Les Enfants du Servette


Servette, entre solidarité et remises en questions by Julian Karembeu
30 novembre 2020, 15:22
Filed under: Parlons matchs, Saison 2020-2021, Super League

Après cette défaite face à Lucerne, beaucoup de questions se posent, notamment sur le contingent à disposition et l’équilibre de celui-ci. Tour d’horizon…

Départs et arrivées

On en parlait en fin de saison dernière, ce deuxième exercice consécutif en Super League sera celui de tous les dangers. Il n’est jamais simple de confirmer une bonne première saison à l’étage supérieur, encore plus en période post-Covid.

Cette situation sanitaire aura engendré pas mal de chamboulement dans l’équipe, avec quelques départs importants. Derrière, l’ami Routis, leader du vestiaire, ne sera pas conservé. S’il est louable de vouloir donner la chance aux jeunes, on ne se sépare pas impunément d’un joueur exemplaire, au fort caractère et capable de l’ouvrir quand cela va mal. Chris, c’est une tronche et on en aurait bien besoin aujourd’hui sur et hors du terrain. Et pour l’heure son suppléent désigné Nicolas Vouilloz n’a toujours pas disputé la moindre minute dans ce championnat…

Autres départs en défense, ceux des latéraux Dennis Iapichino et Michael Gonçalves. On sait tous ce qu’apportait Iapi et il est inutile de dire que Mendy, recruté pour combler le vide, ne fait pas le poids. Avec ce départ, Servette a perdu énormément sur le flanc gauche, tant Dennis était capable d’apporter sa patte technique dans la construction du jeu et de se projeter vers l’avant. De son côté Gonçalves a toujours fait le job. Souvent à son avantage défensivement, il était une excellente alternative aux postes de latéraux gauche ou droit. En plus, un garçon éminemment sympathique! Pour l’heure, son remplaçant Moussa Diallo, tout aussi sympathique d’ailleurs, s’est complètement troué pour sa première titularisation face à Lucerne. Espérons qu’il se reprenne rapidement…

Au milieu, le départ programmé de Gaël Ondoua, excellent pour sa première saison en grenat, aura vu l’arrivée de Théo Valls. Gaël ne partira finalement pas et il partage pour l’heure l’axe du milieu du terrain avec Théo avec peu de réussite il faut le dire. Car avec deux Numéro 6 aligné côte à côte, le jeu grenat manque de percussion, Cognat devant s’exiler plus haut presque au niveau de l’attaquant. Un poste qui ne lui convient guère tant le joueur formé à Lyon a besoin de se projeter vers l’avant pour percuter.

Autre départ important, celui de Varol Tasar. Si le joueur allemand a semble-t-il toujours eu le mal du pays à cause de la barrière de la langue, il aura quand-même fait une bonne première saison de Super League avec des envolées prometteuses coté gauches. Heureusement que Boubacar Fofana semble avoir toutes les qualités de percussion et de vitesse pour le remplacer.

On notera aussi le départ de l’étoile filante Jung-Bin Park, qui aura explosé le temps de 6 matchs pour disparaître comme un voleur dans les méandres d’une carrière footballistique gérée à la va-vite. Il est d’ailleurs toujours sans club…

Concernant Sebastien Wuthrich, on ne refera pas l’histoire. Mais sa patte gauche et sa vision du jeu n’ont pas encore été remplacées. C’est aussi à ce moment là que les soucis de jeu du SFC sont apparus. Peut-être qu’Alexis Antunes, de retour au club cet été après son prêt à Chiasso, pourra apporter ce lien entre le milieu et l’attaque qui fait tant défaut aujourd’hui. Mais la tâche est lourde à porter…

Les jeunes…en tribune

Après le premier confinement, la direction martelait le projet jeunesse. Si Kastriot Imeri est intégré depuis plusieurs saisons à la première équipe, ce n’était pas le cas de ses acolytes du secteur de formation. Ricardo Alves devait normalement remplacer Wüthrich en numéro 10, mais Geiger ne semble pas lui faire confiance. Les autres M21 devaient quant’à eux trouver un peu de temps de jeu et découvrir la Super League. On verra donc un peu Noah Henchoz, Nicolas Vouilloz, Alexis Guerin, Mathis Holcbecher, Alexis Martial et Alban Ajdini revêtir la tunique grenat en fin de saison dernière. Et depuis? Plus rien! Les jeunes sont au mieux sur le banc, au pire en tribune et non convoqués… A part Antunes, aucun n’aura grapillé la moindre minute de jeu. Alain Geiger se tire un peu une balle dans le pied en agissant ainsi. D’ailleurs, l’entraîneur servettien n’a que rarement utilisé les cinq changements auquel il avait droit, preuve qu’il ne compte peut-être pas véritablement sur tous ses remplaçants…

Remise en question obligatoire

Même si le championnat n’en ai qu’à ses débuts, la remise en question doit être globale, et à tous les niveaux du club. La direction sportive doit se poser les bonnes questions et corriger et combler les manques dans ce contingent. Plutôt que d’empiler des joueurs moyens, il aurait peut-être mieux valu recruter deux ou trois joueurs confirmés, qui amènent un vrai plus. Le staff technique, Geiger en tête, doit aussi faire son autocritique, et se faire violence dans ses choix. Lancer les jeunes, c’est une option plus que valable quand les cadres ne répondent plus présents! Avec la nagée de certains joueurs contre Lucerne, nul doute que les Guerin, Henchoz, Martial, Adjini, Alves, Holcbecher ou autre Vouilloz n’auraient pas fait pire!

Enfin, les joueurs doivent se réveiller et prendre leurs responsabilités sur le terrain. Ils n’ont pas le droit, en équipe qui plus est, de livrer une performance si médiocre en Super League. Le marquage à douze mètres, l’intensité de grand-maman dans les duels et ne pas marquer un but dans le jeu en sept matchs, cela vous amène tout simplement à la dernière place du classement.

Julian Karembeu


42 commentaires so far
Laisser un commentaire

Que dire de plus à part que cette analyse est totalement juste. On a par le passé laissé filer beaucoup de jeûne très prometteur qui ont explosé par la suite. Difficile de les retenir à l’époque en CL ou PL c’est vrai mais là y’a plus d’excuses. Pourquoi recruter dans le fin fond du championnat de France plutôt que d’essayer de faire confiance à nos jeunes? Beaucoup sont prometteur et pourraient amener une envie qui a été laissée je ne sais ou contre Lucerne. Il y a aussi un gros soucis tactique selon moi. On joue avec 4 def et 3 milieux axiaux plutôt défensifs. Attaquer à 3 en devant passer par les côtés parce qu’on a pas de N°10 on va tout droit en CL. Facile pour les défenseurs, il reste compactes et on juste à dégager… Espérons que tout le staff se remette en question et que les choses changent parce que là on souffre tous….

J'aime

Commentaire par reddevils006

Force est de constater que la bande à Bonneau a un peu trop ses portes d’entrées dans les 18, et même dans les 11.
Les joueurs qui ne sont pas venus par son intermédiaire sont partis (Iapi, Goncalves, Tasar…).
Geiger est-il mis sous pression pour faire jouer certains joueurs?

Quoiqu’il en soit, comme le souligne très bien cet article, une remise en question est indispensable. Sur le plan du recrutement, qui ne se résume qu’à un seul et unique recruteur (on ne parle pas là de cellule de recrutement), dont on ne sait trop les intérêts, et sur le plam du coaching.

Sans grande correction sur ces plans, j’ose espérer que le nouveau président Besnard saura prendre les dispositions qui s’imposent. Avant juin 2021…

J'aime

Commentaire par GrenatDC

100 % d’accord : Lancer les jeunes, c’est une option plus que valable quand les cadres ne répondent plus présents! Avec la nagée de certains joueurs contre Lucerne, nul doute que les Guerin, Henchoz, Martial, Adjini, Alves, Holcbecher ou autre Vouilloz n’auraient pas fait pire!

J'aime

Commentaire par Charmillot Claude

Priorité
Remettre Cognat en 8 avec Ondua ou Valls en 6
Mettre Alves ou Antunes en 10
Tester Adjini en pointe
Signer Clichy

J'aime

Commentaire par Reinhardt

Mais c’est tellement ça ! On demande pas la lune, c’est pas complétement absurde que de faire jouer les joueurs à leur place non debleu !

Un jeune a le droit de passer au travers d’un match (Fofana sa première apparition) mais pas les cadres. A Geiger de faire marcher une saine concurrence et surtout de ne pas dégouter nos jeunes qui doivent bien sûr se battre pour avoir leur chance mais…

J'aime

Commentaire par Mike

On attend une rapide remise en question de Geiger pour corriger le tire. Sinon la direction n’aura pas d’autre choix que de changer d’entraineur. Qui pour le remplacer au cas ou?

J'aime

Commentaire par Steve Rentchnik

Le maintien se jouera entre Sion, Vaduz et Servette. Le mental décidera, avec avantage pour Vaduz, car aucune pression avec son contingent de ChL.

J'aime

Commentaire par Laurent

Jamais de la vie…
Ca sera Vaduz, Lausanne et Sion

J'aime

Commentaire par Dioggo

Pour l instant oui après et ne jamais dire jamais

J'aime

Commentaire par Lolo

J’ai à maintes fois répété, malgré de nombreux reproches qui m’ont été fait sur ce site, que le problème résidait dans l’obstination du comité à refuser d’entrer en matière lorsqu’il s’agissait d’accéder aux demandes d’augmentations de salaire de la part de certains éléments clés de l’équipe (Wühtrich et Iapichino notamment). A cet effet, j’aimerais juste retranscrire quelques passages de la Tribune de Genève de ce jour : « La 4e place finale avait semble-t-il suffi à l’ancienne direction du club pour oublier le malaise naissant. En réalité, il avait grossi à Noël en 2019 déjà. Sébastien Wühtrich devait prolonger son contrat depuis plusieurs semaines déjà, la direction sportive en avait fait une priorité (tant Bonneau que Geiger). Mais cela n’a sans doute pas résonné assez fort aux oreilles du directeur général de l’époque. Sans doute que Wühtrich, qui avait signé un contrat en Challenge League, voulait un réajustement de ses conditions salariales, d’autant plus en apprenant les émoluments de certains coéquipiers arrivés après lui (un vestiaire, ça parle….). Mais il était un titulaire indiscutable, l’un des artisans de la promotion, l’un des dépositaires du jeu. Il a campé sur ses positions. Servette aussi. Ce profil de No 10 manque cruellement aujourd’hui. Il va en même pour Iapichino, parti à Sion, là aussi pour un désaccord contractuel pour la prolongation. Il est évident que Servette a un budget, qu’il doit faire attention. Il a perdu des joueurs essentiels. Il a prolongé le contrat d’autres joueurs, n’a pas recruté un finisseur, là où ni Kone ni Kyei n’apportent satisfaction, pas plus que Schalk trop souvent blessé. »

J’ai cru utile de relater cet article de la Tribune de Genève car je me suis fait trop souvent éreintés par quelques participants de ce site car, il faut avoir la lucidité de s’en rendre compte, tout le mal vient de la politique du comité, ce que j’ai répété à maintes reprises. n’en déplaise aux ultras de ce site (ils se reconnaitront) qui m’ont éreintés pour avoir oser dire ce que je pensais, à savoir les causes des problèmes que rencontrent Servette.
PS : Servette a largement les moyens au niveau du budget compte tenu du bailleur de fonds; le problème, c’est qu’il ne veut pas rentrer en matière dès qu’il s’agit de dépenses supplémentaires. On le dit souvent : le bon marché coûte toujours trop cher.

J'aime

Commentaire par Jacques Cattin

Faudra aussi arrêter de mettre 2 numéro 6..soit Ondoua et Valls ensemble et remettre Cognat à son vrai poste .
Et on a tous vu que Fofana en pointe apporte beaucoup plus que Kone.
Tous le monde sauf.. Geiger.
Imeri peut jouer a gauche…Antunes aussi voir Mendy qui.pourrait monter d’un cran car il est meilleur offensivement que défensivement si Clichy signe enfin car avec Sasso blessé on est juste en défense vu que Geiger ne fait jouer ni Vouilloz Adjani et Guerin.

J'aime

Commentaire par Karl

Je pense que Geiger l’a remarqué. Mais si on lit entre les lignes de la Tribune de Genève, les salaires versés aux joueurs arrivés après Wühtrich étaient supérieurs au sien. On peut donc imaginer qu’il s’agit de celui de Kyei. Par conséquent, Geiger n’aurait pas le choix et se trouverait dans l’obligation d’aligner Kyei compte tenu du salaire qui lui est versé…..

J'aime

Commentaire par Jacques Cattin

La TdG résume très bien la situation. Cette 4e place était un cadeau empoisonné qui a fait croire aux dirigeants qu’ils trouveraient mieux que Wüthrich, Iapichino, Gonçalves. Ils se sont plantés, et n’ont même pas engagé un attaquant digne de ce nom. Il faudra essayer avec Fofana, le gars vient de nulle part mais a du talent.

J'aime

Commentaire par Forechecker

Nulle part ?? Quand même Lyon B et je peux te dire qu ils le regrette la bas..cest un autre calibre que Kyei…même wue Cignat qui est pas si mal chez nous..franchement Fofana c’est au dessus.
Maintenant est-ce que Geiger le fera jouer à la pointe de l’attaque comme contre Sion j’en doute..faudra un nouvel entraîneur pour rebrasser les cartes et voir jouer Cognat à son poste et Adjani et Guerin pendant 30 minutes.

J'aime

Commentaire par Karl

Le Servette FC ne peut pas augmenter son budget et Pascal Besnard doit faire avec des moyens limités. De plus, la pandémie n’est pas neutre financièrement… C’est pour cela qu’il ne faut pas accepter une surenchère salariale (Wühtrich, Iappacino, Park) et qu’en même temps, il faut arrêter de faire venir des joueurs de National qui n’ont pas le niveau de la SL (merci à M. Bonneau de rester à Lyon). Notre académie mérite que les jeunes soient enfin sur le terrain et non dans la tribune…

J'aime

Commentaire par Claude Charmillot

Encore une fois, l’argent pousse pas sur les arbres. La fondation met déjà plusieurs millions à fond perdu dans ce club et je comprends tout à fait qu’ils ne souhaitent pas en dépenser d’avantage. Geiger a un contingent suffisant à disposition pour éviter la culbute. A lui de faire avec et de trouver les solutions pour mieux équilibrer cette équipe.
Ensuite mettre les jeunes par petite touche ok, on a déjà commencer cette saison avec Antunes et Fofana qui ont obtenu du temps de jeu mais faut pas croire que des joueurs de 2L inter vont sauver les meubles alors que la plupart ne joue plus depuis des mois. On a bien vu ce que ça a donné à Thoune la saison passée.

J'aime

Commentaire par valid

@valid – pourquoi les jeunes ne jouent pas plus ? Pourquoi un Alves n’a pas déjà 120 min de jeu (4x30min). C’est un choix.

Encore l’exemple de Thoune. Hormis le match du malheureux junior latéral gauche, c’est toute l’équipe qui a failli ce jour là. Les jeune ne sont pas seuls responsables.

C’est à Geiger de les intégrer régulièrement. On demande pas de les faire joueurs tous en même temps…

J'aime

Commentaire par Mike

Ces jeunes n’ont pas été capable d’assurer une promotion en 2L inter (à part la saison passée ou ils étaient bien parti) et tu penses vraiment qu’ils pourraient assurer un backup en LNA ???
Dans le contingent on a Antunes et Fofana qui jouent régulièrement, soit deux jeunes sur onze titulaires, ce n’est pas rien. Par contre, je ne comprends pas pourquoi Geiger convoque Alves et ne lui donne pas de temps de jeu, c’est un mystère pour moi. S’il estime qu’il a pas le niveau, tu le convoques pas. Quant à Vouilloz, il était barré par Sasso et Rouiller et on a vu que comme latéral, c’était compliqué. A voir maintenant, avec la blessure de Sasso, si Geiger va le lancer contre Zurich.
Pour le reste, je pense que c’est avant tout un problème d’équilibre dans le choix des placements des joueurs et cela, seul Geiger est à même de le résoudre, pour autant qu’il ouvre enfin les yeux. Sinon l’investissement à faire est probablement plus dans le poste d’entraîneur que dans le recrutement de nouveaux joueurs.

J'aime

Commentaire par valid

@valid – oui je pense qu’ils sont parfaitement capable de faire 30min ici et là. Vouilloz, Martial, Ajdini, Alves, Antunes même Henchoz, Guérin et Monteiro ont montré de belles choses de mémoire. Il y a une différence entre 11 jeunes et 3-4 jeunes que tu fais jouer dans un cadres bien défini de joueurs plus expérimentés.

La LNA a plus d’impact mais c’est aussi moins « bourrin » que les petites division. Notre équipe manque de cartouches offensives, de vitesse et/ou de technique (Kyei, Kone, Schalk ne sont pas bon techniquement – ils ont d’autres compétences on dira).

Ca te coûte rien de lancer des jeunes en fin de match pour tenter qqch ou profiter des espaces en contre. Alves notamment m’avait bluffé au printemps avant sa blessure. Quand tu vois le non match de Cognat contre Lucerne tu te remets en question et tu tentes qqch.

Faire jouer les jeunes c’est aussi stimulant pour eux, tu envoies un signal et surtout comme le répète NF, en leur donnant des minutes tu fais en sorte qu’ils soient prêts quand ils devront être titulaires suite à l’hécatombe de blessés qui ne va pas tarder avec les semaines anglaises.

Aller Alain. Ose !!!

J'aime

Commentaire par Mike

Vous pouvez élaborer tous les types d’équipes que vous voudrez, mais cela ne changera pas grand chose car on n’a pas d’attaque.

Ce problème existe depuis le re-start et il va perdurer en tout cas jusqu’à la pause qui permettra peut-être de recruter de nouveaux joueurs. Notre effectif est perclus de carences et elle ne vont pas disparaître par le simple repositionnement de tel ou de tel joueur.

On a perdu en qualité en ne remplaçant pas les partants par des joueurs à tout le moins équivalents en termes de qualités. Je crois que la plus part des gens actifs sur ce forum on fait le même constat.

J'aime

Commentaire par Patrick Müller

Belle envolée, toute empreinte de justesse, merci Julian. Le dernier paragraphe est particilièrement criant.

En signant au Servette (comme n’importe où ailleurs), un joueur se doit de s’imprégner des valeurs qui ont fait la renommée du club.

Quand tu revêtis le maillot grenat, tu te dois de prôner la philosophie et les idées de jeu qui ont fait la réputation du Servette FC. Jeu, Engagement, Créativité, Respect et Correction, ou encore Culot et Abnégation. Et quand tu as emmagasiné toutes ces valeurs: Humilité.

C’est dailleurs tout ce dont nous a gratifié Servette des 2 dernières années. C’est aussi tout le patrimoine que possèdait Alain Geiger sur le terrain et qu’il a admirablement transmis à ses joueurs.

Le match du samedi relève du couac et n’est en aucun point comparable avec les précédents. Avec les facéties du calendrier liées à cette période difficile, on ne peut pas parler de passage à vide, tant il peu évident d’être subitement en forme optimale après 5 semaines d’arrêt. Le préambule du championnat 2020-2021 n’a pas été si mauvais, même si on n’a ‘as explosé le record de buts marqués.

Il me semble que nous tous, supporters, et ceci au delà des choix et des décisions de l’entraîneur, devrions faire preuve d’un peu plus d’indulgence au regard des derniers résultats. La critique est aisée, mais la confiance et la permissivité sont des vertus que l’on peut accorder, surtout en ces moments de doutes.

Tirer sur l’ambulance ne sert à rien, appeler à la rébellion non plus. Donnons de la confiance tout en espérant également être entendus quant aux changements à effectuer, sans tout chambouler pout autant.

Aimé par 2 personnes

Commentaire par denis

Désolé de me répéter, mais Iapichino, Routis et Tasar étaient là cet été après la reprise. Sur les 13 matches, on a eu le même rythme de points approximativement que cette saison.

On peut pleurer tout ce qu’on veut sur la mauvaise gestion des partants, ou de leur mauvais choix de carrière. Au final, nous avions un rythme de relégable en fin de saison passée, ce que j’avais fait remarquer et qui avait déplu.

On repart pour un marathon en faisant les mêmes erreurs qu’en été, avec au final les mêmes résultats.

20 matchs, c’est plus qu’une demi-saison. On s’est planté pendant le marathon du printemps. On est partis pour faire pareil cet hiver. Mais sans marge par rapport aux relégués cette fois… et sans beaucoup de temps pour corriger le tir en janvier, avec des matches qui vont s’enchaîner dès la reprise. Il me semble évident que nos adversaires ont mis en place des tactiques pour nous contrer (Sion abandonne le jeu et nous laisse les côtés. Lucerne nous presse sur tout le terrain. Lugano quadrille). Pendant ce temps, Geiger s’obstine avec Cognat en 10, à ne pas faire tourner l’effectif (quand les jeunes devront jouer pour pallier aux blessés, ils n’auront aucun rythme), à aligner ensemble Kone et Kyei, etc…

Alors, la question est simple : combien de temps allons-nous devoir attendre une réaction du club ?

J'aime

Commentaire par NF

NF, la réponse de bon sens est dans ton avant dernière phrase : « Pendant ce temps, Geiger s’obstine avec Cognat en 10, à ne pas faire tourner l’effectif (quand les jeunes devront jouer pour pallier aux blessés, ils n’auront aucun rythme), à aligner ensemble Kone et Kyei, etc… »

Geiger semble avoir atteint sa limite de compétence.

J'aime

Commentaire par Claude Charmillot

+1000

J'aime

Commentaire par Karl

« Geiger semble avoir atteint sa limite de compétence. »

J’en ai peur. Je vous rejoins à 100%.

Mais part qui le remplacer ? Je ne suis pas pour son départ immédiat – sauf s’il persiste… après c’est une question de coût/opportunité.

Le coût de garder Geiger pour les jeunes, pour l’équipe, les résultats ?

Le coût du licenciement ? Le coût de l’engagement d’un nouveau coach ?

L’opportunité – quel entraineur est disponible et répond à la philosophie du club : du jeu et des jeunes ?

Ce serait plus simple si Geiger pouvait ouvrir les yeux.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Mike

Est-on sur qu’il les alignes par convictions ! En voyant comme il sentait les joueurs et le jeux y a encore un an et en l’entendant parler aussi depuis une année, j’ai l’impression qu’il fait plus comme il veut, mais comme d’autres veulent….

J'aime

Commentaire par Boadermannn

Comme l’a dit GDC, j’espère et j’en suis même sûr, que notre président va discuter avec Geiger pour qu’il fasse jouer les jeunes, les joueurs transférés ont eu leur chance ils ne l’on pas saisie, pourquoi insister. Ne pas le faire serait une faute professionnelle justifiant un renvoi de l’entraîneur

J'aime

Commentaire par Claude

Avec le nbre de matchs qui vont s’accumuler tous les 3 jours , la rotation est importante avec les jeunes qui vont amener de la fraicbeur. On ne demande pas a ce qu’ils jouent tout le temps mais gerer le groupe sur cette periode en integrant les jeunes.
Surtout que cela a ete bien relevé que cela etait la.politique actuelle su club, faite le choisir les matchs ou les jeunes peuvent faire soufler les cadres.
Ne pas avoir la trouille d’integrer les jeunes sur certains matchs, sinon a quoi cela sert de crier haut et fort que l’on veut integrer nos jeunes de l’academie.
Dans cette SL avec nos jeunes atteindre la 6 ou 7eme place est tout a fait realisable, maintenant si l’objectif est de finir dans les 3 , cela est une autre question.
Quand on voit le debut de saison, cerrains jeunes auraient tres bien fait le boulot, ce n’est pas d’en mettre 4 ou 5 mais un nbre suffisant pour etre en phase avec la politique du club, et pour moi Imeri n’est plus un jeune cela fait 3 ans qu’il joue avec la.1ere, donc a part Antunes pas de jeune sur le terrain. Ou est la coherence avec la direction??

J'aime

Commentaire par Servettienne

@Claude

Puisse le ciel t’entendre, mais je n’en suis pas persuadé pour autant… Besnard aura t’il l’autorité nécessaire pour taper du poing sur la table, et en a t’il seulement l’envie?
Et puis cette tête de pioche de valesco bastera t’il devant l’autorité de son président?

J'aime

Commentaire par Dumbledore

Besnard a beaucoup de caractère et reste le chef

J'aime

Commentaire par Obra

Je pense pas que clichy sera le sauveur du servette il joue pas depuis pas mal de temps a gauche il i ya mendy severin busset qui appartient a servette jusquau 30 juin 2021 qui lui a 11 matches de challenge pourquoi pas lui donner sa chance une fois si il a envie de venir bien sur

J'aime

Commentaire par Lolo

Moi je le répète, je vois Busset régulièrement et il n’a malheureusement pas le niveau

J'aime

Commentaire par Obra

c’est surtout le rôle de Senderos non ?

J'aime

Commentaire par Mike

C’est vrai que c’est étonnant de faire jouer les 2 k. Je ne me souviens pas d’un seul shoot de Kone en dehors des 16, il est toujours dis au but. Key lui est grand mais n’a aucune présence dans les airs, quasiment aucune tête. Il me semble qu’avec Schalk et Fofana en pointe on serait plus percutant et plus rapide.

J'aime

Commentaire par Fournier

Pour l’instant en attendant un buteur sous le sapin..Fofana est le plus dangereux devant le but donc ne pas le faire jouer en pointe est une hérésie surtout que Imeri et Antunes peuvent jouer à gauche..mais bon Geiger préfère les 2 K.
Pourquoi changer une équipe qui perd et ne marque pas ??

Aimé par 1 personne

Commentaire par Karl

Pour résumé…Bonneau fait jouer ses joueurs importés pour cause de contrats et salaires élevés, Geiger bricole sans idées et Senderos bouffe un gros salaire qui pourrait être utilisé pour un attaquant…magnifique! Super gestion!

Aimé par 1 personne

Commentaire par Coco

Dis comme cela, c’est sûr mauvaise gestion.

J'aime

Commentaire par Obra

Ok entraineur obra

J'aime

Commentaire par Lolo

Quel que soit le système avec Kyei et Kone sur le terrain on jouera toujours à 9.

J'aime

Commentaire par Bernard Morel

Kone la saison passée ça allait très bien. Beaucoup d’occasions, quelques ratés. Pourquoi cette différence aujourd’hui ?

J'aime

Commentaire par Mike

Très bon résumé Julian.

Je laisserais un peu de temps aux nouveaux arrivé pour que la mayonnaise prenne. Valls c’est quand même pas rien. Diallo a montré de très belle choses – comme remplaçant. Il a foiré sa première en titulaire ça arrive. Mendy me fait soucis mais ça sert à rien de le descendre. Il peut que aller vers le mieux. Faut se rendre compte que les 9 autres clubs de LNA ont pas tous un Hefti à droite et un Lotomba à gauche. Une équipe c’est un équilibre entre titulaires indiscutables, joueurs moyens et jeunes.

On a certes trop de joueurs « moyens » en attaque (Schalk à 60%, Kone perdu de recherches, Kyei qui fait le job mais pas buteur, jamais dans les 16m.

Notre problème c’est que Geiger préfère faire jouer les « valeurs sûres » à la mauvaise place (Cognat en n°10 – STOOOOOP IT FFS !!!) plutôt que d’oser avec des jeunes qui ont de l’or dans les pieds (Antunes/Alves).

La question de salaire et de pression de Bonneau c’est pure spéculation. Geiger c’est uniquement en dernier ressort qu’il a fait jouer les jeunes (Alves, Imeri période COVID – parce que tous les autres étaient out). Vuilloz latéral, etc…

Et ça commence à me gaver.

Il a pas besoin d’en mettre 6 titulaires, mais ne pas convoquer Vouilloz pour Séverin (qui ne rentre pas quand Sasso se blesse… alors qu’on a 5 changements). Pas bon.

Ensuite il y a question de l’envie « offensive ». Quand tu regardes le résumé de LS-YB et que sur les attaques bernoises tu as 4 voir 5 joueurs DANS les 16m c’est autres choses. Nous on avait Kone parfois dans les 16m, SEUL. Tu espères quoi ?

C’est ça aussi qui doit changer. Qu’importe le joueur, même un Kyei peut être décisif pour autant qu’il soit bien placé dans les 16m ou qu’il attire à lui des défenseurs pour un ailier qui plonge au 2e poteau…

J'aime

Commentaire par Mike

+ 1000

Excellente analyse, comme à ton habitude. 🤩
Merci Mike

J'aime

Commentaire par Bertine




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.