Les Enfants du Servette


en route vers la SL Tour 11 by Obra
23 octobre 2018, 12:27
Filed under: Challenge League, E=(SFC)2, Saison 2018-19



  • 3 clubs sont devant Servette donc nous sommes quatrième
  • wil a 3 points d’avance mais une différence de buts de +6 (+8 pour nous), Lausanne et Winterthur sont à 2 points (+8 et +5 respectivement)
  • nous sommes repassxés à 2 points devant Rapperswil après sa défaite à domicile contre Kriens  (+1)
  • Aarau est complètement largué à 14 points de nous

Par Oscar Obradovic


15 commentaires so far
Laisser un commentaire

https://m.tdg.ch/articles/27379424

Itw intéressante de Cognat.

J'aime

Commentaire par Dédé

Et réservé aux abonnés de la Julie …

J'aime

Commentaire par Lolito

Ouaip… vraiment chiant ces blocages de sites internet. Quelqu’un aurait-il l’amabilité de copier l’article ? merci d’avance, ce serait TRES apprécié !!

J'aime

Commentaire par Dalidor

Si les journaux souhaitent conserver un minimum de qualité, ils sont bien obligés de faire payer leurs articles. Sinon c’est 20 minutes qui nous informent et je doute qu’ils suivent Servette autant que la Julie…

J'aime

Commentaire par Secteur J

J’aimerais bien le copier mais je me suis fait remonté les bretelles là dernière fois sur le blog… 🙈 C’est vrai que c’est pas correct même si je trouve un peu mal foutu de la TDG.

J'aime

Commentaire par Dédé

C’est le 12ème tour, non?

J'aime

Commentaire par Avril

Ce sera le douzième à Kriens

J'aime

Commentaire par Obra

Ah, c’est une retrospective 🙂
Desolé j’avais pas compris cela ^^
#one too many duff

J'aime

Commentaire par Avril

L’article de la tdg sur Cognat :

«Au début, je n’étais pas enchanté de venir à Servette, en D2 suisse»
FootballTimothé Cognat, prêté par Lyon, est déjà la révélation de la saison. Gros plan sur un joueur de 20 ans qui est heureux en Grenat.
Samedi, Cognat faussait compagnie à Peralta, avant de servir Stevanovic pour le 1-1.(Photo: Eric Lafargue)

Daniel Visentini

À tâtons d’abord, il faut prendre ses marques. Quitter l’Olympique lyonnais, découvrir un nouveau championnat et une nouvelle équipe en arrivant en Suisse. Surtout: se persuader d’avoir fait le bon choix. Timothé Cognat, espoir français de 20 ans, venait de signer son premier contrat professionnel avec Lyon cet été (trois ans jusqu’en 2021), pour aussitôt être prêté au Servette FC, en Challenge League. Âpreté de la transition. Le rêve qui prend corps, mais la réalité du chemin à parcourir pour le toucher du doigt qui s’impose immédiatement.

Cognat, c’est pourtant la révélation de la saison. Déjà. International de toutes les sélections tricolores, des M16 aux M19, capitaine de la France M17 championne d’Europe, il est toujours dans le viseur des techniciens lyonnais, au-delà de son exil programmé d’un an. Il est d’ailleurs prévu que le Servette FC envoie régulièrement à l’OL les DVD de ses matches avec les Grenat. Que vont-ils voir?

Ses qualités sous la loupe

Un jeune joueur qui sort du lot. Il a fallu un peu de temps, au début, pour que Cognat révèle ses immenses qualités. Des essais aussi pour vérifier qu’il n’est pas un No 10, pas vraiment un pur No 6, mais qu’en tant que No 8, il est indispensable dans les transitions offensives, dans l’axe, et redoutable dans les duels défensifs. Il peut aussi briller sur le flanc gauche, notamment dans le très intéressant 4-1-3-2 qui a fait le bonheur de Servette samedi, en seconde période, contre Aarau. Cognat, c’est aussi, un sens tactique qui se vérifie dans son placement et, cerise sur le gâteau, une technique impressionnante qui lui permet de briller dans la percussion, en un-contre-un. Du haut de ses 171 cm, il écœure l’adversité. Il ne lui manque plus que le réalisme à la conclusion. Mais s’il l’avait déjà, il ne serait sans doute pas en prêt à Servette.

C’est simple: en quelques semaines, infatigable, il est déjà devenu incontournable dans le jeu des Grenat et Alain Geiger l’a bien compris. Mais comment vit-on tout cela, à 20 ans. «Je ne vais pas vous mentir, quand Lyon m’a parlé d’un prêt en D2 suisse, cela ne m’a pas d’emblée enchanté. J’ai pris le temps de mesurer la proposition, j’en ai parlé avec mes agents. Au début, je me demandais pourquoi j’irais me perdre en D2 suisse. Et puis, après réflexion, je me suis dit qu’il valait peut-être mieux viser moins haut tout de suite, pour avoir plus de temps de jeu aussi.»

À peser tous les paramètres qui forgent une décision, Timothée Cognat a aussi retenu comme essentielle la présence, cette saison au Servette FC, de Gérard Bonneau, recruteur en chef. Bonneau, cela a été durant 25 ans l’œil de l’OL pour repérer les talents à recruter. Benzema, Ben Arfa, Fekir, Lacazette, Ghezzal, Martial, Tolisso, Umtiti, Gonalons, Grenier: c’est lui qui les a tous repérés et amenés au centre de formation lyonnais. De quoi rassurer Cognat, qui le connaît évidemment très bien. «Quand j’ai su que Gérard Bonneau était au Servette FC, bien sûr que cela a influencé mon choix, assure le joueur. J’ai totale confiance en lui.»

L’avis de son recruteur

Et l’ex-recruteur lyonnais, aujourd’hui à Genève, qu’en pense-t-il? «Oui, c’est bien moi qui ai donné son nom à Servette, en arrivant à Genève, confirme Bonneau. Je savais ce qu’il pouvait apporter aux Grenat. Je connais bien Timothé, c’est moi qui l’ai recruté pour l’OL à 13 ans, quand il était à Villefranche. Il a de grandes qualités. Il court beaucoup, 12 à 14 km par match, il est fluide techniquement, pas seulement du droit mais du gauche aussi, on l’a vu samedi avec son assist pour Stevanovic, il a un gros mental et c’est un garçon à l’écoute, un vrai coéquipier. Mais il doit encore progresser à la finition, oui.» Le milieu de terrain n’a pas mis longtemps à s’épanouir. Il s’est très bien intégré, ses coéquipiers le surnomment «Timo», voire «TimoTuche» pour cette chanson des Tuche chantée lors de son bizutage, et sur le terrain, il force le respect de tous.

Il ne regrette pas son choix

«Je ne regrette pas d’être au Servette FC, sourit-il. Je dois même avouer être très étonné du niveau de la D2 suisse, notamment sur l’implication physique nécessaire. Je me sens très bien dans ce club, qui me fait confiance.» Qui sait: si Servette est promu en Super League à la fin de la saison, une prolongation de prêt pourrait être envisagée? Ne reste plus aux Grenat d’aligner les victoires, de poursuivre la série de deux succès consécutifs dès samedi à Kriens. Avec deux attaquants en pointe? Avec Cognat sur la gauche éventuellement?

«Pas de souci pour évoluer sur le flanc gauche, lance le passeur du 1-1 de Stevanovic samedi. Je jouais souvent à cette position dans mes années lyonnaises. Pour ce qui est des deux attaquants, je crois qu’on arrive mieux à peser sur les centraux avec deux pointes, oui. Ce système est intéressant pour nos qualités.»

(Tribune de Genève)

Aimé par 1 personne

Commentaire par Pickouze

Merci pour l’article 😉
Un plaisir de savoir ‘Timo’ au Servette pour au minimum cette saison et plus au cas où…

J'aime

Commentaire par charloc3

Merci pour l’article…. c’est très apprécié.

J'aime

Commentaire par Dalidor

Merci pour l’article!😊

J'aime

Commentaire par Bertine

Avec plaisir Bertine

J'aime

Commentaire par Obra

Si jamais, il y a une astuce avec le mode avion concernant les blocages de la TDG, mais je suis plus sur de la procédure.
Ouvrir l’article, sortir, mettre en mode avion, reprendre l’article
A essayer

J'aime

Commentaire par Stian

oui ça marche toujours…

J'aime

Commentaire par Carlos




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :