Le temps sur la Super League tour 7

Saint Gall- YB

De façon indiscutable, c’est l’affiche du week-end et le stade devrait être plein. Est-ce YB est le plus fort? Est-ce que Saint Gall peut gagner le titre?

FC Sion – FC Bâle 

Les 2 clubs peuvent bien se rencontrer, on s’en moque un peu. De toute façon, le perdant du match fera notre bonheur pour nous servettiens. Bâle et Sion ont une estime équivalente dans notre cœur…

FC Zürich- FC Lugano 

Encore un match où perdre est interdit surtout du côté du FC Zürich. Une première victoire qui ferait du bien car le match d’après les zurichois viennent à la Praille.

FC Lucerne – Servette 

Servette devrait pouvoir compter sur Kutesa comme titulaire et Crivelli comme remplaçant. En tout cas une victoire ferait un tel bien au classement et aux supporters grenats.

GC – Winterthour 

Les perdants du tour précédent s’affrontent. Une victoire est requise pour éviter la fameuse spirale négative du côté de Winterthour. Et GC doit se relancer.


Par Oscar Obradovic

10 réflexions sur « Le temps sur la Super League tour 7 »

  1. Ce dimanche on affronte un Lucerne diminué sur les côtés, mais pas nécessairement plus facile à négocier… Par contre cette rencontre me fais penser à Varol Taşar… J’ai revu ce matin le résumé du 3-0 contre YB où il est titulaire et double buteur ( avec la complicité de von Balmoos mais double buteur quand-même ) et à l’origine du troisième… Au moment où ce gars se met à pleurer pour quitter Servette, pas suffisamment bourbine pour lui j’imagine, j’avais dit que c’était lui qui faisait une boulette et pas Servette en le laissant partir. Résultat, depuis il a presque jamais été titulaire à Lucerne… Ils ont tenté de le prêter en Turquie, j’ai tjs pas compris pourquoi mais il est revenu la queue entre les jambes et maintenant, il est de retour à Aarau qui s’est fait saigner durant ce mercato…

    Je ne dis pas qu’il aurait fait une grande carrière en restant, mais il fait partie de ses mecs qui ont choisi de partir et dont on entends plus du tout parler… Ondoua, Park, Iapicchino… Et franchement, je suis pas certain du tout qu’on le revoie un.jour en Super League. Pourtant il avait été plutôt bon durant sa saison chez nous. Quel but à Neuchâtel par exemple!!

    J’aime

      1. Je ne sais pas où il en est cette saison mais il s’est retrouvé en bout de banc la saison passée après quelques matchs moyens d’après différents échos.

        J’aime

      2. Ça dépend de se qu’on entend par réussir… Il est en deuxième Bundesliga et cette saison, après six journées, il a 50 minutes de jeu réparties en 2 petites rencontres, il était en tribune les deux derniers matchs et est resté sur le banc lors du précédent. Un jaune et rien de plus à mettre dans la colonne des statistiques… Il y’a beaucoup de joueurs qui réussissent dans ses conditions…

        J’aime

    1. Je n’aimais pas Tasar, personnellement et son caprice qui voulait retrouver sa maman en Suisse allemande insupportable.

      Il peut avoir des périodes où il fait des bons trucs, mais je pense qu’il doit être compliqué à gérer, surtout ses réactions d’enfant gâté lorsqu’un coach le sort.

      Bref, pour moi, pas une perte au contraire et apparemment, il trouve pas (plus) sa place ailleurs non plus.

      J’aime

      1. J’ai envie de dire qu’il est pas resté assez longtemps pour pouvoir le juger… Je me souviens qu’au moment de signer à Servette, son coéquipier à Aarau, un certain Goran Karanovic, avait dit qu’il en avait causé avec lui et qu’il lui avait dit que le jeu de Servette allait lui convenir… Je pense que ça c’est confirmé. Taşar a besoin d’une équipe joueuse autour de lui pour s’épanouir sur le terrain. Et c’est pas à Lucerne qu’il avait ça…

        Après, si tu veux pas faire l’effort de t’intégrer… Sur le coup je suis assez d’accord avec Obra…

        J’aime

    2. @José Anderson. J’ai eu du mal à accepter son départ et les changements systématiques de Geiger. Même si c’était le meilleur joueur sur le terrain il le sortait chaque fois à la 60e (alors qu’on le connait il ne fait JAMAIS un changement avant la 70e… même avec 5 changements).

      J’imagine une certaine frustration et sans doute du « heimweh » pour Varol. Un entraineur pas très prévenant mais surtout un joueur un peu faible mentalement. Techniquement TRES fort des deux pieds, superbe dribbleur, très rapide, il lui manquait des bases tactiques (n’a pas suivi une formation classique ce qui explique cela) et la bonne prise de décision (il faisait souvent le dribble de trop). Néanmoins un joueur très intéressant pour faire la différence. Un énorme gâchis dont l’origine est mentale à mon avis. Tu peux être le meilleur de l’équipe à plusieurs niveaux mais si tu as pas la tête pour le haut niveau et la discipline, tu ne réussiras pas. Très étonné qu’il n’explose pas à Lucerne sous Celestini mais la concurrence était énorme il est vrai notamment avec l’autrichien exceptionnel.

      Lucerne perd encore N’diaye qui file en… Egypte. Très bon joueur lui aussi, sous-côté.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :