Chérie, je t’aime

En ces temps de morne passion pour beaucoup, voire même de désert affectif et émotionnel pour certains, je m’étais fait une joie, depuis plusieurs jours, à l’idée de me pencher sérieusement sur les (d)ébats dont ma chérie devait être le seul et unique objet. Rendez-vous galant fut donc pris hier soir…

-18

Il faisait déjà nuit. Tout excité, j’enfoncai mon doigt dans l’interrupteur.

Déjà halletant, ma douce moitié écarta les rideaux, pour que je ne perde pas mon temps à d’improbables et inutiles préliminaires.

Je caressa spontanément les touches de mon clavier, tout d’abord lentement, ensuite de plus en plus rapidement.

Béatement, j’avais fantasmé dans l’attente d’une rencontre improbable qui s’annonçait pourtant, dans mes rêves, des plus chaudes.

J’avais imaginé être présenté à une star, au moins une, confirmée, à l’expérience reconnue, à la rapidité certaine et à la grâce féline. Bref, ses atouts devaient être multiples et des plus variés.

Elle m’aurait d’ailleurs susurré, au creux de l’oreille (la droite, elle est plus sensible), des mots doux d’un autre âge : but, goal, kin (pour les Vaudois).

Haaaaaaaa ! Hooooooooooooooooooooooo ! Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

J’étais littéralement transporté. Tous mes sens étaient déjà en éveil ! Mais patatra, je ne tins malheureusement la distance…que quelques secondes.

Le piment avait cédé la place à la routine. Une mécanique en fait bien huilée qui se grippe, à force de se répéter encore et encore.

Aïe ! Ouille ! De bleu, mais c’est pas vrai c’t’ histooooire ! Je tombai de haut pour m’écraser littéralement (…au sens figuré) au sol. Pourtant, j’avais bien visé le lit couleur grenatpine.

Je ravalla donc ma déception. Pour croire en des lendemains meilleurs. Et pas forcément enchanteurs. Car il faut être fier, oui fier de l’objet de ses passions. Et ne jamais le trahir.

Sans oublier de toujours, toujours, toujours, cultiver le désir.

Chérie, dans ta belle robre grenat, je t’aimerai à tout jamais !

Par le Prince Igor

26 réflexions sur « Chérie, je t’aime »

  1. C est beau et profond à la fois. A lire entre les lignes. Même si la mariée n a pas encore la taille mannequin force et de constater qu on la préfère a la barbue d’il y a quelques mois. Le ménage grenat se construit et plutôt bien ses derniers mois, a nous tous d y contribuer à notre manière!

    Bravo Prince pour le texte.

    J’aime

  2. Dsl mais ça a pas collé avec moi, bonne tentative on n peut pas blâmer l initiative, mais je crois que votre section esprit, plume est a laisser a Germinal Walashek qui lui est vraiment impressionnant.
    Enfaite l article n est pas si mauvais en sois mais quand on voit le niveau des articles de germinal sur ce blog, on fait.directement la comparaison… Peut être que la faute reviens a Germinal qui place la barre trop haute
    La on part un peut dans tout les sens on a pas de véritables champs lexicals respecté, on passe du coq a l.ane,on est surpris, aucune figure de style, qu’un lecteur un temps soit peu initié retrouvera toujours avec plaisir dans les articles de Germinal.

    J’aime

      1. Ça joue les chochottes… L’esprit des EdS c’est aussi de déconer un minimum 🙂

        Ceux qui étaient là dès la création des EdS neme contrediront pas 🙂

        J’aime

  3. Question technique :

    Ruffli risque de partir cet hiver a tel aviv, il a l’air intéressé .

    « En cas » de vente, est ce que ça libère une licence supplémentaire, pour un renfort supplémentaire offensif ou le retour de Baumann? Ou rien de tout ça?

    Mon avis est que oui ça libère une licence, mais pas sur du tout.

    J’aime

    1. D’après moi oui, vu qu’il à déjà joué en championnat, il utilise donc une licence. Au même titre que ramizi, Mbabu et paratte que l’on risque pas de revoir dans la première équipe mais qui ont utilisé une des 23(je crois) licence disponibles. Mais comme toi je ne suis pas sur à 100%

      J’aime

    1. J’avoue, c’était la déconne la nuit passée ! Je me suis lâché et bien amusé. Tant mieux si certains ont pu apprécier !
      En définitive, soyons fiers du SFC et soyons solidaires.

      J’aime

      1. « Der Abgang von Luganos albanischem Nati-Spieler Armando Sadiku scheint beschlossene Sache zu sein. Servette will sich die Dienste des Leaders der Challenge-League-Torjägerliste (11 Saisontreffer) in den nächsten Tagen sichern. »

        Source: Blick, 19.12.12

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :