Les Enfants du Servette


Edito: La formation du Servette ! by Obra
14 novembre 2017, 07:40
Filed under: Editos, Parlons Servette


« La formation genevoise est extraordinaire ». Vraie ou pas vraie? Regardez l’équipe 2014-2015 elle comptait pas moins de  15 joueurs venant de l’académie soit la majorité.

http://www.sfl.ch/fr/challengeleague/clubs/servette-fc/season/201415/

Ils n’ont certes pas tous réussis mais quand on voit que Zakaria, Bua, Dominguez, Guillemenot,… On n’oublie pas M’Fuyi et Cepesdes et Hasanovic qui sont toujours là (mêmes Cespedes a été prêté un an à Carouge)! Bref c’est une réflexion qui n’est pas un mythe. Zakaria est en Bundesliga (titulaire avec la Nati) Bua à Bâle (titulaire) comme Kutesa (mais qui n’est plus dans l’effectif du club rhénan) , Guillemenot au Barça, Dominguez en SL (il a marqué à Sion) au LS tout comme Rodrigues mais à Thoune (il n’a pas encore joué car il est blessé). Il y a aussi Maouche qui rentre en jeu à Zürich (…). Sans parler de Karim Gazzetta qui est parti à Winterthur. On continue à former pour les autres . Au niveau entraîneur aussi puisque Wicky et Lombardo sont au FC Bâle . Nous n’oublions pas aussi le grand attaquant Esteban et la tour en défense Kusunga. A eux s’ajoute le défenseur François Moubandge (on va dire dans la région genevoise et c’est Joao Alves qui l’a repéré à Meyrin). On vient de changer le directeur de l’académie  (directeur technique) pour nommer Papillon à la place de Cotting qui a passé un peu plus que 3 ans à l’UEFA et 8 ans à la FIFA. Corentin Georges justifiait son choix dans la TDG de la façon suivante «Nous sommes arrivés à la fin d’un cycle, explique-t-il. Et je ne peux qu’espérer que Thierry Cotting aura un rôle à jouer dans le football genevois. Pour le reste, nous poursuivons notre route, nous recommençons un nouveau cycle pour asseoir la formation des jeunes. Mais aussi pour prendre peut-être une orientation différente dans la post-formation. Laurent Papillon vient de la DTN française (ndlr: direction technique nationale), il a 51 ans, a travaillé notamment avec l’UEFA et la FIFA pour des centres de formations.» Il y plus de 50 personnes qui y travaillent en passant du secrétariat au physique dont Niederhauser qui a déjà coaché le SFC ( la première équipe). C’est donc une véritable entreprise et Servette l’a intégré dans son plan d’avenir selon la direction. On parle de 2 jeunes plus ou moins par année. Mais le passé parle de lui même.

Par Oscar Obradovic 


7 commentaires so far
Laisser un commentaire

Aie aie aie la photo de Rugby pour illustrer l’article…

J'aime

Commentaire par Jean Mastique

Mieux comme ça !

J'aime

Commentaire par Jean Mastique

Je crois que Niderhauser n’est plus entraîneur des M18. En tout cas plus annoncé comme tel sur les feuilles de match.

J'aime

Commentaire par barberis

Ben c’est une évidence. La formation c’est le « nerf de la guerre » et c’est ce qui va sauver le Servette. Si la formation baisse de qualité, on enlève tout ce qu’il reste de substance à Servette.

J'aime

Commentaire par Prénom Fictif

Selon le site Footvaud.ch, Sonny Kok serait en contact avec Servette pour un transfert à la mi-saison ?

J'aime

Commentaire par Yves

Tout cela est applicable et réjouissant.

Cela étant, lorsque l’on compare les pourcentages entre ceux qui partent dans d’autres clubs, la plupart du temps gratuitement et ceux qui restent et finissent dans la première du SFC, même si l’on ne peut garder tout le monde, et bien il n’y a pas photo…

J'aime

Commentaire par Chris ROSSIER

La formation au Servette FC reste incroyablement prolifique…. Mais avec des départs répétitifs de joueurs.
La qualité est reconnue depuis quelques années déjà et il faut continuer sur ce chemin afin de garder les jeunes joueurs qui seront les futures piliers de notre première équipe.
Je suis parfois a Balexert et peux vous assurer que le travail effectué est assez incroyable.
Comme d’autres lecteurs, j’ai regardé avec enthousiasme le reportage de la RTS sur Denis Zakaria et son ancien entraîneur, avec les jeunes pouces du club qui étaient interviewer.
Pourquoi pas un jour faire un interview sur cet ancien entraîneur, qui semble-t-il, travaille depuis des années au centre de formation.
J’ai pu revoir le reportage et noter son nom, José Polidura, peut-être le (EDS) connaissez vous.
Pour ma part, je le croise au stade mais je ne saurai comment l’aborder (il a l’air d’être assez distant).
Un de mes amis du café du matin, m’a signalé qu’il œuvrait depuis fort longtemps au sein du club.
Ce serait intéressant d’avoir son opinion sur les raisons qui poussent les joueurs a partir aussi précocement.
Merci aux EDS pour le travail effectué afin que le Servette fasse encore parler de lui après 127 ans d’existence.
ABE

J'aime

Commentaire par Antoine




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :