Sondage: comment analysez vous cette victoire à Sion?

La victoire à Tourbillon fait les gros titres des journaux et le Président Pishyar et les fans grenats étaient confiants à presque 60% avant le début du match. Pour ceux qui suivent le Servette depuis pas mal de temps, c’est en tout cas un fait rare de gagner avec une telle ampleur à Tourbillon. Ce succès s’est construit sur plusieurs facteurs. Quelles sont les raisons de cette victoire?

Photo EdS: Le fameux totomat du moderne stade de tourbillon

3 réponses maximums

Par Oscar Obradovic

7 réflexions sur « Sondage: comment analysez vous cette victoire à Sion? »

  1. Ouf, difficile! Je crois c’est un mélange de presque tout, sauf la fatigue des valescos (ils ont laissé quelques element au banc… donc des joueurs frais comme Billy *lol quel nom drole*)

    J’aime

  2. Oui très difficile. C’est effectivement un mélange de tout mais il y a toujours des éléments fondateurs dans ce genre de match historique

    J’aime

  3. Pour moi, il est évident que Servette fera plus de points à l’extérieur qu’à la maison. Servette ne sait pas prendre le jeu à son compte. A l’extérieur, l’équipe peut jouer le contre ce qu’elle sait mieux faire.

    J’aime

    1. Je pense qu’elle peut très bien faire le jeu, par exemple contre Lausanne, on les a étouffé du début à la fin du match.

      Chaque match est différent, contre Sion à tourbillon il fallait surtout pas se livrer, mais être patient et être percutant sur la moindres actions.

      Je suis très heureux de cette victoire, je trouvais déjà très intéressant contre GC, mais des erreurs individuelles on malheureusement gâchés la fête.

      Ces erreurs on été gommé hier à Tourbillon.

      BRAVO a toute l’équipe, c’était un vrai bloque avec un réel esprit de DERBY contrairement aux pseudos stars Sédunoises qui n’ont pas compris l’importance d’un sion vs SFC.

      J’aime

  4. J’ai peur avec les cartons on va être juste rüffli en a trois comme Baumann.

    Ce qui n’enlève en rien le super match de l’équipe

    Mais le calendrier pour les prochains matchs nous apportera encore plus de vérité

    allez Servette

    J’aime

  5. En tout cas, un milieu renforcé pour éviter de prendre trop de buts comme l’a mis en place Monsieur Alves, était la chose à faire. Quel entraîneur ! Il ne faudra pas l’oublier un jour quand cela ira moins bien (les spectateurs sont toujours prêts à brûler ce qu’ils ont adorés un jour). On peut lui ériger une statue à l’entrée du Stade de la Praille ou appeler le futur et hypothétique parc des charmilles, Parc Alves. Pour moi, c’est le meilleur qu’on ait eu depuis Favre. Mais ( je sais, je radote), le banc reste court. Il ne reste plus que 54 heures… après c’est trop tard. Si Kouassi se blesse on est mal. Sans compter les problèmes de notre défense. Mais bon, on ne va pas bouder ce résultat. Pour un nul je signais déjà des deux mains alors une victoire…Même si Sion n’était pas dans son assiette. Je vais aller boire un verre de lait à la santé du SFC (c’est mon côté protestant). Si on arrive à faire 4 points sur les deux matchs suivants c’est très, très bien. Cela sera difficile car Bâle revient bien et on jouera à Lucerne devant son public si je me souviens bien. Difficile. Alors à tout prendre comme je ne veux pas non plus sombrer dans une douce et aveugle béatitude, deux points c’est pas mal. Je rappelle que sur l’ensemble de la saison, Y-B, Bâle, Zurich, Sion sont les meilleures équipes. Donc, on vise le maintien. Tout ce qui vient en plus, c’est du bonus. Donc on doit essayer d’avoir 25-28 points d’ici la pause hivernale, et on aura déjà presque assuré le maintien qui sera à 40 points environ. Si à la fin on est plus haut, tant mieux. Mais ce match est déjà remplacé par le suivant. La pause de l’équipe nationale permettra de soigner les bobos. Kouassi sera malheureusement absent contre Bâle et ça c’est une très mauvaise nouvelle. Cela rendra la tâche de l’entraîneur d’autant difficile car il faudra peut-être jouer plus défensif en l’absence de notre meneur de jeu, mais trop pour ne pas subir le match qui rendrait la mission de notre équipe avec deux chasseurs de but comme Streller et Frei, quasi impossible. Il ne fera forcément pas beau tous les jours.

    J’aime

  6. Comme le match de Sion vient de le démontrer, Servette FC peut très bien joué contre Bâle en l’absence de Kouassi, à condition de densifier le milieu avec l’apport de deux défenseurs-médians (Moubandjé et Rüfli) qui pourront bloquer les montées des attaquants balois par les ailes, isolant ainsi Frei et Streller… Oui le 3-5-2 utilisé à Tourbillon finira par s’imposer chez les Grenats tant que notre banc restera court.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :