Les Enfants du Servette


Pour le retrait de la présidence d’honneur à MP by Michel
6 juillet 2015, 19:10
Filed under: Parlons Servette

En Mars 2012, lors du changement de propriétaire du club de Majid Pishyar à Hugh Quennec, le premier a exigé du second qu’il soit ainsi nommé Président d’honneur du Servette FC. Le club et son nouveau président doivent-ils conserver cet élément de l’héritage en l’état ?

2012-03-01-pishyar

Majid Pishyar a officiellement quitté la Présidence du SFC début 2012.


Un bilan pour le moins controversé

Certes, Pishyar avait réussi l’exploit de faire revenir Servette en Super League, et indéniablement la joie des supporters de ce fameux 31 mai 2011 restera chez eux, chez nous, comme un souvenir légendaire. Cela dit, sa réaction totalement loufoque d’après match (lien) laissait déjà entrevoir les pires perspectives.

Pishyar a d’autres éléments à son crédit, comme le recrutement d’un homme providentiel pour le club grenat comme Joao Alves et de quelques joueurs notoires sous son ère; il a cependant aussi accumulé les éléments de discrédit, comme l’énigmatique Costinha en directeur sportif ou le contrat tant décrié récemment liant le club à la Fondation du Stade de Genève, et qui ont parfois mis le temps à être mis en évidence.

L’homme, dictatorial, irresponsable et totalement déconnecté de la réalité genevoise voire occidentale, aura ensuite laissé périr à petit feu le club faute d’argent frais, rognant sur les salaires et les factures, avançant des justifications-bidons à propos de ses agissements (on se souviendra qu’il argumentait en indiquant qu’il s’agissait de ses propres méthodes – voir aussi ici), et surtout, quittant le navire dès la fin 2011, dans une fuite totalement lâche qui devait laisser le Grand Servette FC moribond, à deux doigts de disparaître.

Chantage pour le franc symbolique

Heureusement un homme un peu plus responsable fut mis en avant, poussé par des investisseurs, et pu racheter le club pour un franc symbolique, mais du quand même concéder à l’escroc un titre qui devait sans doute représenter « la reconnaissance éternelle », mais qui avait surtout pour but d’effacer artificiellement au nom de l’histoire tous les agissements frauduleux de Pishyar au Servette FC. (Rappel).

Les employés de Gilbert Albert SA peuvent eux aussi témoigner de ce même fonctionnement qu’a eu Majid Pishyar, qui aurait de toute évidence du communiquer sur les problèmes financiers bien en amont et du agir en chef d’entreprise responsable sur la place publique genevoise. Allez, on a assez remué de vielles histoires douloureuses… A l’action :

Quitte à ouvrir les placards, autant les vider

Après le nouveau fiasco de cette fin de saison 2014-2015, il était temps de faire le ménage, et le nouveau président Didier Fischer, nous semble sur la bonne voie. Faire le ménage et progresser, ça veut aussi dire apprendre des leçons du passé, et reconnaître aussi pragmatiquement que possible les responsabilités des acteurs qui se sont succédés.

Un sondage pour ou contre le retrait de la présidence d’honneur à Majid Pishyar figure ci-dessous pour les visiteurs des EdS. Merci pour leur participation.

Palmarès SFC - Pishyar loufoque

Personnellement, le lecteur l’aura compris, j’ai du mal à regarder le palmarès du Servette sans penser à cette tache qui le souille, et qui décrédibilise le club qui a tant besoin de travailler son image pour retrouver le chemin des succès d’antan.

“Just do it”

A ce titre, Monsieur Fischer, faites svp en sorte que Majid Pishyar soit rayé du tableau d’honneur du Servette, et autant que possible plus jamais des margoulins de ce type n’osent salir l’histoire de 125 ans d’un club qui mérite beaucoup mieux.

Merci d’avance.
Allez Servette !

Michel


28 commentaires so far
Laisser un commentaire

President à vie 😉 ! Sans lui nous n’aurions jamais connu ces grands moments:

sans oublier le magnifique maillot 32

J'aime

Commentaire par chokito

On s’en fous,il faut regarder le futur.MP, Roger et autre HQ
c’est derrière nous.

J'aime

Commentaire par joel

Certes, il y a bien plus critique comme sujet à court-terme, mais s’il y a un moment pour revoir les statuts du club et les anomalies de l’héritage, c’est sans doute maintenant, sous la nouvelle présidence.

J'aime

Commentaire par Michel

Cette question ne se pose même pas. Evidemment qu’il faut lui ôter ce titre de président d’honneur.

Mais, si la direction pouvait s’inspirer du marketing sous l’ère Pyshiar, ça serait bien. C’était très efficace avec des affiches notamment dans tout le Canton.

J'aime

Commentaire par servettien91

L’excellent marketing de l’époque était l’oeuvre d’un homme qui manque énormément: David Pivoda!

Si il pouvait aider un peu le SFC ces prochains temps, ça serait très bénéfique à coup sûr!

Aimé par 2 people

Commentaire par mic

Il faut voir s’il y a des clauses dans le contrat de vente. Pas impossible que ce ne soit pas si simple.

J'aime

Commentaire par NF

Connaissant le personnage, il n’est effectivement pas impossible qu’il ait insisté pour stipuler dans le contrat la clause suivante : président d’honneur pour les 32 prochaines années…

Cela dit, regardons désormais vers l’avant. Des présidents incompétents ou/et fantaisistes se sont succédés ces 15 dernières années. Le président d’aujourd’hui semble loin de tout cela, compétent et sérieux. Accordons-lui la primeur des articles et ne mettons plus la photo des autres à côté de la couleur grenat.

J'aime

Commentaire par GrenatDC

Il faut le conserver pour ne pas oublier les erreurs du passé 🙂

J'aime

Commentaire par reinhardt

Ce qui est fait est fait, certes de magnifiques souvenirs, de bien pires aussi sous l’ère Pishar, mais il a quand même été le président du club lorsque celui-ci à vécus de bon moments.
je ne suis pas d’accord sur le fait de « retirer » ce titre et de mon point de vue, il faut garder à l’esprit chaque periode du Club comme je l’ai lu plus haut afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs.
Désolé Michel, mais cet article est autant déplacé qu’inutile à mon Gout…. cela ne set a rien de revenir en arrière, il faut se projeter vers l’avant à présent.

J'aime

Commentaire par Séb

Merci Séb pour le commentaire.

Pourquoi l’article est déplacé ?

D’abord, je pense vraiment que la question est à propos maintenant que Quennec qui s’était engagé est parti, que le moment est à faire l’inventaire de l’existant, et à engager une construction saine pour l’avenir.

Ensuite, une présidence d’honneur est en générale une chose qui s’impose d’elle-même comme mettant d’accord un peu tout le monde; avec des sous-entendus sur la bonne gestion et la bonne morale…
Celle-ci a, selon moi, été négociée alors que le club était à l’agonie. On peut se poser la question en quoi Pishyar (MP) a brillé dans sa gestion (notamment humaine) par rapport à d’autres présidents même récents, pour que sa période ou sa personne doive être marquée d’un sceau particulier.

A contrario, on peut penser que dans les résultats, MP a effectué de grandes choses, ou encore ne pas être convaincu du caractère malhonnête de sa fin de présidence. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a un sondage.

Quant à l’utilité de l’article, à chacun d’être juge. Personnellement, je pense que la symbolique a une influence notoire sur la perception des gens. Et l’image du Servette a, je crois, besoin d’être soignée.

J'aime

Commentaire par Michel

Je suis d’accord sur le message que tu souhaites passer, mais étant moi-même membre d’une société et en son temps, en ma qualité de Président lorsque j’occupais ce poste, j’ai eu à valider des propositions de « membres » d’honneur. Cette « distinction » peut être perçue et jugée sur tellement de points différents qu’il est difficile de juger plusieurs années après si cela était mérité ou non.
La chose qui est sure, c’est que lorsque cela a été prononcé, c’était un moment opportun et qui à servit à remercier la personne pour son travail accomplit ou en cours d’application.
Certes, Pyshar n’est pas tout blanc, mais il a quand même réalisé différente chose pour le club.
Après je ne nie pas que plusieurs personnes méritent amplement plus que lui cette « distinction », mais il faut assumer ces choix. Revenir en arrière et retiré ceci ne serais pas bénéfique pour la réputation du club. Beaucoup de président te le dirons, il faut souvent accepter de trimballer des poids venant des directions précédente et les assumer.
Après ne m’en veux pas  , ce n’est que mon point de vue, et je n’ai pas non plus a science infuse.

J'aime

Commentaire par Séb

Y a-t-il d’autres présidents d’honneur du Servette FC ?

J'aime

Commentaire par Michel

Cohannier, Maus et Weiler auraient mérité de l’être…

J'aime

Commentaire par Dumbledore

Excellente idée d’enlever à MP son titre de Président d’HONNEUR, lui qui n’en a pas une once avec tout le mal qu’il a fait partout où il est passé ! (Gilbert Albert, Beira Mar, etc, etc). En plus, un titre auto-proclamé a t-il une valeur ???

Aimé par 1 personne

Commentaire par Vieugrenat

Pishyar Pishyar… vous avez beau dire tout ce que vous voulez, pendant que Quennec nous a vendu des briques, lui au moins nous a vendu du rêve avec à la prime une montée et une participation aux pré-éliminatoires de l’Europa League.

Il y a eu des problèmes financiers certes, dommage que la superbe fondation 1890 ne soit pas apparue à ce moment-là…. au final ce bon vieux Pishyar n’aura pas été si mauvais pour l’histoire du Servette.

J'aime

Commentaire par Tiago Nash Coelho

Nous sommes à l’aube d’une saison 2015/16 au cours de laquelle les efforts de tous (dirigeants, joueurs, supporters) ne doivent tendre qu’à un seul but : remettre notre club à sa place, c’est-à-dire en Challenge League dans un premier temps, puis en Super League. Ergoter à l’heure actuelle si la présidence d’honneur doit être ou non retirée à M. Pishyar me paraît déplacé pour ne pas dire ridicule. Je rappellerai deux choses : Pour être déchu d’une présidence ou d’un titre de membre d’honneur, le récipiendaire doit s’être rendu coupable de graves manquements à l’égard du club DEPUIS SA NOMINATION. Ce n’est de toute évidence pas le cas de MP puisqu’il a disparu depuis !!! D’autre part, personne n’est que bon ou que mauvais. Pishyar a également réalisé de bonnes choses. Le 31 mai 2011, c’est quand même lui.

Il ne faut pas non plus oublier que, si des comiques étrangers (je mets Roger, Pishyar et Quennec dans le même bateau, bien qu’à des degrés différents), c’est parce qu’il n’y avait aucun genevois pour mener ce club à bon port. Heureusement, cela a l’air de changer.

Donc, occupons-nous du futur qui commence demain avec le premier match amical à Nyon et tenons-nous les pouces pour que le Servette remporte la première des deux étapes qu’il doit accomplir, soit remonter en Challenge League.

J'aime

Commentaire par François Werz

A lire tous les commentaires, on perçoit finalement plus d’écoeurement et de dégoût à l’égard de la présidence du glissant HQ qu’à celle du mégalomane MP… Comme quoi, on préfère les rêves de grandeur d’un ambitieux irréaliste aux bla bla fumeux d’un incompétent!

J'aime

Commentaire par Dumbledore

il ne faut pas effacer Pishyar (ni les autres escrocs) de l’Histoire du Servette. C’est le meilleur moyen de ne PAS recommencer.

Autre suggestion: changer l’ecusson SFC, qui ne peut etre qu’associe a de mauvais souvenirs, et revenir a celui des annees 80-90 (le long S). Ce serait top!

Aimé par 1 personne

Commentaire par artic

C’est clair!

J'aime

Commentaire par Toni

Entièrement d’accord avec la proposition d’artic.

J'aime

Commentaire par François Werz

Les ennuis ont commencé lors de l’achat du club … del Mar
au Portugal. (qui a tombé illico en 2 ème ligue de là-bas).
Sans cet achat il avait assez de pognon pour faire
quelque chose de bien ici. Un vrai gâchis..

J'aime

Commentaire par Josezito

Je pense sincèrement que ce titre est clair, c’est un titre qui ne donne aucun pouvoir.

Par contre honorifique comprend le mot honneur or ce mot ne peut en aucun qualifier la présidence de Pishyar, personnage de comédie qui a ruiné trois club en moins de 10 ans.

C’est certes un exploit mais qui ne justifie pas de se voir attribuer un titre honorifique qu’il a par ailleurs négocié en échange de ses actions du club.

Mais, le club a d’autres chats à fouetter, toutefois la question est pertinente.

Les gens ont la mémoire courte à ce que j’ai pu lire plus haut !

Je rappellerai quand même que la montée sous Pishyar n’était en rien planifiée, elle est un exploit sportif comme on en voit peu, dû à un excellent entraîneur, aux prêts de joueurs de grande valeur et a un état d’esprit du groupe peu commun mais aussi à l’échec laborieux de notre adversaire à la montée qui a perdu un nombre improbable de matchs. Peut être aussi à la promesse,non tenue, de belles voitures !

Comique quand tu nous tiens.

Aimé par 1 personne

Commentaire par grenadine

Beira Mar le club portugais.

Cet homme est un escroc, avant nous il avait déjà fait couler un club autrichien. Et il est en train de faire pareil avec Beira Mar. Les socios souhaitent son départ mais il ne veut pas partir.

Qu’il reste Président d’honneur, m’en fou.

J'aime

Commentaire par Franck Luvet

Une drôle de version,avant de venir au Sfc il a mit en
faillite un club autrichien.Et après le Sfc il a mis Beira Mar en faillite,un drôle de coco MP.

J'aime

Commentaire par joel

HS

on peut payer notre saucisse en léman ou non à la Praille?

http://www.tdg.ch/geneve/grand-geneve/Le-Grand-Geneve-disposera-de-sa-propre-monnaie/story/15550856

J'aime

Commentaire par Tom

Assez impressionnant comment le temps favorise l’indulgence. Merci à tous les votants de ce sondage, et notamment au 84% qui pensent comme moi qu’un peu de moralité dans le football nous ferait du bien.
Allez Servette !

J'aime

Commentaire par Michel

Le titre de Président d’honneur, c’est bien pour une personne qui s’intéresse au club pas pour le genre du barbu qui s’est volatilisé.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Stanley

[…] ne reviendra pas cette fois sur la proposition controversée concernant l’ex-président Pishyar (rappel), il conviendra de clarifier un jour quelques éléments comme l’aménagement du Stade de […]

J'aime

Ping par Servette en Promotion League : Le point | Les Enfants du Servette




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :