Anthony braizat sur la même longueur d’onde que les EDS

Le SFC s’est incliné à Neuchâtel. Sans beaucoup de discussion. Analyse de l’entraîneur grenat.

IMG_0686.JPG

(Photo : EDS)

Des responsabilités de chacun

« On a respecté un peu trop cette équipe. On a manqué de responsabilités durant les trente premières minutes où on les a regardé jouer. Ce n’est qu’en deuxième période qu’on a joué comme Servette sait le faire, et là j’étais satisfait. »

Du jeu

A lire ses déclarations dans la TDG, Anthony s’est montré courroucé par l’entame de match de ses Grenat. Bien trop respectueux à son goût envers des Neuchâtelois certes techniques, mais de loin pas imbattables.

« On va dire qu’on a commencé notre apprentissage contre une formation qui va jouer le haut du tableau. A nous de continuer à travailler et de relever la tête à Aarau, mais cela passera par le jeu, pas en balançant comme on l’a fait en début de match. »

Alors que le LS a perdu cet a-m pour son retour en SL face à un GC réaliste, faut-il abandonner le jeu sur l’autel de l’efficacité ? Évidemment non. Bien plus, il convient d’ajouter l’efficacité au jeu !

Hier soir, le SFC a manqué…des deux ! Si Anthony Braizat peut avoir une grande influence sur la seconde exigence, c’est nettement moins vrai s’agissant de la première.

« On était mieux physiquement que NE Xamax que l’on a mis en difficulté et on aurait dû revenir à 2-2. Mais on manque de poids offensif. Cela s’est joué sur des détails. »

Du poids offensif

Il ne faut en effet pas se le cacher, le poids offensif du SFC est aujourd’hui très nettement insuffisant pour réaliser une saison ambitieuse. Ni même de remonter un retard de deux buts. Le SFC n’a ni le nombre, ni les qualités dans ce secteur pour jouer les tous premiers rôles, cela sans manque de respect à quiconque.

Des renforts offensifs attendus

En Challenge League, il faut une « Tour » pour s’imposer dans un championnat très physique et non pas moins très technique. Rapp montrait beaucoup d’efficacité dans le jeu avec Wohlen, avant de faire le bonheur du FC Thun en SL (il a d’ailleurs marqué ajd pour la reprise). Étonnement, le SFC ne s’y est pourtant jamais vraiment intéressé.

La balle…aux dirigeants

Les temps ont changé ? Nous verrons. Quoiqu’il en soit, il appartient aux dirigeants de faire le nécessaire pour nous trouver la (vraie) perle rare après le départ extrêmement regrettable-mais logique-de Jeremy Guillemenot chez les espoirs du grand Barça. Ce qui est rare coûte cher. Mais c’est aussi un investissement pour le futur et un pari à prendre. La réussite est à ce prix… Et l’ambition également.

Par le Prince Igor

43 réflexions sur « Anthony braizat sur la même longueur d’onde que les EDS »

  1. Grosse surprise à Aarau où Chiasso fait match nul 1-1 dans une partie qui voit l’arbitre expulser 3 joueurs, dont Jekle et Tréand chez les Argoviens.
    Ca va être très chaud au Brugglifeld qui accueille cet a-m près de 4’000 spectateurs.

    J’aime

    1. Hélas pour nous ces 2 joueurs de poids vont manquer le prochain match d’Aarau mais seront de retour dans 15 jours contre Servette qui espérons le aura trouvé sa perle rare en attaque.
      La balle est dans le camp des dirigeants s’ils veulent vraiment que le SFC joue les troubles fêtes cette saison
      Match retransmis sur Swisscom TV (lundi)

      J’aime

  2. Je viens de visionner plusieurs fois les reflets filmés du match, et je me demande comment le premier but de Xamax a pu rentrer… Le coup franc de Nuzzolo est certes bien tiré, mais la suite, c’est un incroyable cafouillage passant par une tête excentrée d’un xamaxien sur un coéquipier qui rate complétement sa reprise, laquelle aboutit mollement sur Karlen dont la volée complètement dévissée lobe tout le monde pour aller mourir chanceusement dans la lucarne opposée… mdr. Par contre, sur le deuxième but, rien à dire sauf que le marquage sur Doudin laisse clairement à désirer.
    Le retour du Dr Adam Owen dans le staff va sûrement faire le plus grand bien!

    J’aime

    1. Je sais que les gens aiment bien râler dans les commentaires, mais ça me semble évident qu’il y a qqch en contrepartie. Les dirigeants sont pas idiots non plus.

      J’aime

    2. Je suis quelqu’un de très optimiste et non un râleur. Je me pose juste des questions sur cet accord, c’est tout les amis 😉

      J’aime

  3. Si ça marche dans les deux sens, c’est tout bénef. A voir si on va recevoir prochainement un avant-centre en devenir du FCB. Me demande combien d’accord de ce type ils ont actuellement ?

    J’aime

    1. pour l’instant aucun signe d’un joueur du FCB qui ferait le sens inverse..mais ça peut encore venir même si j’y crois moyennement car un joueur du championnat espagnol préférera jouer en 3ème ligue dans son pays plutôt que de jouer dans un club de 2ème division en Suisse (championnat pas réputé du tout là bas).
      Donc pour l’instant c’est tout bénéf pour le FCB.
      vivement que le club déniche la perle rare en attaque !!

      J’aime

      1. Sauf que les joueurs du barca n’ont pas trop leur mot à dire, quand le barca envoie des joueurs en prêt, ils y vont, points barre.

        Le niveau de la D2 suisse n’est pas si faible, c’est une sorte de D1 bis vu qu’il y a que 10 clubs dans chaque ligue. Donc pas forcément beaucoup plus faible que la D2 espagnole.

        Et le barca vise le long terme, et une remontée . On aura certainement 2-3 prêt de temps à autre

        Aimé par 1 personne

      2. Merci, oui en effet, je ne vois pas trop un joueur de l’académie du FCB venir se terrer en Challenge League. C’est pourrait être différent quand Servette sera en Super League.

        Il y a peut-être des échanges du style conseils, savoir faire etc. Stage des entraineurs etc

        J’aime

      3. Je ne comprends pas les commentaires négatifs du genre….je vois pas pourquoi il viendrait jouer en D2 Suisse…

        Moi, je crois au contraire que c’est très intéressant pour nous comme pour eux.

        L’année de la montée nous avions deux prêts de Benfica, fort utile.

        Les deux joueurs ont trouvé des clubs qui les ont acheté, tout bénéfice pour Benfica. Et nous sommes redescendu…pas de bol sans prêt.

        Je pense que nos centres de formation ont une certaine philosophie de jeu.

        J’espère que les échanges se feront dans les deux sens.

        Aimé par 1 personne

      4. Grenadine :

        Je ne comprends pas non plus ceux qui se plaignent au lieu de se réjouir.

        Notre club vient de conclure un joli partenariat, avec l’un des plus grand club au monde, et on est pas content ? On l’espérait avec Lyon à l’ère Quennec, on l’a aujourd’hui mais avec Barcelone, soyons heureux !

        De plus c’est pas du vent, l’annonce a été effectuée sur les réseaux sociaux de la part du Barça, sur leur site officiel, et sur divers médias de football !!

        Qu’a-t’il a gagné le Barça dans l’histoire ? Enormément !!

        Le club dispose de nombreux joueurs, mais que de 11 places de titulaires dans leur équipe B.

        Du coup, prêter des joueurs pour jouer en D2 Suisse, voir en D1 suisse les années à venir, c’est tout bénéf pour eux.

        Peut-être par leurs meilleurs pépites, mais des talent en devenir. Les joueurs qui viendront seront motivés à bloc, car en cas de très bonnes performances avec Servette ils seront vu par le Barça !

        N’oublions pas que le niveau de la D1 Suisse n’est de loin pas mauvais, et qu’il est composé que de 10 clubs.

        Dans les grands championnats, les clubs allant de la 10ème à la 20 ème place ne sont pas meilleurs que le niveau Suisse, il faut arrêter de sous-estimer nos championnats.

        Aimé par 1 personne

      5. Rien de négatif dans les commentaires, simplement une question, sur cette nouvelle, il n’est jamais annonce que des joueurs du Barca allait être prêté chez nous. On verra bien. La bonne nouvelle c’est que le club bouge et ca, c’est très positif.

        Quant au niveau de la Super League, je suis aussi positif, mais pour être honnête avec toi, sans le FCB, le championnat suisse serait surement classé plus proche de la 20ème place UEFA que la dixième, ne l’oublions pas. Bâle est une exception et surtout un grand bol d’air à ce championnat malgré sa domination. Ne l’oublions pas….

        J’aime

  4. Oui mais la fondation du stade attend toujours les subventions du canton afin de payer une partie de l’entretien. Il s’agirait de 1,5 million annuellement prévu pour 2017. La fondation du stade n’a pas suffisamment de ressources. Elle est donc déficitaire. Cette pelouse c’est la fondation Hans-Wilsdorf qui la finance à hauteur de 4 millions.
    La question est, jusqu’à quand cette fondation nous financera ?
    Toujours pas de sponsors sur le maillot ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :