Grasshoppers – Servette 2-4 (1-2) : les notes du match

Frick (6.5) : Très peu de travail pour Jérémy durant ce match, mais deux buts encaissés tout de même. Le second arrive vite, belle frappe cadrée de Kawabe, mais Jérémy aurait pu (dû) la sortir… De bonnes relances et des sorties aérienne maîtrisées sur corner.

Clichy (7) : Un match sérieux de Gaël malgré cette erreur de marcage sur le débordement et l’égalisation zürichoise. Sinon, comme toujours, de très bonnes relances et beaucoup d’anticipation et d’intelligence dans son jeu !

Vouilloz (7.5) : Comme à son habitude énormément de combat physique, cette fois-ci contre un sacré client, Sally Sène. Nico aura en tout cas gagné la plupart de ses « combats » défensives et tenté de soigner ses relances.

Sasso (7.5) : Plus attiré qu’à l’accoutumée par le camp adverse, Vincent est à l’origine du penalty accordé au SFC pour l’ouverture du score. Bien à son affaire défensivement malgré quelques petites erreurs de placement, sa prestation fut plutôt solide.

Diallo (8.5) : Enormément d’activité sur son côté droit, on le sent en pleine confiance. Très à son aise offensivement où sa puissance et sa vitesse font merveille, Moussa s’est fait l’auteur d’un incroyable retour pour sauver son équipe d’une propable égalisation de Bonattini en fin de match. Peut-être le joueur le plus actif sur la pelouse !

Douline (7.5) : Toujours très propre dans ses interceptions, David aura dégouté une bonne partie des centraux zürichois. Dommage qu’il n’ait pas concrétisé ses deux énormes chances de but….

Cognat (7) : Au four et au moulin tout le match, pressing, contre-pressing, son match fut plein d’abnégation. Doit encore améliorer sa frappe s’il veut devenir plus décisif au tableau d’affichage…

Imeri (7.5) : on a senti Kastriot revenir durant ce match à un niveau plus proche que ce qu’il montrait en fin d’année dernière. Plus d’initiative dans le jeu, plus de courses offensives et défensives, notre numéro 17 n’aura pas tremblé durant ce match en transformant le penalty pour l’ouverture du score.

Stevanovic (8) : omniprésent partout, à droite, à gauche, au centre et en défense, Mića aura affiché une activité collective impressionnante. Avec deux assists supplémentaires, il atteint les 18 assists en 25 matchs de Super League. Tout simplement phénoménal !

Schalk (7.5) : Deuxième but de la semaine pour notre bombe de Breda. Alex est plus régulier dans ses performances et cela se traduit au tableau d’affichage. Il semble plus heureux dans ses choix et se crée plus d’occasions de buts. Continue comme cela Alex ! .

Bedia (6) : Toujours précieux dans son jeu dos au but, notre numéro 26 semblait un peu émoussé dans ses courses ou ses choix offensifs. Ce n’était pas son meilleur match depuis son arrivée, mais Chris aura tout de même fait le job.

Rodelin (8.5) : Entré à la 66 ème, les supporters servettiens ont sans doute vu la meilleure version de Ronny Rodelin. Un doublé qui donne la victoire au SFC dont un but extraordinaire, une volée en pleine Lucarne. Également très à son aise dans le jeu, Ronny signe très largement son meilleur match en grenat !

Antunes (6.5) : Entré également à la 66 ème, Alexis aura mis du cœur à l’ouvrage pour aider l’équipe à aller chercher la victoire. C’est lui d’ailleurs qui gagne le duel du deuxième ballon lors du troisième but servettien. Il manque toutefois encore de muscle pour aller au combat.

Bauer (-) : A trop peu joué pour être noté.

Valls (-) : A trop peu joué pour être noté.

Geiger (7.5) : Après avoir donné une leçon tactique à David Wagner, c’est Giorgio Contini qui a pu constater les dégâts ce dimanche. Un plan de route minutieusement préparé, Alain Geiger fut le chef d’orchestre de cette victoire servettienne !

San (6.5) : Peu de situations litigieuses à traiter, un jeu engagé mais sans coups bas, Fedayi San n’aura pas arbitré le match le plus compliqué de sa carrière… Heureusement que la VAR intervient pour lui signaler son erreur : il y avait bien pénalty pour Servette suite au coup d’épaule de Herc sur Sasso…

Le match (7.5) : un match plein de rebondissements, des buts, des attaques placées et du jeu. Une bonne publicité pour la Super League, et encore plus pour Servette !

Julian Karembeu

35 réflexions sur « Grasshoppers – Servette 2-4 (1-2) : les notes du match »

  1. Merci pour la notation des joueurs. Je dois l’admettre, je n’aurais jamais pensé faire l’éloge de Diallo. Incroyable match qu’il a réussi. Il parait qu’il y a des rumeurs qu’il chercherait à partir vers la ligue 1 . S’il continue à faire des matchs pareils, on pourra le vendre à un très bon prix. Qui sait ?
    Même s’il y a peu de risques, mais comme l’équipe alterne le meilleur avec le pire, je serai définitivement rassuré lorsque l’on atteindra les 40 points synonyme de maintien définitif qui était le but initial déclaré par la direction. C’est vrai que je vois mal Lucerne faire 20 points sur les 11 derniers matchs et Servette zéro point. Sait-on jamais ?!

    J’aime

      1. Exact. Le prolonger maintenant est probablement compliqué. Et pour le coup, on ne peut pas blâmer la direction de ne pas l’avoir prolongé en automne.

        J’aime

      2. Je fais partie de ceux qui lui trouvait du potentiel.
        Mais je reconnais qu’il m’impressionne !

        J’aime

      3. ce serait quand même vraiment dommage (pour rester poli) de perdre un des rares joueurs qui fait la différence et n’est pas trentenaire… Sauf si on compte sur Bauer et Magnin…

        Il est puissant et met beaucoup d’intensité dans les débordements. Certes techniquement c’est pas fou (ces centres…) mais c’est tellement précieux d’avoir un joueur qui percute. Denrée tellement rare chez nous (Cognat mais tout léger, Antunes aussi, Fofana pas encore là…).

        J’aime

  2. Pas le meilleur, de loin pas, mais un bon match. Qui a permis de souligner un bon élan de notre bombe de Breda, une facette cachée assez incroyable de Rodelin que beaucoup ici déglinguent pour son manque de punch et son côté perdu sur le terrain. Le deuxième but encaissé est clairement pour Frick.

    Egalement à souligner hélas cette propension naturelle à reculer lorsque l’on marque avec des erreurs de placement défensives et des boulevard qui laissent l’adversaire égaliser, c’est rageant.

    S’agissant du cas Diallo, il est vrai que ç’aurait été compliqué de le prolonger en automne, puisqu’il n’a pas éclaté en talent vraiment avant et Nini était encore parmi nous. Je comprends son éventuel désir de partir en L1 où je crois savoir que les places sont encore plus chères qu’ici. Alors d ‘accord, l’on ne peut blâmer notre direction, mais c’est beaucoup trop souvent le cas que l’on laisse partir des joueurs gratuitement. Un problème récurrent chez nous.

    Bauer promet mais ne fera pas l’affaire seul si Diallo venait à partir. Ce poste est très important à combler et j’espère que si le départ de Diallo se trâme, Senderos et ses collègues préparent déjà ce remplacement ô combien important…

    ALLEZ SERVETTE

    J’aime

  3. Globalement ok pour les notes qui ont été attribuées.
    Seul bémol Geiger mérite autant que Rodelin car sans ce changement nous n’aurions certainement pas gagné ce match.

    Concernant nos « pépites «  il ne faut pas s’attendre à le voir jouer régulièrement.
    Geiger va faire jouer ses meilleurs joueurs à chaque poste et je crois pas qu’un Monteiro ou un Nyakossi puissent prétendre à remplacer Sasso ou Douline.

    Geiger vise clairement le haut du tableau et du coup il pourrait éventuellement faire jouer un de nos jeunes en cas de score déjà acquis.

    Tous les entraîneurs, des juniors jusqu’au niveau professionnel n’ont qu’une obsession LA VICTOIRE.

    Nos jeunes doivent y croire car le tour viendra j’espère assez rapidement.
    Cela passera par un engagement de tous les instants aux entraînements et d’un peu de chance avec la blessure d’un de nos titulaires.
    Vouilloz, Imeri, Antunes et même Diallo ont su saisir leur chance et ont montré le chemin a suivre.

    Vivement le match à Bâle pour confirmer ce regain de forme et de réussite et de changements tactiques.

    J’aime

    1. Un entraineur qui ne pense qu’à la victoire au prochaine match n’est pas un bon entraineur au même titre qu’un vendeur qui ne pense qu’au chiffre d’affaire du jour. Si tu n’as pas aussi une vision à moyen/long terme quand tu diriges un club de foot pro avec une direction très sage et conservatrice comme la notre alors tu n’as rien à faire là. Geiger a fait d’excellentes choses et on peut lui être reconnaissant (résultat, jeu !) mais il faut être conscient qu’il arrive au bout et qu’il ne colle plus à la politique du club. Les dirigeants ont une énorme part de responsabilité pour la suite. Le club se serre la ceinture, on a pas d’argent à mettre pour des trentenaire qui coûtent chers et ne rapporteront pas un radis en cas de revente. Il faut pousser l’intégration des jeunes et pas attendre des blessures pour les lancer.

      Diallo a 25 ans et vient de l’étranger, aucun rapport avec nos jeunes « pestiférés ». Il était déjà haut dans la hiérarchie et a naturellement pris le pas sur notre vaillant capitaine en perte de vitesse et plus vraiment pote avec Geiger/Senderos.
      Malgré ses faiblesses (placement, technique) Diallo a vite démontré qu’il avait des qualités qui compensent largement. Le regret aujourd’hui c’est qu’il risque bien de nous quitter.

      Nyakossi, Monteiro ne peuvent prétendre à rien mais comme tous nos jeunes qui ont intégré la première, ils DEVRAIENT déjà avoir des minutes de jeu cette saison. Les occasions n’ont pas manqué. Juste une question de volonté. Personne ne veut en faire des titulaire du jour au lendemain. On veut les récompenser et leur donner cette satisfaction de pouvoir affronter des pros, jouer dans un stade devant 20’000 personnes (pas encore chez nous…), les mettre à l’essai et in fine les faire progresser parce que rien ne vaut la difficulté pour s’améliorer (intensité, vitesse…). C’est pas demander la lune surtout avec 20 joueur dans le groupe et 5 changements.

      J’aime

      1. @MikeSfc
        As-tu déjà joué ou entraîne?

        J’ai joué depuis l’âge de 7 ans jusqu’à 50 ans et je peux te certifier que TOUS mes entraîneurs nous motivaient à chaque entraînement pour gagner chaque samedi ou dimanche et les meilleurs jouaient indépendamment de l’âge.

        Geiger applique la même recette.
        Il a une équipe de base d’une quinzaine de titulaires potentiels., dont
        Frick, Vouilloz, Imeri, Cespedes, Antunes, Sawadongo qui sont des joueurs formés au club et qui représente plus du tiers de cet effectif.
        Il me semble que c’est un record dans notre championnat ou pas loin.
        Omegaric , Monteiro, Nyakossi, Magnin, Pedat pour nommer que ceux-là auront leur chance .
        Et c’est déjà une première marche franchie que d’être inscrit sur la fiche du match et d’être sur le banc du Servette.
        Personnellement j’étais aussi fière et en même temps stressée quand je me suis trouvé sur le banc de la première équipe.
        Puis tout naturellement j’ai quitté le banc pour devenir titulaire puis entraîneur….
        Et je suis certain que nos joueurs les plus talentueux suivront le même chemin en tant que joueur.
        Même si tu n’apprécie pas Geiger, les résultats sont là et ils sont conformes aux ambitions des dirigeants.
        Résultats obtenus avec 1/3 je joueurs formés au club.

        Pour rectifier je ne parle pas de joueurs pestiférés mais bien de futurs titulaires de notre club mythique.
        J’assimile également Diallo qui n’avait que 23 ans lors de son arrivée et bien naturellement Fofana
        Tu fais une différence entre un jeune de notre académie et un jeune venu d’ailleurs?
        Moi pas.
        Je te laisse donc dans ton monde de bisounours et sans le grand méchant loup Alain Geiger.
        Bien a toi.

        J’aime

      2. @Michel

        Tu penses que les joueurs jouent selon leur mérite. Si c’était le cas, je te suivrais.

        Mais ce n’est pas le cas ! Certains titulaires ont été en dessous de tout. Geiger a même pointé du doigt son gardien qui aurait selon moi mérité le banc. Mais on ne déstabilise pas un gardien.

        Je ne suis pas anti Geiger. Ces qualités d’entraineurs ne sont pas remises en question par mon approche. Ces résultats sont honorables. Il n’est juste pas l’entraîneur de la situation : nous avons besoin d’un entraîneur qui permette une mise en valeur de notre patrimoine footballistique. C’est une question vitale pour le club et notre principal soutien financier. Rappelons que sans ce centre de formation, le club n’aurait pas été sauvé.

        De nombreux jeunes font partie des sélections suisses et parfois internationales. Ils doivent être mis en valeur selon leur âge et talent. Je ne doute pas qu’un suivi individuel et plan de développement existent pour chacun.

        Mais quand tu entres chez les pros et que tu restes sur le banc de touche tous les week-end et qu’avec 5 changements possibles, tu ne rentres pas ou si, à la 90ème…Si tu rentres à la 90ème dans un match plié depuis longtemps, quel intérêt ? Il était possible de rentrer 20min. Cela ne changeait rien à la physionomie du match.

        Le point positif est la montée des M21. C’est un premier bon point.

        Mais cela ne suffit pas pour les meilleurs éléments. Certes on a des partenariats mais ces clubs ont des intérêts qui ne sont pas forcément les nôtres.

        M. Magnin marche bien, aura-t-il droit à sa chance ? Antunes a fait ses preuves en challenge league, il a trop peu de temps de jeu.

        Imeri commence enfin à être utilisé correctement. Il n’a eu sa chance que grâce à des blessures. Idem pour Vouilloz. Geiger n’a aucun mérite dans leur éclosion.

        J’aime

      3. @Michel,

        Pardon, je n’ai pas fait carrière ni entrainé, donc je dois la fermer. Pas la droit de critiquer les arbitres, la police, les enseignant, les politiciens non plus j’imagine ?

        C’est bien de chercher la gagne, c’est quand même l’objectif mais il doit s’inscrire dans un projet long terme. La gestion calamiteuse des semaines anglaises en période COVID (Valls, Cognat sur les rotules… qui enchaînaient match après match) ont mis en exergue les limites de Geiger.

        Un bon entraineur doit avoir de leviers de motivations. Force est de reconnaitre que Geiger n’est de loin pas un Klopp dans ce registre. Combien d’entrée en matière piteuses (la série de match avec des buts pris dans les 10 premières minutes). Combien de retour des vestiaires tout aussi pathétique ? Bref notre entraineur est plutôt très MOU dans ce domaine mais cela ne fait pas de lui un mauvais coach. S’il suffisait de gueuler au bord de la touche… Il est calme, il tient sa ligne contre vents et marrées, il ne chamboule pas tout sur un coup de tête. Très Suisse finalement et cette stabilité a aussi ses avantages. Malheureusement elle permet également aux titulaires de ne jamais se sentir menacés et aux jeunes de savoir que quoiqu’ils fassent, n’auront pas droit au chapitre à moins d’avoir 4 suspendus et 3 blessés…

        Pas relevant la question d’aimer ou pas Geiger. Je ne suis pas le seul à avoir souligné les mérites mais aussi et surtout les limites de notre entraineur en matière d’intégrations, de développement de nos jeunes et de mise en valeur de notre académie. C’est une réalité pas un délire de footix. On fait avec puisque de toute façon notre direction ne semble pas prête à une révolution et n’est pas franchement reine de l’anticipation. Schalk, Sasso, Diallo, Alves… On fait quoi ?

        Représenter 1/3 de l’effectif ? Largement mais Cespedes a 26 ans, Antunes 21 ans, Imeri 20 ans (mais 4 déjà avec la une et va nous quitter). Ceux qui m’intéressent sont ceux qui ont un potentiel donc majoritairement ceux de l’académie. Monteiro, Nyakossi, Pédat, Magnin n’ont pas une minute avec la première c’est vraiment ça qui me fâche.

        On peut inclure un Fofana (23 ans), le fait qu’il vienne de l’étranger et soit plus âgé lui donne un autre statut (il a un bien meilleur salaire, il était titulaire avant sa blessure) mais il fait également parti des bons potentiels « jeunes » de l’équipe s’il peut retrouver son niveau… Aucune discrimination de ce côté.

        Je considère que l’académie est un vivier qu’il faut exploiter. Aujourd’hui on a un semblant d’évolution. Vouilloz qui a détrôné Rouiller c’est presque une révolution (même si le valaisan est diminué). Antunes a eu plusieurs opportunité (merci Fofana) mais peine à convaincre, cela vaut la peine d’insister et au pire il restera un honnête remplaçant. Imeri a vraiment gagné sa place avec la blessure de Cognat – non pas par un tournus intelligent.

        Les jeunes de l’académie qui ont intégré la une ont la chance de pouvoir s’entrainer comme des pros et de progresser déjà mais pour qu’ils franchissent un palier et puisse aussi prouver ce qu’ils ont dans le ventre, ils devraient tous avoir des minutes. Cela ne veut pas dire en faire des titulaires du jour au lendemain. Si vous comprenez pas que c’est le seul moyen pour le club d’être profitable à terme c’est bien dommage. Le pire c’est que ce ne serait même pas forcément au détriment des résultat. Parce qu’on pas eu besoin de gamins pour prendre de très grosses claques cette saison.

        Ce sera pas avec Geiger mais sans doute avec le prochain coach. Pas grave je suis patient.

        Vivement Bâle (qui joue Marseille avant et après nous). L’occasion peut-être d’aller ENFIN gagner là-bas.

        J’aime

      4. Faut un juste milieu dans tout. Là on est quasi sauvé sauf tremblement de terre et du coup y’a l’opportunité de faire des tests en lançant quelques jeunes au combat. Bon, visiblement Geiger veut se battre coûte que coûte pour une place européenne, on verra si cet objectif est réalisable après ce WE.
        Pour revenir au début de mon message, l’exemple à ne pas suivre est celui de St-Gall ;-), soit une équipe très jeune qui se casse la figure et qui qui est obligée de se renforcer d’urgence durant la trêve hivernale à coût de prêts divers et variés (et avec plein d’ex de l’académie au passage). Résultats brillants durant ce printemps mais combien pourront rester à la fin de la saison ? si ils repartent tous d’où ils sont venus, le club se retrouvera à devoir tout reconstruire et aura perdu une saison au passage.
        Cette saison, on peut déjà apprécier le fait que Vouilloz ce soit imposé en défense centrale et qu’il va probablement composer notre charnière titulaire la saison prochaine avec Sasso, un joueur fiable et expérimenté qui contribuera à le faire progresser.
        Les autres jeunes que tu cites devraient comme déjà dis être prêtés en ligues inférieure et y faire leurs preuves. A ce titre, il serait probablement intéressant de faire revenir M. Mathis de Carouge ou à la rigueur lui trouver un club de LNB pour qu’il continu son apprentissage à un meilleur niveau. Parce qu’à court terme, il faudra remplacer Sasso et Rouiller, qui arrive gentiment mais sûrement au bout de leur carrière et là ces jeunes sont peut-être amené à prendre le relais, épaulé cette fois par un Vouilloz qui sera devenu entre-temps un routinier de LNA. Comme de l’ai déjà écrit, je suis sûr que tout ça a déjà été planifié par Senderos et son staff.

        J’aime

      5. Dans chaque équipe de foot (de n’importe quelle ligue du monde) il y’a des joueurs avec des status (grâce ou à cause du niveau, du talent, au salaire, au copinage, etc) donc c’est pas nouveau.

        Vous pensez sincèrement que notre patrimoine footballistique serait meilleur avec Guardiola, Geiger ou n’importe quel autre entraineur ? Pas sur… Si certain joueur (je ne cite personne car je ne les connais pas tous assez) ne font déjà pas la différence ou ne sont pas supérieurs en 2ligue inter (5 ème division Suisse) pourquoi le serait-il en Super League ?

        Antunes n’a pas assez de temps de jeu ? Ok mais le mérite-il ? Oui il a du potentiel mais son dernier match référence remonte à quand ? St-Prex en coupe Suisse ? Allez j’éxagère à peine. Antunes a été 4 fois décisif (2 goals et 2 passes) en 21 matchs. C’est trop peu pour un joueur avec du potentiel à qui on réclame plus de temps de jeu.

        Le faite d’être en équipe de Suisse junior prouve beaucoup et peu de choses à la fois. Regardez l’équipe de Suisse championne du monde en 2017. https://www.rts.ch/sport/football/10861683-football-mais-que-sont-devenus-nos-m17-champions-du-monde-en-2009.html

        Donc quand les jeunes percent c’est pas grâce à Geiger, par contre quand ils ne percent pas c’est de sa faute. Faudra qu’on m’explique..
        Autant, je ne suis pas toujours d’accord (et de loin) avec les choix de Geiger mais tous les maux ne sont pas uniquement de sa faute.

        Bien sur que dans le monde idéal on aimerait avoir un maximum de joueurs formés au club sur le terrain mais la réalité est tout autre. Il y’a tellement de chose à prendre en considération. Nous on a le bon rôle on est derrière nos PC, nos télés ou en tribune. Malheureusement c’est pas aussi facile que Football Manager 🙂

        J’aime

      6. On ne peut pas percer quand on ne joue pas. On ne peut pas percer quand on ne joue pas à son poste ou qu’on entre pas dans de bonnes conditions.

        Si l’entraîneur ne te donne pas de temps de jeu, tu ne peux pas te montrer.

        Geiger n’a donné du temps de jeu aux jeunes que sous la contrainte. Blessure de Cognat et Rouiller. Pour le reste, c’est peanuts.

        Il faut être objectif.

        J’aime

      7. Bien pour ça qu’ils ont tout intérêt à être prêtés à un niveau qui leur permet de jouer régulièrement. Je suis sûr qu’un Mathis Magnin a bien plus appris en 1 saison à Carouge, qu’en jouant en 2LI ou en faisant banquette avec la première. Combien de temps a-t-on perdu avec un Alves qui joue deux minutes par championnat ?

        J’aime

  4. Une victoire à Zurich contre les Grasshoppers fait toujours plaisir, vu la rivalité plus que centenaire qui oppose les deux clubs.
    Il convient de ne pas oublier que nous avons eu deux jours de récupération en plus (Nous avons joué le mardi contre YB, GC jeudi contre Lugano).
    Et ça s’est vu : Grasshoppers a nettement baissé de rythme dans la dernière demi-heure. Mais bon, ce sont les aléas du calendrier, au sujet duquel les clubs n’ont que peu à dire, au contraire de la TV …

    J’aime

  5. Quand on sait que le départ d’Anthony était plus ou moins « prévu » par les dirigeants, je trouve étrange qu’ils n’aient pas prolongé Diallo dans la foulée … le manque de confiance ou l’espérance de trouver une pépite ????

    Pour Rodelin, je suis le 1er à reconnaître qu’il m’a bluffé ; chapeau l’artiste ! En espérant que cela soit un déclic pour lui et qu’il écrase nos futures adversaires 🙂

    Bref, bravo les gars et vive Servette !!!

    J’aime

    1. Et la politique du club est toujours que si le joueur ne veut pas prolonger, il ne joue pas ! Pourquoi ce serait différent chez Diallo ? J’ai de la peine à comprendre ? Pour moi, il doit avoir une option de prolongation automatique, non ?

      J’aime

      1. En effet, le départ de Nini + le fait qu’il joue, me laisse penser qu’un accord, au moins verbal, a sûrement été passé.

        Concernant les jeunes qui se disputent les miettes, imaginez une seconde que Geiger n’ai un jour plus ses 5(!) changements !

        Comme dit plus, haut il doit imperstivement avoir une vision à moyen/long terme car c’est l’avenir du Club qui en dépend aussi.

        J’aime

  6. @grenardine
    Je crois qu’il y a une certaine incompréhension sur ce sujet très clivant et vitale pour notre club.

    Je suis le premier à louer la qualité et l’engagement sans faille des entraîneurs de notre académie qui est l’une des meilleures de Suisse.

    Un nombre important de joueurs ont été formés au sein de notre académie.
    Certains font le bonheur de clubs étrangers, d’autres de clubs suisses et depuis notre retour en super ligue ( merci Geiger) sont titulaires ou sont dans l’effectif de notre première équipe.
    Omeragic, Vouilloz, Imeri, Cespedes, Antunes, Alves, Sawadongo avant sa blessure, sont titulaires ou on eu des temps de jeu convenable.
    Il me semble que notre club figure dans le haut du panier concernant le temps de jeu des joueurs formés au club.
    @NF qui est entre autre spécialiste des statistiques pourra confirmer ou non mes propos.
    D’autres joueurs plus jeunes:
    Monteiro, Nyakossi, Pedat, Magnin pour ne citer que ceux la sont régulièrement sur le banc où sont prêtés dans d’autres clubs.
    Les plus talentueux ou plus travailleurs sauront saisir leur chance.
    De toute façon le but n’est pas d’intégrer des jeunes joueurs à tous vent.
    Il faut garder une juste combinaison entre l’expérience et la fougue de la jeunesse.
    Un entraîneur fera toujours jouer ses meilleurs joueurs même si ils ne sont pas au top de leur forme.
    Comme tu le dis l’avenir de notre club est intimement dépendant de notre relève et à mon humble avis il me semble que c’est le but qui est recherché car un grand nombre de jeunes ont vu leur contrat être bétonné.

    Il faut de la patience, du talent et un peu de chance pour atteindre le statut de titulaire et c’est tout le meilleur que je souhaite pour nos jeunes.

    J’aime

    1. Je te rejoins sur pas mal de points.
      Mais NF me contredira peut-être : notre club ne fait pas tant jouer les jeunes. Les chiffres d’Imeri faussent les statistiques.
      Le temps de jeu donné aux jeunes est famélique.
      Sauf Imeri, Vouilloz et dans une moindre mesure Antunes (mal utilisé).

      J’aime

    2. On ne demande pas la lune !

      Faire des changements en deuxième mi-temps avant la 80ème et faire entrer un ou deux jeunes.

      Je ne compte pas ceux déjà titulaires qui méritent leur place.

      Omeragic aurait dû jouer plus souvent devant les performances calamiteuses de Frick en début d’année.

      J’aime

      1. Mais je suis tout à fait d’accord avec toi et même avec MikeSfc!
        L’avenir du club dépendra du vivier exceptionnel de jeunes joueurs au niveau cantonal.
        Les meilleurs iront grossir notre académie et les plus talentueux et tenaces se retrouveront dans le cadre de notre première équipe.

        Ceci étant dit, la gestion d’un groupe de professionnels de 20 joueurs est un exercice de haute voltige.

        Le football moderne a énormément changé avec notamment les dernières minutes qui sont devenues primordiales. Énormément de but ou actions de but se jouent pendant ces dernières minutes.

        Donc il est dangereux de faire rentrer un jeune en fin de match.
        De plus Vouilloz et Imeri ont poussés Rouiller et Vals sur le banc et du coup ce sont eux qui entre en fin de match afin de calmer le jeu.
        Je préfère nettement qu’un jeune commence le match quitte à le remplacer en cas de baisse de régime.

        Pourquoi ne pas le faire en cas de résultats négatifs lors de 2 à 3 prochains matchs.
        A contrario si l’équipe actuelle confirme ses derniers bons résultats Geiger appliquera l’adage qu’il ne faut pas changer une équipe qui ne perd pas.

        Par contre je suis convaincu que si les Nyakossi, Omeragic, Monteiro, Magnin, sont de futurs Imeri, il seront titulaires tout prochainement avec ou sans Geiger.

        J’aime

      2. @Michel,

        J’aime cette approche là – lancer un jeune en début de rencontre. Mais elle est rarement mise en pratique par notre coach. Hormis en coupe où un jeune inconnu s’était retrouvé latéral gauche (contre Kriens je crois) et avait vraiment souffert. Les dernières minutes sont très importantes sauf si le match est « plié ». A l’inverse marqué en premier est devenu très important dans le foot moderne et les entraineurs démarrent souvent la rencontre avec les « meilleurs » joueurs possible.

        Tout à fait d’accord avec Valid, le cas Alves est assez symptomatique. Il a eu du jeu la saison du COVID et fut souvent très intéressant bien que pas utiliser à la bonne place. Dans le registre d’Antunes. Malheureusement pour lui il a subit un tacle assassin d’un valaisan lors du derby et à disparu des tablettes aussitôt que les titulaires furent disponibles à nouveau. Typiquement un joueur qui aurait pu jouer à gauche parfois ou dans l’axe, même en n°8 tant Rodelin n’avait rien à faire. Il est vif et très technique mais encore léger. Il aurait tout à bénéficier d’un séjour en LNB si on lui trouve une place ou même en 1LP surtout que le suivi des jeunes avec la une laisse à désirer chez nous.

        Je ne dis pas qu’il aurait explosé et mérité de jouer autant qu’un Imeri, mais on a clairement pas mis tous les moyens pour lui faire gravir les échelons. Que ce soit avec la une ou en le prêtant. La même chose vaut pour Papu qui a du potentiel dans un style rare chez nous (vitesse – percussion – Diallo, Cognat, Fofana et c’est tout…). J’espère vraiment qu’on ne reproduira pas les mêmes erreur avec nos M21. Les plus doués (Théo Magnin?, Monteiro, Nyakossi?, Sawadogo) doivent jouer avec la une souvent (15-20 min.). Ceux qu’on juge trop juste (Pédat, Camara ?) être prêtés. Au staff de le déterminer lesquels et où/comment et de vraiment tout mettre en oeuvre pour que ceux qui ont un « truc » puissent l’exploiter. Ca passe aussi pas un entrainement et un suivi spécifique propre à chacun. Autant sur le terrain qu’en dehors (hygiène, diététique…). Les lacunes relevées par Lustrinelli concernant Imeri (le pressing) ont mis en lumière la faiblesse de notre entrainement. Validé par le fait que Clichy se tape des séance perso avec certains jeunes de la une. C’est bien mais c’est pas (encore) son rôle.

        Qu’on arrête de les mettre sur la feuille de match pour faire le nombre si c’est pour ne JAMAIS les faire jouer. Et pas 90sec STP Alain, c’est plus qu’insultant pour l’académie et ces gamins qui méritent mieux que ce dédain car oui ce sont des pestiférés. Aux yeux de Geiger en tout cas.

        J’aime

      3. Pour City, hier soir, match plié à l’aller, deux jeunes de 19 ans sur la pelouse….et pas un match de championnat.

        J’aime

  7. Je n’ai pas les chiffres des jeunes, mais je pense que c’est assez contradictoire.

    Nous avons le plus grand nombre de M21 dans l’effectif de la ligue. Je suppose que c’est pour faire le nombre à l’entraînement, vu que nous avons relativement peu de joueurs non M21 (18 contre au moins 21 pour les autres clubs, plutôt 23-24 en moyenne). A ce niveau, c’est plutôt la gestion de l’effectif qui pose question. Et donc au niveau de Senderos. On peut en effet se demander à quoi cela sert d’avoir 13 M21 dans l’effectif quand 10 d’entre eux ne voient la pelouse que depuis la tribune pour la plupart du temps.

    Il n’y a plus de trophées M21, je n’ai donc pas les temps de jeu donnés aux M21 dans chaque club. Mais il parait logique qu’avec 2 M21 très souvent titularisés et un 3e qui joue presque toujours un bout de match, nous sommes bien positionnés à ce niveau. Mais pour moi, c’est un peu l’arbre qui cache la forêt. J’ai l’impression qu’il y a un déficit structurel dans le passage à l’âge adulte Il y a plusieurs indices en ce sens.

    Tout d’abord, l’équipe des M21. Elle n’arrive pas à monter, alors que les M18 ou M16 sont largement au niveau des meilleurs suisses. Il doit donc y avoir, c’est une intuition, un déficit dans l’encadrement à partir de 18 ans, voire avant.

    L’autre élément, c’est ce qu’il se passe avec la 1ère équipe. Ce n’est pas normal que Clichy ajoute des séances spécifiques. Ce n’est pas normal que ce soit Lustrinelli qui apprenne à Imeri à presser intelligemment. On peut se poser la question qui devrait s’en occuper. Geiger ? L’académie ? Le staff technique ? Probablement un mixte. Quand un joueur fait partie des convoqués, c’est que l’entraîneur compte sur lui. S’il maitrise mal des phases de jeu, c’est à l’entraîneur d’organiser du spécifique pour corriger cela. Par contre, je pense qu’on peut difficilement demander à Geiger de s’occuper des 13 à la fois. Donc, les 10 habituels devraient entrer sous la tutelle de l’académie pour les faire progresser. Est-ce le cas ? Les séances organisées par Clichy laissent planer le doute.
    L’autre élément, c’est la non communication de Geiger avec les jeunes. Je pense que cela n’aide pas. Et cela va dans le sens de ma remarque précédente à propos d’Imeri et le pressing.

    Quant à la gestion de l’effectif, c’est délicat. On joue pour gagner, il faut donc aligner la meilleure équipe possible. Mais cela ne signifie pas aligner les 11 meilleurs joueurs. Il faut trouver ceux qui sauront être complémentaires, qui sauront le mieux appliquer le plan de jeu, tout ceci aux bonnes places. Et là, j’ai parfois de gros doutes. Dans la sélection des joueurs, mais aussi dans leur placement.

    Quant aux remplacements, balancer un jeune sans le moindre rythme à la 75e, c’est suicidaire. Par contre, avoir un groupe de 20 joueurs prêts à jouer peut-être intéressant. Ce n’est pas l’option de Geiger qui privilégie un groupe restreint, avec le risque en cas de nombreuses blessures de devoir compter sur des joueurs sans rythme. C’est un choix qui se défend.

    Dernière chose : pour se développer à long terme (*), le club doit être capable de revendre des joueurs. Dans l’immédiat, nous n’avons pas les moyens d’acheter des jeunes comme le fait Bâle. Donc, nous devons compter sur la formation de nos jeunes. Et là, je ne suis pas sûr que nous avons vraiment mis la structure nécessaire en place. Structure dans laquelle l’entraîneur joue un rôle clé.

    (*)j’ai déjà expliqué la dépendance du club à la fondation qui ne va certainement pas augmenter beaucoup plus son soutien. 12 millions par saison, c’est déjà énorme.

    J’aime

    1. Nos jeunes M21 ont largement le niveau au dessus.

      Lors du COVID, ils n’ont pas été ridicule lorsqu’un championnat à été monté pour les jeunes professionnels.
      Raison pour laquelle, ils monteront d’office, si j’ai bien compris.

      Il est très difficile de faire monter une équipe qui joue dans les ligues inférieures face à des équipes d’adultes expérimentés et qui ont moins de turnover dans leur effectif.

      C’est fait pour l’année prochaine.

      J’aime

      1. La promotion automatique provient d’un élargissement de la Promotion League qui accueillera 6 équipes M21.

        Et nos jeunes n’ont pas le niveau largement au-dessus. La saisons passée, ils ne sont pas montés. Cette saison, ils sont premiers, mais avec un point d’avance sur le 4e. Ce n’est pas ce que j’appelle « largement au-dessus ». D’autant qu’ils comptent en général les « m21 pro » du club dans leur rang.

        J’aime

      2. Tu oublies les deux montées refusées.

        Ils sont largement au dessus non pas parce qu’ils montent mais parce qu’ils ont fait jeux égal avec toutes les équipes de M21.

        J’aime

      3. Deux ? Une ok, la 2e.. celle du covid ?

        Ceci dit, oui ce n’est pas faux. On verra ce qu’ils feront en 1ère ligue

        J’aime

      4. Belle mémoire. Ca me parle, effectivement.

        Ceci dit, la question des M21 incorporés officiellement dans la 1ère demeure, je pense.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :