La Chaux-de-Fonds – Servette : 0-2 (0-0). Les notes du match

Omeragic (6) : Titularisé comme à son habitude en coupe, il n’a eu strictement rien à faire pendant 94 minutes.

Baron (6.5) : Appelé en renfort des M21 suite à l’hécatombe des latéraux gauches, il aura fait le job sur son côté sans s’affoler. On voit qu’il a de la bouteille et c’est tant mieux pour la réserve grenat.

Séverin (6.5) : Il s’est imposé dès la première minute dans les duels défensifs mais aura commis 2-3 fautes évitables en 1ère mi-temps. Très bonne entente avec Rouiller et il n’a cessé de replacer et d’encourager ses partenaires.

Rouiller (7) : Il a permis aux grenat de débloquer le score de la tête sur un coup-franc de Valls (49ème) et a ainsi pu fêter la naissance de son troisième enfant né 3 jours plus tôt de la meilleure des manières 👶🏻🥳.

Magnin (7.5) : Sans doute l’un des meilleurs servettiens samedi soir. Pour sa première titularisation, il a eu une grosse activité tant défensive que offensive. Il a un gros potentiel et représente sans aucun doute l’avenir du club sur le côté droit de la défense servettienne.

Antunes (-) : Sorti touché à la cheville après 32 minutes, il n’a pas eu l’occasion de se mettre en évidence durant ce court temps de jeu.

Valls (7) : Il a récupéré beaucoup de ballons à mi-terrain et orienté le jeu sur les côtés. Passeur décisif pour Rouiller (49ème), il est à créditer d’une bonne prestation.

Fofana (5.5) : Il a subi 2-3 fautes en début de match qui l’on passablement irrité. Par la suite il a réussi à exploiter sa vitesse mais le dernier geste a fait défaut. Peut mieux faire…

Rodelin (6.5) : Le cantonner sur un côté (à droite samedi) n’est pas la meilleure place pout exploiter toutes ses qualités…bon techniquement mais aurait dû accélérer son jeu pour réussir à faire la différence face à une équipe bien regroupée dans son camp.

Kutesa (6.5) : De bonnes intentions mais du déchet dans le dernier geste et voulant trop faire la différence tout seul…doit également gagner en simplicité sur le terrain.

Crivelli (7) : S’il n’a pas eu de bons ballons durant les 45 premières minutes, on a aimé sa mentalité de gagneur et de se battre sur chaque ballon 👏🏻. Auteur du 0-2 de la tête (67ème sur un centre de Pflücke), il a permis à l’équipe de vivre une fin de match plus tranquille.

Pfücke (6.5) : Il a remplacé Antunes à la 32ème. Très précieux dans le jeu court et toujours disponible pour ses partenaires, il déposa le ballon sur la tête de Crivelli (67ème). Une bonne entrée pour lui.

Douline (6.5) : Il a remplacé Fofana à la 61ème. Entré en jeu pour stabiliser le milieu de terrain servettien pour la dernière demi-heure, il a posé le pied sur le ballon sans trop se fatiguer vu la faible opposition en fin de match.

Monteiro (-) : A trop peu joué pour être noté.

Dias Patricio (-) : A trop peu joué pour être noté.

Geiger (6.5) : Au vu des blessés et des joueurs laissés au repos, il n’y a pas grand chose à dire sur le coaching à part qu’on auraient aimé voir jouer Monteiro et Dias Patricio plus que 7 petites minutes…

Turkes (7) : Arbitrage bon dans l’ensemble pour un match engagé mais correct.

Le match (6) : Un petit stade, une température presque hivernale, un terrain synthétique…tous les éléments étaient réunis pour créer une surprise, qui heureusement n’a pas eu lieu. Un manque de rythme côté servettien avant la pause et quasiment pas d’occasions de but. L’ouverture du score rapidement dès la reprise a tué le suspens et permis aux grenat d’obtenir une qualification méritée mais sans relief. Une mention spéciale à la SG qui n’aura cessé de chanter et d’encourager l’équipe 👏🏻👏🏻👏🏻!

Lolo82

24 réflexions sur « La Chaux-de-Fonds – Servette : 0-2 (0-0). Les notes du match »

  1. Difficile de juger un tel match, sans rythme et gagner sans avoir trop souffert. Je dirai que la note pour Fofana est trop généreuse, il a raté à peu de chose près tout ce qu’il a tenté et a passé une partie de son temps à se plaindre de l’arbitrage. ça confirme que pour le moment, il est plus utiles dans son rôle de joker à affronter des défenses éprouvées physiquement.

    J’aime

  2. Il part à cause de Fischer qui s’entête avec les matchs de rugby qui vont fusiller la pelouse, surtout à cette période avec l’humidité et la pluie

    J’aime

  3. Complètement absurde d’utiliser un stade de 30.000 personnes pour des matchs qui n’attirent que quelques centaines de spectateurs. Sans parler du coût exorbitant pour remettre la pelouse en état.
    Je commence à comprendre que Besnard ait claqué la porte. J’avais de l’estime pour Fischer , mais je risque désormais de mettre des gros bémols.

    J’aime

  4. Javais de l’estime pour M.Fischer mais là il ferait mieux de retourner à ses vignes et laisser quelqu’un de censé dirriger le ⛴️.
    Je n’ai rien contre le rugby mais pas chez nous le SFC.
    Au fait on a pas demandé qu’il revienne M. Fischer et je comprends mieux notre ex-président

    J’aime

    1. Je viens de lire l’article de la TDG et il est vrai que les agissements de Fischer concernant le rugby au stade de Genève sont indéfendables. C’est pour cela qu’il refuse de répondre aux journalistes. J’espère que son intérim s’arrête bientôt. Il y a suffisamment de gens compétents à Genève pour diriger le SFC.

      J’aime

      1. Attention, il faut garder à l’esprit que Visentini est fâché avec Fischer et cela transpire forcément dans ces articles, biaisés.

        Il y a certainement une part de vérité mais restons critiques.

        J’aime

  5. Besnard a démissionné, le président de la fondation du stade a démissionné en disant que c’était à cause de Fischer et du rugby sur le stade. Fischer refuse de répondre aux journalistes. Ça fait un peu beaucoup.
    Qu’il s’explique alors…..

    J’aime

    1. Besnard n’a jamais dit qu’il démissionnait pour cela et on connaît le manque d’objectivité de Visentini quand il s’agit de Fischer. Si la communication a lieu ce sera via le club et pas la TDG

      J’aime

    2. Les démissions de Besnard et Lawson (évoqué dans l’article) n’ont rien de scandaleux. Besnard m’a franchement déçu. Il était en décalage complet avec la réalité du milieu, évoquant le titre d’ici 3 ans alors qu’il est impensable de viser le titre raisonnablement avant 10-15 ans. On a pas le public, ni les rentrées pour nous établir dans durablement dans le trio de tête et viser régulièrement le titre. Par contre on a d’autant plus de mérite d’avoir une équipe aussi compétitive malgré une masse salariale moyenne (pas petite attention).

      Pour moi le titre et la coupe c’est cette saison ou pas avant longtemps. Mais ce sera une « Zurich » pas un résultat durable.

      YB est un os, St-Gall est fort, Bâle va se reprendre, Sion n’aura pas la régularité mais j’ai vraiment le sentiment que cette année peut être exceptionnelle. Je m’éloigne du sujet mais pour réaliser un truc il faut commencer par se convaincre qu’on en est capable. Il y a un travail mental à faire. La solidarité de l’équipe me plait. On est pas encore dingue mais on a des résultats (réussite… zurichoise championnat passé). On finira peut-être 6e mais j’ai envie de croire qu’on peut aller un qqch d’énorme cette saison.

      Pour revenir au sujet, Besnard loin c’est une bonne chose. L’attaque directe du démissionnaire de la Fondation est un du pain béni pour Visentini. Fischer dérange sans doute, peut avoir une manière de faire un peu radicale mais c’est aussi ce qu’on attend d’un Président. Taper du poing sur la table et faire avancer les choses. Je ne le rejoins pas sur le rugby, ni sur la pelouse synthétique mais l’approche entrepreneuriale fait sens ici. Le synthé est nettement plus rentable (coût d’entretien, évènements) et vu notre budget je pense qu’on ne pourra pas y échapper.

      Fischer assume son silence, de toute façon ses interview sont souvent vides, langue de bois. Il n’a certainement pas envie de parler avec Visentini. On lave son linge sale en famille. Pas photo entre sa Présidence et celle de Besnard (tous dossiers à l’arrêt, les contrats, transferts…).

      J’aime

  6. Besnard n’a donné aucune raison dans ses déclarations officielles. Par contre, il aurait dit en privé à passablement de monde , que la raison principale était le fait que Fischer favorisait beaucoup trop la section rugby par rapport à la section football.
    Rumeurs qui m’ont été confirmées par des gens sérieux et très proche du SFC.
    Donc très impatient d’attendre qu’il s’exprime (ou pas) sur le sujet.
    Et également curieux de voir que ces matches de rugby aient lieu au stade de Genève ou pas.
    Combien de spectateurs assisteront aux matchs et à combien s’élèveront les frais pour remettre la pelouse en état.

    J’aime

    1. Fischer était président du club 1890 (club de soutien à 20’000 l’entrée à l’époque) avant de devenir président du club, il n’arrive pas de nul part et a fait un travail énorme pour sauver le club de la faillite avec l’aide financière de la fondation Wilsdorf. Certains ont comme souvent la mémoire courte par ici. Je me pose aussi des questions par rapport à cette volonté de vouloir absolument faire jouer des matchs de Rugby à la Praille, mais faut pas jeter le bébé et l’eau du bain pour autant.

      J’aime

      1. J’ai toujours eu beaucoup de respect pour M . Fischer pour ce qu’il a fait pour Servette.
        Maintenant, ce n’est pas une raison pour ne pas être critique avec lui lorsqu’il fait une grosse erreur.

        J’aime

    2. Moi je suis personnellement archi contre le rugby à La Praille. Mais je constate aussi que notre budget n’a pas augmenté sous l’ancienne présidence alors que cela devait changer. Bilan aucun sponsor en plus. Alors le rugby cache un échec au niveau nouvel argent

      J’aime

  7. Je trouve les critiques envers Visentini déplacées. En effet, ce journaliste a des propos très pertinents dans ses commentaires parus à la TdG. Laisser entendre que son article est tendancieux par rapport à la stupidité du président de faire jouer une équipe de rugby à la Praille démontre bien le manque d’objectivité de certains intervenants dès que l’on critique à raison Servette. En démocratie, il faut accepter des avis contraires aux siens et ne pas insulter les intervenants qui émettent des critiques justifiées.

    J’aime

    1. Qui insulte qui ? On évoque un article à charge de Visentini envers Fischer. Je rappelle juste que Visentini est en bisbille avec Fischer – peut-être suite à l’affaire du vol des cartes d’identité par deux junior du club – pas sûr.

      Fischer soutient peut-être la parent pauvre (le rugby) mais c’est aussi son rôle. En attendant c’est un sacré patron qui a sorti pas mal d’entreprise de la gonfle. Il n’y a que les décideurs et hommes/femmes d’action qui se font des ennemis. Les passifs/inactifs ne prennent pas de risques mais ne font pas avancer les choses.

      Je soutien donc largement Fischer pour tout ce qu’il a amené au club et tant pis s’il a heurté quelques sensibilités. Ce serait bien qu’il en fasse plus au niveau communication mais son silence n’est pas pour autant une admission.

      J’aime

      1. Bien d’accord. Agir c’est se faire des amis et ennemis. Il a prouvé que son action peut être utile. Rien faire… ce sont d’autres . Moi je préfère les premiers

        J’aime

      2. Tout à fait d’accord avec ton commentaire.

        J’ai toujours apprécié Didier Fischer et cela ne changera pas me concernant.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :