Bieri le clown précipite la défaite du SFC

On a aimé

  • L’idée de Geiger de préparer un SFC en mode pressing. Bâle n’y aura vu que du jeu durant une mi-temps.
  • Servette et sa mentalité d’aller chercher haut les Bâlois.
  • L’envie de gagner affichée par les Grenat dès l’entame du match.
  • L’audace des Servettiens jusqu’à ce que Bieri les tue.
  • L’incroyable occasion de Rodelin qui a failli marquer du milieu de terrain le but de l’année. Quelle prise de risque extraordinaire ! Cela aurait mérité de finir au fond…
  • Les arrêts de Frick qui auront maintenu Servette dans le match
  • Continuer à jouer de l’avant et chercher à marquer même à 10…

On a détesté

  • Se faire une nouvelle fois enculer par cette p… de Bieri 🤡. Ces arbitres en Suisse sont vraiment mais vraiment des chèvres malhonnêtes.
  • Le rouge sur Diallo. Ndoye, plus proche de la ligne médiane que des seize mètres, ne part pas au but. Diallo est en plus couvert par Sasso qui est dans l’axe. Expulser un joueur sur cette action c’est une honte. Du vol pur et simple. C’est un scandal! Salopard de Bieri 🤡 !
  • Le carton jaune adressé à Douline qui ne fait même pas faute. Résultat ? Geiger le sort à la pause pour éviter, éventuellement, au cas où un arbitre de merde était sur le terrain, de finir à 9…
  • Le premier carton jaune adressé à Gaël Clichy, par le caporal-chef, ce jaloux de Bieri 🤡.
  • Le deuxième carton jaune adressé à Clichy pour avoir effleuré le pied d’un joueur bâlois. Évidemment la sentence du clown Bieri 🤡 n’allait surprendre personne. Clichy prenait le rouge et retournait avec classe au vestiaire alors qu’il n’aura commis qu’une seule faute du match !!!!!
  • Se faire niquer à chaque déplacement au Parc St-Jacques. C’est une habitude. Merci l’arbitrage 🤡, merci Muri 🤡, allez tous vous faire foutre 🤬🖕!

Julian Karembeu

33 réflexions sur « Bieri le clown précipite la défaite du SFC »

  1. Sur le rouge, je n’en veux pas à M. Bieri, mais à la VAR car c’est aux arbitres dans la régie de revoir l’action et de corriger. C’est son rôle. M. Bieri peut faire une erreur dans le feu de l’action, mais justement la VAR est, encore une fois, là pour empêcher une erreur d’arbitrage.

    A titre personnel, J’ai beau revoir l’action, je ne vois pas de faute car Diallo, à mon sens, ne touche même pas Ndoye. Toutefois, admettons qu’il le touche, alors la question est selon les règles, est-ce qu’il était dernier défenseur ou pas ? Si ce n’est pas le cas, alors pas rouge et même le jaune aurait été sévère.

    Par contre, pour le reste je trouve effectivement l’arbitrage de M. Bieri très insuffisant pour ne pas dire autre chose. Ainsi, concernant Douline, il lui met un carton alors que celui-ci manifeste sa frustration sur une faute sifflée contre lui. Mais Douline manifeste sa frustration en lui tournant le dos et en regardant la tribune derrière les buts bâlois. Il ne s’adressait même pas directement à l’arbitre ce qui, si cela avait été le cas, aurait pu à la rigueur faire l’objet d’un carton. Et encore, on fait preuve de psychologie dans ces cas-là, en adressant au joueur une remarque lui signifiant qu’à la prochaine incartade, on sort un. jaune.

    Ensuite, Clichy a commis une bêtise dans le sens que même s’il faisait remarquer à juste titre à l’arbitre que la distance du mur n’était pas respectée sur le coup-franc, il aurait dû comprendre que M. Bieri tenait aujourd’hui plus du caporal que du psychologue et que jusqu’à nouvel ordre, ce n’était pas lui l’arbitre. Pour moi, jaune justifié. De même lorsqu’il marche sur le pied. C’est vrai que ce n’est pas une faute grave et je trouve aussi le carton sévère, mais si on regarde les autres matchs en Super League , j’ai vu cette saison beaucoup de cartons donnés pour ce genre de fautes. Encore à nouveau, la question de l’intentionnalité n’est pas pertinente.

    Après les autres cartons sont dans l’absolu par rapport à l’application du règlement, justifiés. Mais de nouveau, il aurait pu être beaucoup plus psychologue car le match n’était pas un match dur et plutôt recourir à la remarque verbale, plutôt que de sortir systématiquement le carton.

    Ce match nous échappe en raison d’une erreur de la VAR car la qualité de l’arbitrage aujourd’hui a laissé à désirer. Bâle était suffisamment faible pour espérer à tout le moins un point. Vraiment frustrant.

    Après, je sais que je vais lire et déjà lu, les sempiternelles remarques que Bâle c’est le club ASF qu’il est systématiquement favorisé. Je regarde tous les matchs et cette année, Bâle a aussi eu un ou deux pénaltys sifflés cette année contre eux qui n’étaient pas justifiés. Les théories du complot, on a donné durant presque deux ans avec le COVID, pas envie de les entendre une seconde fois pour le foot. Les autres clubs de SL subissent aussi des injustices sportives quant à des décisions douteuses, mais sur l’année tout le monde est touché et donc il y a une certaine forme d’équilibre.

    Ce qui fait défaut depuis plusieurs années en Suisse c’est la qualité de l’arbitrage. La preuve, on vient juste d’avoir un arbitre suisse qui est à nouveau « qualifié » pour arbitrer des rencontres internationales après des années de disette. Alors que dans les années 80,90 et 2000 on a eu de grands arbitres : Michel Vodoz, Urs Meier, Massimo Busacca. Visiblement, nous avons de la peine à intéresser les bonnes personnes. Résultat, on a des matchs comme aujourd’hui .

    J’aime

    1. Les remarques ne me semblent pas sempiternelles. Au contraire, ce sont les faits, répétés et perpétuels contre le même club, qui nous dégoûtent.
      Penses-tu vraiment que deux misérables penos soi-disant sifflés contre eux et des injustices contre d’autres adversaires permettent de créer un « équilibre »???!! Les deux derniers paragraphes de ton post peuvent être supprimés car faut avoir les yeux carrés pour les lire et et cautionner. De plus, Busacca est loin d’être un exemple et fut un sinistre anti-Grenat déplorable.
      Pour le reste de ton poste, rien à redire.
      Bien à toi

      J’aime

    2. Le quolibet FC ASF ne sort pas de nulle part mais des années où les läquerki régnaient sur le football suisse et était surprotégé par les instances du football suisse avec notamment un Isoz qui expliquait sans honte comment le FCB était important pour le foot suisse. ce qui justifiait visiblement tout. Y’a qu’à se rappeler la conférence pleine de rage et mythique de Challandes, alors entraîneur de ZH, après un match volé propre en ordre par le corps arbitral. Depuis ça c’est tassé clest vrai mais la honte, elle, demeure.
      Ce qui ne change rien au fait que Bieri est mauvais, certainement le pire avec Piccolo qui officie en ligue nationale. Même Tschudi est moins pire, c’est dire le niveau de cet imposteur.

      J’aime

  2. Bon d’accord pour l’arbitre, il fut mauvais. Mais Servette même s’il est resté costaud à commis trop de fautes. Diallo mal placé sur le contre qui nous a coûté le but. Comme latéral on marque son joueur à l’intérieur et non pas à l’extérieur… Cognat se loupe sur le 1er but FCB . Quant à Stevanovic, il fait un contrôle qui permet au défenseur bâlois de revenir puis stopper son tir plutôt que de tenter le une deux avec Cognat… Des détails mais finalement ça se joue à très peu… Il.manque malgré tout de la qualité quand Stevanovic n’est pas au top

    J’aime

  3. Maintenant les fautifs se sont NOS DIRIGEANTS. DES COUILLES MOLLES….qui n’osent jamais ouvrir leur gueule ça veut dire que tu es d’accord.
    Le seul qui ose c’est Constantin et lui il a raison et ouvre sa gueule.
    Ça m’énerve tellement…..à GC, à St-Gall 2x, à Bâle….et j’en oublie sûrement.
    😡😡😡😡😡

    J’aime

    1. Tout juste je suis d accord avec votre commentaire ont a faire a des trous. De bale au niveau de l’arbitrage il faut réagir au comité c’est scandaleux je suis en colère cette bande de fumier salutations de montreal

      J’aime

  4. Maintenant, j’espère bien qu’ENFIN notre club fasse recourt pour l’expulsion complètement injustifiée de Diallo qui ne touche absolument pas Ndoye, quelle mascarade, et le deuxième carton jaune totalement injustifié pour Clichy, il carresse le pied d’un bâlois, ce qui ne méritait vraiment pas l’ expulsion, ceci pour montrer que le club réagit et ainsi bénéficier de l’effet suspensif pour la prochaine rencontre, la plupart des dirigeants le font…pourquoi pas les nôtres ? Qui se tait consent!

    J’aime

  5. Merci Julian, tu as très bien résumé ce qu’on a détesté, qu’ils aillent effectivement tous se faire foutre !!!
    4h après la fin du match je reste encore terriblement en colère 😡😡

    Aimé par 1 personne

  6. Le match ne revêtait qu’une importance secondaire (championnat quasi plié) mais les conditions étaient réunies pour qu’on gagne enfin à Bâle.

    On est suffisamment fair-play et compréhensif mais là ça suffit. Les erreurs d’arbitrage ne doivent pas masquer nos limites et nos propre erreurs mais aujourd’hui c’est difficile de tendre l’autre joue tant l’arbitrage fut mauvais et partial.

    Je ne peux pas comprendre comment la VAR n’a pas pu déjuger Bierri. Quand j’ai vu le ralenti – on ne voit même si contact il y a – mais on voit clairement qu’il est fortuit (ce qui ne change rien à la donne mais l’intention compte aussi) et que le joueur n’est pas seul au but (Sasso couvre). Comment peut-on sortir un rouge ? J’ai beaucoup de respect pour les arbitres (surtout dans les ligues mineures) parce qu’ils ont un rôle ingrat mais quand on est épaulé par la VAR et qu’on a autant d’expérience que Bierri, on a pas le droit d’être aussi NUL.

    A vos commande de « nez » de clown pour Muri. Sinon j’ai trouvé ça https://www.sfl.ch/fr/sfl/organisation/secretariat/. Restez polis et signez vos messages…

    Enfin nos dirigeants en sagex ils se manifestent ? Je suis pas pour du Constantin style mais ça on pas laisser passer. J’espère qu’ils ont déposé protêt pour le rouge de Diallo.

    J’aime

    1. La VAR est utile. Mais l’essentiel est la personne derrière l’écran. Les arbitres sur le terrain et ceux à la VAR sont des copains, qui se rencontrent régulièrement, qui s’entraînent ensemble. Et là, on parle d’indépendance, d’autonomie de jugement. Dans chaque organisation, il y a une hiérarchie, basée sur l’ancienneté le plus souvent. Bieri est un des plus anciens, avec 10 ans de plus d’expérience de SL que Dudic (selon transfermarkt). On évite de corriger les anciens, car ça peut créer des tensions dans le corps arbitral. Mieux vaut se protéger les uns les autres, car la prochaine fois, les rôles sont inversés. Bieri mauvais comme le plus souvent. Et Dudic manque de couilles pour intervenir.

      Aimé par 1 personne

  7. Bon… he bien le championnat est quasiment plié. Et on restera en milieu de tableau.
    Au moins, au prochain match on verra une autre compo, ça va tourner un peu.

    Je trouve qu’on a vraiment une bonne équipe et la prochaine saison il faudrai aller chercher l’Europe à nouveau.

    Et préparer des bons coup mercato pour cet été.

    Allez servette

    J’aime

  8. C’est très frustrant car Servette a maitrisé les 30 premières minutes. Bieri est un SALAUP qui suit les instructions de la Mafia suisse toto.

    J’aime

  9. Je rejoins assez Patrick Müller et un peu Forechecker. Si Bieri se plante manifestement sur sa décision concernant Diallo, c’est bien à la VAR de corriger le tir. La remarque de Forechecker est assez pertinente, Mais si c’est vraiment ça, on peut se poser la question de l’intérêt : couvrir un copain arbitre pour qu’au final tout le monde voit que les deux se sont trompés ? Ce n’est pas non plus forcément dans leur intérêt.

    Bref, encore une défaite à Bâle. Fait chier.

    J’aime

    1. Zut, j’ai oublié un détail. C’est toujours intéressant d’avoir le point de vue de l’autre. Côté Bâlois, ils ne comprennent pas qu’on fasse un tel foin sur les 2 rouges. Les 2 étaient justifiés selon eux. Diallo était passé, il y a eu un léger contact. D’ailleurs, il ne conteste pas la faute. Et il y avait un boulevard devant Ndoye.

      J’aime

      1. Disons que pour eux c’est une forme de normalité, d’où le fait qu’ils ont du mal à comprendre les subtilités de l’arbitrage dès qu’ils se retrouvent en coupe d’Europe ou qu’un arbitre étranger vient les siffler en Suisse. On peut difficilement leur en vouloir, ils ont été habitué comme ça depuis deux décennies.

        J’aime

      2. Et même Steven Lang, l’aigri, à trouver que l’expulsion de Diallo était scandaleuse, et on va en tout cas pas le soupçonner d’affinité avec notre club, lui qui a toujours pas digéré la non reconduction de son contrat.

        J’aime

  10. Après Piccolo, voilà maintenant Bieri qui fait des siennes. ça me rappelle une remarque de Bertine Barberis lors de son retour de Monaco à Servette. Il avait dit que rien n’avait changé depuis son départ, les arbitres sifflent contre Servette.

    J’aime

    1. Ces derniers matchs avec San et Schaerer, on avait eu de la qualité au niveau de l’arbitrage (bon Schaerer avait fait une erreur dommageable mais il l’avait reconnu et s’en était excuser), là on voit tout de suite la différence avec un médiocre comme Bieri. Qu’un type comme ça puisse se maintenir au plus haut niveau depuis une décennie est totalement incompréhensible et montre aussi le gros problème de relève au niveau de l’arbitrage suisse.

      J’aime

      1. Bieri est aussi MAUVAIS et ANTI-GRENAT que son illustre collègue Jacco.

        Leurs ancêtres à siffler contre les Grenat furent Busacca et Leuba surtout, pour ne citer qu’eux…

        J’aime

      2. Je crois que Bieri est mauvais tout court. Demande ce qu’en pense les fans st-gallois, il est honni là-bas. Et c’est bien pour ça que j’ai du mal à comprendre qu’un arbitre aussi médiocre puisse se maintenir autant de temps au plus haut niveau.

        J’aime

  11. Certes, Servette a mis plus d’intensité, mais au final, cela justifie-t-il d’avoir reçu la totalité des cartons distribués ?
    Pas la peine d’en dire plus, l’arbitre était encore une fois partial.
    Merci aux gars d’avoir tout donné et d’avoir poussé et poussé encore malgré l’infériorité numérique.
    Vive Servette !!!

    J’aime

  12. On prend quand même systématiquement les mêmes buts….en laissant venir l’adversaire trop près, en intervenant avec peu d’agressivité et en étant ncapable de dégager devant un danger pressant.

    J’aime

  13. Il serait intéressant d’établir des statistiques concernant le nombre de points que l’on s’est fait voler durant la saison, suite à toutes ces décisions dépassant l’entendement. Ce n’est plus un manque de clairvoyance ou d’impartialité, c’est du racket organisé. Dans nos vies de tous les jours, on ne nous accorde pas tant de fautes professionnelles. Je n’ai plus de mots. Dégoûté.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :