18 réflexions sur « Sondage: Les playoffs. Pour ou contre? »

  1. Dans les autres championnats européens, on ne change quasi jamais de formule. Tant d’équipes, tant de matches aller-retour et un classement final, c’est tout. En suisse, on alterne les méthodes. Soit un championnat selon la méthode ci-avant, soit un championnat avec play-off ou tour final, play-out ou tour de relégation, appelez cela comme vous le voulez, selon si vous êtrs fans de hockey ou fans de la formule Rumo.

    Une constatation s’impose, il semblerait que la petitesse de notre pays et le fait de rencontrer systématiquement le même petit cercle d’équipes, amènent le public et les médias à une certaine lassitude. Dès lors, lorsque l’on joue un championnat « normal », on aspire à une version plus rock’n roll avec un solution de tour final et inversément , lorsque que l’on joue un championnat avec tour final et tour de promotion-relégation, on souhaiterait revenir à plus de stabilité, avec un championnat « normal ».

    Certes, le fait de saucissonner la saison en plusieurs minis-tours, est contraire à l’équité sportive. Mais il faut aussi avouer que cela apporte une touche un peu plus sexy, en relançant les intérêts des uns , tout en mettant en danger les acquis des autres. Tout dépend finalement de quel côté de la barrière on se trouve.

    Pour répondre au sondage, je ne suis pas contre à un retour du suspense avec la formule proposée, bien que plus archaïque que celle à Freddy. Ce qui est évident, c’est que la formule actuelle a fait son temps et un peu de changement ferait du bien. Ces 4 tours monochromes ont du plomb dans l’aile et un élargissement à un plus grand nombre d’équipes serait salvateur, même si nous ne salivons pas à un retour de Nordstern ou autres Wettingen (humour).

    J’aime

  2. Supporter depuis près de 50 ans, j’en ai vu des formules plus ou moins hybrides mais rien de vaut une formule « normale » avec plus d’équipes, des match aller-retour et non pas des montages type « tour de promotion – tour de relégation ».

    A mon avis, une super ligue à 14 ou 16, un remaniement de la CHL et de la 1èreLProm en un seul groupe permettrait d’avoir autant de match « Tête d’affiche » que des match plus faciles avec la possibilité de faire tourner l’effectif et inclure des jeunes à un meilleur niveau.

    Et pourquoi pas introduire une nouvelle coupe, type « coupe de la ligue », pour une place européenne composé d’un groupe fermé avec uniquement des équipes à potentiel européen (FCB, Zurich, GC, YB, SFC, St.Gall), qu permettrait peut-être à la Suisse d’être mieux et plus durablement représentée au niveau européen.

    J’aime

  3. J’espère que Servette ne va pas complétement brader sa fin de saison et gagner encore 2 matchs au moins.
    Le maintien n’est pas encore totalement assuré mathématiquement même si il faudrait un concors de circonstances incroyables. Fofana a repris l’entrainement le 11 mars, j’espère qu’on pourra le voir jouer cette saison car il pourrait faire beaucoup de bien.

    J’aime

  4. Pourquoi pas un championnat à 12 équipes. Matches aller-retour = 22 matches. Les 6 premiers jouent ensuite le titre entre eux, aller-retour = 10 matches. Les 6 derniers la relégation. Le tout sans aucune division de points. L’équité serait ainsi respectée.
    Cela ferait 32 matches.
    Une Coupe de la Ligue pourrait être ajoutée, sous le mode des JO, soit avec 3 joueurs de + de 23 ans autorisés sur la feuille de match. Ce qui donnerait une chance et de l’intérêt pour et autour des jeunes.

    J’aime

  5. Il n’y a pas de solution miracle de toute manière et ce, depuis la nuit des temps. Les playoffs ne me paraissent pas adaptés au foot, encore moins dans un tout petit championnat comme le nôtre avec à peine 10 voire 12 équipes.

    HS Si l’on regarde les autres résultats d’aujourd’hui, c’est clairement nous qui faisons la pire opération. Les consanguins ne sont plus qu’à 7 longueurs et à ce rythme, les équipes en dessous ne seront pas loin de nous souffler dans la nuque même si on demeure à 14 points du barragiste. Bref, il reste 6 matches et 18 points en jeu donc on n’est mathématiquement pas encore totalement tranquilles meme s’il faudrait un truc incroyable – mais possible – pour que l’on se retrouve au fond. Triste week-end.
    Mais j’y crois pour la fin et on va mieux faire je pense. Le derby plus que louche et douteux et la débandade de samedi ne furent, je l’espère, que des accidents…

    J’aime

    1. Ne pas oublier qu’il y a encore plusieurs matches où ses équipes jouent les unes contre les autres LS GC LS Lucerne LS SIon Lucerne SIon et les 41 points du SFC devraient suffire

      J’aime

      1. Merci pour ton retour.
        En effet, la bataille est davantage entre eux, j’ai été plutôt pessimiste dans mes propos, mais j’avoue que malgré la belle victoire face au leader, l’horreur vue chez les pêcheurs et celle à la Praille samedi me restent en travers de la gorge.
        Aux joueurs de me faire mentir pour les 6 derniers matches.
        Bien à toi.

        J’aime

  6. vous avez perdu la tete….le maintien est acquis…on doit plutot regarder devant….en battant yb samedi prochain tout serait jouable

    J’aime

  7. – Je suis pour augmenter la LNA de 2 équipes pour en avoir 12.
    On avait diminué à l’époque parce qu’il n’y avait pas assez d’équipes compétitives, mais cela semble avoir changé, de sorte que 2 équipes de plus ne devrait pas trop déséquilibrer le championnat. Et cela pourrait soulager les meilleures équipes, qui n’auraient plus besoin de regarder derrières elles et les places de relégables, mais pourraient se concentrer sur le haut du tableau.

    – Je suis pour un tour final, idéalement de 8 équipes.
    Cela ferait ainsi un total de 22 + 14 = 36 matches, ce qui devrait faire plaisir aux caissiers des clubs.
    Mais !! Pas de division des points acquis au premier tour aller-retour, car un championnat est là pour couronner l’équipe non seulement la plus forte intrinsèquement, mais aussi la plus forte sur la durée du championnat. Diviser par 2 les points au milieu revient à déprécier injustement les 22 premiers matches sans aucune raison logique !

    – Je suis totalement contre les playoffs !!
    On commence un championnat et on termine en coupe ???
    Et on veut comparer avec le hockey ? Oui mais au hockey pour assurer une certaine justice on ne doit pas gagner 1 seul et unique match, mais 4 !! Dans ce cas, oui en principe c’est l’équipe la plus forte qui passe, et on réduit le facteur chance au minimum.
    Seulement au foot, on ne peut pas jouer tous les 2 jours. Il faut au minimum 4 jours entre les matches, mais on l’a vu pendant le covid, on ne peut pas jouer à ce rythme pendant plusieurs semaines. En outre, si on prend les 8 premières équipes, avec un best of 7, après les quarts et demies finales, les finalistes pourraient devoir jouer au total entre 12 et 21 matches (bonjour l’impossibilité d’établir un budget quand on ne connaît pas le nombre de matches à jouer…), ce qui implique de ne jamais savoir quand on finira la saison…. Qui pourrait de plus finir un mois plus tard qu’actuellement, quel casse-tête.
    Bref je ne vois que des inconvénients à un système de playoffs, sans parler dune grosse injustice.

    J’aime

  8. Tout ceci est méchamment compliqué.

    Idéalement, il faudrait un championnat à 18, voire 20 équipes. Mais cela sous-entend que nous avons 8 équipes supplémentaires qui correspondent aux critères actuels de la SL. Rien que ça…

    Comme l’a relevé Obra dans un autre sujet, les clubs ont besoin d’argent. Jouer SLO, Kriens, Aarau ou Winterthour est moins attrayant que jouer 2 fois YB, Zurich, Bâle ou Servette. Donc, de ce côté, la formule à 18 est également eu attrayante.

    Du moment qu’on joue à 12, 14 ou 16 équipes, on arrive à des solutions boiteuses :
    -16 équipes, cela ne fait que 30 matches en 2 tours aller retour. Insuffisant pour les caisses.
    -14 équipes, cela ne fait que 26 matches en 2 tours aller retour. Insuffisant pour les caisses. Solution alternative : 3 tours, soit 39 matchs
    -12 équipes, cela ne fait que 22 matches en 2 tours aller retour. Insuffisant pour les caisses. Solution alternative : 3 tours, soit 33 matchs Ou la formule proposée.

    Quel est le problème avec la formule proposée ? Il y en a plusieurs.
    Les 6 derniers auront des adversaires globalement peu attractifs. Tu finis 7es au goal average et tu te retrouves à devoir jouer Aarau, Winterthour au lieu de Bâle et YB. Bien pour les caisses…
    Les play off pour le titre. Imagine le club qui a 10 points d’avance et ne finit pas champion aux play offs. Il n’y a que moi que ça gêne ?
    Les play off pour l’Europe. Il y a une seule place pour 8 équipes. Cela veut dire 3 tours pour avoir 1 place. Ils vont finir quand le championnat ? Et dans quel état ? Parce qu’il va falloir enchaîner potentiellement 9 matches pour l’Europe. Donc, c’est 3 semaines minimum de compétition. Notre pause estivale ne fait pas 5 mois comme au hockey pour récupérer. Ca change tout.

    Alors, championnat à 18, avec les concessions à faire, ou à 10 comme aujourd’hui. Entre deux, ce sera du bricolage.

    J’aime

  9. Il y a une chose qu’il convient de ne pas oubiler : Augmentation du nombre d’équipes = affaiblissement du niveau général.
    Dans cette dernière vingtaine d’années, c’est-à-dire depuis que nous avons la formule actuelle, de nombreux joueurs sont partis à l’étranger, permettant à l’équipe de Suisse d’avoir un bon niveau et de se qualifier régulièrement tant pour le championnat du monde que pour l’Euro.
    De même, Bâle et les Young Boys ont obtenus des résultats valables au plan international. Ceci parce que notre championnat à 10 est, quoi qu’en pensent certains, d’un niveau tout à fait acceptable.
    Le maximum possible dans notre petit pays est de douze clubs en Super League. Matches aller-retour = 22 matches, donc insuffisant. Quatre tours, comme actuellement à 10 = 44 matches. Beaucoup trop.
    Donc, la seule formule possible est : Matches aller-retour (22) + tour final avec les huit premiers, au total 36 matches comme actuellement.
    On peut discuter sur la division des points. Je suis assez pour, car cela augmente l’intérêt au printemps.
    Les playoffs ? En football, une imbécilité qu’il faut se dépêcher d’oublier !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :