Analyses et opinions: Affluences à La Praille (2ème partie)

L’affluence à la Praille est en chute libre. Une politique tarifaire exagérée (doublement entre les 2 dernières saisons), des résultats sportifs complètement décalés par rapport aux ambitions de promotion affichées au début de la saison et une ville pas comme les autres, Genève, ont provoqués ce déclin vertigineux. Destin irrémédiable ou situation transitoire? Les Enfants du Servette vous donnent leur analyse.

L’euphorie de la montée et la déception de rester dans la seconde classe du foot Suisse n’est pas l’apanache de Servette. Nos meilleurs ennemis du Lausanne Sport vivent la même situation. Dès leur montée en Challenge League, ils ont connu une période de grâce avec une moyenne de 4’500 spectateurs. Une saison où Lausanne a échoué dans les derniers instants pour une montée directe en Axpo Superleague. La saison suivante 3 fois moins de spectateurs ce sont rendus à la Pontaise et les chiffres continuent à plonger cette saison (1’200 spectateurs de moyenne) où ils se battent pour le maintien. Le parallèle est criant et démontre à quel point l’arc lémanique n’a pas d’intérêt à supporter des seconds couteaux.

Soyons objectif, ces chiffres sont catastrophiques et très tristes pour un grand nom comme Servette. Alors que le Genève Servette Hockey Club n’en finit pas de refuser des spectateurs et tourne à guichet fermé dans une patinoire indigne de son rang, le Servette FC vit dans l’anonymat dans un stade haut-standing mais quasi-désert où on se sent seul au monde. Les chiffres sont durs et implacables mais sont-ils le reflet d’une destinée inévitable ou prouvent-ils une fois de plus que Genève ne se satisfait pas de la médiocrité et de l’aphasie?

L’analyse des meilleures moyennes d’affluences de challenge League durant les dernières saisons montrent que ce championnat fait de moins en moins de fans. Mis à part le FC Sion qui affichait une moyenne de plus de 8’000 spectateurs il y a 2 ans, les chiffres sont déplorables. Xamax a gonflé artificiellement ses chiffres avec notamment l’ouverture de son nouveau stade et cette saison Bellinzone dépasse à peine les 2’000 spectateurs ce qui est la meilleure moyenne de Challenge League (le futur promu Vaduz fait 974 spectateurs de moyenne).

Si on analyse l’évolution des 2 championnats suisses (Axpo Super League et challenge League), on peut observer une évolution diamétralement opposée. Depuis 3 ans, les chiffres de la Challenge league ne cesse de plonger pour atteindre un record tristement historique cette année de 370’000 (chiffres anticipés car 4 jounées restent à jouer) soit 150’000 spectateurs de moins qu’il y a 2 ans! A l’inverse, l’Axpo super League vole de record en record et 2’300’000 de spectateurs auront garnis les tribunes des stades Suisses cette saison (1’458’000 il y a 2 saisons). Les stades modernes de Bale et de Berne, et dans une moindre mesure le Letzigrund rénové de Zurich, y contribuent mais il y a un réel enthousiasme pour l’élite du foot Suisse.

La Ligue des champions fait rêvé de nombreux amoureux du foot chaque semaine mais surtout attire les spectateurs opportunistes qui sont ceux qui remplissent les derniers 30 à 50% restant des stades. Il ne faut pas l’oublier.

Servette est finalement confronté à sa force majeure. Il vit dans une ville riche et élitiste qui ne se satisfait pas des propos minamalistes et sans ambition de son Président. Genève veut rêver et est prêt à payer pour tout cela (Genève Servette peut en témoigner). Cependant, les premières pierres de l’édifice ne viendront pas par elle même. Notre Président ne peut continuer à prétendre qu’il n’y a pas d’intérêt pour Servette à Genève. Il devrait savoir, lui qui a réussi dans les affaires, que le succès nécessite des investissements qui sont souvent à risque. Servette ne peut exister dans la médiocrité ou alors il vivra pour quelques centaines de supporters dans un stade désert! Mais jusqu’à quand?

Oscar Obradovic

2 réflexions sur « Analyses et opinions: Affluences à La Praille (2ème partie) »

  1. Merci Sylvain pour ton commentaire. Tu as effectivement raison. On a pu remarquer par le passé que l’implication de la TDG avant un match avait un impact très concret sur les affluences. Ce sujet sera d’ailleurs tout prochainement traité sur les Enfants du Servette.

    Amitiés Grenats et merci pour ton commentaire.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :