Les Enfants du Servette


Nuzzolo : « Servette, sans véritable leader, ne pouvait tout simplement pas nous concurrencer sur l’entier d’une saison… » by Julian Karembeu
22 avril 2018, 17:58
Filed under: Avant-Match, Interviews, Parlons matchs, Saison 2017-18

Raphaël Nuzzolo, coupe de champagne à la main, fête la promotion de Xamax…

Retrouvez l’interview du meilleur buteur du championnat qui se livre avant le derby à la Praille lundi soir…

Les EdS : Bonjour Raphaël!

Raphaël Nuzzolo : Bonjour!

Les EdS : Alors comme cela il paraît que tu passes souvent nous lire sur le blog des Enfants du Servette!?!?

Raphaël Nuzzolo : Oui c’est vrai je viens souvent sur votre blog! C’est Geoffrey, qui est un lecteur assidu, qui me l’a fait découvrir. Vous m’avez d’ailleurs bien fait rire cette année 😉

Les EdS : C’est effectivement par l’intermédiaire de Geoffrey Tréand (salut Jo!) que nous faisons cette interview et qui nous a mis en contact. On va faire un petit tour sur tes premiers pas de footballeur, ton passage a Xamax, puis le transfert à YB avant ton retour à la Maladière. On abordera aussi cette saison et le duel romand avec Servette. On est ok?

Raphaël Nuzzolo : OK!

Les EdS : Comment était le jeune Raphaël dans son enfance ? Rêvait-il déjà de faire carrière dans le football ?

Raphaël Nuzzolo : Non pas vraiment. Le foot c’était un hobby pour moi et je n’ai jamais pensé que j’allais devenir joueur professionnel un jour. On va dire que certains objectifs sont venus avec le temps, au fur et à mesure des saisons et de ma progression. Mais j’ai toujours dû me battre car je n’étais pas forcément plus doué que les autres. Par contre j’ai toujours été appliqué dans ce que je faisais. Je ne sortais pas en boîte et par rapport à la génération actuelle qui s’occupe aussi beaucoup des réseaux sociaux, de son look ou de la couleur de ses chaussures, je m’occupais peut-être un peu plus de football 😉

Les EdS : Tu fais encore partie peut-être d’une autre époque de joueur qui joue plus par passion que pour l’argent…

Raphaël Nuzzolo : Je fais en-tout-cas partie d’une génération où il y avait des règles. le respect des anciens dans un vestiaire et à l’entraînement ne se discutait pas… Aujourd’hui, le métier de footballeur a quand-même changé…

Raphaël Nuzzolo: «NE Xamax-FCS monte gentiment, au dehors et au dedans, pour arriver à la finalité, vivre en Super League.»

Image: Flashpress/Olivier Allenspach

Les EdS : Après avoir parfait ta formation à Bienne durant 10 ans, tu es passé à Neuchâtel Xamax. Comment ce transfert s’est-il concrétisé?

Raphaël Nuzzolo : J’avais une quinzaine d’années lorsque j’ai disputé mon premier match avec l’équipe fanion du FC Bienne. Je jouais également avec l’Equipe de Suisse où il y avait quelques Genevois, dont Yves Mieville. Neuchâtel me suivait et je suis finalement parti à dix-sept ans en direction la Maladière.

Les EdS : Venant de Bienne, tu aurais pu aussi partir du côté de YB?

Raphaël Nuzzolo : A cette époque, c’est Xamax qui s’intéressait à moi… Et comme je viens de la partie francophone de Bienne, j’étais bien content de pouvoir continuer à parler le français! Mais ce sont surtout les qualités familiales du club qui m’ont poussé à rejoindre Neuchâtel. D’ailleurs, il y avait encore la Villa Fachinetti…

Les EdS : Débute alors une période de dix ans à Neuchâtel, où Alain Geiger te donnera ta chance avant que Claude Ryf ne t’envois avec les M21 la saison suivante. Tu reviendras avec la Une par l’intermédiaire de Mirozlav Blazevic qui voyait en toi un futur joueur de l’Equipe Suisse!

Raphaël Nuzzolo : Oui c’est juste. Tu es bien renseigné! J’ai fais mes premiers pas avec Geiger et après c’est Blazevic qui m’a redonné ma chance. C’était un sacré personnage!

Les EdS : Ensuite, tu évolueras…latéral droit sous les ordres de Nestor Clausen avant de devenir, en 2010, le capitaine de Xamax. Que t’a apporté cette expérience défensive?

Raphaël Nuzzolo : Nestor Clausen était un des premiers entraîneurs à vraiment vouloir construire ses actions depuis derrière où la qualité de passe du gardien était primordiale. J’ai joué latéral toute la saison et j’y ai pris beaucoup de plaisir. Cela m’a permis de progresser défensivement ce qui me sert encore aujourd’hui, notamment quand je suis confronté à un défenseur en zone offensive car je sais comment il va réagir…

Cinq ans après son départ de Xamax, Raphaël Nuzzolo fait son retour sous le chandail « rouge et noir ». (photo : archives)

Les EdS : Cerise sur le gâteau, le capitanat et le brassard autour du bras. Une belle reconnaissance après dix ans au club.

Raphaël Nuzzolo : C’est vrai, cela s’est fait assez naturellement. Mon entraîneur était Jean-Michel Aeby et les dirigeants voulaient quelqu’un de « local ». Cela m’a permis de mûrir encore un peu plus…

Les EdS : C’est avec l’arrivée de Bulat Chagaev que ton avenir en Rouge et Noir bascule…

Raphaël Nuzzolo : Complètement. Avec l’épisode à la mi-temps de la finale de la Coupe de Suisse où le président arrive dans les vestiaires et menace notre gardien (cf Bedenik) de le tuer s’il fait encore une erreur! Moi, je ne pouvais pas travailler sereinement de cette manière et j’ai demandé à partir. Le YB de Christian Gross était intéressé, j’avais une certaine valeur car il me restait quatre ans de contrat et le président m’a finalement laissé partir gratuitement à Berne!

Résultat de recherche d'images pour

Les EdS : Tu passeras cinq saisons à Berne riches d’enseignement…

Raphaël Nuzzolo : Oui cela a été une super expérience. C’est là que j’ai senti que je changeais un peu de monde car quand tu joues tous les week-end devant ton public où il y a entre quinze et vingt mille personnes au stade, tu ressens la pression. Ce que l’on vit aujourd’hui en Challenge League, c’est un peu de la rigolade à côté en terme de pression. c’est pour ce genre de pression que l’on progresse continuellement. D’ailleurs le match en décembre à Genève, où il y avait quand-même plus de six mille spectateurs m’a rappelé un peu cette ambiance là. J’avais pris beaucoup de plaisir ce jour-là sur le terrain.

Les EdS : En 2016, tu reviens à Neuchâtel…

Raphaël Nuzzolo : Oui. Je reviens dans un club avec l’ambition de lui redonner tout ce qu’il m’avait apporté dans ma formation de footballeur. Je voulais faire profiter le club de mon expérience et revivre des matchs de Super League avec le maillot neuchâtelois sur les épaules. On est plusieurs anciens copains à avoir fait de gros efforts financiers pour revenir au club avec comme seul objectif de ramener le club en Super League.

Les EdS : Au regard de tes buts et de tes prestations, ta saison est assez exceptionnelle…

Raphaël Nuzzolo : Je pense je connais mieux mon corps qu’il y a cinq ou six ans. Je n’ai jamais été blessé, j’ai appris à gérer mes efforts et on peut dire qu’aujourd’hui je suis au top de ma forme. J’ai beau avoir 34 ans, je n’ai jamais été aussi en forme!

Les EdS : Parlons un peu de cette saison et du duel à distance avec Servette. Penses-tu que c’est le vestiaire neuchâtelois qui a fait la différence, ce côté camaraderie que Servette n’a pas?

Raphaël Nuzzolo : C’est possible. Ce qui est sûr c’est que l’on est tous amis et que cela aide sur un terrain. Et je pense également que c’est une question de leadership…

Les EdS : Qu’entends-tu par là? Tu veux dire que Servette manque de leaders?

Raphaël Nuzzolo : La colonne vertébrale de Servette a souvent changé, il n’y avait pas de joueurs qui sortaient du lots, peut-être à part Sauthier et Miroslav Stevanovic. Mais faire deux bons matchs de temps-en-temps ne suffit pas. Il faut être régulier toute la saison et je pense que Servette, sans véritables leaders, ne pouvait tout simplement pas nous concurrencer sur l’entier d’une saison…

Les EdS : On parle justement de fragilité mentale, et les dernières défaites lamentables du SFC montrent bien que le groupe n’était pas armé mentalement pour aller chercher la promotion…

Raphaël Nuzzolo : Cette situation me fait un peu peur pour Servette et la saison prochaine. Il n’y a plus d’entraîneur, les joueurs sont démobilisés et c’est pourtant aujourd’hui que Servette doit se préparer à jouer les premiers rôles pour le prochain championnat. En l’état actuel des choses, je ne vois pas comment avec cette dynamique de défaites le club pourrait repartir à l’assaut d’une promotion. Mais j’espère me tromper…

Les EdS : En bon Neuchâtelois, que représente pour toi le Servette FC? Tu me disais vendredi que  » rien que d’y penser, le maillot grenat, ça me stresse »…

Raphaël Nuzzolo : Servette reste pour moi un gros club, dans une grande ville avec des moyens importants. J’avais joué à la Praille contre Karembeu il y a quinze ans et cela m’avait impressionné. Il avait la classe! Il y avait aussi beaucoup de monde au stade, presque quinze mille spectateurs si je me rappelle. Il y a aussi Merino qui était impressionnant, et après j’aimais bien Esteban qui était très fort. En fait je n’ai aucun antagonisme ou aucune aversion contre Servette. C’est un derby que j’aime jouer. D’ailleurs, comme les Servettiens, c’est Sion que je déteste 😉

Raphaël Nuzzolo a inscrit un doublé lundi soir face à Winterthour.

Raphaël Nuzzolo lors de son doublé inscrit face à Winterthour. Image: Archive/Keystone

Les EdS : pour finir, un petit mots pour les supporters servettiens?

Raphaël Nuzzolo : On va dire que je me réjouis de les chambrer un peu! Dans le foot, j’aime bien pimenter les débats avec quelques manifestations spéciales, comme en décembre à la Praille où j’ai tendu l’oreille devant la tribune de supporters. J’ai besoin des émotions et je pense que le public aussi. Je ne crois pas que le spectateur vienne au stade pour regarder sagement son match sur son siège. Il veut comme moi vivre des émotions fortes. Et j’espère avoir la chance de pouvoir affronter une nouvelle fois Servette, mais en Super League cette fois 😉

Les EdS : Parfait, merci Raphaël pour ce moment fort sympathique et à lundi à la Praille 😉

Raphaël Nuzzolo : Merci à vous et à lundi 😉Julian Karembeu


71 commentaires so far
Laisser un commentaire

Il esr bon.
Il parle juste.
Il n’a pas besoin de provoquer les supporters adcerses quand il marque. Ca sert à quoi?
Il serait plus intelligent, et bien meilleur, sans ça.

J'aime

Commentaire par GrenatDC

J »ai jamais compris cela chez lui.
Et il s’en complaît. C’est ça le pire.
Triste mentalité…

J'aime

Commentaire par GrenatDC

Je te rassure, après une heure de discussion, je peux te dire que Nuzz a une mentalité irréprochable.

S’il aime provoquer c’est simplement parce que cela le rend plus fort.

Sincèrement, c’est certainement ce qui manque à nos joueurs trop lisses…

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Et bien cela est son problème.
Junior, on apprend à respecter l’autre.
Lui n’a apparemment pas appris. Ou pss voulu suivre le cours.
Quand il marque contre le cours du jeu dans les arrêts de jeu, et qu’il enterre le Servette à domicile, il devrait aller fêter cela avec son équipe, ses coéquipiers, ses supporters. Lui, la première chise à laquelle il pense, c’est de venir allumer les suppirters du SFC. C’est nul. Petit. Pas à la hauteur de son talent. Libre à lui de continuer à adopter une tellw attitude. C’est juste zéro.

J'aime

Commentaire par GrenatDC

C’est le foot, heureusement qu’il y a des joueurs comme ca! Il est bon, il aime ses couleurs, il chambre les supporteurs qui l’insultent copieusement au retour, entretenant au passage une petite rivalité, c’est pas bien méchant ! Respect personnellement à ce joueur, et aux autres xamaxiens de l’ombre, et félicitations pour votre promotion. J’espère qu’un joueur de sa trempe nous rejoindra, et qu’on montera l’année prochaine. Mais j’ai bien peur que nuzzolo ait tout juste avec son histoire de dynamique négative actuelle… vivement que tout cette équipe de touristes à la tête du club dégage… notre club n’attire plus que les incompétents notoires, les autres n’osent plus s’y frotter, c’est peut être la Le plus triste. Mais je dois dire surtout que cette fin de c’est le peu de spectateur et l’indifférence totale des genevois qui me laisse croire que ce club est mort cliniquement

J'aime

Commentaire par Oscar cravero

Il a tout juste en disant qu’on a pas de leader et c’est aujourd’hui qu’on est sensé préparer la saison prochaine, pas courant mai. Allô Studer, Fischer y a un pilote dans l’avion ?

Aimé par 1 personne

Commentaire par Mitch

Critiquons les dirigeants et portons aux nues un gars qui se moque de nos couleurs.
Là est toute la mentalité, pourrie, des supporters grenat.

J'aime

Commentaire par GrenatDC

Faut te détendre. On fait une interview d’un adversaire qui a fait une super saison et qui est aussi le meilleur buteur du championnat.

Un peu d’ouverture d’esprit ne te ferait pas de mal…

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Peut-être.
Je ne suis sûrement pas le seul à qui ça ferait du bien 😉

Aimé par 1 personne

Commentaire par GrenatDC

La gourde.
Les oreilles.
Les simulations.
Non. Nuzzolo est un super joueur. Très beau à voir jouer! 👍
Mais une mentalité de merde. Qui passe d’autant plus mal qu’il.est censé être un leader auprès des plus jeunes.

J'aime

Commentaire par GrenatDC

Il a tout résumé que deux bons joueurs niveaux SL , Micha et Sauthier , voilà Messieurs du futur comité , bougez vous le cul et vite sinon ….. me concernant Nuzzolo est un immense c…

J'aime

Commentaire par Nicolas

Merci de rester un minimum poli…

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

…. compétiteur? 😉

J'aime

Commentaire par Mumu

Je le déteste, mais il a raison sur le manque de leadership dans l’équipe. Chose que j’avais déjà relevé.

Et il faut des joueurs comme lui dans une équipe. Il a porté son équipe au sommet alors que celui qui aurait dû être son égal (mati) a sombré.

J'aime

Commentaire par Big shepull

Je n’aime pas ce joueur…il a le grand defaut de ne pas jouer pour nous!
Plus sérieusement il est dans le vrai concernant notre effectif mais on le savait déjà.

J'aime

Commentaire par V1890

Sympa le Nuzzo, mais il est détestable sur la pelouse. Une vraie pleurnicheuse…
Bref, demain je serai au stade comme d’habitude. Une défense 100% new-look (sauf Sarr). C’est des blessures psychologiques qu’ont la plupart des joueurs ? C’est assez incroyable le nombre d’absent.

Aimé par 2 personnes

Commentaire par servettien91

Par contre, je ne comprends pas pourquoi ne pas mettre un des deux jeunes gardiens également après les conneries des deux anciens.
Je suis impatient de voir le duo Dalibor-Mati HAHAHA pitié nonnnnnnn

Aimé par 1 personne

Commentaire par servettien91

Belle interview, merci Juli.
Bravo à Xamax et à Nuzzolo pour leur splendide saison.
Le SFC a été lisse.
Il va falloir engager de vrai leaders. Et de très bons footballeurs.
Plutôt que d’acheter/transférer 7-8 joueurs moyens, il en faudra 5 très bons. Et 3 moyens. Sinon, le relégué, Aarau, Vaduz, Schaffhouse,Winterthour seront devant nous.
Aux dirigeants d’allonger. Le bon marche est toujours trop cher.

Aimé par 1 personne

Commentaire par princeigor

Encore faudrait il avoir des dirigeants !

J'aime

Commentaire par Mitch

Nuzzolo a raison. Il manque de leaders. Impossible de jouer une promotion sans.
Aux dirigeants de s’en inspirer.
Le Xamax a réalisé une saison fantastique. Uj modèle de reconstruction. Ils le méritent bien. Decastel, notre grenat éternel, mais aussi Nuzzolo et les autres. Bravo!

J'aime

Commentaire par GrenatDC

Très sympa cet interview… en plus, il a un point commun avec nous… il déteste le Fc Sittten 😜👍🏼

Soyons fair-play, c’est un super joueur et Neuchâtel mérite 1000x la promotion cette année… Decastel a fait un super job !

Par contre, espérons que 2019 sera notre année 🤞🏼

Merci les Eds pour cet reportage 👏🏼😉

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Gege1977

Merci 😊

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

« On va dire que je me réjouis de les chambrer un peu! »

Provocateur en plus d’être simulateur…. Tu mérites bien ton nom de tarlouzolo! Oublie pas d’offrir une de tes coupes de champ à l’autre pauvre merde de jaccottet!

J'aime

Commentaire par Allez SFC

Ok Xamax mérite sa promotion en Super League, grâce à leur état d’esprit de gagnant qui ne lâche rien mais en SL ça ne va pas suffire. Ils n’auront pas toujours un penalty, l’arbitre avec eux et des buts à la dernière minute.

J'aime

Commentaire par Etoilebleu

Tu es toujours la dessus toi? On a bientôt 30 points de retard, c’est le moment de mettre la faute sur nos joueurs et nos dirigeants plutôt que jaccottet non ?

J'aime

Commentaire par Oscar cravero

Bah moi je le trouve plutôt sympa sur ce coup là! C’est de bonne guerre de chambrer les supporters adverses dans le feu de l’action. Cela démontre un certain caractère. Il a fait une jolie carrière, une super saison et on manque cruellement de joueurs ayant ses qualités de gagneur et de joueur.

Xamax à fait une belle saison avec un groupe sommes toutes assez moyen en terme de qualités pures mais avec un collectif à toute épreuve et un mental de fer. C’est ça aussi le foot et cela nous montre le chemin qu’il reste à parcourir.

Bravo Xamax, Bravo Nuzzolo et Cie. Je ne serai pas là demain. On verra pour la suite.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Edwin Petrov

Très cher Nuzzolo, puisque tu nous lis de temps à autre j’espère que tu liras ce message qui t’est destiné.

J’admire le joueur de football que tu es, il faudrait être aveugle ou malhonnête pour ne pas reconnaitre ton agilité devant le but.

Sache cependant que le genre de comportement que tu prônes dans ton interview ne devrait pas être celui d’un joueur de ton âge qui est censé montrer l’exemple. Je suis loin d’être un fan du foot bisounours, bien au contraire les rivalités doivent exister, la haine restera entre supporters c’est un fait, mais ce n’est pas aux joueurs de la véhiculer.

Il me semble que beaucoup de gens se plaignent aujourd’hui de l’augmentation des violences dans les stades de foot, notamment à l’égard des joueurs eux-mêmes. Le comportement que tu défends dans ton interview n’est qu’un facteur aggravant de ce problème et c’est bien malheureux que tu en sois fier.

Sans rancune, on se retrouve l’an prochain en SL !

Bises

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Bistou

C’est juste honteux d’avoir laissé la parole à un type pareil qui a un comportement inadmissible sur le terrain vis à vis des fans adverses, juste une question à vous les enfants du Servette pourquoi vous avez pas été faire un article sur Roux le lendemain de notre défaite à Lausanne, c’est pourtant le même genre de personnage, entre nous soit dis vous devriez travailler pour le Matin vous êtes vraiment à leur niveau pour ce qui est de vos interviews…
ABE salut…

J'aime

Commentaire par Servettiens

Calme l’ami, les EDS font un super boulot et je trouve ça même plutôt sympa cette interview de Nuzzolo.
Ne pas adhérer à ses proposes est une chose, mais ne dénigre par le boulot que font les EDS tous les jours pour que ce blog vive !

Aimé par 3 personnes

Commentaire par Bistou

Merci Bistou 😉👍

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

+ 1

J'aime

Commentaire par Stanley

@Servettiens

Cette interview était prévue de longue date. On n’allait quand-même pas l’annuler car Xamax est promu ce dimanche !?!?
Un peu de fair-play n’a jamais tué personne…
On essaie de ne pas regarder que notre nombril à la différence de certains supporters…
Dernière information. Une interview de ce type, c’est en 4 à 6 heures de travail. Au Matin les journalistes touchent des sous sous, ce qui n’est pas notre cas puisque notre activité dédiée au Servette FC est bénévole. Tu peux ne pas apprécier cet article, mais merci tout-de-même de respecter notre travail…

Aimé par 3 personnes

Commentaire par Julian Karembeu

N’oubliez pas tout le beau monde qui apprécie votre travail au quotidien les amis 😉

J'aime

Commentaire par Bistou

Clair 😁

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Merci bistou pour tes remarques et un grand merci à Julian pour le travail

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Obra

Et le lecteur qu’il est a le droit de ne pas apprécier que ce mononeurone / sale type soit interviewé par in blog grenat.

Un peu de fair-play avec un type qui annonce froidement qu’il adore chambrer et ne s’en privera pas ?

J'aime

Commentaire par NF

Le lecteur a aussi le droit de ne pas lire

Aimé par 1 personne

Commentaire par Obra

Bravo Raphael, très bon joueur et sympa, il vient quand il veut nous donner un coup de main pour monter

Aimé par 1 personne

Commentaire par Ggggggggrrrrrrreeeeeeeennnnnnnnnaaaaaaaatt

Le principal (en l’état actuel des choses) : Xamax n’est pas champion chez nous !
Binggeli a les 10 orteils en Super League. Tant mieux pour lui.
Pour une ou deux saisons …

Aimé par 1 personne

Commentaire par François Werz

Ils ont les orteils en SL, mais les yeux sur site des EDS…

Ils risquent de s’ennuyer l’année prochaine.

J'aime

Commentaire par Riro

Super interview et super joueur! Merci Raphaël et bonne saison en SL

Aimé par 3 personnes

Commentaire par Obra

Si Nuzzolo était vraiment fair play il aurait dû relever qu’en décembre, sans un double coup de pouce du sieur Jacottet, il n’aurait pas pu tendre l’oreille vers les supporters grenats. .

Aimé par 2 personnes

Commentaire par claude

On le sent bien déçu d’être champion dans son canapé. Xamax a besoin de venir à la Praille pour se sentir victorieux et chambrer…. En gros, ils ont besoin de nous pour se sentir exister.

Les dirigeants xamaxiens ont certainement beaucoup joué sur le fait qu’ils étaient l’antithèse du Servette pour galvaniser leur équipe. Ils voulaient cette promotion et prouver qu’une equipe formée de gars du cru pouvait battre un Servette plus friqué et composé (en partie) d’étrangers.
De notre côté, on a fait un championnat que pour être promu. Cela a dû peser en particulier lorsqu’il fallait relever la tête et trouver un second souffle.

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Riro

Bravo Xamax pour leur impressionnante saison et la promotion plus que méritée.

Par contre j’aurais aimé voir ce genre d’interview avec des joueurs de notre équipe.. parce que Nuzzolo je me fou de son enfance et de ce qu’il pense de Servette.

J'aime

Commentaire par Jojo12

+10000 !

J'aime

Commentaire par Marc

Disons que la bienséance veut que l’on soit cordial et respectueux avec un joueur adverse dont l’itw était actée il y a plusieurs mois.
Les questions et les rhéponses auraient été différentes si le SFC avait eu la qualité qu’on lui prêtait de jouer la promotion !!!
En outre, libre à tous…de ne pas lire cette itw que je trouve, pour ma part, très sympa.
Même si je suis Grenat pour l’éternité, force est d’admettre que Xamax travaille bien…avec peu de moyen.
ABE

Aimé par 1 personne

Commentaire par princeigor

Xamax a fait un parcours exceptionnel, et on peut s’en féliciter pour le football romand qui n’est pas au meilleur de sa forme. De même, Nuzzolo a fait un parcours tout aussi exceptionnel, et on voit dans cette belle interview la fibre de leader qui nous a manquée.

La prochaine fois qu’on a un « Pont » a reconduire pour accompagner un groupe, on réfléchira peut-être à deux fois.

Je crois aussi que Servette a eu un grave problème de condition physique en 2018, qui a d’ailleurs affecté une majorité de nos leaders a priori (même au delà des blessures), les formes de Lang et de Mati en cette fin de saison en sont l’illustration.

Voilà encore quelques enseignements pour nous :
Des leaders physiques et psychologiques, une meilleure préparation physique, et j’ajoute de la stabilité.

Enfin, Nuzzolo a totalement raison je trouve de parler de la perte de confiance visible actuellement dans le jeu des Grenat. Si elle n’est pas contrecarrée au plus vite (en cette fin de saison), l’hypothèque sur 2018-2019 sera grande. Et peut-être faudra-t-il reporter nos espoirs sur 2020.
Èt qui attendra 2020 pour la Super league ?

Aimé par 1 personne

Commentaire par Michel

A ce matin, il y a 22 points de difference entre Servette et Xamax. Si Servette avait remporté tous ses matchs en 2018 tout restant égal par ailleurs, les Grenat auraient 21 points de plus… et Xamax 2 de moins (cf. match du 19.02).

Sauf erreur et même si ce raisonnement est théorique, Servette serait 1 point devant Xamax; on se rappelera encore que le parcours fantastique des Grenats au printemps 2011 n’était pas sans défaite.

C’est dire que le défi était extrêmement difficile à relever avec un Xamax dans la forme qu’il a eue.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Michel

Avec un Servette prêt au 1er match déjà (et donc qui ne perd pas 4 points en 2 matches), avec un Servette qui n’arrête pas de jouer lors des 2 matches face à Xamax cet automne, Xamax n’aurait jamais emmagasiné la confiance qui lui a permis ce parcours. Le championnat, on l’a perdu essentiellement lors du premier tour avec déjà 4 points de retard (avec la chance que Yakin entraînait encore Schaffhouse, évitant ainsi un écart de 7 points).

La suite fut dans la continuité, rien de plus. On a ouvert un boulevard à Neuch qui a su l’utiliser à fond.

Aimé par 1 personne

Commentaire par NF

Sincèrement, je pense qu’en terme d’effectif, si on était un peu plus concentré, concerné et qu’on avait recruté ce foutu attaquant cet été, on jouerait un match décisif ce soir.

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Bistou

Oui, et oui.

Que « la suite fut dans la continuité » est vrai mais n’était pas inéluctable. A la trêve Servette avait l’occasion de se relancer, avec un discours, des recrutements, et une préparation physique nouvelle.

Là, en 2018, on aurait du faire mieux, sans pour autant que ça ait été une garantie de promotion.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Michel

Certes Xamax a été incroyable. Mais c’est, pour moi, d’abord le SFC qui a failli.
Par manque de personnalité.
Donc , pour changer ça, un psy ne résoudra rien pour la saison prochaine. Il faut donc de nouvelles têtes déjà prêtes à relever le défi et à gueuler quand il le faudra !!!

J'aime

Commentaire par princeigor

Bravo aux Eds pour l’interview de l’un de nos meilleurs
« ennemi » et merci pour le travail bénévole que vous faites.
Xamax est un bel exemple à suivre. Nos joueurs peuvent en prendre de la graine.
De 2ème ligue inter à la SL : 🎩
Allez les Grenat ont relève la tête et on fonce. Votre tour viendra aussi et les supporters seront peut-être enfin contents !
Nuzzolo voudrait pas venir une saison au SFC ? 😊

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Stanley

TDG

Xamax a déjà son bonheur. Servette, as-tu du cœur?
FootballLes Neuchâtelois arrivent à la Praille ce lundi en étant déjà promus. Renvoyant l’image de tout ce qui a manqué aux Grenat.
Le 4 décembre au Stade de Genève, les Neuchâtelois Nuzzolo (ci-dessus) puis Corbaz avaient crucifié Servette en toute fin de match. Une défaite (1-2) qui avait fait très mal aux Grenat. Ce lundi soir, Xamax sera de retour à la Praille dans la peau du promu.(Photo: Éric Lafargue)

L’image tord les traits, amplifie les imperfections, mais à la manière d’un miroir déformant, elle renvoie le reflet des illusions déçues, perdues, puis piétinées depuis quelques semaines maintenant. Ce lundi soir (20 heures), un Servette abîmé, noyé dans ses balbutiements, fera face à tout ce qu’il avait rêvé d’être cette saison. Impitoyable, le bonheur de ce Xamax officiellement promu en Super League (Schaffhouse a perdu dimanche) cristallise en creux toutes les promesses grenat, effondrées sous leur propre poids.

Ce n’est pas tant l’échec qui interpelle: après tout, quand deux candidats se fixent le même objectif, il y en a toujours un pour le manquer. Encore faut-il voir comment. Et sur ce plan, le théâtre pathétique d’un Servette où plus personne ne joue les premiers rôles, pas plus en coulisses que sur le terrain, en dit long sur ce qui aura séparé les Genevois des Neuchâtelois.

L’analyse lucide de Tréand

Xamax était justement à la place de Servette durant toute la saison passée: à chasser un Zurich qui enfilait les points sans fléchir. Les Neuchâtelois ont-ils à un moment baissé les bras, eu des états d’âme, une crise de motivation voyant que la première place leur resterait interdite? Jamais. Ils ont au contraire terminé à la deuxième place, à 12 points du FCZ sans doute, mais surtout avec 11 points d’avance sur Servette, déjà…

Il n’était pas encore de retour à la Maladière, mais pour connaître la maison, Geoffrey Tréand énonce une vérité: «Oui, Xamax a fini deuxième et même assez largement devant Servette, rappelle-t-il. Cela a permis de jeter les bases de la saison que nous vivons maintenant. Cette confiance, elle s’est aussi construite durant ces moments-là, avant de faire notre force aujourd’hui. Idem pour l’identité, qui s’est forgée le printemps passé, autour de ce que voulait faire Xamax sur le terrain pour viser la promotion cette saison. J’ajouterai aussi que nous avons une forme d’équilibre, que Servette n’a pas, qui s’est bâtie dans la continuité, avec des cadres qui sont là depuis un moment. Qui savent réagir aux difficultés passagères d’un match. Et puis il y a également un entraîneur qui connaît parfaitement les caractéristiques du championnat suisse et de la Challenge League en particulier. Servette possède des excellents joueurs, mais il n’y a pas cette notion d’équilibre comme à Xamax.»

Le message subliminal

Geoffrey Tréand a tout dit. Il pointe le doigt sur les errements actuels de ces Grenat, pantins désarticulés depuis quelques matches, qui font tout sauf préparer l’avenir. En filigrane, il évoque les choix qui ont présidé à la constitution du groupe genevois et aux pleins pouvoirs ou presque donnés à un entraîneur (Kodro) qui avait si peu d’expérience, qui ne connaissait rien des exigences de la Suisse et de la Challenge League, qui ne parlait pas français et dont la gestion humaine du groupe, sur la fin, a précipité une forme de crise.

Si l’entraîneur licencié a sa part de responsabilité, grande sans doute, dans l’échec, les dirigeants qui l’ont choisi et qui lui ont donné les coudées franches pour former l’équipe, on parle là de la gestion sportive de la première équipe, sont aussi concernés. A priori, un nouveau directeur sportif connaissant son sujet sur le bout des doigts devrait être nommé en mai, avec pour charge de porter une philosophie de club. On serait tenté de penser: un an de perdu, voire deux… Mais on est toujours plus intelligent après, c’est vrai.

L’orgueil grenat attendu

Servette en est donc là aujourd’hui, ce lundi d’avril. Face à l’image idéale de ses ambitions déchues – Xamax –, boursouflé de doutes, indigne de ses aspirations depuis plusieurs journées.

Il y a pourtant ce derby romand. Avec neuf blessés chez les Grenat, là où les Neuchâtelois affichent une santé insolente. Mais au-delà des noms, qui s’évanouissent sur le terrain depuis trois rencontres, il y a surtout une question qui reste pour cette fin de saison: Servette, as-tu du cœur?

Jeremy Frick, portier qui vient d’encaisser huit buts en trois matches, l’assure. «On doit montrer de l’orgueil, réagir, battre Xamax une fois cette saison, montrer qu’on peut le faire.»

On ne demande qu’à voir.

En direct du vestiaire
Le match

Servette – Xamax, au Stade de Genève ce lundi soir, coup d’envoi à 20 heures.

Les absents

Servette affiche une infirmerie presque complète: Chagas, Sauthier, Mfuyi, Nathan, De Ceglie, Hasanovic, Alphonse et Cespedes sont blessés. De plus, Le Pogam, légèrement touché mais surtout futur Xamaxien, ne veut pas prendre de risques. À Neuchâtel, seul Corbaz est suspendu.

Plus d’attaquant

Blessé au coude droit, Mychell Chagas souffre d’une déchirure des ligaments. Il en a encore pour deux ou trois semaines avant d’éventuellement faire son retour. Servette aura donc joué presque toute la saison sans aucun avant-centre. La première phase sans avoir jamais remplacé l’été passé un Nsame dont le départ était connu depuis le début du printemps 2017. Et ensuite avec le seul Chagas, enrôlé cet hiver, qui n’aura pu jouer qu’une douzaine de rencontres jusqu’à présent, avant de se blesser à Rapperswil le 7 avril.

Chapeau à Xamax

Neuchâtel est mathématiquement champion de Challenge League et donc promu dans l’élite, avant même d’affronter Servette ce lundi, puisque Schaffhouse n’a pas réussi à battre Rapperswil dimanche. Il reste six journées aux Schaffhousois (deuxièmes), qui pointent à 20 points d’un Xamax donc intouchable.

Bravo aux Neuchâtelois pour cette promotion entièrement méritée

J'aime

Commentaire par Tom

Et voilà! Christian Gross part en Egypte… Donc ça ne sera pas notre future entraîneur… Ça aurait été une bonne option. Mais bon apparement l’idée c’est d’attendre Noël 2019 pour en choisir un…

J'aime

Commentaire par Lémanique

Le fait que Christian Gross signe en Egypte confirme ce que beaucoup de monde pense en Suisse: il court après l’argent aujourd’hui.

c’est un entraîneur extrêmement cher, qui demande en plus un budget transfert faramineux. Comme à Young Boys à l’époque.

J'aime

Commentaire par Vinas

ben oui a force d’attendre et ne rien décider tous nos hypothétiques futurs entraineurs ne vont pas nous attendre plusieurs mois les bras croisés.
Ils prennent la 1ère offre sérieuse.
le temps que nos Dirigeants se décident il n y a aura plus beaucoup de monde sur les rangs.. (idem pour les futurs renforts comme joueurs)..dommage car Gross avait le profil parfait et surtout plus d’expérience que Vogel.

J'aime

Commentaire par Saturnin

On reste dans le topic xamax et Nuzzolo SVP

J'aime

Commentaire par Obra

Pas du tout fan de Xamax et j’espère bien que nos joueurs vont se réveiller et gagner ce soir.

Il faut toutefois reconnaître que Xamax a mérité sa promotion et que nous avons une équipe vraiment très moyenne et sans âme…

J’espère que le public répondra quand même présent pour montrer qu’ici c’est Genève

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Flavsfc

LICENCE II EN PREMIÈRE INSTANCE POUR LES GRENAT

http://www.servettefc.ch/index.php/saison/actualites/493-licence-ii-en-premiere-instance-pour-les-grenat

Nous sommes financièrement stables, et ça c’est la bonne nouvelle du jour.

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Jojo12

Tout n’est pas si noir donc !

J'aime

Commentaire par Stanley

Encore heureux…!

J'aime

Commentaire par Bertine

Encore heureux qu’on soit financièrement stable. C’est à peu près la chose que le club fait correctement depuis 2 ans !

J'aime

Commentaire par NF

Merci et bravo pour ton travail Julian.

Même s’il reste un très bon joueur, je ne suis pas fan de son attitude et notamment prôner la provocation qui amène la violence et j’en passe…

Encore une fois et personnellement, cette promotion n’a pour moi de bon que l’aspect du sport romand qui est en mauvaise posture. Il a suffi de voir comment les Lausannois furent baladés par YB ce weekend…

Les Neuneus c’est Neuchâtel et Servette, c’est Genève.

Chacun son camp et Allez Servette !

Aimé par 1 personne

Commentaire par Bertine

C’est malheureusement l’arbre qui cache la forêt cette montée…et pas sur qu’ils arrivent à s’y installer…Le sport d’élite romand c’est vraiment devenu la risée…

J'aime

Commentaire par Boardermannn

Sympa le gars dommage qu il ait fait sa danseuse dans nos 16 m

Aimé par 1 personne

Commentaire par Sebjojo

Nuzzolo ou le joueur qu’on aurait aimé avoir dans notre équipe.. Bravo à lui et à Xamax. Dans l’ordre des choses on aurait dû être là où est xamax aujourdhui, mais ils ont des dirigeants qui ont fait du bon boulot depuis des années, alors que nous, après Pishyar, on a du se taper Quennec. Bonne chance à Xamax en sl, et bonne chance à notre président pour remettre de l’ordre dans tout ce foutoir. Et belle interview des EdS, continuez comme ça!

Aimé par 1 personne

Commentaire par Prénom Fictif

Je serai là ce soir et j’encourage TOUT LE MONDE à venir descendre chanter avec la SG ce soir afin qu’on montre qu’on est à Genève et pas à Neuch’. A ce soir !

J'aime

Commentaire par Bistou

Bravo à Xamax il faudrait être débile pour ne pas féliciter le club pour sa promotion méritée (une belle cohésion contrairement à notre SFC). Après, si on prend quelques individualités, il y a beaucoup de sales joueurs sur le terrain : le premier intéressé par cet article, di Nardo, Doudin, etc. Ca fait des sales fautes, ça pleurniche jusqu’à ce que l’arbitre craque et siffle dans leur sens, ça simule et provoque à outrance.

De plus, mis à part Nuzzolo, beaucoup de joueurs moyens et n’ayant pas le niveau de SL. Il faudra qu’ils s’activent cette intersaison sinon c’est retour en BCL l’année prochaine.

Servette s’est clairement tiré une balle dans le pied cette saison, le résultat est donc mérité. Car on ne peut pas dire que des mecs comme ceux précités font rêver…

J'aime

Commentaire par Benj




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :