Les Enfants du Servette


J-2 : Geoffrey Tréand : « Decastel me fait parfois penser à João Alves… » by Julian Karembeu
16 février 2018, 23:08
Filed under: Anciens servettiens, Avant-Match, Interviews, Parlons matchs

Jo, c’est le plus servettien des Neuchâtelois. Il nous livre ses sentiments personnels et amicaux avant le derby de lundi…

Un mail, une demande d’interview et le plaisir de converser un petit moment avec l’ancien grenat, resté dans le cœur des EdS et des supporters servettiens.

Julian Karembeu : Salut Geoffrey! Comment vas-tu?

Geoffrey Tréand : Salut! ça va bien merci!

Julian Karembeu : Geoffrey, merci d’avoir accepté cette interview téléphonique. C’est toujours un plaisir de converser avec toi car tu es un joueur qui a toujours témoigné du respect et du fair-play dans tous les clubs où tu es passé, notamment au Servette FC.

Geoffrey Tréand : C’est gentil merci

Julian Karembeu : Parlons si tu le veux bien de ce match au somment qui arrive lundi. Xamax fait preuve d’une très belle constance depuis le début de la saison, avec une force mentale assez incroyable en fin de match. Penses-tu que c’est ce qui permet à ton équipe d’être en tête devant le Servette FC?

Geoffrey Tréand : Sincèrement je ne saurais pas te dire si c’est vraiment mentalement que nous faisons pour le moment la différence par rapport à Servette. D’ailleurs ce serait trop facile s’il y avait une réponse à cette question. Ce que je sais c’est qu’une grande confiance nous habite. Déjà parce que tout le monde se connaît très très bien et que quel que soit le poste chacun va répondre présent. Après je ne sais pas si c’est ce facteur-là qui joue en notre faveur sur la fin des matchs…

Julian Karembeu : Cette différence se retrouve quand-même dans le chiffres (voir l’article de la TDG Xamax et Servette face à la loi du dernier quart d’heure) où Neuchâtel a gagné 14 points dans le dernier quart d’heure de ses matchs alors que Servette en perd 4 dans ce même laps de temps…

Geoffrey Tréand : Il me semble en effet que c’est bien 14 points comme tu le dis. La confiance que nous donne notre entraîneur doit jouer un rôle, c’est certain…

Julian Karembeu : Tu abordes ton entraîneur. Quelle est la part de Michel Decastel dans le formidable parcours de Neuchâtel Xamax? 

Geoffrey Tréand : Elle est grande, évidemment. C’est un entraîneur qui respecte ses joueurs, qui nous donne sa confiance et qui a un discours ultrapositif. C’est peut-être pour cette raison que l’on arrive à renverser des situations qui paraissent parfois désespérées…

Julian Karembeu : Par rapport à Kodro, l’entraîneur du SFC, Decastel semble moins frileux quand il faut décider du sort d’un match…

Geoffrey Tréand : Je ne peux pas vraiment parler pour l’entraîneur de Servette car je ne le connais pas. Mais c’est vrai que Decastel a le nez pour faire basculer les matchs. A Vaduz, où l’on perd 3-0 à la mi-temps, il nous a d’abord dit qu’on avait été nul en première période, mais que l’on pouvait rapidement marquer un but au retour des vestiaires. Et que si on en mettait un, on en mettrai trois! Il me fait parfois penser à João Alves qui savais nous donner une confiance inébranlable. Il savait aussi faire les bons changements au bon moment, parfois tôt dans les matchs…

Joao ALVES (SFC) 6.11.2011 , Servette – Young-Boys SFC-YBphoto Eric Lafargue

Julian Karembeu : de son côté, Kodro a du mal à ce que Servette lâche véritablement les chevaux…

Geoffrey Tréand : C’est difficile pour moi de juger car ce n’est pas mon entraîneur…

Julian Karembeu : Parlons un peu transfert. Tu es revenu l’été dernier à Neuchâtel, étais-ce une décision conjointe de Decastel et de Binggeli, le président de Xamax?

Geoffrey Tréand : Oui, c’est clair. A Neuchâtel, quand un joueur arrive, c’est que l’entraîneur et le président sont sur la même longueur d’onde. Il n’y a eu que peu d’arrivées l’été dernier, à part Kamber et moi-même. On est venu compléter le groupe et amener notre expérience de la Ligue Nationale. Le travail fait à Neuchâtel est efficace malgré les moyens limités…

Julian Karembeu : Dans le succès actuel de Xamax, il y a aussi les nombreux buts de Nuzzolo qui y contribuent…

Geoffrey Tréand : Oui c’est vrai. Il ne devait normalement pas jouer en attaque mais la blessure de Gaëtan l’a replacé aux avant-postes. Avec beaucoup de succès il faut le dire…

Julian Karembeu : Comment juges-tu l’effectif servettien? Tu me confiais en septembre dernier avoir été impressionné par Miroslav Stevanovic. Penses-tu que c’est l’arme fatale du SFC?

Geoffrey Tréand : Je ne crois pas que Servette n’ait qu’un seul joueur capable d’être décisif, même si Stevanovic est très fort. Mais d’autres joueurs, comme Steven ou Wüthrich peuvent faire la différence. Willie également, Chagas aussi maintenant ou Nathan de la tête et Anthony par son jeu offensif. Servette a donc beaucoup d’arguments…

21.08.2017; Winterthur; Fussball Challenge League – FC Winterthur – Servette FC Geneve;
Miroslav Stevanovic (Genf)
(Marc Schumacher/freshfocus)

Julian Karembeu : On parlait un peu plus tôt de ton président qui a dit que vous aviez déjà trois orteils et demi en Super League…

Geoffrey Tréand : C’est certainement l’émotion qui lui a fait dire cela. Il ne faut en tout cas pas le prendre au premier degré. C’est quelqu’un d’extrêmement respectueux, qui aime sa région et son club et qui se donne corps et âme pour Xamax. Le championnat est encore long…

Julian Karembeu : C’est vrai qu’il reste passablement de points en jeu. Et si Servette devait gagner les deux confrontations directes et le match en retard à Wohlen, on reviendrai très près de la tête…

Geoffrey Tréand : Ce n’est clairement pas fini, c’est sûr. Mais sincèrement nous restons concentrés sur nous-même et on ne regarde plus trop ce qui se passe derrière. Peut-être que si on perd quelques points, on recommencera à jeter un oeil. 

Julian Karembeu : La défaite a été d’ailleurs assez proche à Neuchâtel et à la Praille, avec des buts dans les derniers instants. Sans oublier l’arbitre Jaccottet qui annule le but valable de Mati, empêchant Servette de mener 2-0…

Geoffrey Tréand : Même si ce n’était pas simple, on a par deux fois réussi à passer l’épaule. Après, c’est vrai qu’à la Praille, ce fait de match a été en notre faveur puisque le but de Mati était valable… Mais c’est le foot, et il faut faire avec. Mais finalement nous sommes allés chercher la victoire grâce à Corbaz. C’est peut-être un joueur comme ça qui manque à Servette finalement… En tout cas on sera prêt pour ce match de lundi, avec sans doute une séance vidéo préparée par Stéphane Henchoz demain…

Julian Karembeu : Tu parles de Henchoz, l’assistant de Decastel, qu’est-ce qu’un joueur de sa trempe vous amène-t-il au quotidien?

Geoffrey Tréand : Stéphane s’occupe de tout ce qui est défensif. Il nous renseigne sur nos adversaires également. Son expérience est vraiment très précieuse car il a connu le très haut niveau et peut donc nous faire partager son vécu. Pour le bloc équipe, c’est un gros avantage de l’avoir avec nous. En plus, il est très complémentaire avec Decastel… 

Julian Karembeu : Goeffrey, un dernier message pour les fans servettiens?

Geoffrey Tréand : Oui, je les félicite de toujours être fidèle à encourager le SFC. Je suis sûr que Servette se prépare à un bel avenir à court ou moyen terme. En tout cas moi je viens souvent sur votre blog que j’ai beaucoup de plaisir à parcourir. Je l’ai même fait découvrir à un de mes coéquipiers…

Julian Karembeu : Merci Geoffrey, c’est sympa. Et c’est qui ton coéquipier?

Geoffrey Tréand : C’est… (il hésite un peu) Nuzzolo. Et je sais qu’il passe maintenant vous lire de temps-en-temps ;). D’ailleurs, il m’a dit que si vous vouliez une fois faire quelque chose avec lui, il est partant 😉

Julian Karembeu : Intéressant tout ça! Tu pourras lui dire qu’on le contactera avec plaisir avant le match retour à la Praille. Nous te souhaitons en tout cas bonne chance pour lundi, ne marque pas trop de goals et on te dit à bientôt!

Geoffrey Tréand : Merci, bonne chance à vous aussi également et à la prochaine!


18 commentaires so far
Laisser un commentaire

La classe !!!

J'aime

Commentaire par princeigor

Oui il est super comme toujours

J'aime

Commentaire par Obra

Mais on va gagner quand-même. Terminés les cadeaux !

Aimé par 1 personne

Commentaire par princeigor

+1 👍

J'aime

Commentaire par Tom

Toujours super sympa le Geoffrey. A chaque fois un grand plaisir !

Ah, j’ai oublié de le mettre dans l’article : il salue bien tout le blog des EdS !

Aimé par 1 personne

Commentaire par Julian Karembeu

Grande classe !

J'aime

Commentaire par Carlos bianchi

Il est bien ce garçon….. il voudrait pas revenir au SFC ?

Aimé par 1 personne

Commentaire par Stanley

HS. Au fait, que devient J.Alves, mon entraîneur préféré ?
Retraité ?

J'aime

Commentaire par Stanley

Merci pour cet interview fort intéressant !

J'aime

Commentaire par Riro

Superbe interview et cela respire le naturel et la franchise!

Ah, si tous les joueurs avaient la classe Comme Tréand… Il faut dire qu’il garde toujours un peu de Grenat dans son cœur et c’est magnifique de sa part, car c’est tout simplement une belle personne.

Bravo et Merci, Julian 😉

Aimé par 1 personne

Commentaire par Bertine

Il me manque ici, Geoffrey. Et lorsqu’il dit qu’il nous manque peut-être un joueur comme Corbaz (sans oublier bien-sûr que nous n’avions pas de centre avant au premier tour pendant que Nuzzolo enquillait à Xamax), je le ressens pleinement. Un demi défensif qui sait parfois marquer, qui est clubiste et qui y croit jusqu’au bout.. alors, peut-être que je pense à Tibère, même si ce ne sont pas exactement les mêmes joueurs. Mais voilà, pour l’âme du groupe, je n’ai jamais vraiment pardonné à la direction qu’on se débarrasse de lui. Car il pouvait dépanner dans l’axe, jouer demi défensif et nous marquer de temps à autre ce but qui faisait la différence. C’est comme ça quand on court 95 minutes et ose se livrer aux avant postes.. d’un seul coup on est au bon endroit. Xamax mérite de monter. A nous de leur prouver qu’on le mériterait encore plus… ce qui est presque impossible !

Aimé par 1 personne

Commentaire par Marc Schnyder

Il es sympa le Geoffrey…le souvenir qu’il me laisse est celui d’un joueur qui ne savait pas faire décoller le ballon sur corner…un des plus mauvais qui es porté nos couleurs…mais en tout cas il ce battait comme un lion…qu’il puisse retrouver le niveau qu’il avait chez nous sa serais bien ^^

J'aime

Commentaire par Carlos Da Cruz

Sincèrement on n’a pas les mêmes souvenirs.

La prochaine fois je t’encourage à t’abstenir d’écrire un commentaire désobligeant sur un joueur qui a toujours respecté ses supporters. Dommage que tu ne sois pas capable de lui rendre la pareille…

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Nul comme commentaire et en plus tellement faux

J'aime

Commentaire par Obra

Tout à fait d’accord, Obra.

J'aime

Commentaire par Bertine

Un des plus mauvais ?
Faut pas exagérer; il a eu des moments où il était trop juste (comme Lang en ce moment), mais dans l’esprit et aussi dans les résultats il a par ailleurs et souvent été très intéressant (exemple : meilleur buteur une fois ou deux, sans être en pointe).

J'aime

Commentaire par Michel

Tout à fait d’accord également.

Et si l’on regarde en amont, une grande richesse humaine aussi !

J'aime

Commentaire par Bertine

pour répondre carlos da cruz entre toi et lui Tréand joue au foot et bon bon joueur et toi petit joueur et très très mauvais

J'aime

Commentaire par dany




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.



%d blogueurs aiment cette page :