Les Enfants du Servette


Reprise de l’entraînement des servettiens by Obra
4 janvier 2019, 16:00
Filed under: Challenge League, Parlons Servette, Saison 2018-19

Fini les vacances, place à la dernière ligne droite et une promotion en ligne de mire. Les Servettiens ont repris la direction du terrain d’entraînement ce jeudi matin. Au chapitre des absents il y a bien sûr Lang blessé de longue date.

Trois jeunes ont été intégrés, il s’agit du gardien Lamers (2000), le défenseur Vouilloz (2001) et le milieu de terrain Holcbecher (2001). Concernant les essais, comme nous le disait Geiger, il y aura très peu de changement à part un latéral gauche pour épauler Severin.

Les Grenat disputeront 6 matchs de préparation (Vevey et Stade Nyonnais en suisse et 4 au cours du stage au Portugal) avant de reprendre tout début février contre Vaduz le championnat.

plus de photos sur le site officiel

Par Oscar Obradovic


5 commentaires so far
Laisser un commentaire

Selon la TdG de samedi, contrairement à Lausanne qui souhaite faire une grande lessive pour la reprise, Geiger veut garder tout son effectif afin de continuer sur la lancée de 2018, en faisant encore plus fort et mieux, avec le même contingent qui peut encore se bonifier et progresser sans bouleversement, sinon selon les opportunités du marché, acquérir un gaucher pour consolider ce secteur.

J'aime

Commentaire par Dumbledore

merci TDG 👍dixit Mr Geiger. «Votre challenge en 2019, leur a-t-il dit en substance, c’est de faire encore mieux que l’an dernier. Il y aura bien sûr des périodes de doutes, des obstacles, vous commettrez sûrement aussi des erreurs mais vous avez en vous les moyens de les surmonter.»

Nous on sera là pour vous ! Allez les gars.

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Tom

Oui, très beau et très motivant discours du coach à ses joueurs, manière de leur rappeler que rien n’est encore joué, mais qu’ils réussiront ensemble en poursuivant sur leur dynamique du premier tour, sans arrogance ni relâchement, et que personne ne sera oublié pendant le combat, ni au moment du dénouement final!

J'aime

Commentaire par Dumbledore

Bonne lecture et désolé pour le copyright 😇

Comment ne pas y voir un symbole? Alors que Servette trône au sommet de la Challenge League, Alain Geiger (58 ans) a lui-même choisi de passer les Fêtes en altitude. C’est sur les hauteurs de Blatten, une station du Haut-Valais, et en famille, entouré des siens, que le coach grenat, qui sera bientôt grand-papa pour la 5e fois, s’est ressourcé, débranchant quelque peu pour mieux se repiquer au jeu.

PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

À l’heure de la (glaciale, pour la météo) reprise, trois jours avant celle du LS, l’envie frétille déjà, les idées, solidement ancrées dans une réalité souriante, le disputent aux ambitions, légitimes.

Le piège de la suffisance

Confortable leader avec six points d’avance sur Winterthour et sept sur Lausanne, le club de la Praille, qui reste sur une impressionnante série de 9 matches/25 points, sait pourtant qu’il n’a encore rien gagné, que le danger le guette partout. Mais pas question, au moment de toucher au rêve, de tomber dans le piège de la suffisance ni de fanfaronner en bombant le torse.

D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si son entraîneur, au moment des retrouvailles avec le terrain, lui a fixé des standards plus élevés qu’en 2018. «On doit refaire la même chose mais en mieux», confirme Geiger avant de décortiquer quatre thèmes de la rentrée.

Le message du coach
Des vents porteurs

Au moment de retrouver vendredi ses joueurs à Balexert, Alain Geiger n’a pas manqué de leur adresser ses vœux. Il a aussi tenu à les replonger dans le contexte de la bataille pour la montée. «Votre challenge en 2019, leur a-t-il dit en substance, c’est de faire encore mieux que l’an dernier. Il y aura bien sûr des périodes de doutes, des obstacles, vous commettrez sûrement aussi des erreurs mais vous avez en vous les moyens de les surmonter.» Ainsi l’ancien international helvétique est-il persuadé que ce Servette-là peut encore se bonifier. «On a l’élan du leader, toutes voiles dehors, convient-il. Si l’on travaille très fort, il n’y aura aucune limite.» À condition de retrouver sans (trop) tarder les valeurs développées par le leader en termes d’emprise sur le jeu et de volonté de séduire…

Les ambitions
Remporter un nouveau titre

«Si l’on m’avait dit que l’on bouclerait la première partie en tête avec six points d’avance, j’aurais bien sûr signé les yeux fermés…» Le Valaisan de la Praille le sait pourtant mieux que quiconque: quand bien même aucun poursuivant n’a jamais effacé un tel retard depuis la création de la nouvelle formule en 2003, rien n’est acquis. «Personne n’a jamais été promu avec des statistiques. Le grand favori reste Lausanne. De notre côté, on ne va pas changer d’un iota. Face au nouveau championnat qui commence, on demeure des compétiteurs. On veut être premier sur ces 18 matches.» La feuille de route est même clairement établie. «Il ne faut pas se projeter en Super League mais avancer match après match. La difficulté, c’est d’éviter les nuls.»

La préparation
Le rythme par les matches

«Quand on voit les Anglais qui enchaînent durant les Fêtes, c’est extraordinaire…» Si ça ne tenait qu’à lui, le technicien supprimerait la trêve hivernale. «Tandis que là, il faut repartir sur une mini-préparation de quatre semaines, remettre les gars à niveau dans le but de retrouver ce qui existait déjà.» Avant la reprise du 2 février contre Vaduz, Servette enchaînera les matches amicaux – son entraîneur en a prévu six, le premier contre Vevey vendredi prochain. «Il ne faut pas arrêter de jouer. Ce dont on a le plus besoin, c’est de rythme. À mon époque, on passait un mois à courir comme si l’on préparait un marathon!» Comme en 2018, Servette ira transpirer une dizaine de jours à Vilamoura, en Algarve, où les Grenat séjourneront à partir du 14 janvier.

Le contingent
La recherche d’un gaucher

Avec la stabilité comme mot d’ordre, Servette devrait présenter ce printemps le même visage que celui offert avant Noël. Contrairement à ce qui devrait se passer à Lausanne où un grand ménage est attendu, son effectif ne sera donc nullement chamboulé durant le mercato, hormis l’une ou l’autre possibles retouches en fonction des (rares) opportunités du marché. «J’ai émis le souhait de pouvoir garder tout le monde», confirme le Valaisan. Servi aussi bien en défense qu’offensivement, Geiger ne serait par contre pas opposé à l’arrivée d’un gaucher supplémentaire afin d’étoffer le secteur médian. «On n’est pas en train de se chercher. On sait déjà ce dont on est capable. Une dynamique de groupe et de travail existe. À nous de faire en sorte de la prolonger.»

J'aime

Commentaire par Thierry

Merci pour l’article Thierry
Salutations

J'aime

Commentaire par Frontalier Servettien




Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :