Le FCC pas encore mort

organigramme01organigramme01

Retrouvez ci-dessous les derniers rebondissements de « l’affaire FCC »

L’association réagit au retrait du recours

Comme prévu et annoncé, Antonio Tacconi a retiré son recours contre le non-octroi de la licence de jeu pour la saison 2009-2010 auprès de l’Autorité de recours de la Swiss Football League (SFL). Son avocat, Me Jérôme Fer, a confirmé cette information. Selon L’Express, la licence n’aurait pas été octroyée à la SA pour des motifs financiers.

La situation juridico-juridique

Dans le pire des cas, si la SA est dissoute, le FCC pourrait se retrouver en quatrième ligue, où milite sa deuxième équipe. Mais le FCC n’en est pas encore là. Explications de Me Freddy Rumo, représentant légal de l’Association :«Nous avons envoyé un nouveau courrier à la SFL où nous confirmons notre demande de l’octroi de la licence en possession de la SA…Nous avons présenté un budget de 850 000 francs.» L’Autorité de recours a reçu ces documents, mais ne s’est pas encore prononcée sur ce sujet et ne communiquera pas sa décision avant le 31 mai. «A mon avis, cette instance doit être dessaisie de ce dossier», dribble Freddy Rumo. Là, ça se complique. «Parallèlement, j’ai écrit à la SFL pour lui faire remarquer que le retrait du recours correspond à une renonciation de demande de licence», expose Freddy Rumo. «Or, selon le règlement de la SFL, la renonciation à la licence n’est plus possible après le 10 mars. Le comité de la SFL devra trancher et répondre concrètement à notre demande. Selon nous, la licence refusée à la SA en première instance pour des critères remplis depuis, doit être transférée à l’Association. Nous pouvons offrir les garanties nécessaires à l’engagement du club pour la saison prochaine en Challenge League. En plus, l’Association a tout mis en œuvre pour remplir les critères manquant dans la demande de licence. La SFL ne peut pas nier l’existence de l’Association dans ce dossier, alors qu’elle lui demande de faire le nécessaire pour remplir les exigences au niveau des juniors. Les statuts de l’ASF prévoient que la SA d’un club représente son association au niveau de la SFL. Si une de ces entités disparaît, la «survivante» est en droit de récupérer sa licence.» Bref, un joli bras de fer juridique est engagé.

Le parallèle genevois

Comme disait un confrère genevois lors de l’«affaire» du FC Servette: «Si vous nous avez compris, c’est qu’on s’est mal expliqué». Vraiment, le Servette est partout !

Grève évitée

Il semblerait de plus que les joueurs du FCC ont failli se mettre en grève vendredi dernier. Toujours selon L’express, si leur président démissionnaire Antonio Tacconi n’avait pas versé les salaires en retard, ils n’auraient pas joué samedi dernier contre Wohlen. Cela aurait été le troisième mouvement de grève de l’ère Tacconi.

Bref, un seul mot d’orde pour le SFC : gagner samedi contre Gossau et sauver son cul…tout seul !

Le Prince Igor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :