Servette, notre fierté!

Il est un temps pas si lointain où le Servette FC indifférait le plus grand nombre, où seuls un petit millier d’aficionados s’intéressaient encore au club Grenat. Le plaisir et la fierté que les irréductibles supporters servettiens vivent aujourd’hui n’a d’égal que l’anonymat qui entourait le SFC ses dernières années post-faillite. Dimanche, la page s’est définitvement tournée!!!! Merci aux joueurs et au staff!!!!

Les EDS, une raison d’être

C’est dans cet anonymat le plus total que les Enfants du Servette se sont rassemblés pour insuffler une certaine forme de révolte mais aussi leur soutien pour l’entité SFC. Car, même si nous avons parfois été virulents et sarcastiques à nos débuts, notre but a toujours été de peindre l’actualité d’un club laissé à l’abandon par les médias locaux et nationaux.

Grenats.ch et la Section Grenat

Servette n’a jamais été lâché par ses groupes historiques. Grenats.ch a toujours maintenu sa présence et sa couverture du club malgré la difficulté de trouver des rédacteurs. Si nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d’onde, nous nous retrouvons dans la fidélité que nous avons toujours temoignée au club de notre coeur ! La Section Grenat a elle aussi suivi l’équipe jusque dans les petites bourgades les plus reculées, en tout temps. Toujours là pour les encourager les Grenat !!!! Chapeau Messieurs !!!!

Une fierté retrouvée

Alors même si aujourd’hui nous n’avons pas la reconnaissance du club quant au travail effectué pour avoir tout fait pour donner un semblant de visibilité au SFC, cela ne pourrait gâcher le sentiment qui nous anime : la fierté! La fierté d’avoir soutenu un club et d’y avoir toujours cru, même contre vents et marées.

Nous sommes fiers du chemin parcouru par nos joueurs, par le staff technique et par tous ceux qui, supporters compris, ont permis ce retour au premier plan.

Aujourd’hui, nous sommes fiers d’être Servettiens, fiers d’être des Enfants du Servette au cœur grenats.ch et au courage façon SG !!!!

Les EdS

11 réflexions sur « Servette, notre fierté! »

  1. Très bon article et non moins très bonne illustration !

    On peut ne pas être d’accord sur tout avec Magic, mais on ne peut que le féliciter d’avoir du s’entourer des bonnes personnes. Et en particulier de Joao Alves.

    J’aime

  2. Z’êtes en verve ! Merci à vous aussi pour le taf, même si nous ne sommes effectivement pas toujours sur la même longueur d’onde,

    Je ne débande pas depuis dimanche !

    J’aime

      1. Ce n’est pas parce qu’on se prend de bec parfois que je critique votre boulot, non ? Après, certains articles m’intéressent, d’autres vraiment pas. Il en faut pour tous les goûts.

        J’aime

  3. Super commentaire!
    On sera toujours là pour vous lire!
    Merci beaucoup!
    Sinon j’ai juste une question. Quand est-ce que le nouveau site, ou plutôt la mise à jour, va arriver?

    J’aime

  4. Personnellement je vous remercie pour votre travail, même si parfois nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde votre travail est remarqué et remarquable. Moi je souffre depuis environs 33 ans avec le servette, tout petit j’écoutais les matchs à la radio les doigts croisés à choper des crampes. Habitant le jura pas toujours facile de se déplacer sur Genève. Quand il y a eu la faillite je ne voulais plus entendre parler de foot suisse un championnat sans le Servette c’est trop triste. J’avais l’impression d’être trahie par ma passion et de voir bâle, Zürich gagner sans véritable concurence dans un championnat Suisse Allemand me faisait déprimer. Quand Servette était en 1ère ligue je suis venue voir le match contre Thoune en coupe Suisse et j’ai pris conscience que tout n’était pas finit que Servette n’était pas mort qu’il y avait du boulot mais depuis ce jour je suis resté persuadé que le foot professionnel à Genève allait renaître de ces cendres. Depuis ce jour je ne compte plus le km pour venir à la praille je m’y sens comme à la maison. Maintenant je veux aussi remercier les gens qui était la après la faillite et je remercie notre président son staff et les joueurs qui m’ont donné l’envie de me réconcilier avec ma passion et franchement notre équipe favorite même si parfois comme contre GC elle nous fait souffrir je la regarde avec mes yeux d’enfant sauf que mes idoles aujourd’hui ne s’appel plus schnyder ou Barberis mais Kara, Marcos etc…

    Allez Servette

    J’aime

    1. Dis-toi bien que ce que l’équipe nous a fait contre GC pourrait s’appeler une « servettade » et que depuis que je les supporte, et ça remonte à 1959, ils nous font le coup une, deux ou trois fois par saison… Servette adore jouer avec nos nerfs, sinon ce ne serait pas… Servette! Mais tu as raison: depuis le temps, je n’arrive pas à m’y habituer non plus.

      J’aime

  5. bon y avait quand même 2-3000 personnes qui ont continué à suivre l’actualité du club, mais mnt ce chifre devrait commencer à exploser!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :