Flashback sur le derby du Lac de Genève

Petite sélection non-exhaustive de moments forts tirés de plus d’un siècle de derbys entre Servette et Lausanne. Du premier en 1900, jusqu’à ceux disputés au purgatoire en LNB.

Le premier derby

En 1900, Le Football Club de la Servette s’incline à Lausanne sur le score de 4-0 contre le FC Montriond (rebaptisé par la suite Lausanne-Sports). L’équipe genevoise dispute un de ses premiers matches de football et est encore partiellement composée de joueurs de Rugby.

Duels au sommet

En 1961-62, Les deux clubs se rencontrent à trois reprises. Servette s’impose 0-4 à La Pontaise devant une foule de 32’000 spectateurs massés jusque sur le long des lignes de touche. Un mois plus tard, Lausanne tient sa revanche en Coupe et s’impose 5-1, toujours à domicile, devant 25’000 spectateurs. Enfin, le Servette de Jean Snella s’impose aux Charmilles 4 buts à 2 lors des matchs retours en championnat. Les grenats s’adjugent le titre pour la seconde année consécutive alors que Lausanne termine second et remporte la Coupe.

Record d’affluence

La plus grosse affluence pour un derby à Genève est de 27’000 spectateurs (plus que la capacité du stade des Charmilles à l’époque) en 1962 pour la revanche entre le champion en titre et son dauphin. Les Lausannois s’imposent 3 buts à 1.

Le score fleuve

En 1969, les grenats s’imposent 6-2 aux Charmilles devant 21’000 spectateurs.

La Finale de Coupe

L’unique finale de Coupe entre Servette et Lausanne s’est disputée en 1984 au Wankdorf à Berne. Les grenats se sont imposés 1-0 après prolongations devant 37’000 spectateurs.

Le championnat à Servette, la Coupe à Lausanne

En 1999 et pour la troisième fois après 1950 et 1962, Servette remporte le championnat et Lausanne la Coupe. Dans les trois cas, Lausanne termine également dans le trio de tête. Seule particularité en 1999, le titre se dispute entre les deux protagonistes à la dernière journée sur le terrain de la Pontaise. Servette s’impose avec brio sur le score de 5 à 2 et s’adjuge son 17ème championnat.

Le derby de la honte

En 2006, pour le premier derby dans le nouveau stade de La Praille, les grenats reviennent de l’enfer. Menés 0-3 ils retournent la situation et s’imposent 4 buts à 3, à la plus grande joie des 6’000 spectateurs. Derby de la honte au même titre que les trois suivants, car disputé dans une division (la seconde) ou les deux clubs n’ont pas leur place n’en déplaise à Francisco Vinas.

Photos: www.super-servette.ch

4 réflexions sur « Flashback sur le derby du Lac de Genève »

  1. Le terme « derby de la honte » s’applique en fait à un Lausanne-Servette disputé (si j’ai bonne mémoire) en 2001 au cours duquel les Lausannois avaient fait preuve d’un fair-play « fatihterimesque ». Au cours de la première mi-temps il n’y avait qu’une équipe sur le terrain, Servette, qui menait 3-0 le plus logiquement du monde. Et c’est là que les Lausannois ont pété les plombs avec tout d’abord une expulsion de Pape Thiaw pour une voie de faits sur Fournier. Mauvais joueur Thiaw avait ensuite attendu Fournier à la sortie des vestiaires et lui avait cassé la figure à la mi-temps. Il tenta par la suite de se justifier en prétendant que Fournier lui aurait auparavant balancé des insultes racistes, ce que personne n’aura jamais pu confirmer ou infirmer. Et à un quart d’heure de la fin, alors que tout était joué (Servette menant 3-0 à 11 contre 10) il y eut ce tacle assassin de Lutsenko sur Bratic qui brisa la jambe du défenseur grenat et le contraignit à quasiment une saison entière d’inactivité.

    J’aime

  2. Oui je me rappelle aussi très bien la douleur de ce pauvre Bratic qui est passé devant nous et que nous avons acclamé. Pout Thiaw, l’histoire est légèrement différente car Fournier l’avait sous disant insulté de façon raciste et l’affaire s’était réglée ensuite à l’amiable… Fournier était loin d’être clean dans cette histoire.

    J’aime

  3. Je crois aussi Olaf que Fournier était loin d’être innocent car si il avait été dans son bon droit, il n’aurait pas laisser l’affaire s’estomper par elle même. C’était plutôt une pratique courante de chambrer sans trop de réflexion à l’époque (et même encore maintenant avec l’histoire de Baros à Lyon l’année dernière).

    Amitiés grenats.

    J’aime

  4. Ce n’est pas Servette qui avait gagné 4-0 lors du fameux match de 1961 à la Pontaise 0û il y avait 32000 spectateurs dont plusieurs milliers au bord du terrain mais lausanne qui avait gagné 4-0. merci de rectifier

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :