Les Enfants du Servette


SFC : Après 2016, 2017 by Michel
14 décembre 2016, 15:00
Filed under: Parlons Servette

bilan-2016

Prenons un peu de recul et voyons après un bref bilan quelles perspectives s’offrent au club et aux supporters servettiens pour les prochains mois.

Bonnes nouvelles

Après son retour en Challenge League en Juillet dernier et une demi-saison parfois délicate, quelques certitudes semblent s’installer pour la suite au Servette FC :

1) Le club est mieux géré, et on dirait que l’instabilité financière qui a fait tant de mal ces dernières saisons veuille bien se reconvertir en mauvais souvenir. La gestion du Président Didier Fischer (interviewé le week-end dernier dans la Tribune de Genève) y est probablement pour quelque chose. La vigilance restera quand même de rigueur dans les prochains mois, où l’affluence à La Praille tout comme le portefeuille de partenaires et autres mécènes resteront des éléments décisifs pour l’avenir du club.

2) Servette a retrouvé la Challenge League en 2016, mais n’évoluera pas en Super League en 2017. C’est triste, mais c’est à peu près acquis. Les résultats d’abord catastrophiques (4 défaites) cette saison, puis bien meilleurs mais quelque peu inconstants, ont décidé d’une probable nouvelle saison en Challenge League pour 2017/2018. Sauf à devoir regarder le bas de classement, mais on n’y croit pas.

3) Et en effet, le contingent servettien offre des assurances. Celles de l’alliance de l’expérience et de la jeunesse, même si les joueurs de l’académie ont eu plus de mal au fur et à mesure des mois sous la pression des résultats qui tardaient à arriver en Challenge League. Il est toutefois probable que les Alphonse, Vitkieviez, Pont et Mfuyi, partagent davantage le temps de jeu avec les Da Silva, Caslei, Fargues, Rodrigues ou même Kursner en 2017.

4) Au-delà de ces aspirations, il y a les valeurs sûres. Comment ne pas mentionner le nouveau capitaine Sauthier, auteur de parties souvent exemplaires et qui est devenu un pilier grenat, le retour de Doumbia, qui est revenu en forme, un Cadamuro, capable avec sa vista de faire plier un match, ou un Nsamé, sensation de la fin de l’été et meilleur buteur de la ligue. Ce sont ces joueurs qui ont désormais le devoir de tirer Servette vers le haut.

5) Enfin il y a le « frémissement » revu à la Praille contre Xamax (rappel) ou Zurich, quand 4000 et plus de 6000 spectateurs respectivement  avaient retrouvé le chemin du stade. Ces deux parties ont très malheureusement échoué à donner la victoire au SFC. Des nouvelles chances existeront certainement en 2017 pour ranimer les passions.

Que peut-on espérer pour la fin de saison ?

Servette est actuellement cinquième avec 25 points, devançant Wohlen et Le Mont de trois et quatre longueurs, mais juste derrière Aarau et Wil et leurs 26 points. Plus loin devant, bien plus loin, il y a Xamax (36 points), et le promu annoncé Zurich et ses 3 nuls concédés seulement. Les Grenat doivent (évidemment) regarder vers le haut. La 3e place est accessible, et au regard des derniers mois, elle serait sans doute méritée. Rattraper Xamax semble bien plus délicat, à moins de renforts remarquables à la trêve ou d’un ralentissement considérable des Neuchâtelois.

classement-cl-14-dec-2016

Classement de Brack Challenge League après 18 journées

 

Les servettiens devront commencer par consolider à nouveau leurs résultats à domicile. Depuis la raclée prise contre Zurich (0-4) (rappel), la Praille n’est plus une forteresse imprenable, elle l’était restée 3 mois durant. et elle doit le redevenir. Et à l’extérieur, les Grenat devront s’imposer plus souvent en montrant assurance, maturité, et dérouler davantage le talent que l’on perçoit.

On peut aussi espérer qu’une fois le maintien acquis, Anthony Braizat et le staff technique fassent davantage place aux jeunes. On veut revoir la fougue et l’envie de la jeunesse servettienne, celles qui voient confirmer les espoirs mais aussi celles qui révèlent régulièrement de nouvelles pépites.

Servette a-t-il besoin de renforts ?

Objectivement, difficile à dire, les ambitions de promotion immediate étant irréalistes. La cohésion du groupe déjà très large en nombre et variété (27 joueurs selon le site officiel, ici) pourrait en pâtir. A moins peut-être de départ(s) pour alimenter les caisses ? L’entrejeu qui manque parfois de solidité pourrait faire l’objet d’un coup, au détriment pourtant des velléités compréhensibles de la jeunesse grenat (voir plus haut).

Certains voudraient renforcer le staff technique et redonner à Braizat un rôle d’adjoint ; gageons que le caractère de l’homme n’y résisterait pas, et qu’il progresse en 2017 dans le coaching tactique et la gestion du groupe. De nouvelles expériences à ses côtés (pour remplacer notamment un Sinval parti depuis quelques mois) pourraient en revanche s’avérer appréciables.

A priori, et malgré ce que dit le président Fischer, on pourrait donc faire sans renforts majeurs, se réserver pour 2017-2018, et donc profiter de la situation pour stabiliser l’effectif et le staff et préparer plus sereinement la suite. De cette stabilité, nous pensons que dépendra probablement la réussite des saisons à venir.

Et pour 2017-2018 ?

L’accessit dans 18 mois, il n’y aura que ça de vrai pour les supporters. Les années passent, les couleuvres s’avalent, mais l’attente existe quand elle n’est pas impatience sur les forums ou parfois lassitude dans le vide du Stade de Genève. Un seul objectif pour 2018 : La Super League pour réveiller tout ça !
Daniel Visentini le dit aussi dans la Tribune de Genève de lundi, à propos de la future saison: « la simple tentation du mieux ne suffira pas ».

objectif-super-league

Souvenirs de redemption, pas si lointains

Des renforts seront alors nécessaires, un par ligne comme de coutume, des suisses-allemands pourquoi pas comme lors de la glorieuse saison 2010-2011, tout comme de nouvelles ambitions solides parfois esquissées: une équipe de M21 qui doit retrouver la 1ère ligue, et des clubs partenaires de Carouge ou Meyrin (actuel leader de 2e ligue inter, ici) qui se devront de viser la Promotion League. Ce sont certainement les conditions pour amener puis asseoir Servette dans l’élite helvétique et oublier cette trop longue éternité de purgatoire

Sur ces bons vœux, souhaitons encore de bonnes fêtes à tous, et rendez-vous nombreux au mois de février à la Praille pour le choc d’entrée contre le FCZ…

Allez Servette !

Michel


9 commentaires so far
Laisser un commentaire

Très belle analyse.

Petit point où je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi, c’est sur la partie de renforts pour cette saison.

On a effectivement beaucoup de joueurs sous contrats et là-dessus je te rejoints… Mais il faudrait faire un grand ménage…

Malgré le fait que cette saison nous ne puissions plus monter, et malgré le fait que nous avons déjà énormément de joueurs, il faut pour moi impérativement acquérir des joueurs niveau SL dès cet hiver.

Pourquoi ? Plus vite ils seront là, plus vite ils seront intégré, plus vite on verra si il faut continuer ou non à se renforcer l’été prochain, ces renforts permettraient peut-être de montrer aux jeunes le projet sportif et de réussir à en conserver l’été prochain et également comme des joueurs moins jeunes qui auraient envie d’ailleurs. Ils travailleraient aussi leurs automatismes et on serait prêt dès le 1er match de la saison prochaine (un peu marre de louper tous nos débuts de saison)

Enfin voilà, pour moi, il faut renforcer l’effectif (avec des joueurs de qualité SL) au plus vite.

Sinon, je suis d’accord avec ton analyse 🙂

Aimé par 1 personne

Commentaire par Edwin Pascolo

Hello Edwin, je comprends ton point de vue. L’article n’est d’ailleurs pas definitif sur le sujet et ouvre la porte à un remplacement numérique en cas de depart. Mais n’est-on pas aussi dans la situation idéale pour favoriser l’éclosion des jeunes dans les 6 prochains mois ?

J'aime

Commentaire par Michel

Merci Michel pour cet article bien motivé!
(Voir aussi mon dernier commentaire sur le précédent post à propos des stats individuelles des joueurs publiées aujourd’hui par le site off. du SFC)

Aimé par 1 personne

Commentaire par Dumbledore

Je pense aussi tout comme Fisher. …il ne faut pas trop attendre pour les renforts. .car la pause en juillet est tres courte donc mieux faudrait deja donner des automatismes aux nouveau joueurs deja en Mars- avril
Par contre on peut degraisser. ..mieux vaut de la qualite que la quantite et un deuxieme
Vrai buteur autre que le catastrophique Alphonse pour seconder Nsame et Berisha.

J'aime

Commentaire par systite

Un point qu’il faut noter, c’est la fin de contrat d’Ousmane Doumbia à l’issue de cette saison. Si on prend en compte l’historique de cette relation contractuelle, il y a des risques certains de voir l’Ivoirien quitter Servette dans les prochains mois pour d’autres cieux.

Faug-Porret, Berisha ou Yagan sont également en fin de contrat en Juin, sans option de prolongation a priori.

J'aime

Commentaire par Michel

Je pense aussi qu’il faudrait faire le ménage durant ce mercato et ne pas trop attendre, en effet, marre de chez marre de rater nos débuts de saison…et si une équipe fait un sans faute comme FCZ même si c’est peu probable, mais on ne sait jamais! Il faudra être prêt et compétitif dès le début pour jouer le titre jusqu’au bout! Il faut dégraisser mais pas trop, car on doit avoir quand même une profondeur de banc, garder des joueurs clés pour l’ossature et avoir quelques renforts de qualité qui ont le niveau SL, je dirais deux, un en attaque et au autre au milieu, la défense à l’air de tenir la route tout comme le gardien ! je trouve vraiment dommage que Braizat ne fasse pas ou plus confiance à Besnard, il amène de la vitesse, de la folie et de l’appui pour Nsamé!!!

J'aime

Commentaire par Kallesinval

Je trouve toujours aussi triste d’avoir en Suisse un championnat avec seulement dix équipes. Les cinq premières équipes n’ont rien à faire en Challenge league…

De plus, si au moins, il existait une sorte de playoff ce serait plus interressant… aujourd’hui quel est le délire de vouloir arriver en 2 ou 3e ? Plus aucun enjeu, pas étonnant que tous les stades soient vides.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Tiago Nash Coelho

… et les joueurs démotivés.

J'aime

Commentaire par Tiago Nash Coelho

En effet, pas de barrages, pas de chocolat !

J'aime

Commentaire par Michel




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :