En route pour le maintien en SL: un tour parfait !

 

  • La victoire écrasante au tour 17 à Zürich des servettiens a été très bénéfique puisque tous les suivants ont perdu à part Xamax et Lugano qui ont fait un nul ensemble
  • Une victoire de Servette contre Thoune et une défaite de Zürich à Saint Gall permettraient aux Grenat de rafler aux zurichois la quatrième place grâce à une différence de buts très favorable (-11 versus +9 pour nous donc déjà 20 buts d’écart)
  • Comme on peut le voir sur ce graphique Servette s’envole et s’éloigne des barres de barragiste (Xamax -11 points) et descente directe (Thoune – 15 points)
  • Comme depuis quelques semaines le barrage serait GC – Xamax
  • Seul Saint Gall maintient son avance de 11 points sur nous en ayant gagné à Thoune mais l’important est de s’éloigner des places du maintien !

Par Oscar Obradovic

18 réflexions sur « En route pour le maintien en SL: un tour parfait ! »

  1. Le match de Zürich digéré il faut maintenant penser à la partie contre Thoune
    Seul la victoire compte et ce sera un match totalement différent
    Ce sera compliqué de percer le verrou des bernois mais dès le 1er but marqué ce sera je l’espère un nouveau festival
    On pourra alors passer l’hiver au chaud et retaper nos joueurs blessés
    Puis le printemps prochain nous nous attaquons à confirmer notre classement actuel et viser la 4ème place qui nous tant les mains

    J’aime

      1. Est-il raisonnable de viser une place européenne ?
        Quand on voit les matches de Lugano ou Lucerne je me pose la question par contre viser le podium lors du prochain championnat serait un objectif réaliste et ambitieux pour le SFC

        J’aime

      2. Non plus maintenant. Si le champion gagne la coupe le finaliste n’a rien et c’est la 4 eme place qui devient qualificative pour l’Europa ligue. C’est en vigueur depuis 2 où 3 ans sauf erreur.

        J’aime

  2. Un étrange sentiment de déjà-vu.

    La première moitié du championnat se terminant le week-end prochain, le bilan que propose Servette à mi-parcours est plus que remarquable, voire exceptionnel. En effet, les Grenat se sont très vite adaptés à la catégorie supérieure, en glanant des points précieux ici et là et en relevant les défis proposés par les ténors du championnat, tant à domicile que sur les pelouses extérieures.

    Comme relevé dans l’analyse, Servette s’éloigne un peu plus des places de relégué ou de barragiste et c’est tant mieux. Pourtant, à y regarder de plus près, on ne peut s’empêcher de penser qu’avec un peu plus de réussite, Servette serait au contact des équipes de tête. Il y a certes eu le passage à vide du mois d’octobre, mais il y a aussi eu des matches avec des décisions arbitrales tendancieuses et des parties au cours desquelles le sort s’acharnait.

    Pour une équipe néo-promue et au-delà de l’aspect du résultat, le parcours de Servette est digne d’éloges. Pour la manière avec laquelle l’équipe y est parvenue et pour la qualité de jeu qu’elle propose. Sans tomber dans l’excès de confiance, on peut raisonnablement prédire que s’il continue comme cela au deuxième tour, Servette finira dans le quarté de tête.

    Mais la question du bénéfice lié à un tel classement mérite d’être posée. Les similitudes comptables avec l’ère Alvès sont flagrantes et on en connaît les aboutissants. Si se porter aux nues lors de l’année de l’ascension est un énorme résultat, force est de constater que l’année suivante, l’accumulation des matches liée à une joute européenne peut se révéler dévastatrice. Lugano en est la preuve la plus récente cette saison.

    S’il n’y a pas lieu de redouter un tel scénario, il faut néanmoins en peser les conséquences avec la plus grande attention. Galvauder ses forces dans un compétition UEFA dépourvue de panache et en payer les frais au niveau du championnat national relève du paradoxe. C’est à ce danger que Servette s’exposera en cas de parcours parfait lors du deuxième tour et c’est finalement tout ce qu’on peut lui souhaiter. A lui d’en préméditer les conséquences et d’établir un plan de jeu en relation avec ces échéances. C’est un souci que bien des équipes aimerait avoir et comme disait l’autre, mieux vaut être riche et en bonne santé que pauvre et malade.

    J’aime

    1. 100 pour 100 d’accord avec ce commentaire; autant viser l’une des deux premières places synonymes de ligue des champions, si on en a l’opportunité et les moyens, ou simplement une solide installation dans la première partie du classement, plutôt qu’un accessit casse gueule et sans intérêt en ligue Europa, et risquer de se retrouver en danger de relégation, avec une kyrielle de blessés à la clé la saison prochaine ou la suivante… Une participation aux matchs européens se prépare intelligemment à long terme en blindant un groupe avec une profondeur de banc de qualité pour parer à toute éventualité poisseuse !!

      J’aime

    2. Si je te rejoins pleinement dans ton analyse, je ne suis pas aussi sûr qu’il ne faille pas « redouter un tel scénario ». On ne boudera pas son bonheur si d’aventure nous devions finir européens, mais ce n’est pas pour autant que nous aurons les moyens de nous construire un banc de qualité et large.

      Bref, commençons par ne pas renouveler « l’expérience » de cet automne où nous avions mangé notre pain noir pendant 7 matchs après la claque infligée à Thoune.

      J’aime

    3. Merci à Obra et Merci à toi également pour ta brillante analyse !

      Perso, je ne mettrais pas la charrue avant les bœufs.

      L’objectif est et reste le maintien. Je l’ai dit il y a quelque temps, mais si on est à Noël à mi-classement, donc 5ème, je signe et j’aurais même signé pour le 6ème rang, d’ailleurs… Le reste ne sera éventuellement que la cerise sur le gâteau et ce, comme l’a justement analysé Obra et que je le disais dans un commentaire précédent, si l’on ravit la place de 4ème occupée par le Z à ce jour, notamment grâce au goal-average qui nous est plus que favorable par rapport à la bande à Magnin.

      Je veux rester prudent pour samedi contre Thoune, malgré le déroulage contre le Z dimanche dernier. Il ne faut jamais enterrer une lanterne rouge et s’en méfier. Ils n’ont RIEN à perdre, au contraire et savent pertinemment, notamment grâce à la vision de leur DS Andres Gerber, quels joueurs sont capables de nous gêner, car ils gardent quelques éléments dangereux devant – je veux ici, une fois encore, me rappeler de Castroman à Xamax…

      Humilité, respect, concentration, sérénité et esprit conquérant, permettront à nous, Grenat, de vivre un beau match samedi, mais les 3 points ne seront acquis qu’à la 94ème minute et après l’on fera le point.

      Vivement samedi et ALLEZ SERVETTE !

      Bien à tous.

      J’aime

    4. le contexte est pas du tout le même. A l’époque, Quennec avait repris le club dans l’urgence et pas grand chose avait pu être planifié. Là, on peut être sûr qu’un tel scénario sera anticipé par le staff technique du club. Perso, ça me réjouirais de revivre des matchs européens, même en Europa League et le club se doit d’avoir un minimum d’ambition pour avancer.

      J’aime

      1. Relis bien ce que j’ai écrit.

        Accessoirement, Lugano qui souffre en championnat cette saison, crois-tu que ce soit du hasard ?

        J’aime

  3. Lugano souffre presque toutes les saisons en championnat, League Europa ou pas. De plus, ils ont dû jouer leurs matches à domicile à St-Gall. Donc, ils ont eu 6 matches à l’extérieur.
    Les circonstances ne sont absolument pas les mêmes.

    A ce sujet, je ne comprends pas que l’UEFA refuse à Lugano de jouer au Cornaredo. Ce stade est tout à fait convenable. Probablement que le vestiaire de l’arbitre a 15 cm de pas assez en largeur …

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :