Les Enfants du Servette


La Super League à 12 retardée by Julian Karembeu
18 novembre 2019, 23:23
Filed under: Parlons Servette, Saison 2019-2020, Super League


Alors que l’on annonçait la réforme de la SL (passage à 12 équipes) quasi sûre se passer, il apparaît qu’il y a de la friture en la SFL et la Première Ligue. Et certains clubs de l’élite voyaient d’un mauvais œil le retour d’un tout final avec division des points. Explications…


SL à 12 : ça bloque !

Le comité de la Swiss Football League entrera en matière formellement, jeudi, sur le souhait, formulé par une majorité de clubs de Raiffeisen Super League, de voir retirer le changement du mode de championnat, qui devait en principe être proposé à l’Assemblée Générale de la SFL, vendredi 22 novembre 2019.

Un groupe de travail est censé réexaminer en détail la proposition du Comité. Au cours de l’été 2019, et à la demande de la majorité de ses 20 clubs, le comité de la Swiss Football League (SFL) a réexaminé les questions de la structure idéale et du mode de championnat adéquat pour la Super League et la Challenge League et elle a élaboré une proposition, qui était censée être soumise au vote de l’Assemblée générale annuelle de la SFL, ce vendredi 22 novembre 2019.

Une réforme doit être approuvée à la majorité des deux tiers des 20 clubs professionnels et par les autres départements de l’Association suisse de football.

La Première Ligue bloque une super League à 12

la Première Ligue, en tant que département de l’Association Suisse de Football (ASF), a décidé, à l’occasion de sa propre Assemblée Générale, de ne pas approuver l’éventuelle augmentation du nombre des clubs en Super League lors du Conseil de l’association de l’ASF, prévu samedi 23 novembre 2019, empêchant ainsi la mise en œuvre d’un changement structurel.

En fait, c’est sans doute pour une question de gros sous que la Première Ligue cherche à empêcher cette réforme. L’organe représentant les club amateurs est rentrée en conflit contre la Swiss Football League suite aux conditions dans lesquelles les équipes M21 des clubs professionnels peuvent évoluer dans les troisièmes et quatrièmes divisions. Pour ce droit, la SFL a versé jusqu’à un demi-million de francs par an aux clubs de la Promotion League et de Première Ligue. Mais récemment la SFL a résilié ce contrat unilatéralement…

En raison notamment de ces événements, diverses discussions ont eu lieu au sein de la SFL au cours des dernières semaines. Dans le cadre de ces discussions, plusieurs représentants de clubs de Raiffeisen Super League ont exprimé le souhait de soumettre à nouveau à examen la proposition du comité de la SFL, ainsi que d’autres variantes possibles, et de lever, ainsi, toute ambiguïté.

Un groupe de travail, composé de représentants des deux ligues (RSL et BCL) procéderait audit examen. Il devrait élaborer des solutions d’ici la fin du mois de janvier 2020, qui pourront être soumises au vote des clubs de la SFL, lors d’une assemblée générale extraordinaire, en février 2020.

Les droits TV dans le viseur

La décision de réformer la Super League verra sans doute son épilogue d’ici la fin février. En effet le contrat des droits TV (TéléClub et RTS) expire à la fin de la saison PROCHAINE (juin 2021) et l’appel d’offres pour un nouveau contrat est prévu pour le deuxième trimestre de 2020. Et pour renégocier ses droits, la SFL devra avoir clairement défini les modes de championnat de Super League et de Challenge League.

 

Julian Karembeu


10 commentaires so far
Laisser un commentaire

HS

Voici un article sur Cognat. Bonne lecture à tous.

https://www.sofoot.com/timothe-cognat-j-etais-un-peu-con-comme-tout-le-monde-476869.html

Aimé par 1 personne

Commentaire par Thierry

Re HS
Je sais que c’est anecdotique mais je me réjouis qu’on parle du match contre Bâle 😉

Aimé par 1 personne

Commentaire par Roch

Dès demain

Aimé par 1 personne

Commentaire par Obra

Diviser les points est tellement désastreux. Il faut un championnat cohérent. On diviserait nos points par 2 à Noël; et Thun et Xamax referaient pratiquement tout leur retard.
Plus antisportif et inintéressant, difficile de faire mieux.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Raggenbass

sans la division tout le monde aurait ete d’accord

Aimé par 1 personne

Commentaire par Gigi

C’est du grand n’importe quoi et quel que soit le système. L’adage voulant que l’on prête aux riches se distingue et je peux comprendre en partie la position de la 1L…

Cela étant, le grand devrait tirer le petit vers le haut, mais aucun système ne permet un réel équilibre. Dès lors, la corde se rompt et le décalage est trop grand.

Un désastre cette SFL, ces instances risibles de Muri et nous serons la risée de l’extérieur encore longtemps.

Et lorsque « Platoche » affirme que « la VAR c’est une belle M… », non seulement il a raison, mais quand on voit comme elle est utilisée ici, ce serait mieux de s’en passer, mais ça va avec tout le reste.

L’on va se morfondre encore longtemps avec un championnat misérable à 10 équipes, le rendant insipide et faiblard, avec deux leaders, un énorme ventre mou et un condamné de bas de classement, quelle misère…

Aimé par 1 personne

Commentaire par Bertine

@EDS – merci d’effacer mon message de 14h51. Désolé pour le doublon

J'aime

Commentaire par Mike

A 10 équipes il n’y a justement pas de ventre mou. Les avantages sont connus:

1) 36 matchs
2) nombreuses confrontations « intéressantes » (Bâle 2x à la maison c’est mieux que Bâle + Aarau)
3) Suspense – personne n’est vraiment à l’abri de la rélégation (ce qui est un point négatif pour moi – on ose pas lancer les jeunes, travailler long-terme). L’Europe n’est jamais très loin non plus.
4) Plus de sous pour chacun (part du gâteau plus importante – droits TV etc…)
5) Publics nombreux – en croissance depuis l’introduction de cette formule sauf erreur

Les inconvénients:

1) absence de régions et clubs historiques
2) pression de la relégation = gestion court-terme pas bonne pour la formation
3) répétition des matchs casse un peu le côté « événement » – lassitude.

Bref je crois que tout est d’accord pour une formule à 12 ou même 14 mais la question des matchs est problématique. Tout mais pas la division des points.

Pour moi c’est clair. 14 équipe. 3 matchs contre chaque équipe. 39 matchs. C’est bcp mais c’est rapporte des sous. On fait jouer les jeunes. On s’arrange pour trouver un système juste pour déterminer qui reçoit pour le 3e match et basta.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Mike

Je renouvelle ma question ou se déroulerait le 3ème match ?

Aimé par 1 personne

Commentaire par Claude

A déterminer.

Le résultat de la confrontation aller-retour pourrait donner l’avantage du choix au vainqueur.

Si une équipe remporte toute ses confrontations, elle ne pourrait choisir que 7 adversaires à jouer à la maison.

Sinon basé sur le classement…

Le problème c’est le nombre de match (39) qui exclut un équilibre matchs « home » vs « away » sur toute la saison.

On alors on fait une ligue à 13. 3 tours de 12 matchs. 36 matchs. Peut-être la moins mauvaise option.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Mike




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :