Les Enfants du Servette


Alain Geiger nouvel entraîneur du SFC by Julian Karembeu
24 mai 2018, 15:56
Filed under: Saison 2017-18

Le Valaisan Alain Geiger, passé par le Servette FC en tant que joueur, est le nouvel entraîneur des Grenat. Bonne ou mauvais pioche?

Ce sera donc Alain Geiger! Après avoir essuyé plusieurs refus (Forte, Ursea notamment), le SFC a décidé de confier les rênes de la première équipe à Alain Geiger.

Ci-dessous le communiqué du club :

Alain Geiger est le nouvel entraîneur du Servette FC

Le Servette FC a le plaisir d’annoncer la nomination d’Alain Geiger au poste d’entraîneur de l’équipe professionnelle du club.

Le club officialise la venue d’Alain Geiger au poste d’entraîneur de la première équipe. Le Valaisan a signé un contrat portant sur deux années avec une année supplémentaire en option en cas de promotion en Super League.

Alain Geiger est une figure importante du football helvétique. Il est le deuxième joueur le plus capé de l’histoire de la Nati avec 112 sélections. Il participe avec l’équipe de Suisse à la Coupe du Monde 1994 et l’Euro 1996. En tant que joueur, il porte durant cinq saisons le maillot servettien avec lequel il remporte le championnat de Suisse en 1985 et la Coupe en 1984. Il joue également à Sion, Xamax, GC et Saint-Etienne.

Sa carrière d’entraîneur débute à Grasshopper où il entraîne la réserve. Il passe par ensuite par Xamax, Aarau et le Lausanne-Sport avant de partir en Afrique du Nord où il coache plusieurs clubs dont notamment l’ES Sétif et le CS Sfaxien.

Avec Alain Geiger à la tête de son équipe professionnelle, le Servette FC va bénéficier de son expérience ainsi que sa grande connaissance du football helvétique. Le club lui souhaite la bienvenue et espère connaître de grands succès durant cette collaboration.

Bonne ou mauvaise pioche?

On en sait finalement assez peu sur le Geiger entraîneur. Raphaël Nuzzolo, qui l’a cotoyé à ses débuts à Neuchâtel, semble en garder un bon souvenir. On va tout-de-même lui laisser le bénéfice du doute et voir sur pièce…


87 commentaires so far
Laisser un commentaire

mauvaise pioche.
il a disparu des radars suisse depuis longtemps alors il devra avoir un moment d’adaptation et je pense que ce moment là lui sera fatal assez rapidement.

J'aime

Commentaire par JB

Kodro ne connaissait rien au foot suisse.
Il est resté de très longs mois au Servette…

Aimé par 1 personne

Commentaire par GrenatDC

Oula boulette… y’a du dossier pourtant… et on sait pourquoi il est parti si longtemps de la Suisse…

https://www.letemps.ch/sport/alain-geiger-un-homme-lombre

J'aime

Commentaire par Reinhardt

Cela fait 5 ans qu’il n’a plus entraîné en Suisse. Et ses passages à Xamax et Lausanne ont clairement été des échecs.

Je reste dubitatif sur ce choix qui fait un peu fond de tiroir.

Mais si c’était pour prendre Geiger, alors autant aller rechercher Joao Alves qui a prouvé autre chose dans le foot!

Bref, on espère une bonne surprise quand-même…

Aimé par 1 personne

Commentaire par Julian Karembeu

Comme dit Grenat DC attendons pour voir. Fournier m’a dit une fois en tête à tête que Favre était nul comme entraîneur…

Aimé par 1 personne

Commentaire par Obra

Fournier est donc une mauvaise référence et on peut donc que s’inquiéter de son engagement à l Acgf. Et lui était vraiment pas terrible comme entraîneur.

J'aime

Commentaire par Big Schepull

Ce que je voulais dire c’est que le jugement se fait sur le terrain souvent.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Obra

Bien dit Obra! 😉

J'aime

Commentaire par Bertine

Sauf qu‘il y a déjà de quoi alimenter notre impression . Comme l‘a dit Julien son passé Suisse ne parle pas en sa faveur

J'aime

Commentaire par Gasser

C’est quand même incroyable…. son nom vient de tomber et déjà ça tronçonne !!!!!

ça dépendra de tt façon aussi beaucoup des joueurs qu’il aura à disposition. Si on se renforce ça peut être une belle saison, maintenant, si on veut continuer sans avant-centre ben ça risque d’être coton.

Bienvenue à lui !! et bonne chance !!

Aimé par 2 personnes

Commentaire par pierre2

A quelques lettres pres on avait Arsene Wenger….

Aimé par 1 personne

Commentaire par Edwin Petrov

Attendons en effet avant de juger.
Pour ma part, impossible de porter un jugement. Je connais très bien le joueur (excellent, malin, technique et de caractère), mais pas l’entraîneur.
Son profil correspond en grande partie aux critères sélectionnés par la direction. En cela, il y a une forme de cohérence.
A voir avec le temps.

Aimé par 2 personnes

Commentaire par GrenatDC

Mouais bof. Je m’attendais à mieux. Mais ne jugeons pas avant de voir.
On voulait un entraîneur suisse, qui connaît le foot suisse et qui a de l’expérience. Donc oui il colle bien. Reste à voir son travail avec les jeunes.

J'aime

Commentaire par BoubiX

Je me demande quand même si Jacobacci n’était finalement pas aussi en négociation avec nous. Alors qu’il semblait vouloir partir de Sion, il prolonge finalement, tout ça dans le même temps que l’annonce de Geiger comme coach. Coïncidence ?

J'aime

Commentaire par BoubiX

Mauvaise pioche ! Rien de flamboyant dans sa carrière d’entraineur! Le LS va remonter facilement

J'aime

Commentaire par Hop

Petit portrait du personnage. il y a 10 ans dans le Temps.

Alain Geiger, un homme de l’ombre

Le Valaisan, dont le parcours d’entraîneur s’est avéré calamiteux, tente de rebondir en tant que directeur technique de Neuchâtel Xamax. Avant le derby de samedi à Sion, il refuse de répondre à certaines interrogations.

«Si vous voulez parler du match, il faut regarder avec l’entraîneur. Vous voulez parler de moi? Alors, il faut voir avec le président. Moi, je n’ai rien à dire. Au revoir.» Alain Geiger n’a jamais été le plus rigolo, ni le plus extraverti des acteurs du football suisse. Avant le derby de samedi entre Sion et Neuchâtel, les deux clubs intimes de sa carrière, le directeur technique xamaxien se drape dans un mutisme qui lui ressemble. Mal dans ses baskets? Pas forcément.

«C’est quelqu’un de trop modeste, il n’aime pas se mettre en avant», explique Sylvio Bernasconi, président des «rouge et noir». Ancien international – 112 sélections et 2 buts en équipe de Suisse de 1980 à 1996 -, Alain Geiger a vite épousé une carrière de coach. «Déjà en tant que joueur, Alain pensait comme un entraîneur», témoignait récemment son ancien coéquipier Stephan Lehmann dans la Neue Luzerner Zeitung. Après une première expérience relativement heureuse sur le banc de Neuchâtel Xamax entre 1998 et 2002, le succès a vite fait la gueule au Valaisan. Octobre 2004: viré par Grasshopper. Septembre 2005: limogé par Xamax, où il avait effectué son retour quelques mois auparavant. Mai 2006: démissionnaire à Aarau. Novembre 2006: jet de l’éponge à Lausanne en raison de «l’hostilité excessive manifestée par une partie du public». Décembre 2007: licencié par l’Olympique de Safi, au Maroc.

Bref, beaucoup de baffes pour peu de satisfactions. Tellement de déconvenues qu’à un moment donné, certains affirment que si les clubs continuent à solliciter Alain Geiger, c’est davantage pour bénéficier des services de son frère Nicolas, agent de joueurs, que pour profiter de ses propres qualités.

Coach grillé sur le marché helvétique, celui qui porta aussi les maillots de Servette, Saint-Etienne et Grasshopper donne une nouvelle orientation à sa carrière au printemps dernier. Il remplace Jean-Marc Rohrer au poste de directeur technique de Neuchâtel Xamax. «Quelque part, j’avais une dette envers lui», explique Sylvio Bernasconi, l’homme qui l’a licencié il y a un peu plus de trois ans. «Il a fait une immense erreur en signant à Neuchâtel à ce moment-là, alors que le club était au bord du gouffre. C’est déjà difficile de gagner quand vous payez les joueurs. Alors quand vous ne les payez pas… Je ne sais pas pourquoi Alain n’a pas eu de succès en tant qu’entraîneur, mais je peux vous dire qu’il a toutes les qualités pour faire un excellent directeur sportif. Plus honnête que lui, tu meurs, il travaille comme un fou et il est totalement dévoué au Xamax. Ce n’a pas toujours été le cas de la part de ses prédécesseurs.»

Le patron, qui héberge Alain Geiger dans l’un des quatre appartements que comporte sa villa aux Geneveys-sur-Coffrane, entretient des relations étroites avec son employé. Dithyrambe, deuxième partie: «Nous discutons tous les matins. S’il y en a un qui connaît le foot, c’est bien lui. Il sait dénicher les oiseaux rares. Je peux vous assurer qu’il est là pour un moment. Xamax et Geiger, ce sera du long terme.»

Il vaudrait mieux pour ce dernier, car on ne voit pas bien où le Valaisan pourrait, le cas déchéant, rebondir. Avant leur déplacement sédunois, qui clôt ce samedi la première phase du championnat, les Neuchâtelois occupent le sixième rang, avec dix-sept points en autant de rencontres – soit trois unités d’avance sur le barragiste Vaduz, qui compte un match en moins. Un bilan intermédiaire médiocre. «Nous payons, encore aujourd’hui, les erreurs commises par les anciens responsables (ndlr: Hanspeter Zaugg et Jean-Marc Rohrer)», estime Sylvio Bernasconi.

Trois renforts sont attendus cet hiver, dont celui de Bastien Geiger, fils de. «C’est moi qui gère le dossier, afin d’éviter tout amalgame», s’empresse de préciser le président. L’interlocuteur? Nicolas Geiger, frère de. L’homme, qui a connu quelques soucis avec la justice française, n’est officiellement plus agent de joueurs. Mais il exerce toujours et son frangin demeure l’un de ses partenaires privilégiés.

«Ils ont mis le bordel dans tous les clubs où ils ont opéré», juge un connaisseur actif dans le milieu. «C’est pour cela qu’Alain Geiger ne reçoit plus aucune offre comme entraîneur. Seul Xamax pouvait encore l’embaucher. Là, ils nous refont la même mayonnaise, et Sylvio Bernasconi se laisse embobiner par le duo. Et pour tout arranger, l’entraîneur Nestor Clausen, qui n’a aucun pouvoir décisionnel, ne peut pas les blairer.» Début octobre, l’Argentin a d’ailleurs présenté sa démission avant que le boss de la Maladière ne le persuade de s’accrocher.

Pour combien de temps encore? La «Geiger connexion» peut-elle, à terme, faire du bien à Xamax? On aurait aimé poser la question au directeur technique.

J'aime

Commentaire par Marc

J’ai été surpris de la nouvelle, car l’on n’avait pas évoqué son nom depuis nos spéculations antérieures ces dernières semaines.

J’ai connu le joueur, EXCELLENT, un modèle, un exemple, un beau palmarès. Il m’a épaté quand j’allais tout gamin aux Charmilles déjà !

Comme entraîneur, je connais moins et ne me lancerai pas dans un quelconque jugement.

Cela étant et comme évoqué plus haut, il faudra voir maintenant ce que l’on va lui mettre comme équipe à disposition. Le temps est court, pour s’adapter et pour le mercato qui a commencé…

Bienvenue, Alain.

ALLEZ SERVETTE !

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Bertine

On peut parler d’un choix de secours comme tout ce qui se fait à servette depuis quelques années et cela montre que servette est incapable de faire venir un entraîneur de premier plan suisse… Donc que servette est vraiment devenu un club qui n’attire plus….

On prend un vieux entraîneur qui n’a rien fait depuis des années faute de choix et on copie xamax en passant. On espère faire aussi bien, mais décastel est vraiment attaché à son club.
Geiger a entraîné en Afrique comme lui…
Il a bourlingué dans tous les clubs suisses…comme lui.
Mais il a jamais laissé de bons souvenirs.

Je prédis l’arrivée de beaucoup de joueurs africains qui vont mettre nos jeunes sur le banc ou les faire partir.

Son frère est(était) agent de joueurs spécialisé dans les joueurs d’origine africaine. J’espère qu’il nous dégotera un Henri camara ou un papa bouba Diop….

Je suis donc dans l’attente, mais comme tout bon genevois plutôt pessimiste ;-).

J’attendais mieux, mais avec le temps on s’habitue….

J'aime

Commentaire par Big Schepull

Ouais enfin… on garde pas Fabry à cause des licences étrangères… donc à moins que tu trouves des suisses jouant en Afrique.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Reinhardt

Ça ne fait même pas une heure qu’il a été nommé et il y a déjà des critiques…c’est pathétique!

Ça aurait été Ursea on aurait reproché au club de prendre un entraîneur qui était essentiellement un adjoint, Pour Londono il n’aurait pas eu assez d’expérience, Celestini lui aurait été trop lausannois…etc

Redescendez un peu sur terre, on est un club de 2ème division suisse en pleine reconstruction, Conte, Simeone ou Klopf sont déjà pris malheureusement pour nous

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Lolo

Si Forte et Ursea ont refusé, Geiger n’est donc que le 3ème choix ?

Aimé par 1 personne

Commentaire par Claude

Ça on ne le sauras jamais…depuis le temps qu on attends, si ça se trouve c est même le 10eme !!!!! Avec ces apprentis rien ne m étonnerais !

J'aime

Commentaire par Boardermannn

oui je ne pense pas que c’était le 1er choix…
Geiger comme joueur était excellent comme Fournier,c’était un leader et un patron derrière
par contre un excellent joueur ne fait pas toujours un bon entraineur il n’y qu’ a se rappeller le pibe del oro Maradona ou plus près de nous Fournier encore lui.
Geiger jouait avec le frein à main et n’a rien gagné en Suisse
il n’a rien démontré..maintenant peut-être que ses différents jobs en Afrique l’on changé et que maintenant il ose un peu plus
je l’espère de tout coeur mais encore une fois c’est un sacré pari de Fischer car cette fois-ci on a plus le droit à l’erreur.
Tant que pour le poste de recruteur je suis content car l’homme à une sacrée expérience dans que pour Geiger je suis dubitatif
mais bon..j’espère me tromper.
Maintenant le plus important reste l’engagement d’un vrai buteur sans lequel on l’a vu aucune montée n’est possible (n’est-ce pas Nuzzolo ou Sadiku).

J'aime

Commentaire par Gégé

Pour moi le pire des choix une catastrophe, vraiment ce comité est à côté de la plaque , pour moi et clairement ce n’est l’homme de la situation point final , pas d’abo pour moi la saison prochaine on me chopera plus ……. j’irai à la Praille au coup par coup .

J'aime

Commentaire par Kilian

Et Servette te remercie

Aimé par 1 personne

Commentaire par Marquis

Tu nous a tjs pas expliqué tes histoires de mafia sud américaine cela dit ????

J'aime

Commentaire par Boardermannn

Et Londono ? Est-ce qu’il viendrait comme adjoint ? Ce serait un bon tandem sur le papier : l’experience et l’etat d’esprit !

Aimé par 1 personne

Commentaire par Sonny Sinval

A moins qu’il ne signe au LS…

J'aime

Commentaire par Sonny Sinval

La qualité de l’effectif sera primordiale pour réussir la saison car je ne pense vraiment pas qu’il a le profil pour tirer vers le haut des joueurs « moyens ».
Je ne pense pas que c’est un mauvais entraîneur mais quand on n’a jamais vraiment convaincu à un poste à près de 60 ans, on a quand même le droit de s’ inquiéter…

Aimé par 1 personne

Commentaire par Pobra

Toute cette attente…pour ça. Bof

Aimé par 1 personne

Commentaire par servettien91

Comme déjá dit et comme le laisse apparaître l‘article du Temps le pire choix.

A ce niveau je crois que j‘aurais préféré Aeby quitte à prendre un ancien servettien. Au moins il a laissé de bien meilleur souvenir dans les clubs où il est passé.

Schaffhouse a réussi à attirer Yakin, si cela se trouve Lausanne aura Forte.

Très triste que le signal donné soit aussi peu enthousiasmant. Geiger entraînait avec le frein à main.

C‘est pas demain la veille qu‘on va à nouveau voir du beau foot à la Praille. Ceux qui critiquaient Cooper peuvent d‘ores et déjà commencer à le regretter et préparer leurs critiques acerbes car ils n‘ont pas fini d‘exercer leur art…

J'aime

Commentaire par Gasser

Un très bon joueur et peut être un très mauvais entraineur. Mauvais choix. Petit budget = Petit entraineur avec petits joueurs. Lausanne Sport va monter ! J’irais au stade uniquement si Servette est premier au classement car j’ai déja beaucoup donné. Servette est un vieux club dont seul le nom est prestigieux. Tout le reste ne vaut plus rien. On verra dans deux ans si il y aurra enfin assez d’ argent pour monter.

J'aime

Commentaire par Malongool

Au-delà d’être un entraîneur très moyen, Geiger est surtout connu pour ses conflits d’intérêts avec son frère agent de joueur (banni par la FIFA un temps)…

Alors ça a permis d’amener parfois de bons joueurs africains à Xamax, mais il y a surtout eu de sacrés magrouilles sur le dos de leur club (Coly, Atouba).

Je suis très étonné de l’accueil favorable de certains sur les EDS. Ou alors certains sont trop jeunes pour avoir connus ces épisodes.

Envoyer un message aux Xamaxiens ou regarder un peu sur Google, ça ressort facilement. Il y avait eu des articles dans Le Temps mais aussi sur Carton Rouge.

J'aime

Commentaire par Vinas

+1000

J'aime

Commentaire par Big Schepull

Bonne chance à lui et à nous ! C’est un choix de fond de tiroir. Le joueur était exemplaire, mais l’entraîneur pas terrible. En première impression je dirais que je ne le vois pas comme motivateur de troupe et porteur d’une vision qui rassemble. Je ne le vois donc pas être le moteur du renouveau servettien. La direction continue de miser sur des nobody et des has been. Mais en attendant de mieux connaître sa philosophie et ses compétences, je me tais et attends pour voir. Le contingent doit d’abord être reconstruit. On jugera notre jouerie sur pièce (parce que nous sommes tous d’excellents entraîneurs sur se site, en manque de reconnaissance, certes !).

J'aime

Commentaire par Marc Schnyder

Super choix. De l’expérience, une connaissance parfaite du football suisse. Un vrai servettien dans le coeur.

A peine nommé, il est déjà le plus mauvais… Ça trolle fort sur ce blog, où le ménage n’a toujours pas été fait. Ça en devient vraiment lourd. C’est pire que le mur des lamentations.

A part ça, est-ce que quelqu’un aurait l’amabilité de copier/coller l’rticle de le Tribune de Visentini sur Geiger ? La tribune qui demande à ce qu’on paie pour ses articles sur internet ?? Ça va vraiment ma chez la Julie qui n,a toujours pas compris le principe d’internet….

Aimé par 3 personnes

Commentaire par Dalidor

Toi tu travailles gratuit alors?

J'aime

Commentaire par Valdivia

mais quelle question de beauf…. évidemment que non. Mais quand tous les journaux du monde laissent leurs articles en ligne gratuitement, ça me fait sourire quand la Tribune tente encore d’extorquer du fric pour un article (qui le plus souvent est aussi mis en ligne gratuitement sur le site du matin…. le MËME article…).

Aimé par 1 personne

Commentaire par Dalidor

Juste dalidor !!

J'aime

Commentaire par Gontrandlegorey

servette aurai mérité mieux je trouve mais je peux me tromper et peut être qu’il fera un bon job et je l’espère pour vous.

J'aime

Commentaire par JB

https://www.tdg.ch/sports/sfc/alain-geiger-servette-mental-btir/story/28996420

Le Valaisan s’est engagé pour deux ans et une année de plus en option. Il apporte une expérience. Le club attend des résultats.

Fin du suspense: Alain Geiger est le nouvel entraîneur d’un Servette FC qui aura tout pesé avant de choisir le Valaisan. Les Grenat vivaient dans un intérim pesant depuis le 8 mars, date du limogeage de Meho Kodro, sans que Bojan Dimic n’y soit pour grand-chose, lui qui aura surtout cherché à ranimer une équipe éteinte. Désormais, c’est un ex-Servettien (libero aux Charmilles de 1981 à 1986) qui reprend la barre.

Le cap est déjà imprimé: il s’agit de viser la promotion en Super League, et le Valaisan en est bien conscient. Même si Lausanne, fraîchement relégué, affiche la même ambition avec un budget deux fois supérieur (5,8 millions contre 11 millions).

«C’est vrai, mais je crois savoir que Xamax n’avait pas non plus le plus grand budget cette saison, non…? s’interroge-t-il tout haut. C’est la preuve que l’on peut compenser une différence de moyens par des choix intelligents, dans le recrutement, ou avec une mentalité à bâtir.»

Une réalité à ne pas occulter

Son premier diagnostic sur ce Servette qu’il doit réveiller et rendre performant? «Il y a bien sûr des axes de travail à définir, explique-t-il. Et une situation donnée: Servette, c’est une institution du football suisse, c’est évident. Mais aujourd’hui, quand on regarde le classement, on est à la troisième place en Challenge League. Et à 23 points du promu, Xamax. C’est ça, la réalité actuelle. Cela signifie qu’il y a un chantier. Structurellement, le club se donne des moyens de bien faire. Il faut que l’aspect sportif s’aligne sur cette volonté. Avec des jeunes talentueux du centre de formation, avec d’autres joueurs aussi qui viendront et avec ceux qui sont en place. J’ai vu les derbys contre Xamax: une part de l’écart entre les deux équipes vient de ces duels. Mais pas seulement. Évidemment que j’ai observé les mêmes choses que tous: beaucoup d’occasions, manquées. Cela montre le problème, dans l’évaluation des forces dont il faut disposer, par exemple devant, en Challenge League tout particulièrement. Il faudra bien peser les choses. J’ai beaucoup à transmettre à ce groupe.»

Un leader à la barre

Il a l’expérience d’un international convoqué à 112 reprises sous le maillot suisse et aussi ce qu’il a appris, ensuite, en qualité d’entraîneur. Alain Geiger, c’est un leader. «Après ces dernières années passées à entraîner en Afrique, j’ai éprouvé le besoin de revenir en Suisse, lance-t-il. En termes de développement personnel et humain, j’ai beaucoup appris ces dernières saisons. Mais Servette représente une très belle opportunité. Et une vision pour le futur, sinon je ne me serais pas engagé pour deux ans et une année en option supplémentaire. Bien sûr qu’il faut viser la promotion. Mais cela ne doit pas constituer un blocage pour le groupe. Et puis je n’ai pas de baguette magique: seulement des idées de certaines choses qu’il faut construire. Je vais activer mes contacts, il y a une cellule de recrutement qui existe, Servette peut et doit cibler des joueurs précis dans le but d’être performant. J’ai l’avantage de bien connaître les particularités du championnat de Suisse. Et puis j’aime Genève. À considérer tous les matches que j’ai joués ici, c’est mon club de cœur. Je sais ce que Servette m’a apporté dans ma carrière. À moi de lui rendre un peu en retour, si possible.»

Vainqueur de la Coupe en 1984 puis du championnat en 1985 avec Servette, Alain Geiger est toujours ambitieux. «J’aime les responsabilités», promet-il encore. La préparation pour la nouvelle saison commencera le 18 juin.

(TDG)

Aimé par 1 personne

Commentaire par Avril

Merci beaucoup, très apprécié.

J'aime

Commentaire par Dalidor

Merci à toi 😉

J'aime

Commentaire par Bertine

C’est navrant… Le genevois n’est jamais content! Il faut que l’on se rende compte que on n’est plus le Servette des grandes années et on est moins attractifs.
On a trouvé un ancien servettien, expérimenté et suisse. Oui, il ne s’est pas vraiment imposé comme un tacticien hors-pair. Et oui, l’article du temps (bien que vieux de 10 ans) est assez négatif. Donnons-lui sa chance!
Mais il faut réaliste, notre club se porte mal depuis des lustres et on ne peut plus uniquement se reposer sur notre palmarès pour attirer des bons entraîneurs. Tant que l’on aura pas fait 4-5 ans en Super Ligue et au mieux du classement, on attirera que 2 sortes d’entraîneur : les tous jeunes (première équipe pro) ou ceux qui n’ont pas vraiment la cote. Il en va de même pour nos joueurs.

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Patchou

Pas étonnant, cette nomination, du moment qu’on a pas encore trouvé de nouveau DS, c’est Studer qui l’a choisi, alors dans ce cas… c’est la méthode Servette tout craché, ça!

J'aime

Commentaire par Dumbledore

Comme tout le monde, je suis surpris et dubitatif. Mais pourquoi pas. Il est un connaisseur du football suisse et servettiens. Après il pourrai faire la paire avec le lyonnais. Par contre mes souvenirs de son jeu ne me rapellzpas un jeu porté vers l’avant. A voir. Bienvenue à toi.

Aimé par 1 personne

Commentaire par leogrenat

Points positifs :

– Ancien joueur Servettien
– Frère agent de joueur
– Age
– Suisse

Point négatif:

– Jeu défensif
– CV comme entraineur

Conclusion : Il peut nous faire une Joao Alves bis

J'aime

Commentaire par Charles-Henri

Heu oui…

A part qu’avoir un agent de joueurs comme frère n’est pas forcément une bonne chose. Il faudra qu’il(s) travaille(nt) pour le Servette, pas pour leurs petites affaires…

Par ailleurs, la comparaison avec Alves ne tient pas. Rien les relie. Alves prônait, qui plus est, un jeu spontané tourné vers l’avant…

Mais bon, si Geiger peut amener à nouveau un peu de rêve à la Praille, comme Alves, ce sera tant mieux! 👍

J'aime

Commentaire par GrenatDC

La comparaison était dans le parcours, deux bons joueurs d’experience et anciens internationaux avec une carrière d’entraineur pas percutante… Puisse Geiger insuffler la même période d’euphorie que du temps de mage Joao…

Aimé par 1 personne

Commentaire par Charles-Henri

+ 1

J'aime

Commentaire par Bertine

Sauf que le frère de Kodro était aussi agent de joueur, et les dernières arrivées venaient de son écurie. Joueurs d’ailleurs qui devaient jouer, au détriment d’autres qui se sont vus reléguer sur la touche…

J'aime

Commentaire par Futchbool

oui, Geiger est un style à d’Alves ! C’est un introverti. Alves avait une aura, un sens inné du football et une chaleur humaine palpable. L’euphorie ne vient pas de rien. Si tout un groupe y croit il est galvanisé. Puisse Alain Geiger y parvenir avec son caractère plus introverti.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Marc Schnyder

Le grand avantage est qu’on aura pas besoin de scout et de DS son frère va s’en charger.
Le grand désavantage….idem.

J'aime

Commentaire par John

Je suis perplexe….personne ne l’a vu venir.

J’espère qu’ils ne se sont pas trompés.

Bon joueur et grenat. Ça fait deux qualités, déjà ça. Pour le reste on avisera plus tard.

J'aime

Commentaire par grenadine

Autre point positif: il met le doigt sur un point primordial du chantier servettien en parlant du MENTAL de gagneurs que les joueurs auront à se forger pour être performants. Quant à la jouerie et au spectacle, on verra bien ce qu’il en est dès les premiers matchs…

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Dumbledore

Les bonnes surprises sont souvent celles auxquelles l’on ne s’attendait pas du tout… Ce choix en fait partie !

@ Dumbledore

Tout à fait d’accord avec toi. Je parlais également hier du moral des troupes…

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Bertine

Ce qui est surprenant, c’est que c’est lui qui a fait ses offres il y as 15 jours !!! Donc la liste des papables n’a servi à rien, car je doute fort que Geiger en faisait partie.

J'aime

Commentaire par leogrenat

Ou tous les papables nous ont gentillement dit non… 😦

J'aime

Commentaire par meierpat

Il faut voir à l’œuvre le nouvel entraîneur. Pour les joueurs il faut un gaucher (pendant de M Stevanovic à droite) et un défenseur central gaucher qui peut jouer arrière latéral. Il faut aussi garder Nathan. Nous avons des bons jeunes, il faut leur donner des responsabilités en raison du budget.

J'aime

Commentaire par Gagnebin François-Louis

En tant que Xamaxien et Romand, je souhaite vraiment que Servette remonte en SL. Mais là, expérience faite, je vous souhaite bonne chance. C’était un excellent joueur, mais l’entraîneur est une catastrophe. Et je pèse mes mots. Votre président commet visiblement les mêmes erreurs que notre catastrophique Bernasconi.

J'aime

Commentaire par Raphaël Doudin

Merci Raphael. Tu en as fait l’expérience. J’espère que Geiger a changé lors de son passage en Afrique. Sinon, on va être à la recherche d’un nouveau mentor en décembre et un salaire à régler encore pendant 18 mois.

J'aime

Commentaire par Marc Schnyder

maintenant il faut faire les bons transferts afin de donner à l’entraineur les meilleures chances de réussir, si il se plante avec des bons joueurs il sera assez tôt pour le critiquer.

J'aime

Commentaire par claude

+1
Tu as raison.
Même si ce qu’on peut lire sur Google, ou entendre çà et là, n’est guère rassurant, faut-il l’admettre.

J'aime

Commentaire par GrenatDC

il faut arrêter d’aller chercher des joueurs hors de Genève,
il y en a un qui est formidable comme attaquant à Carouge.

J'aime

Commentaire par sarro

Genève ville ou Genève canton?

J'aime

Commentaire par Riro

canton

J'aime

Commentaire par mimi

HS – René Weiler a signé chez Al Shabab Saudi FC

J'aime

Commentaire par Tom

Weiler a été approché par Servette, tout comme Ulie Forte. Les deux ont refusé de venir entraîner le SFC…

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

La thune!

J'aime

Commentaire par Riro

Merci Julian

J'aime

Commentaire par Tom

Finalement, cette nomination apporte plus de questions que de réponses…

J'aime

Commentaire par Snowleopard

Je pense qu’effectivement notre club n’a peut-être pas les moyens financiers d’attirer un entraîneur avec plus de renommée. La fondation 1890 doit demander à Fischer de maintenir les finances à un niveau acceptable. C’est bien mais de temps en temps il faut prendre des risques pour progresser.

J'aime

Commentaire par BoubiX

Je ne pense pas que ce soit une question de salaires. Pour moi, c’est plus dû au fait que des entraîneurs de première division ou de Super League devaient entraîner en Challenge League…

Aimé par 1 personne

Commentaire par Julian Karembeu

Oui, la Challenge League dans un stade à 95% vide – ça ne doit pas faire rêver Forte ou Weiler.

J'aime

Commentaire par Michel

Les barrages sont réintroduits pour la saison 2018/19 !

Aimé par 3 personnes

Commentaire par Gibus


On pourra faire 4 changements par match en ChL maintenant où c’est moi qui comprend mal?

J'aime

Commentaire par BoubiX

4 changements : On dirait que ce sera possible, avec dans l’idée de faire jouer des jeunes – pas sûr de comprendre comment ils veulent le verifier…

J'aime

Commentaire par Michel

… et tout ça dès la saison prochaine! Avec ce nouveau règlement, si on ne monte pas dans les deux ans, on est vraiment des pommes…!

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Dumbledore

Bon.ben ça c’est une bonne nouvelle..on aura plus de chances de monter
Geiger ne s’y est pas trompé dans son discours..il a mis le doigt sur le probleme..l’attaque !!
Pas de montée sans attaquants efficaces
Et si en plus on peu trouver un bon défenseur Dams) derrière ce serait pas mal
Et Ruefli serait pas mal..il est Suisse et expérimenté

Aimé par 1 personne

Commentaire par systite

Ruefli : Suisse + Genevois, que demande le peuple ? 😉

A part ça, ce serait effectivement une idée, s’il veut bien jouer devant 2000 spectateurs pour un salaire raisonnable, et en Challenge League.

J'aime

Commentaire par Michel

« Geiger ne s’y est pas trompé dans son discours..il a mis le doigt sur le problème..l’attaque !! »
Bravo, quel oeil aguerri!!!!

J'aime

Commentaire par Bebert

Tout cela semble réjouissant en effet.

Les clubs ont réalisé que les barrages étaient finalement nécessaires.

Quant à Rufli, je vous rappelle que ses prétentions étaient trop élevées quand il avait été approché donc…

J'aime

Commentaire par Bertine

Maintenant Rufli est sans contrat ça change la donne

J'aime

Commentaire par chamousse

Donc iils ont ont refusè celestini et garande donc laissons bosser geiger sans que les eds deversent leurs fiel merci

J'aime

Commentaire par Bernd

Pas rassurant tout ça :

http://www.carton-rouge.ch/2009/07/07/alain-geiger-le-pigeon-voyageur-dor/

Certes il y a 9 ans mais ça donne quand même une drôle d’idée du personnage!
…mais soyons optimiste!

J'aime

Commentaire par Coco

Ouais comme tu dis ça fait quand même un peu soucis tout ce qu’on peut lire sur Geiger.
Faudra juger sur le terrain mais c’est vrai que pour le moment c’est pas très bandant cet annonce,on nous aurait dit Aeby,Alves ou Londono et ben j’aurais préféré un des trois.
Tout ce temps pour choisir à l’arrache un entraineur qui n’augure rien de bon et qu’il faudra changer dans quelques temps,vraiment n’importe quoi M.Fischer.
Si on répète les mêmes erreurs chaque année,on peut poser les plaques tout de suite.
C’est vraiment pathétique.

J'aime

Commentaire par Gégé




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :