Servette s’impose de façon méritée à GC

On a aimé

  • Le match complet des Grenat très à leur affaire au Letzigrund en cet après-midi ensoleillé.
  • Le pressing de toute l’équipe dans le sillage de la victoire face à YB.
  • Le gros match de Moussa Diallo, omniprésent défensivement et offensivement. Il progresse match après match et c’est de bonne augure pour la suite.
  • Les envolées offensives de Vincent Sasso, très présent dans le camp adverse aujourd’hui. C’est notamment lui qui obtient le penalty (indiscutable !) pour l’ouverture du score.
  • Le sauvetage de ce même Diallo avec un retour salvateur en fin de match sur Bonattini. Un sauvetage qui valait à lui seul un goal!
  • La magnifique entrée de Rodelin, très présent dans le jeu offensif.
  • Les deux buts de Rodelin. Le premier est une incroyable inspiration de sa part avec une volée sensationnelle, le second tout en maîtrise.
  • Les deux assists de Mića qui en est déjà à 18 cette saison. C’est tout simplement phénoménal pour le meilleur passeur du championnat !!!
  • Marquer 4 buts, cela faisait longtemps !
  • L’implication de tous les Servettiens dans le travail défensif .
  • La maîtrise collective des Grenat, peu inquiétés dans cet match.
  • Aligner deux victoires consécutives en 2022. Vivement le déplacement à Bâle ! On ne dirait pas non pour aller chercher les trois points au Parc St-Jacques et donner une petite leçon de force collective au Bâle du président David Degen !
  • Consolidé notre cinquième rang et partir encore et toujours à la chasse au podium !
  • La touche grenat de Johan Lonfat. A chaque fois qu’il est sur le plateau de Blue Sport pour analyser les match du SFC, l’ancien servettien a toujours une touche de grenat dans son habillement 😁🔥.

On a moins aimé

  • Se faire rejoindre deux fois au score alors que l’équipe maîtrisait les débats.
  • Le peu de supporters de GC présents au Letzigrund. il faut dire que c’est le stade de leur ennemi du FCZ et que pour eux chaque partie se joue à l’extérieur…

15 réflexions sur « Servette s’impose de façon méritée à GC »

  1. J’ajouterai le coaching d’Alain Geiger face à ses éternels détracteurs. Il a insisté avec Ronny Rodelin comme il l’avait fait contre vents et marée avec Kyei qui avait fini 3e butteurs de la ligue l’an passé. souhaitons lui le même succès. Il fait confiance à ses joueurs et ceux ci ne jouent pas contre lui contrairement à des ragots évoqué s sur ce site

    J’aime

    1. Exactement ! Encore un coaching gagnant de notre Guardiola.

      Trève de plaisanteries, il a plutôt bien préparé son équipe contre un adverse totalement différent qu’YB. Même 11 mais pas les même intentions. Nous avons pressé tout le match et GC n’a joué qu’en réaction. Toujours dangereux sur balles arrêtés (si Contini peut donner des cours à Geiger pour les corners…).

      Je ne sais pas dans quel mesure il a une influence sur le recul/relâchement chaque fois qu’on mène au score, je pense qu’elle est moindre (sauf à parler de préparation mentale). Tellement frustrant de prendre ces buts alors que l’adversaire est objectivement faible. Heureusement – le jamais 2 sans 3 ne s’est pas produit. Merci Diallo pour ce sauvetage incroyable (quel match !) à la 84e alors qu’on était tout près d’une nouveau déconvenue (ils étaient où les milieux ??).

      Sans chercher à retirer du mérite à notre coach, c’est pas comme s’il avait 40 alternatives en pointe. Avec Schalk à gauche, Bedia qui n’a pas 90min dans les jambes et Oberlin à nouveau blessé. Tu as que Rodelin comme solution en attaque (à moins de mettre Micha devant mais c’est pas son poste). Pas vraiment d’autre choix que de persévérer avec RR12 sachant qu’il est là pour encore une saison. Il reste une erreur de casting selon moi. On a pas la place pour un 9.5 (poste qu’il préfère selon l’article de la TDG – il en profite pour suggérer que devoir jouer n°8 c’était une belle trouvaille…). Donc oui autant insister et espérer que ces deux buts (surtout le premier digne des plus grands !) provoquerons un déclic pour lui.

      Bravo de ne pas avoir reculé après le 3e pour ne leur donner l’occasion de s’approcher facilement des 16m. Une victoire largement méritée malgré les manquements défensifs parce que ce GC n’est pas en forme et ne méritait pas le nul.

      J’aime

  2. Magnifique victoire et quel but de rodelin superbe reprise et beau 2eme but ça va lui donner confiance pour la suite bravo Alain pour avoir fait confiance à ce joueur avis au nombreux détracteurs de l entraîneur vive le sfc je me suis régalé une fois de plus bravo à toutes l équipes salutations de Montréal

    J’aime

    1. Sauf que pour ça t’as intérêt à avoir les poteaux constamment avec toi, les déviations et buts pourris qui t’accompagnent tout aussi fidèlement… Sans oublier les décisions arbitrales et arbitraires en ta faveur…

      De plus, je doute qu’YB & Bâle se vautrent de cette manière deux saisons d’affilée…

      Quand t’as conjugué tous ces facteurs t’as l’explication à 80% de leur futur titre….

      C’est le coefficient suisse UEFA qui va bien rigoler la saison prochaine…

      J’aime

      1. Je ne sais pas dans quel sens tu sous entendait le coefficient UEFA, mais il risque de s’améliorer avec cette situation. Bâle et YB joueront des équipes potentiellement plus faible que la ligue du pognon, donc plus de chance d’aller loin et d’améliorer le coeff. C’est plutot leurs finances qui serons moins bonne, mais ca je m’en balance.

        J’aime

    2. Viser le titre je ne sais pas, viser l’Europe en tout cas ! Comme chaque saison désormais j’espère. Très content de cette victoire avec la manière. On enterrait Servette il y a trois-quatre semaines, mais cette équipe prouve qu’elle a de belles ressources et qu’elle ne joue pas contre son entraîneur.

      J’aime

  3. Je n’ai pas pu voir la 1ère mi-temps, mais j’ai l’impression que Geiger a repris globablement la formule qui avait bien fonctionné face à YB. J’aime assez je dois dire.

    Par contre, je n’ai pas aimé du tout le relâchement défensif sur les 2 buts. Je n’ai pas pris le temps de revoir les actions depuis le début (le résumé de SFL TV ne montre pas assez avant), mais je ne comprends pas comment on a pu se faire transpercer si facilement deux fois.

    On a aussi eu la dose de réussite minimume hier : quand l’arbitre visionne lui-même les images, c’est que ce n’est pas si évident que cela (faute il y a pour moi, mais on sait que ce n’est pas toujours l’avis de l’arbitre…); il y a le centre de Stevanovic sur le 1-2 qui traverse toute la défense sans être déviée; et enfin, le but de Rodelin, s’il est fantastique, ce sera probablement le seul qu’il marquera ainsi chez nous. Le 2e m’a fait plus plaisir, parce que c’est un vrai geste de buteur qu’il a réalisé. Et ça, il peut le reproduire.

    Un mot sur Schalk : 3 buts cette année, il est en feu ! Pourvu que ça dure. Il faut noter que c’est lui qui lance finement Sasso sur le pénalty.

    J’aime

    1. Bon GC n’est pas malheureux non plus sur ses deux buts, dont le premier qui arrive complètement par hasard sur le buteur après un tir totalement raté. Ce qui n’atténue pas les erreurs de placement et l’absence de marquage.

      J’aime

      1. oui c’est pour cela que je parle de « minimum ». On n’a pas eu une chance incroyable, juste ce qu’il faut pour passer l’épaule (à l’inverse de certains autres matches où la réussite nous a boudés).

        J’aime

    1. oui, ça serait top, j’aimerais bien savoir ce qui a été dis dans cette article….d’avance merci pour celui qui osera le copier/coller

      J’aime

  4. Rodelin: «Mes performances avec Servette me laissent mitigé»

    L’attaquant grenat de 32 ans raconte sa saison compliquée jusque-là. Il en est conscient. Il veut réagir. Dès dimanche contre Grasshopper?

    Il préférerait la vie en rose, une douce mélodie pour chanter un bonheur sportif. Mais Ronny Rodelin est lucide. Il s’assied de l’autre côté de la table, il sait très bien qu’il va être question de ses performances avec Servette, de ce déficit de rendement (un but, deux assists). À 32 ans, pas de faux-semblant: l’attaquant porte un regard froid sur sa saison grenat.

    Il y a là, derrière le joueur, un homme que l’on devine en souffrance. Avec lui-même. Avec l’idée qu’il se faisait de son aventure servettienne, commencée l’été dernier avec ce recrutement surprise d’un attaquant de 31 ans alors. Il faut le dire: Rodelin est très loin d’apporter ce que ses qualités intrinsèques pouvaient sans doute promettre. L’ex-joueur de Ligue 1 est à la peine, dans ses déplacements, dans ses choix, dans ses tentatives.

    Ronny, quel regard portez-vous sur vos performances avec Servette?

    Un regard qui me laisse mitigé. D’un point de vue personnel, mes performances ne sont pas au niveau que je souhaite. Je n’apporte pas ce que je sais pouvoir apporter au club.

    Comment l’expliquez-vous?

    Par expérience, je sais qu’un début de saison peut refléter ce qui va suivre. Je suis arrivé à Genève en ayant raté les trois premières semaines de préparation, en vivant deux mois à l’hôtel. La préparation, c’est un tout, qui te conditionne physiquement, mais aussi mentalement. Je ne me sens pas largué dans ces deux secteurs, mais je sais les manques que cette préparation tronquée a créés chez moi.

    Quels manques?

    Une préparation en début de saison, c’est une affaire personnelle, mais aussi un cheminement qui se fait en groupe. C’est le moment où des choses se créent, qui peuvent et qui doivent te donner confiance, dans ton corps et dans ta tête, collectivement aussi. C’est cette optimisation qui me manque aujourd’hui.

    Mais cela veut-il dire que votre saison est compliquée et le sera donc jusqu’au bout, en raison de ce déficit de préparation?

    Non, je ne prends pas cela comme une excuse, cela n’explique pas tout. J’ai un certain âge, de l’expérience, c’est à moi de réagir, c’est certain. Je me remets en question. Mais je n’ai pas de baguette magique: tout doit passer par le travail et c’est ce que je fais au quotidien. J’en suis convaincu. Douter ne fait pas avancer. De l’échec, j’apprends. Bien sûr que je veux réagir, montrer autre chose.

    Est-ce difficile à vivre, personnellement? Est-ce pesant?

    Non. C’est mon métier. J’ai toujours confiance en mes capacités. Je dois persévérer. Franchement, si j’avais le sentiment de ne plus être capable d’apporter plus, surtout au regard de ces derniers matches, j’arrêterais (ndlr: il ne le dit pas, mais Rodelin a été touché et «fatigué» par le Covid début février).

    Depuis l’été passé, vous avez joué à plusieurs positions: sur la gauche, en neuf et demi, en pointe. Quel est votre poste de prédilection?

    J’ai même joué en No 8, au tout début, un poste complètement inhabituel pour moi. Mais j’ai toujours fait les efforts, même si cela ne se voit pas de l’extérieur. Devant, j’ai effectivement occupé les trois postes en attaque. J’ai connu toutes ces positions durant ma carrière, avec différentes philosophies d’application. Ma position préférée? Sans doute en neuf et demi. C’est à moi de faire le travail nécessaire désormais pour que cela fonctionne. Il n’y a pas de secret. J’ai envie de vivre de belles choses ici. Je reste optimiste.

    Comment accueillez-vous la critique?

    Elle fait partie du métier. On trouvera toujours quelque chose à dire. Le plus important, c’est le regard de tes coéquipiers. À Servette, il y a une grande cohésion dans le vestiaire. Après, il y a les performances des uns et des autres, mais tout le monde se met au service de l’équipe, avec plus ou moins de bonheur. La critique en interne? Chacun est concentré sur sa performance pour le bien du groupe. Si on me critique à l’extérieur, sur les réseaux, les forums, dans les médias? Je n’y prête pas attention. Je veux rester au-dessus de ça.

    Cette victoire contre Young Boys, mardi soir, a mis en avant un Servette solidaire, intensif, inspiré. Peut-elle opérer comme un déclic pour la suite? Pour vous aussi?

    Je l’espère, bien sûr. Elle peut apporter confiance et sérénité. Pour moi aussi, oui.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :