Les Enfants du Servette


Le bordel est ailleurs… by Julian Karembeu
9 avril 2019, 14:35
Filed under: Challenge League, Parlons Servette, Saison 2018-19

Si Servette retrouve peu à peu la lumière ce n’est pas le cas de tous les clubs. Les emmerdes sont désormais ailleurs. Et c’est tant mieux pour nous !

Progression

Après des années d’atermoiements, de gestion (déloyale) et d’incompétence(s), le Servette FC est aujourd’hui sur de bons rails, ceux de la promotion. Mais pas seulement…

Certains signes ne trompent pas, comme si les couleuvres du passé n’étaient plus qu’un lointain souvenir. On sent plus de cohésion dans le club, les décisions sont plus réfléchies et les résultats sportifs suivent désormais une pente ascendante. Servette se structure enfin pour de bon, emmagasine de l’expérience saison après saison et peut regarder l’avenir avec sérénité. Il progresse tout simplement.

Financièrement également tout semble au beau fixe. Le président Didier Fischer a confirmé que le budget sera au minimum doublé en cas d’accession en Super League et qu’il devrait avoisiner entre 12 à 15 millions de francs suisses.

Du côté du stade, les grandes manœuvres ont déjà débuté et se poursuivront toute l’année avec notamment la pose des nouveaux sièges dans toute l’enceinte. D’ailleurs, tout devrait être terminé au plus tard à la mi-octobre pour la réception du match Suisse-Eire.

Les emmerdes sont ailleurs

Si le SFC va de mieux-en-mieux, ce n’est pas le cas de tous les clubs. Depuis l’avènement d’YB, nouvelle machine à gagner du championnat suisse, Bâle est rentré dans le rang. Changements de dirigeants, nouvelle politique sportive et baisse des résultats avec la perte du titre de champion. Le passage de pouvoir se fait également à la billetterie puisque YB compte plus de spectateurs de moyenne que le FCB sur ses 14 matchs à domicile cette saison…

Mais le club qui emmagasine actuellement le plus les emmerdes, c’est GC. Le Rekordmeister, 27 titres de Champion Suisse, comme on l’appelle de l’autre côté de la Sarine.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que depuis le denier titre en 2002, les fans zürichois, orphelins de leur stade du Harturm, n’ont plus grand chose à se mettre sous la pupille. GC est devenu une zone sinistrée, où l’indifférence de la population et des élites font peine à voir…

Jadis surprotégé en Suisse par les hautes sphères du football et les arbitres, Grasshopper sombre année après année dans l’indifférence générale. Il faut dire que les récents événements dans son centre de formation (corruption, pots de vins avec des parents de joueurs), montrent que le mal est très profond. Les problèmes financiers avec les départs de plusieurs gros sponsors pourraient apporter un coup fatal à cette institution du football suisse.

D’ailleurs, GC a annoncé ce matin un changement de coach en virant son désormais ex-entraîneur Tomislav Stipic, à peine 5 matchs et 33 jours après son arrivée ! Retour donc de Uli Forte pour une opération commando. Preuve que tout va de travers du côté du club de la Limmat…

Le LS pas épargné

Du côté de la Challenge League, le Lausanne-Sport n’est pas au mieux malgré les millions d’INEOS. Il faut dire qu’avec 12 millions de budget en seconde division, on attendait un autre niveau du côté de la Pontaise.

Si Servette n’a pas encore validé son billet pour la Super League (attention !), on voit quand-même mal Lausanne et son niveau de jeu cette saison venir chatouiller les Grenat jusqu’à la fin du championnat. Les Vaudois ont plutôt une seconde place à assurer, synonyme de barrage.

Reste que c’est peut-être au niveau de ses dirigeants que le bas blesse, tant ceux-ci ne sont pas présents du côté de la Pontaise, laissant Iglesias et Contini seuls à bord d’un bâteau un peu à la dérive…

Satisfaction retrouvée

Loin de nous l’idée de nous moquer des autres. On a eu et on a encore assez à balayer devant notre porte ! Mais il est tout de même bon de voir que les emmerdes ont changé de camps. Il est agréable de constater que quand un club met les bonnes personnes aux bonnes places, tout va un peu mieux. Sans oublier que cette saison Servette propose un football champagne 🥂 , grâce à Alain Geiger et son staff.

Nous n’attendons plus que la promotion pour afficher enfin un large sourire 😊, celui du travail de la montée dans l’élite accompli. Et la fin définitive de nos emmerdes on espère !

Julian Karembeu


14 commentaires so far
Laisser un commentaire

merci EDS merci Julian

Dimanche tout le monde va voir le match

Allez Servette – Go go go

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Tom

Opération 1+1 dimanche! On commence gentiment à remplir ces tribunes ou bien ?!

Aimé par 3 personnes

Commentaire par Pickouze

Il n’y a pas photo, après 15 ans de galères on a enfin des personnes compétentes, sérieuses et de confiance. Maintenant il faut tout de même garder la tête froide car il y a encore des matchs à gagner à commencer ce dimanche.

J'aime

Commentaire par Jeannot

Ce qui s’est effectivement passé à GZ me laisse dubitatif… Corruption, pot de vin, c’est vraiment grave.
Il y a eu des articles dans la TDG concernant des changements au niveau de l académie.
J’espère qu’il n’y a rien de tel à Genève.
EDS, pensez vous faire un article prochainement sur la réorganisation de l académie ?
Ou est-ce en dehors de votre champ d’action ?
En tout cas toujours un plaisir de vous lire, merci.

J'aime

Commentaire par Fredo

Merci. Notre champs d’action n’a pas vraiment de limites et l’académie fera l’objet d’un article pendant la pause estivale.

J'aime

Commentaire par Obra

Merci !

Sans académie, digne de ce nom, pas d’évolution à long terme. Il faut des terrains d’entraînement, des logements, des bureaux, salle de sport, kiné.

C’est Valencienne, sauf erreur, qui a fait quelque chose de très bien et pas hors de prix.

Le Servette doit laisser sa place à Balexert, où iront-ils ?

J'aime

Commentaire par grenadine

cela faisait combien d années que l on attendait de lire cet article ?!? merci c’est beau!

Aimé par 1 personne

Commentaire par SebJojo

Merci, Julian.

Il est en effet bon de constater que l’équilibre s’installe petit à petit, même s’il reste beaucoup de travail, ne serait-ce que pour nous assurer de conserver cette place de leader jusqu’au bout, sans trop d’inquiétudes…

GC, pour moi, son problème ne date pas d’hier. Le club qui a une grande histoire à son actif et un record en championnat a commencé, gentiment mais sûrement, il y a X années, de couler lorsque les « pontes » zurichois du Credit Suisse qui chapeautaient, finançaient, manageaient et menaient la barque, ont fini par s’en aller… GC ne s’en est, en gros, JAMAIS remis.

C’est d’ailleurs ce qui risque d’arriver avec LS et sa boîte mécène qui ne connaît rien au sport et ses structures nécessaires pour une saine gestion. Contini et Iglesias sont bien esseulés à la barre du navire que même un nouveau stade ne saura sauver, à mon sens… On l’a bien vu à Genève, d’ailleurs, non ???

Quant à nous, je ne veux aucune euphorie, me concernant, juste constater l’équilibre naissant, une saine gestion sportive, administrative et financière. Le reste, c’est le terrain qui parle.

Il reste huit matches à jouer. Cela commence par notre bête noire dimanche…

ALLEZ SERVETTE !

J'aime

Commentaire par Bertine

Notre bête noire à l’extérieur . Quand ils sont venus à Genève la dernière fois (début décembre) ils sont repartis avec un 5 à 1.

J'aime

Commentaire par Obra

😂 j avoue, avec leur champ de patate beaucoup d’équipe perdent des points la bas

J'aime

Commentaire par Carlos Da Cruz

Oui, tu as raison, Obra, sur ce coup.

Mais je me rappelle que l’on a souvent peiné, même à la maison, contre Chiasso.

Bien à toi.

J'aime

Commentaire par Bertine

Oui l’ancien Servette ! Les saisons passées 😉

J'aime

Commentaire par Obra

Obra, c’est pas plutôt 4a1,chiasso était revenu a 2a1, avant de céder sur la fin,alors quand même méfiance……

J'aime

Commentaire par Joël




Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :