les collectivités publics refusent de rallonger de l’argent. Donc pour moi c’est un peu utopique. Sans compter que lorsque l’on met d’un côté les coûts de transformation et les coûts d’exploitation du stade et les éventuelles recettes, je ne suis pas convaincu que l’opération permette au SFC de mieux s’en sortir. D’ailleurs, vous l’avez souligné, c’est que les coûts d’exploitation du club ne sont pas liés au nombre de sièges. Ce qui coûte actuellement c’est le loyer absurde réclamé sur une base contractuelle par la fondation.

Tout le monde dit que ce stade est totalement surdimensionné.

Sur quoi se base-t-on pour affirmer cela ?

Je remarque que ce stade a été inauguré au printemps 2003 et que deux ans après, le club a été relégué en 1ère ligue.

Que durant ces deux années qui ont précédé la faillite, le club s’est très rapidement débattu dans difficultés financières et avec une image détestable, liée à l’arrivée de Tartarin de Tarascon à la présidence, qui n’encourageait personne à venir au stade.

Nous ne sommes remontés qu’en 2011 en Super League où nous ne sommes restés que deux ans et la dernière année, nous n’avons jamais quitté la dernière place. Dans la même période, nous avions MJ à la présidence qui à nouveau ne donnait pas toutes les garanties en terme de sérieux puisque le club est passé à deux doigts d’une deuxième faillite.

En résumé, depuis son inauguration il y a douze ans, le club n’a été présent que 4 ans au plus haut niveau et durant cette période, le club n’a jamais évolué dans des eaux tranquilles permettant d’assoir son image d’un club stable. Ensuite, il a évolué dans les ligues inférieures où aucun club ne dépasse les trois à quatre mille spectateurs (et encore je suis optimiste).

En effet qui peut prétendre faire 20’000 spectateurs en 1ère ligue ? Personne !

Donc nous n’avons jamais évolué dans une situation qui nous permette aussi de remplir ce stade de manière satisfaisante.

Je ne prétend pas que nous aurions fait le plein pour autant car en dehors de Bâle personne ne peut le faire pour le moment.

Cependant, je constate que Y-B (pour prendre un club d’une ville équivalente à Genève) qui doit faire face à la concurrence du SCB, fait assez régulièrement entre 13 à 17’000 spectateurs en S-L cette année. Lors du match contre Everton en Europa League, il y avait 20’000 personnes.

Or, Y-B s’est aussi débattu durant des années contre des problèmes financiers et une désaffection du public, avant qu’un staff arrive et stabilise ce club grâce aux frères Rhys. Le succès aidant d’autres sponsors sont aussi arrivés. Je parle de l’émergence d’un cercle vertueux que nous n’avons jamais pu mettre en place pour les raisons évoquées précédemment.

Beaucoup de genevois critiquent ou commentent les résultats du SFC, mais cela démontre aussi de l’intérêt que suscite ce club auprès du public qui ne demande qu’à s’enflammer pour le SFC car on est dans une sorte de rapport que l’on pourrait résumer ainsi : « je t’aime, moi non plus ».

J’ai souvent critiqué HQ, mais je dois aussi reconnaître que ce qu’il est entrain de mettre en place notamment en ce qui concerne le centre de formation avec l’éclosion de jeunes talents, me donne beaucoup d’espoir.

Je suis donc convaincu que lorsque le club retournera en SL et qu’il arrivera s’y établir dans la durée et jouer à terme les cinq premières places et pourquoi pas une place en Europa league avec une affiche attractive, le nombre de spectateurs augmentera sensiblement dans les proportions de celles existant à Berne.

J'aime

Commentaire par Gasser

Je suis pour tous les projets raisonnables qui pourront amener des gros sous dans la caisse du SFC.
Il faut innover, moderniser, rentabiliser, diminuer les charges.
Le stade fera sûrement partie du grand projet d’aménagement du PAV et je doute que l’Etat laisse se délabrer ce bâtiment pas fini, pas rentable, au milieu de constructions nouvelles.
La balle est maintenant dans le camp des politiques qui n’aiment pas forcément le foot. Ils devront faire un gros effort pour comprendre qu’une ville comme Genève se doit d’avoir un stade digne de ce nom.
La Nati a joué hier à Lucerne dans un stade récent de 18000 places, pas plein. Donc on peut faire pareil. Et le futur des « pêcheurs » il n’aura pas non plus 30000 places.
Il n’y a plus besoin de grands stades vides. Gouffres à pognon.
Concernant le gazon… Il paraît que certains clubs qui avaient opté pour le synthétique sont revenus en arrière. J’ai pas vérifié l’info.

J'aime

Commentaire par Stanley.vi

guichet fermé hier soir pour la suisse
ça a été annoncé

J'aime

Commentaire par Big schepull

D’accord pour l’annonce « guichet fermé » mais sur les images de la RTS 2 et sur certaines photos on voyait quand même des sièges vides. Le commentateur l’a aussi constaté, bizarre.

J'aime

Commentaire par Stanley.vi

Futur stade de Lausanne entre 12000 et 14000 places….

J'aime

Commentaire par Stanley.vi

@stanley ce n’est pas 12’000 places qui vont diminuer les coûts de l’entretien du stade. HQ propose cette solution car la fondation refuse de renégocier le contrat passé avec le Sfc. Dans sa vision cela permettra d’alléger le montant de la location .

Le problème c’est que ce projet de redimensionnement du stade ne peut être effectué que si la fondation est d’accord et à condition que cette dernière en finance une partie. Or, la fondation n’a pas,d’argent. En ce qui concerne le soutient public des communes de Lancy, de Genève et du canton, il faut savoir que les caisses sont vides. L’abandon du secret bancaire, la réforme de la fiscalité des entreprises suisses et étrangères sont passés par là. Sans compter les besoins en infrastructures prioritaires qui relèguent les besoins du stade aux calendes grecques.

J'aime

Commentaire par Gasser

Je pense que les politiques peuvent faire pression sur la fondation pour trouver un bon arrangement.
On verra. Wait and see.
Les caisses sont vides ? Et tous ces millions récupérés d’une affaire à Vandœuvres, c’est pour qui ?
Nouvel hôpital, agrandissement du CMU, nouvelle Maternité, rénovation du Grand-Théâtre, etc …. et le sport ? Fallait pas autoriser la construction d’un si grand stade mal conçu et pas fini qui devait accueillir de grands matchs……. mais y sont où ? L’Etat doit aussi assumer les erreurs du passé.
Enfin, moi ce que j’en dis….😉

J'aime

Commentaire par Stanley.vi

🌻@stanley oui, mais pour les bâtiments cités les budgets ont déjà été adoptés puisque les bâtiments sont en construction ou sur le point de l’être (rénovation du GD théâtre ) .

Ensuite comme tu as pu le voir récemment, le budget cantonal n’a été adopté qu’après de longues négociations. Que cela soit le canton ou la ville les projets d’infrastrucures ne sont pas totalement autofinancés et la baisse des rentrées fiscales annoncées ne va pas améliorer la situation.

En ce qui concerne les millions de Vandœuvres, comme tu as pu le lire dans la presse, par le biais de la péréquation, l’ensemble des communes ainsi que le canton vont en toucher une partie. Mais au sein du canton la droite majoritaire à déjà annoncé que cette rentrée unique serait utilisée pour la réduction de la dette et en matière financière la compensation pour erreur du passé n’a pas cours. J’en parle en connaissance de cause en raison de mes précédentes fonctions. De toutes façon les besoins en infrastructures (rénovation des collèges, construction de nouveaux collèges, d’une nouvelle ECG, le tram de saint-julien et de Ferney) etc font que le stade n’est pas prioritaire. J’allais oublier la nouvelle patinoire.

Tout ceci ne plaide pas pour un investissement du public. La seule solution c’est un investissement totalement privé, mais qui dit un tel investissement, dit aussi une contrepartie uniquement dicté par des considérations economiques. Donc pas forcément à l’avantage du sfc

J'aime

Commentaire par Gasser

Merci pour ces explications Gasser 😉

HQ sur Léman bleu ce matin : il y aurait déjà des privés intéressés pour l’aménagement prévu à la place des sièges.
Le SFC souhaite se faire rembourser les 6 millions versés…. !
Après contact avec l’UEFA, le nombre de places et le gazon synthétique ne poseraient pas de problème. La Nati et d’autres grandes équipes pourraient jouer à la Praille. C’est bon ça !
Connaissant un des concepteurs, je pense que ce projet est sérieux et bien étudié.
Maintenant il faut attendre le rdv avec les autorités prévu en avril.

J'aime

Commentaire par Stanley.vi

Ce projet,peut prendre énormément de temps à être mis en œuvre que l’on soit pour ou contre.
Vu le budget nécessaire à sa réalisation,il est certain que même si une partie du financement se fait avec des privés pour la partie stade,il faudra assurément passer par la case
votation populaire…..donc c’est un projet horizon 5 ans.
La vraie question c’est le coût d’exploitation du stade et surtout
la vraie implication financière de la présidence du club,qu’il est loin le temps béni de Paul-Annick Weiler où le président cassait sa tirelire pour être champion.
Je ne doute pas de l’implication du président actuel en terme de travail,en revanche financièrement son modèle actuel ne fonctionne pas.
En fait il y a 2 modèles qui fonctionnent bien,-le président actionnaire principal et mécène(Chelsea),
-le président délégué nommé par un groupe d’actionnaires
ou un actionnaire (Psg).
Quid de notre mode de fonctionnement,on a un président
actionnaire principal………mais sans la dot qui va avec la fiancée.
A la décharge du président,le contrat hérité de ses prédécesseurs était totalement inadapté.
A mon sens tout ceci n’est qu’une manoeuvre pour faire bouger l’état et essayer d’abaisser les coûts d’exploitation,mais pas sur que la ligue apprécie la petite phrase du président sur les 6 mio ……
En attendant c’est aussi et surtout sur le terrain que l’on doit faire la différence et pour l’instant,l’équipe répond présente.

J'aime

Commentaire par John

Bonne analyse John, j’ajouterai que la présence de nombreux supporters à la Praille et ailleurs ne peut être que bénéfique. Le club a besoin de ses fan’s alors on se bouge les fesses et on va tous au stade samedi.
😉

J'aime

Commentaire par Stanley.vi

De toute façon Servette est de nouveau au bord de la,rupture cf tdg du jour

J'aime

Commentaire par Gasser




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :