43 réflexions sur « Sondage : qui pour remplacer Lang sur le flanc gauche ? »

  1. Antunes, bien sûr.

    Aucun des autres joueurs proposés n’est ailier pur (ni Antunes d’ailleurs…, mais il est plus offensif qu’un certain nombre d’entre eux).

    Il est clair que la grave blessure de Steven pose problème dans l’échiquier et il incombe à Geiger de réfléchir le flanc gaucher, car, comme la plupart de nous le disons, le côté gauche est un problème général chez Servette et il importe de trouver très rapidement la solution à gauche, de la défense à l’attaque. Les adversaires ne vont pas nous attendre mais l’ont certainement constaté déjà la saison dernière avec nos déboires au poste de latéral gauche.

    Tout un programme, donc.

    ALLEZ SERVETTE !

    J’aime

      1. Exact.

        Schalk n’est pas un ailier, mais plutôt un 9 et demie, électron qui travaille et affronte la défense directement.

        J’aime

    1. Certes, mais c’est un joueur rapide, vif, inspiré qui peut piquer au centre comme le fait parfois (trop rarement à mon goût) Micha. Il peut être aussi être l’attaquant aillier d’un 4-3-3 comme le devient le système Geiger en phase offensive

      J’aime

  2. Je mettrai bien Imeri. Il a l’énergie pour jouer sur l’aile et ne rechigne pas à faire le travail défensif. Bien que ce ne soit pas son poste de prédilection. J’ai l’impression que Cognat/Macoppi lui bouchent la place au centre et c’est assez lamentable de ne pas le voir plus souvent aligné.

    Antunes… très bon techniquement. Mais défensivement je ne sais pas ce qu’il vaut. Physiquement, il est un peu trop léger.

    Follonier…. inexistant.

    Alphonse et Wuthrich: des joueurs axiaux

    Cespedes: bon pour reposer le jeu, sait se rendre disponible. Mais pas certain qu’il ait explosibilité pour jouer sur l’aile

    J’aime

  3. En effet antunes et busset cest jeune mais le niveau est la il se connaisse bien les automatismes sont la et il y aurais du jeux a gauche a mon avis sa tient autant la route que lang ..severin

    J’aime

    1. Pour moi Antunes bcp.plus performant dans l’axe manque de vitesse pour cote.
      Mais tu as raison il faut lancer les jeunes.
      Ils.ont fait 8ans de formation commune

      J’aime

  4. Excellente question.

    J’espère que Follonier va se bouger et justifier son prêt chez nous. Sinon, je pense que Geiger risque de changer souvent d’ailier gauche, selon l’adversaire et les performances.

    J’aime

  5. Clairement pas Antunes !! Ce n’est pas du tout un ailier amha. Il ne va pas défendre ni déborder. C’est un joueur qui aime tricoter dans un petit rayon. Il faut le garder au centre.

    Je préfère donner sa chance au seul ailier disponible – càd Follonier ou alors miser sur Alphonse qui fera le travail (conservation, déviation de la tête, venir défendre, placement juste) sans mauvaise surprise pour nous.

    Wütrich ne défendait pas ou peu, il repiquait au centre et à contribué à la faillite du côté gauche (même si Severin ne fut pas bon, il était bien seul…). Pas convaincu non plus.

    Une solution « à la fraîche » serait de mettre Busset.

    J’aime

  6. HS

    Article dans la TDG sur le blocage du dossier Koro Kone. Peux pas l’ouvrir.

    On entend jamais ça ailleurs (comme l’affaire Maudet…). Une honte

    J’aime

  7. j’ai lu l’article..il n’y a qu’à Genève un cas pareil…il n’est pas près de jouer vu le préavis négatif et si le Tribunal administratif confirme le préavis négatif on ne voit pas trop comment il pourra jouer un jour ici…déplorable.
    Même Moutinot n’aurait pas fait (pire) avec la fondation du stade et le terrain de 4 millions.

    J’aime

    1. L’administration… C’est désolant. Le club ne fait pas mieux mais on dirait 2 gamins qui se chamaillent. Il y a la carrière d’un mec là-dedans !

      J’aime

  8. Le cas en détail

    Que s’est-il passé avec le cas Koro Kone? «Le joueur est qualifié sportivement auprès de la SFL, précise Constantin Georges, directeur général du Servette FC. Le souci ne se situe pas à ce niveau. Nous avons travaillé comme d’habitude, en déposant le dossier du joueur auprès des instances cantonales genevoises, sans raison apparente de refus, toutes les pièces étant réunies. Nous n’avons rien fait de mal. Mais il y a un problème de délais.»

    La chronologie? Le joueur est qualifié par la SFL, sportivement il a le droit de jouer. Servette fait tout de son côté pour obtenir un permis de travail rapidement. Mais voit la procédure prendre plus de temps que prévu à Genève. Le dossier n’est pas transmis à Berne auprès de l’Office des étrangers, il n’a pas encore l’aval de l’OCIRT. Mais Servette décide de faire jouer Koro Kone, contre Winterthour d’abord (victoire 2-0, deux buts de… Kone), puis contre Lausanne (défaite 0-1). Enfin, le club reçoit la position de l’OCIRT, peu avant le match de Coupe de samedi passé contre Lucerne: décision négative, l’Office n’entre plus en matière sur le cas Kone. Mesure de représailles?

    Réaction de l’OCIRT

    Du côté de l’OCIRT, on regarde le cas sous un autre prisme. Le responsable de la communication de l’office s’explique: «La procédure est claire, dit Laurent Paolliello. Un joueur qui n’a pas de permis de travail ne peut pas jouer. De plus, s’il a déjà disputé une rencontre sans permis mais que le club peut faire valoir sa bonne foi, l’office n’est pas tatillon. Il rappelle la règle aux dirigeants. Après, si un club averti décide à nouveau de passer outre, la commission tripartite et l’OCIRT n’ont plus d’autre choix que de donner respectivement un préavis et une décision négative.»

    Selon nos informations, c’est ce qui s’est passé. Servette, sans doute pressé par le temps et le besoin de faire jouer Kone, a aligné le joueur contre Winterthour, aurait été rappelé à l’ordre par les autorités cantonales et serait passé outre une seconde fois, alignant Kone contre Lausanne. Précipitant la décision négative, selon l’exemple général cité par Laurent Paolliello.

    Que risque le club?

    Servette ne risque pas de retrait de points pour avoir anticipé une décision qu’il espérait positive. Dans les faits, il aurait fallu que Winterthour eut déposé un protêt dans les trois jours qui suivaient sa défaite, selon l’article 175 du règlement de jeu de l’ASF, ce qui est très peu probable à moins d’être devin. En revanche, Servette risque une amende pour avoir lancé sur le terrain son attaquant, sans permis de travail, donc.

    Servette en est là maintenant, avec cette décision négative. Et un joueur qui ne peut plus jouer. Le club a déposé un recours ce mardi, le dossier a donc quitté l’OCIRT pour le Tribunal administratif de première instance. Il faut espérer pour les Grenat qu’un verdict positif tombera rapidement.

    Si tel ne devait pas être le cas, la SFL pourrait en dernier lieu, après l’issue de toutes les procédures, suspendre la qualification du joueur. Servette attend un autre épilogue, bien sûr, et s’arme de patience.

    J’aime

  9. Une nouvelle page de la théorie du complot depuis l’affaire Doumbia???

    Cela ne m’etonnerait en rien, car ce Canton et ses Genferei constituent le vilain canard 🦆 en matière sportive (exemple : le naming où seul le GSHC ne peut nommer sa patinoire commercialement). En fait, il faut rendre Geneve à la France comme ça on résoudra le cas Kone…

    Je comprends pas cette farce honteuse et qui va nous coûter en partie la saison.

    J’aime

  10. Pour essayer de résumer, Kono est sportivement qualifié par la sfl, le problème se situe au niveau du permis de travail qui n’a pas encore été remis par Genève à l’offIce fédéral, donc sans permis de travail il ne peut pas jouer. Servette ne risque pas de retrait de point pour l’avoir fait jouer contre Winti et Lausanne il aurait fallu que Winti dépose protêt dans les 3 jours après le match. Pour le moment il ne peut pas jouer et vu la lenteur de notre chère administration il ne sera vraisemblablement pas à Schaffhouse.

    J’aime

  11. C’est juste hallucinant! On trouve enfin le (peut être) remplaçant de Nsame, et on va le perdre à cause de ce genre de connerie quoi!!! Le Servette FC va devenir ( c’est déjà le cas diront certains) la risée du pays! Chaque année il y a une merde! Je vais bientôt en avoir ras le cul de ce club!

    J’aime

  12. L’administration à Genève est une catastrophe ! Ça on le sait ! Mais pour faire avancer un dossier il est inutile et contre productif de prendre les fonctionnaires de haut ! Mais visiblement notre Direction ne le sait pas !

    J’aime

  13. Une confirmation que l’Etat est géré par des incompétents où reigne le copinage. Vraiment des brêles les fonctionnaires dans ce canton (les bons se comptent sur les doigts d’une main). Franchement ça me dépasse les conneries que nous vivont…pour une fois le club n’est pas fautif.

    J’aime

  14. Ce qui est bizarre dans cette histoire en lisant l’article c’est que l’Ocirt ne semble avoir rendu une décision (négative en l’occurrence) qu’avant le match contre Lucerne, soit plus de 4 semaines après la signature de Kone et le dépôt du dossier. Pourquoi attendre autant ? Pourquoi faire perdre au club du temps, de l’argent et des points en ne traitant pas le cas comme dans les autres cantons en moins d’une semaine. C’est hallucinant !

    J’aime

  15. Bienvenue dans la république bannanière de Genève, ou 15 mille personnes travaillent au noir et ou on fait un exemple d’un footballeur du Servette. Quelqu’un pourrait demander à Don Poggia combien d’employés travaillent sans permis aux HUG ?
    On n’est pas prêts de se débarasser de la vermine mafieuse étatique.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as certainement raison, mais tout cela sans compter les 110’000 frontaliers qui passent la frontière chaque matin et bossent, notamment, à l’Administration.

      Cela étant, sur Vaud, c’est pas vraiment mieux, mais l’on n’a pas entendu de cas ailleurs d’un joueur africain à qui l’on bloque le permis juste pour emm… Un genferei de plus, quoi…

      J’aime

  16. J’ai grandi a Genève et vis maintenant en Corée du Sud. Ici l’équipe de foot nationale vient de gagner le tournoi de foot des jeux asiatiques 2018. En remerciement, le président fait grâce aux joueurs du service militaire (qui est de deux ans et en pratique, détruit la carrière des jeunes professionnels footballeurs).
    Au moins sur ce point le pays est unis et a compris que le sport participe au bien de tous.

    A Genève c’est vraiment pathétique, nul part ailleurs on voit ce genre de choses. Le canton semblent tout faire pour se détruire de l’intérieur.

    J’aime

    1. Super Cja2001 et merci pour ce sympathique clin d’œil de Corée. 😉 félicitations à votre président.
      Ça fait plaisir de voir que le SFC et les EDS sont mondialement connus.
      Ici c’est G’nève avec tout ce qu’il faut pour bien documenter la Revue chaque année. 😂

      J’aime

  17. Étant fonctionnaire et juriste et aussi supporter du club, je peux comprendre votre colère contre le Service en question (dont je ne fais absolument pas partie malheureusement pour le SFC^^), je ne suis pas expert des lois et règlements en vigueur sur ce sujet en particulier, mais si des tensions avaient déjà existé par le passé, le club n’a pas été inspiré de prendre un tel risque et de vexer les autorités compétentes… Résultat, on est parti pour quelques jours, vraisemblablement quelques semaines sans qu’il puisse jouer, au mieux, au pire, il ne jouera jamais plus au SFC. Espérons que le TA (Tribunal administratif) ne soit pas trop débordé et puisse se saisir rapidement du cas, tout en rappelant que selon moi, il n’y a pas d’exceptions possibles dans le traitement de ce dossier, sous prétexte que le joueur est footballeur pro…. Non pour moi, les premiers fautifs, c’est le club et sa magnifique direction administrative… Comment voulez-vous que cette ville ait un club de football, entre les problèmes de formation (les M18 ont été surclassés par Bâle 4-1 le week-end dernier…, les M21 déjà à 8 points de la première place après 6 journées seulement…, et on me souffle que le Directeur de l’Académie Papillon pourrait se voir remercier dans les prochains jours….), le stade pourri, le manque d’engouement populaire, et maintenant la direction du club qui fait n’importe quoi….. déprimant

    J’aime

    1. Tout à fait d’accord dans le fait que Servette n’est pas au dessus des lois. Cela dit, si le gouvernement Genevois voyait du potentiel bénéfique dans Servette alors le cas d’un permis de travail d’un tel joueur qu’est Kone aurait pris un jour où même moins.

      Je l’ai vu au niveau des demandeurs d’asile arrivant en Suisse, les ressortissants de certains pays ils obtiennent le permis B systématiquement en quelques semaines, pour d’autres pays il faut des années.

      C’est si facile de faire trainer des dossiers ou les mettre sur le haut de la pile quand on veut.

      Biensûr que Servette n’a pas fait tout juste et est probablement fautif, mais je doute qu’un tel problème de permis de travail n’est jamais arrivé aux grandes organisations internationales basées a Genève. J’ai peut-être tort, mais j’en doute.

      J’aime

    2. Il ne doit clairement pas avoir de passes-droits mais garantir un traitement un peu expéditif et efficace dans certains cas ce n’est pas demander la lune.

      Non, non surtout pas. Faisons bien ch… le club.

      Vive Genève…

      J’aime

  18. Réaction typique de la vermine étatique mafieuse que je dénonce. On fait semblent de pas voir les femmes de ménage filipines et les ouvriers péruviens et on vient donner des leçons à un club historique qui s’occupe quotidiennement de 250 gamins et qui doit attendre 4 semaines !!!! que tes ptits copains branleurs se bougent leurs cul pour donner un permis de travail à un joueur qui y a droit et que le club paye dans le vide…juste comme ça…pour rire…
    T’es plus fonctionnaire que supporter crois-moi .

    J’aime

    1. Je suis le premier a déploré cette situation, mais de un je ne suis pas responsable, de 2, s’il existe une procédure, il faut bien la respecter, même pour le SFC, qui n’est jusqu’à preuve du contraire pas au-dessus des lois….Après la réaction de l’Office de rendre une décision négative est grotesque et stupide, mais sur ces sujets, il faut faire attention… J’espère comme toi qu’une solution puisse être rapidement trouvée et qu’une décision tombe rapidement, pour le club et le joueur ! ça ne sert pas à grand chose de faire des généralités sur le fonctionnement de l’administration cantonale, je ne connais personne dans cet Office, et donc je ne jugerai pas les personnes qui y travaillent… malgré tout, une belle journée ensoleillée et aller Servette

      J’aime

  19. et c’est bien entendu tout de la faute de l’Etat, pas du tout de la direction du club qui se loupe avec le permis d’un extra-communautaire pour la 3ème fois (Doumbia, Djurovski, Koné).

    on aurait eu l’air malins si Lausanne ou Winterthour s’en seraient rendus compte avant et qu’ils avaient déposé protêt le lendemain du match.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :