L’imbroglio de l’Hôtel de la Couronne

Le staff servettien avait décidé de préparer au mieux le 8ème de finale de Coupe en passant la veille du match à l’Hôtel de la Couronne, à Aarberg, non loin de Bienne. Et ce seront finalement les joueurs…biennois qui prendront place dans l’hôtel pour préparer ce match! Vous avez dit sabotage?

L’histoire invraisemblable

Les détails de cette mascarade, qui nous ont été rapportés et dont la TDG se fait aussi l’écho aujourd’hui (http://www.grenats.ch/servette/index.php?idContenu=dActualite&idArticle=7379), sont ahurrissants. L’histoire commence par une initiative intelligente du staff servettien. Il souhaitait préparer au mieux le match de Coupe Suisse à Bienne en prenant leur quartier à Aaberg, petite bourgade non loin de Bienne. L’idée étant de dormir sur place afin d’être dans des conditions optimales au réveil. Les joueurs auraient ainsi pu déjeuner tranquillement avant le match et se rendre au stade dans des conditions propices à réussir cette qualification (nous reviendrons sur le repas d’avant-match un peu plus loin).

Or, juste avant le déplacement, un dirigeant servettien que nous ne nommerons pas car vous avez tous compris de qui il s’agissait, informe le staff que le séjour à Aarberg est annulé. Un contact est alors pris avec le responsable de l’hôtel pour lui faire part de cette décision. Celui-ci, bien que surpris, demande à son interlocuteur si c’est un soucis financier qui force le Servette FC à annuler son déplacement. Il propose alors au Servette FC  de mettre gratuitement à disposition les chambres réservées, proposition qui sera finalement refusée par qui vous savez…

La morale de l’histoire : Les Servettiens partiront finalement le dimanche matin, avalant un plat de pâte au réveil, juste avant de prendre le car pour Bienne . Avouez qu’il y a meilleure façon de préparer un déplacement en Coupe de Suisse…

Sabotage de certains dirigeants?

Le mot est dur, fort, sans ambiguité. Il est pesé et commence à prendre tout son sens avec l’éviction de João Alves. Comme le souligne Jacky Barlie dans le matin, João Alves avait déjà sa lettre de licenciement prête à l’emploi depuis un moment. Comment un entraineur pourrait être recruté en quelques heures? Les magnifiques résultats contre Xamax, GC et YB ont retardé l’échéance mais le destin aurait pu être légèrement forcé. D’autres sources venant du Portugal nous confirment que ce genre d’agissement n’est pas surprenant: « Costinha et ses méthodes n’ont pas laissé que des bons souvenirs. Bien au contraire ». Bref, on est dans un véritable scénario hollywoodien et le club serait bien inspiré de faire autre chose qu’un communiqué spartiate pour retrouver un peu de crédibilité.

Par les EdS

52 réflexions sur « L’imbroglio de l’Hôtel de la Couronne »

  1. Oups, le malheureux Jacky Barlie a osé dire tout fort ce qu’il pensait et émettre une critique envers Costinha et M. Pishyar. Là, c’est sûr, c’est la première vieille gloire qui sera bannie et interdite de stade. Car faut pas trop les toucher ni les déranger, ces gens-là…

    J’aime

  2. Voilà bien un élément, vérifié, qui prouve que l’on voulait la tête de Joao Alves. Reconnaissons que les joueurs n’étaient pas dans des conditions dignes pour défendre les couleurs du sfc. Avce une telle décision, on voit que le problème « Costhina – Alves » est à l’origine de ce divorce

    J’aime

  3. Ben moi je raterai mon premier match pas envie et peut être même que je n utiliserai plus mon abo tant que Costinha et autres Saleiro seront dans les parages on peut pas prendre les gens pour des cons trop longtemps, Costinha au Sporting on a vu ici on voit bien ouste va jouer dehors avec ta petite voiture de luxe quand d autres peinent à survivre en bossant comme des cons

    J’aime

    1. Quoi??? alors c’est de sa faute si il a réussi à gagner sa vie? Je suis certain que Costinha n’a pas toujours été riche.

      Moi je dis bravo à lui et aux autres footballeurs qui gagnent leur vie en travaillant dur, très dur depuis leur tendre jeunesse pour pouvoir réussir à batir une vie pour eux et pour leur famille. Au moins eux ils ne l’ont pas volé et ils ne sont pour la plupart pas nées dans des familles aisés.

      Dit-moi, tu meurt de jalousie à chaque fois que tu vois un gars au volant d’une Lambo ou une Ferrari?

      J’aime

      1. Ouais CharlesBarkley… Chacun ses valeurs quoi..
        Un footballeur travaille dur, bien sûr. Très dur même. Mais il n’est de loin pas le seul. As-tu pensé à la caissière du coin, qui se tape des heures par jour derrière sa caisse, et qui gagne des clopinettes par rapport à ces footballeurs… Au mec qui se lève tous les matins pour aller à l’usine et qui est traité comme de la m… mais qui y va pour faire vivre sa famille…
        Bref, tu as tes valeurs. Mais laisse au moins Jojofcc avoir les siennes.
        D’accord, c’est un problème de société global. On s’éloigne du sujet. Ce n’est pas sa lamborghini dans le fond qui dérange. Tant mieux pour lui s’il peut se la payer. Ce qui dérange, c’est sa manière de gérer son rôle de directeur sportif et d’endosser les responsabilités qui y sont liées pour mener à bien le club qui nous est cher, le Servette.
        Et, pour le moment, depuis qu’il est là, l’opinion de la très grande majorité est unanime. C’est le gros bordel.
        Alors tant mieux (pour lui finalement) si certains arrivent encore à voir du positif dans ce qu’il a fait pour le club jusqu’ici. Au moins, lui peut se vanter d’avoir des supporters en faisant n’importe quoi. Les joueurs n’ont pas cette chance, Une roue libre ou une erreur et c’est le déluge de critiques qui s’abat…

        J’aime

      2. Je parle uniquement du commentaire choquant de Jojofcc. Si Costinha a travaillé dur pour pouvoir se payer une Lambo, alors tant mieux pour lui. Il a le droit de se payer une Lambo avec chacune des couleurs de l’arc-en-ciel s’il peut se le permettre. Ca ne regarde que lui. Et oui effectivement, il y a de la misère dans le monde. Mais vous voulez que tout le monde vive dans la misère? De toute façon, on a pas vraiment le droit de se plaindre à Genève. C’est la 3eme ville la plus riche dans le monde…Et oui, il faut se le rappeler et ne pas être ingrat.

        J’aime

      3. Je ne sais sincèrement pas lequel des deux commentaires est le plus choquant pour les gens qui viennent ici sur le forum. Probablement es-tu toi aussi footballeur ou as-tu un proche dans le milieu pour réagir ainsi. Mais l’opinion populaire s’accorde tout de même à dire qu’il y a bien trop d’argent dans le milieu du foot et que cela en devient même totalement déplacé.
        Mais recentrons le problème qui nous intéresse. Encore une fois, ce n’est pas sa lamborghini qui dérange. Ce sont ses manières de gérer le domaine sportif du club qui interpellent. L’exemple de l’annulation de l’hôtel à la dernière minute reste totalement incompréhensible par exemple. Et cela juste pour prendre un exemple concret. Il y a en a d’autres. Mais celui-ci est très parlant. On ne pourrait pas mieux s’y prendre pour saboter la préparation de l’équipe. Alors la question indéniablement se pose : Costinha avait-il intérêt à ce que le Servette perde ce match et se fasse éliminer de la Coupe, pour ne plus avoir de tensions avec Joao Alves (cela précipitant forcément son limogeage)?
        Si oui, cela montre que le directeur sportif n’hésite pas à faire passer ses intérêts personnels avant ceux du club pour lequel il travaille. Et cela, c’est pas simplement honteux. C’est juste de l’incompétence totale d’une gravité extrême.
        A moins que ce soit le président (seule autre personne qui aurait pu en fin de compte donner l’ordre de cette annulation) qui soit là-derrière. Si oui, cela serait encore plus grave.
        Alors tu penses bien qu’aujourd’hui, nous les fans, on en a un peu gros d’entendre parler de Costinha ci, Costinha ça… On aimerait juste une chose, là, tout de suite : c’est qu’il dégage, et vite!

        J’aime

      4. Je le répète: je ne commente que sur le commentaire de Jojofcc qui parle de la voiture de luxe de Costinha. Dans sa vision de voir les choses, alors il faut aussi cibler Alves et sa Mercedes Class S.

        Je ne commente en aucun cas sur la manière dont Costihna gère les choses au sein du Servette. Chose que tu ne cesses de répéter, même si c’est un sujet que je n’ai même pas touché.

        Une dernière chose: oui, il a beaucoup d’argent dans le monde du football. Mais c’est le marché qui commande ça. Pareil pour le Entertainment biz. Pourquoi vous croyez que les acteurs de Hollywood se font payer par millions de dollars pour chaque film? Parce que c’est le public qui fourni la demande. Eh bien le foot aussi c’est du entertainment business. Ce sont les lois du marché veulent ça.

        J’aime

      5. Oui bien sûr.
        Mais si la lamborghini de Costinha gêne Jojofcc, c’est principalement parce que ce même Costinha semble s’amuser avec le Servette pour se la payer. C’est là tout le problème.

        J’aime

      6. Bon, faut arrêter cette discussion qui devient de plus en plus délirante. Mais juste une chose: Tu connais le salaire de Costinha au Servette toi?

        J’aime

      7. Non, et je m’en contrefous. Royalement. Je ne juge pas Costinha sur son salaire. Je le juge sur sa manière de procéder. Sur sa manière d’endosser son rôle de directeur sportif. Sur ses méthodes.
        De toute manière, j’imagine que ce n’est pas au Servette qu’il doit gagner grand chose. Au vu des négociations difficiles de contrats pour Joao Alves et les joueurs qui ont disputé une promotion, la proposition d’une diminution de salaire de 50% à Joao Alves après une promotion, je pense que Costinha ne doit pas gagner des masses… Par rapport à l’échelle salariale du milieu du foot s’entend.
        Après tout, pour une fois, M. Pishyar a raison. La gestion désastreuse de Costinha ne mérite pas vraiment un grand salaire.

        J’aime

      8. Jaloux moi ? Loin s en faut je ne suis pas matérialiste. Brassens était riche et a toujours vécu modestement en donnant son argent question d éthique mais là n est pas là question. Les licenciements me gênent. Les gens qui licencient me degoutent. un être humain n est pas un jouet qu on prend et puis qu on jette contrairement à une jolie voiture

        J’aime

  4. Prémédité? surement! avec la série noire de défaites apres le 0-4 à Sion, tout président ou propriétaire aurait songé à un éventuel licenciement. En tout cas, vaut mieux être prêt pour ce genre d’interventions.

    J’aime

  5. Comment M. Pishyar peut il ne pas se rendre compte de la situation… Je pense que ces intentions envers le club sont sincères, en revanche j’ai des doutes sur celles de Costinha.

    Je préférais la situation lorsqu’on avait notre président multitâche. Au moins Alves avait son mot à dire.

    J’aime

    1. Pyshar veut faire de Servette un club professionnel et a recruté Costinha pour mettre des règles.

      Et il me semble que d’après les articles des EDS qui en savent beaucoup sur les affaires internes qu’il y a forcément des embrouilles, car il n’arrive pas à asseoir son autorité.

      Il faut pas chercher plus loin…

      J’aime

  6. Mais c’est logique pour Costinha il c’est dit pourquoi aller dans un hôtel et il faut payé. Tandis l’argent de l’hôtel qu’il devait avoir en possesion il c’est dis on annule et l’argent dans ça  »POCHE ». Pishyar à fermer les yeux sur ça et voilà mais très très dommage de terminer une histoire avec Alves de cette façon là.

    Costinha DEHORS casse toi, Servette n’a pas besoin d’une personne comme ça pour foutre la merde. merci!

    J’aime

      1. Le délire, c’est quand l’hotelier propose
        « au dirigent Servettien », suite à l’annulation de venir gratiutement
        et que cela a été refusé !!

        J’aime

      2. Peut-etre que cela indique que ce n’est pas une question d’argent que de ne pas rester à l’hotel.

        J’aime

      3. Si tel est le cas obradovic, cela est très très grave.
        En gros, ça veut dire que le directeur sportif du Servette (ou son président) est capable de mettre des bâtons dans les roues à son équipe et de saboter sa préparation pour qu’elle perde (et pire se fasse éliminer de la Coupe), pour arriver à ses fins et se séparer d’une personne avec qui elle a des tensions.
        Autrement dit, cela veut dire que les intérêts personnels du directeur sportif (ou du président) passent avant ceux du Servette.
        Et ça, c’est très grave.

        J’aime

  7. Dégoûté… J’ai bien envie de leur retourner mon abonnement accompagné d’une belle lettre de réclamation où je leur exposerai toute mon indignation !

    J’aime

  8. Nous sommes tous très émotionnel avec tout ce qui se passe au tour de notre club. Mais les EDS, êtes-vous supporteur du SERVETTE ou de Joao ALVES? C’est quoi tout ce cirque avec ces articles sensationnel?

    Si on aime le Servette, on l’aime pour son histoire, ses couleurs et sa tradition. Pas pour un entraineur. Vous croyez que Pishyar n’a rien d’autre à faire que de saboter son propre club? Si y’en a un qui veut le bien du Servette c’est lui car c’est son argent qui fait vivre le club depuis 3 ans. J’ose même pas imaginer combien d’argent il a déjà investi dans le Servette, sans que quelqu’un vienne à ses cotés pour l’aider. Et pour vous, il serait assez con pour tout foutre en l’aire juste parce qu’un Costinha lui met de vilaines idées dans la tête?

    Il faut arreter de déconner. Clairement, quelque chose n’allait pas et Pishyar (et non pas Costinha) a decidé d’agir pour aider le club. L’avenir nous dira si il a eu raison ou pas…

    J’aime

    1. Attention, tu peux très bien saboter pour arriver à ets fins. Cela ne veut pas dire que tu sabotes ton club. Tu peux saboter pour arriver à ce qui t’apparaît être le mieux pour ton club. Et, sincèrement, retirer la réservation de l’hôtel à la dernière minute, ça ressemble à quoi? Ne pas retenir Kouassi au Servette et le laisser partir en sélection, ça ressemble à quoi? A mettre des bâtons dans les roues à Joao Alves, et par la même au Servette, oui, probablement.
      Si M. Pishyar et Costinha ont pensé, pour leur facilter la vie, qu’il fallait que Joao Alves dégage, et bien cela ne m’étonnerait nullement qu’ils soient tombés dans le sabotage, oui. Des dirigeants de certains pays ont eu fait des choses bien plus graves que ça pour obtenir ce qu’ils devaient obtenir afin de faciliter leurs démarches, et cela dans leur propre vision de ce qui leur semblaient être les intérêts de leur pays.
      Si les deux dirigeants ont pensé que pour le bien urgent du Servette à plus long terme, il fallait que Joao Alves dégage. Et bien cela ne serait pas étonnant qu’ils sacrifient sur le court terme. Ces différents exemples y resseemblent fortement. Va trouver une autre explication à cet exemple de l’hôtel. L’affaire Kouassi peut passer sous l’excuse que le club n’était pas au courant du règlement. Même si cela semble gros. Peut-on vraiment ignorer cela? Le FC Sion était au courant lui. Cela me semble tellement incompréhensible. Et si le club l’ignorait vraiment, alors cela relève de la plus grande incompétence. Moi, à la place d’Alves, je me serais senti trahi. J’aurais eu l’impression sincère qu’on cherche à me mettre des bâtons dans les roues. Comment peut-on déjà officialisé l’arrivée d’un nouvel entraîneur avant même d’avoir officialisé le départ de l’autre. Cela montre que tout était pipé à l’avance, c’est une certitude. Il ne peut en être autrement.
      Sincèrement, cela est grave. Ca montre que ces gens-là n’ont pas les vraies valeurs. Et sont capables de tout pour satisfaire leurs propres intérêts personnels avant ceux du Servette. De gens comme ça, on n’en a en tout cas pas besoin, et ils peuvent très vite revenir de là où ils viennent.

      J’aime

      1. A propos des bâtons dans les roues, j’espère qu’Alves s’exprimera librement sur ce qui s’est passé durant la saison dont la dernière en challenge ligue

        J’aime

      2. Je te conseil de te calmer tout de suite! tes commentaires frôlent dangereusement la xénophobie. C’est facile de se cacher derrière ton pseudo « Grenat DC » et de dire des bêtises pareil.

        J’aime

      3. Dois-je le prendre comme des menaces?
        Si oui, tu peux les adresser également au journaliste de la tdg, qui apparemment, parlent exactement de la même chose dans son article de demain. Va le consulter sur le site tdg.ch.
        De toute manière, l’une des forces de M. Pishyar, Costinha et leur entourage, c’est justement de tomber dans la menace dès que quelque chose ne va pas dans leur sens. Mais t’inquiète, j’espère que cela ne va pas gêner les supporters de garder leur esprit critique.

        J’aime

    2. Le mec prend la peine d’écrire un roman pour tout t’expliquer et toi tu parles de xénophobie ?
      Je n’y comprends vraiment plus rien, et je me demande comment on peut être aussi aveugle. Sans Alves, Pishyar serait encore en train de trainer l’équipe en ChL, ou peut être qu’il serait parti depuis belle lurette.

      J’aime

  9. Magnifique article du Matin. Bravo M. Aeschmann.
    Avec la tdg, voici des médias qui emboîtent le pas des sites des fans, grenats.ch et les Eds. Et qui se positionnent.
    Les dirigeants, eux, n’ont pas le courage de le faire. Sans doute pas les arguments pour non plus…

    J’aime

  10. Il va vraiment falloir que certains se calment. OK tout le monde est déçu du licenciement d’Alvès. Tout le monde crache sur Pishyar et Costhina (à tord ou à raison)… malheureusement ça se passe souvent de la sorte dans le sport.

    Avant de m’enflammer, je vais attendre la réaction du club et des intéressés (si ils se manifestent). Ensuite je jugerai tout ça à la reprise du championnat. Parce que s’il y a eu changement d’entraineur c’est que certains résultats ne plaisaient pas au club (au delà de la question relationnelle entre Alvès et Costhina), par conséquent j’attends que Pishyar engage les joueurs promis !

    On fera les comptes à la fin de la saison !

    J’aime

    1. Le problème, c’est ce qu’il y a derrière tout ça, le rôle pas clair de Costinha, son implication lors du recrutement, son comportement à l’égard de l’équipe. Jusqu’à son arrivée, l’entourage du club était relativement clean. Là, on se retrouve à l’époque C+. Et ça, je ne peux pas le cautionner.

      J’aime

      1. Ca va être le retour des magouilles…c’est le foot moderne dira-t-on…

        Mais moi j’ai aimé le Servette d’Alves, humble et accessible et pas autain. On a vu la différence depuis l’arrivée de Costinhna, le respect est un vain mot…

        J’aime

  11. Juste pour répondre à ceux qui nous reprochent de vouloir polémiquer :

    Ce sont des personnes telles que joao Alves qui font du servette le club que l’on aime.
    Ses compétences, son humulité et sa capacité à sublimer un groupe sont rares.
    Sans parler qu’au niveau humain, c’est une personne exceptionnelle.
    Moi, j’ai aimé le Servette d’Alves. Dès le premier match.
    Je ne sais pas si j’aimerai le Servette de Pereira.
    Ce qui ne veut pas dire que je ne supporte pas le club. Loin s’en faut.
    On peut encore supporter et rendre hommage tout en faisant part de son mécontentement, non ?

    J’aime

    1. Parfaitement princeigor!

      J’ai trouvé l’article et le commentaire du Matin très bons (une fois n’est pas coutume) et ils résument bien ce qu’est le football aujourd’hui: Arrrgent, Arrrrgent Arrrrrgent!!!

      Visiblement, derrière toutes ces désisions (ou retards dans les décisions) prises depuis le soir de la promotion, l’Argent est le principal élément de considération.

      Le Président à engagé un DS pour professionnaliser le club (entendez gagner plus d’argent), le DS débarque après une mauvaise expérience au Portugal en se disant « chouette la Suisse, je vais m’y faire plein de pognon (facile) comme tout le monde ». Il vient durant 2 semaines, tate le terrain, il pointe déjà du doigt 1-2 joueurs qui doivent partir histoire de montrer qu’il est là, il repart au Portugal pendant 1 mois, cherche quelques perles rares (comprennez par-là des joueurs de type « éternel-wannabe » à qui il fait signer des contrats afin de gérer leurs transferts/carrière (et d’empocher les commissions subséquentes aux dits transferts. Commissions qui, une fois que le joueur prend de la valeur [après une saison comme titulaire] peuvent valoir plusieurs grosses cylindrées d’un seul coup. Imaginez si vous gérez ainsi une dizaine de joueurs…. Il leur promet monts-et-merveilles, mais leur dit que la 1ère année, leur salaire ne sera pas aussi haut qu’ils l’espèrent. Il les ramènes en Suisse à la sauvette et les place au SFC. Et c’est là que les problèmes commencent. Ces wannabes se révèlent être de piètres joueurs (OK, pas tous) et l’entraîneur n’en a que faire. Lui, l’entraîneur, a demandé 3-4 renforts de calibre tigres, et on lui a collé une une portée de chattons siamois dans les pattes en lui expliquant que l’un d’eux avait terminé 3è à un concours de beauté à Lisbonne lors de la saison 2008-2009.
      La suite est logique: l’entraîneur, qui est exceptionnel, arrive quand même à faire des résultats en motivant ses troupes bien qu’il n’ai pas eu la vie facile depuis quelques mois. Mais les wannabes eux ne sont pas titulaires. Et du coup ils ne prennent pas de valeur. Et du coup le DS voit son investissement s’envoler petit à petit. Il voit la déroute se profiler. Alors il décide de faire la seule chose qu’il puisse encore pour limiter la casse, trouver un wannabe-entraîneur, lui faire signer sa charte et son panaché de contrats, et lui expliquer qui il doit faire jouer afin que ces joueurs « progressent » (entendez financièrement). Une fois le pantin trouvé et mis sous contrat, il sabote le boulot de l’entraîneur et n’a plus qu’a attendre la mi-temps de Bienne-SFC pour jubiler. L’entraîneur est remercié et remplacé par le now-you-are-trainer. Le DS va pouvoir bosser sur sa compo d’équipe durant la trève hivernale 🙂 (certainement agrémentée de 2-3 renforts (entendez wannabes ou joueurs longtemps blessés qui veulent voir leur cote rebondir)

      C’est moche.

      Cette histoire sort de mon imagination, mais suis-je si loin de la vérité? L’avenir me le dira peut-être…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :